FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

Untitle } Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Isalia Whitestorm

avatar

Féminin Messages : 3106
Date d'inscription : 17/05/2012
Localisation : Above

Feuille du Mage
Surnom: La fille du vent
Magie: Maître du vent.
Points de Puissance:
1280/1700  (1280/1700)


MessageSujet: Untitle } Libre Ven 28 Nov 2014 - 22:28



UNTITLE


La jeune fille regarde le ciel. Tout est calme. Elle a des yeux bleus comme le ciel. Des cheveux de la même teinte, mais presque charbonneuse.
Les longs fils de jais forment une cascade d'eau sur ses épaules, soulevés par le souffle qui caractérise la douceur rafraîchissante d'une journée.

Elle regarde le ciel. Elle ne le sait pas encore, mais elle est folle. Totalement. Il n'y a plus rien qui ne répond pas à la caractéristique d'une personne dérangée mentalement. Non pas à cause de ses graves troubles de mémorisation et d’assimilation des souvenirs. Ni de la magie qu’elle a développé au cours des années, comme 10% du reste de la population. Ni à cause du stress généré par son métier, mage, et qui n’est pas de tout repos. Ni à cause de son passé controversé. Non, rien de tout ça.
Elle est folle comme tout le monde.
Folle de croire à la vie, au bonheur, à toutes ces illusions presque stupides et auxquelles tout le monde a un jour cru maladivement, naïvement. Elle ne devrait pas y croire.
Pourtant elle y croit. Elle se rattache à l’idée de quelque chose au-delà de la destruction, de la mort. Elle résiste, s’accroche obstinément. Aveuglément.
Et alors, elle regarde toujours le ciel.



« Isalia Whitestorm ? C’est cela ? »
Hochement de tête, mais regard sombre, cerné. Pourtant plein de vie. Elle retournerait à la guilde dans l’après-midi, faire un point des événements passés. Lesquels d’ailleurs ?
Impossible. De. Se. Rappeler.
Bah ! Ça ne devait pas avoir une grande importance.
« Je voulais vous parler. »
« Je suis désolée. Je ne m’entretiendrais plus avec les journalistes pour aujourd’hui. Je ne peux répondre à vos questions. »

Elle s’enfuit brusquement.
Les événements avaient fait polémiques. Tout le monde désirait comprendre la raison de tous ces bouleversements dans le monde magique, qui touchait de très près la population de Fiore. Les gens étaient inquiets, et les journalistes leur devaient de vraies réponses. Alors ils se tournaient vers les seules personnes comprenant réellement la raison de toutes ces controverses. Les Mages.
Mais Isalia n’avait absolument pas envie de répondre à des inconnus sur un sujet dont elle ne savait plus rien. Elle n’avait pas plus de réponse que quiconque. Encore plus, elle voulait être seule et réfléchir à ce qui lui arrivait.
Depuis ce matin. Elle savait qu’avant, ces explications étaient en sa possession. Mais depuis son réveil…
Plus rien.
Juste des bribes de moments heureux. Un garçon dont elle ne se souvenait ni du nom ni du visage, dans une forêt. Ryû, son amant, venu à Fairy Tail la veille avec d’autres, pour une raison obscure qui lui échappait, une dure réalité.
Que se passait-il ?

Elle marche à grands pas vers sa guilde.
Impossible. De. Se. Rappeler.
Sa vie est soudain un grand trou noir, qui n’est pas habilité à se rappeler.
Une page avec des lignes blanches, dont l’encre a été diluée en partie par quelque chose de trop fort, quelque chose qui lui échappe.
Ce qu’elle ne sait pas, c’est si elle pourra réécrire à travers les lignes.
Ou si la feuille est trop abimée par la substance pesant sur ses pensées.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





Ma couleur c'est cerisier-déconfit-au-clair-de-terre-de-pétrichor-ombragé et c'est #cc0033.

Qui suis-je :
 
Revenir en haut Aller en bas

Haruna Tategami

avatar

Féminin Messages : 439
Date d'inscription : 04/08/2014
Localisation : Dans la bibliothèque avec mes amis célestes ~

Feuille du Mage
Surnom: [Spica]
Magie: Constellationnisme
Points de Puissance:
330/600  (330/600)


MessageSujet: Re: Untitle } Libre Dim 16 Aoû 2015 - 22:52



Untitle
Flashback ~ Feat Isalia Whitestorm


Les yeux dans le vague, une petite fille déambulait seule dans les grandes rues de Magnolia. Elle tenait contre sa poitrine quelques livres, presque plus grands qu'elle. Invisible dans la foule, elle tentait de se frayer un chemin, se ramassant un coup sur l'épaule de temps en temps. Personne ne la voyait, et c'était tant mieux. Déjà qu'en temps normal, la jeune Haruna n'était pas à l'aise dans les espaces fréquentés, alors avec la frénésie due aux derniers événements, c'était devenu l'enfer. Serrant sa prise sur son paquet, elle accéléra le pas, concentrée sur son itinéraire. Néanmoins, ses pensées dévièrent rapidement sur un autre sujet : l'arrivée récente des mages de Thunder Light à Fairy Tail. Le retournement de la guilde du phénix avait été tellement soudaine... Personne n'avait vu le coup venir. La constellationniste, exceptionnellement, était restée chez elle le jour de l'arrivée des réfugiés. Oui réfugiés, elle ne voyait pas comment les appeler autrement. Elle ne savait pas trop si elle aurait aimé être présente, ou si elle préférait la sécurité de son petit chez-elle. A vrai dire, elle ne savait même pas trop quoi penser de tout cela. Cela la dépassait un peu. Elle n'aimait pas utiliser son jeune âge comme prétexte, mais elle devait bien avouer qu'il l'handicapait dans certaines situations.

- Excusez-moi ! Je vous ai vu sortir du bâtiment de la guilde de Fairy Tail. En faites-vous partie ? Si oui, pouvez vous me faire part de vos impressions concernant les derniers événements ?

Ah, petit détail qui lui était sorti de l'esprit : les journalistes qui suivaient les mages comme des mouches pour glaner des informations. De vraies hyènes quand ils s'y mettaient. L'insistance du reporter mettait la fillette mal à l'aise. En temps normal, elle n'avait pas trop de mal à répondre à leur interview, mais là, en pleine rue, et sur un sujet si délicat... Nan, elle ne pouvait pas. Elle se tortillait sur place en bégayant, les yeux virevoltant autour d'elle pour chercher une issue de secours... Qui se matérialisa sous la forme d'un costard noir. Etonnée, Haruna leva les yeux et reconnut son ami céleste. Loki. Avec un tact remarquable et des manières de gentleman, l'esprit du Lion envoya gentiment et efficacement balader le journaliste. Il était remarquable, et la jeune mage ne put s'empêcher d'être ébahie devant autant de classe.

- N'hésite pas à demander de l'aide, Haruna-chan. On est là pour ça.

Reconnaissante, la fillette lui adressa un sourire fatiguée. Loki pompait ses réserves magiques, en particulier quand il s'invitait comme il venait de le faire. Captant le problème, l'esprit caressa affectueusement la tête de sa propriétaire, avant de disparaître. De nouveau seule au milieu de la foule, Haruna se remit en route, les livres toujours serrés contre son cœur. Néanmoins, elle jeta tout de même un regard rapide derrière elle, pour voir ce que faisait le reporter. Il avait disparu, avalé dans la foule. Elle ne pouvait s'empêcher de les plaindre. Ils ne faisaient que leur travail après tout, et il était légitime pour eux, en temps que simples citoyens, d'exiger la vérité. Si les mages commençaient à trembler, pourquoi les humains lambda de Fiore resteraient calmes et sereins ? Pourtant, concernant les mages rescapés de l'ancienne guilde légale, on ne pouvait pas les blâmer d'être perdus. Haruna tenta de se mettre à leur place. Si Fairy Tail devenait du jour au lendemain une guilde noire... La constellationniste serait déboussolée, et profondément marquée... Sûrement. Elle n'avait pas été les voir. Les anciens mages de Thunder Light, elle les évitait à vrai dire. Ils l'intimidaient, et elle en avait honte à présent. Ils avaient sûrement besoin d'aide... Besoin d'être intégrés. C'était la même chose pour le solitaire qui avait intégré la guilde en même temps. Quoique son cas était encore différent, comme s'il souhaitait rester à l'écart...
Un petit mouvement de foule lui ramena les pieds sur Terre. Elle était arrivée sur la place centrale sans s'en rendre compte. La masse humaine se dispersait dans toutes les directions, et la petite fille put enfin respirer. Soulagée d'être moins compressée de tous les côtés, elle se rapprocha du centre de la place, vide pour le moment. Avec un petit sourire, la jeune mage se surprit à se rappeler que la fête foraine n'allait pas tarder à être installée à l'endroit même. Les événements ne leur permettaient pas de se détendre, mais pourquoi ne pas se laisser aller à rêver ? Imaginer les manèges faisant la gaieté des petits et des grands, ainsi que les vendeurs de barbe à papa et autres sucreries être assaillis par les gourmands... Cela suffisait à faire sourire Haruna.
Une silhouette familière attira soudain son attention. Une silhouette féminine, assise... non prostrée sur un banc. De longs cheveux noirs soumis aux caprices de la brise... Un regard bleu absent, perdu dans le vide. La fillette ne s'attendait pas à la voir ici, et surtout dans cet état. Elle n'avait pourtant pas l'air mal, mais... Haruna ne savait pas comment l'expliquer... Elle semblait... Différente. Pas comme d'habitude. Et ce constat suffisait à l'inquiéter. Prudemment, la petite fille s'approcha, resserrant sa prise sur ses livres, comme si les objets étaient en mesure de la protéger en cas de danger. Elle finit par se positionner aux côtés de la jeune femme, et pencha la tête sur le côté. Et timidement, légèrement hésitante, elle l'appela.

- I-Isalia-onee-chan ?
HRP:
 


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°






Merchiii Namida >w<
Revenir en haut Aller en bas

Isalia Whitestorm

avatar

Féminin Messages : 3106
Date d'inscription : 17/05/2012
Localisation : Above

Feuille du Mage
Surnom: La fille du vent
Magie: Maître du vent.
Points de Puissance:
1280/1700  (1280/1700)


MessageSujet: Re: Untitle } Libre Dim 23 Aoû 2015 - 23:40



UNTITLE


La voix de la fillette retentit dans le crâne d'Isalia, avec une drôle de résonance, comme infinie dans les parois de son crâne chamboulé.
Je pensais à quoi, déjà ?
Elle sourit à la petite rousse, en inclinant la tête. Elle s'était installée à côté d'elle sur le banc. C'était adorable. Isalia ne se souvenait pas de s'y être assise.
Aucune importance.
La gamine semblait perdue, comme elle, mais d'une autre façon. Elle devait se balader, dans cette ville immense, labyrinthe qui engloutit les gens, lâchant imprudemment la main de ses parents, pour admirer dieu sait quelle boutique envoûtante, puis s'être éloignée, de plus en plus...
Isalia se sentait comme la petite. Elle avait lâché quelque chose, une main, un fil, le fil d'une idée, ses pensées, et tout s'était embrouillé lorsqu'elle avait commencé à lâcher son regard sur un autre point. L'idée en question était perdue quelque part dans son esprit, mais impossible de s'en souvenir. Frustrant. Frustrant, frustrant.
Pour ne pas ressentir trop durement sa consternation, Isalia se força a penser à la petite fille. Elle pouvait peut-être faire quelque chose pour elle, l'aider à retrouver ses parents dans cette ville. Mais Isalia ne sentait aucune force affluer dans son corps. Elle savait qu'elle serait incapable de se lever du petit banc en fer forgé, pour prendre la fillette par la main et la guider dans la ville. Serait-elle d'ailleurs capable de lui trouver un chemin ? La si grande ville, familière et proche, lui paraissait être qu'une abîme dont les rues étaient comme des serpents venimeux prêts à la perdre dans leurs crochets.
La vision la dépassait. L'effrayait. Elle se sentait submergée par Magnolia, sa propre ville. Tétanisée, elle se força à chasser toute pensée négative de sa tête.
Elle se reconcentra sur sa voisine de banc, et risqua quand même à lui demander. C'était sûrement la moindre des choses. En tant que mage de Fairy Tail, elle devait aider la population, à commencer par les enfants perdus comme l'enfant assise à côté d'elle. Une aussi adorable fillette aurait tôt fait de se faire kidnapper par des déséquilibrés, et il en pleuvait dans le coin.

- Tu... Tu as perdu tes parents ? Je ... je peux faire quelque chose pour toi, petite ?

En vérité, c'était l'inverse qui aurait été nécessaire. Sa tête était lourde. Bien qu'elle était la totale proie du vent, l'air lui manquait, elle suffoquait à l'intérieur, ses yeux lui piquait, ses oreilles bourdonnaient et tout lui semblait douloureux.

Et la gamine lui semblait soudainement connue à ses yeux. Comme si elles s'étaient déjà rencontrées, parlées, même affiliées. Comme si elle comptait depuis longtemps à ses yeux, et réciproquement.
Pourquoi...
Ça lui échappait totalement. De plus, cela la frappa soudainement après quelques minutes de vaporeuses réflexions, la petite l'avait appelée par son nom. Elle la connaissait. Mais Isalia se souvenait qu'en temps que mage de rang S de la guilde, elle était relativement connue à Magnolia. La fillette aurait pu la reconnaître...
Impossible. On appelle pas les gens "onee-chan" avec autant de proximité sans raison.
Alors, pourquoi...
Et si ... ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





Ma couleur c'est cerisier-déconfit-au-clair-de-terre-de-pétrichor-ombragé et c'est #cc0033.

Qui suis-je :
 
Revenir en haut Aller en bas

Haruna Tategami

avatar

Féminin Messages : 439
Date d'inscription : 04/08/2014
Localisation : Dans la bibliothèque avec mes amis célestes ~

Feuille du Mage
Surnom: [Spica]
Magie: Constellationnisme
Points de Puissance:
330/600  (330/600)


MessageSujet: Re: Untitle } Libre Sam 9 Avr 2016 - 23:44



Untitle
Flashback ~ Feat Isalia Whitestorm


Assise sur le banc, aux côtés de la jeune femme aux cheveux de jais, Haruna tentait d’établir un contact visuel. Pourtant, son interlocutrice ne gardait pas le regard fixe. Il était comme hésitant, balayant la foule à la recherche de… Qui ? Quoi ? Cherchait-elle vraiment quelque chose ? La petite fille s’inquiétait de plus en plus. Sa mentor, pourtant à quelques centimètres d’elle, semblait être loin, très loin. Dans un autre univers. Elle ne pouvait pas l’expliquer, mais l’enfant sentait que le regard de la mage de vent était différent. Elle ne la regardait pas comme son apprentie… Amie… Camarade de guilde. Regard étranger. Fuyant. Perdu. Sourire hypocrite de quelqu’un qui hésite à aider une totale inconnue. Haruna voulait la prendre dans ses bras, la rassurer, mais elle sentait que ce n’était pas la bonne attitude à adopter. Pas encore.
De multiples sentiments traversaient les iris d’Isalia. La fatigue. L’incompréhension. L’errance. La peur ? La constellationniste ne comprenait pas. Qu’est-ce qui perturbait à ce point la jeune femme ? Ce n’était plus la Isalia Whitestorm qu’elle connaissait. Impuissante, Haruna assistait à une facette de son mentor qui lui était inconnue jusqu’à présent. Elle était soumise à un trouble dont la fillette n’aurait même pas soupçonné l’existence. Elle devait savoir. Questionner pour aider son amie. Car elle souffrait. Et Haruna souffrait avec elle.

- Tu... Tu as perdu tes parents ? Je ... je peux faire quelque chose pour toi, petite ?

L’apprentie n’avait même pas eu le temps de formuler mentalement sa question que sa mentor l’avait interpellée. L’expression d’Haruna s’était figée, figée dans un sourire surpris, interloqué. Elle n’y croyait simplement pas. Isalia ne la connaissait même plus. Ses parents ? Elle savait très bien que la “petite” n’en avait pas. Ou plus, elle n’en savait rien. Intérieurement, la gamine suffoquait de ce rejet brutal. La distance entre les deux femmes semblait se matérialiser sous ses yeux, s'agrandir encore et encore, et rafraîchir l’atmosphère jusqu’à faire frissonner l’enfant. Elle plaisantait… N'est-ce pas ? Non… Le regard de la mage de vent était bien trop sincère et sérieux pour qu'il s'agisse d'une blague. Mais alors pourquoi ? La petite fille était-elle si insignifiante ? … Non, ridicule. On ne peut pas rayer une existence comme ça de sa mémoire.

- Mais, Isalia-onee-chan… Qu'est-ce qu'il te prend ? Tu… Tu ne me reconnais… Vraiment pas ?

Si l’apprentie avait commencé sa réplique avec un sourire tirant sur le rire et la légèreté, ses deux derniers mots traduisaient son incompréhension et son choc. Son intonation s’était faite plus dure, ce qu’elle regrettait un peu. Elle ne voulait pas la brusquer. Cherchant désespérément un signe encourageant dans le regard d’Isalia, la jeune Tategami s'écrasa contre un mur de froideur et d'indifférence. Elle devait se rendre à l'évidence : la Isalia en face d'elle ne la connaissait pas. Isalia Whitestorm était amnésique.
Dans un geste incohérent et ridicule, la constellationniste posa sa paume sur le front de sa mentor. Comme si ce n'était qu'une maladie bénigne et passagère. Comme si ce geste voulait dire “tout va bien, ça va passer et on y pensera plus”. Mais sa température était normale, quoique son pouls paraissait légèrement plus rapide. Isalia n'était pas malade. Et c'était déconcertant.

- C'est moi, Haruna ! Haruna Tategami, ton apprentie ! Je suis une mage de Fairy Tail, comme toi !

Et pour encourager la jeune femme, l'enfant désigna son trousseau de clés, accroché à sa ceinture. Elle tentait de provoquer un déclic en faisant tinter ces objets, car la jeune femme les connaissait. Elle l'entraînait, et de ce fait, elle possédait une certaine affinité avec les esprits stellaires. Du moins l’espérait l’enfant. Autour d'elle, la foule n'existait plus. Les cris, les aboiements, l'effervescence de la place… Tout disparaissait. Bruit de fond familier, petite touche de normalité dans cette situation absurde. Haruna devait être elle-même pour retrouver sa grande soeur de coeur. Pour cela, elle souriait, comme elle avait l'habitude de le faire, avec toute la douceur qui la caractérisait. Au fond des yeux d’Isalia, l'apprentie lisait le doute. Elle sentait que sa mentor tentait de rassembler les pièces du puzzle. Haruna devait la rassurer et lui tendre une main familière. Elle se devait de lui venir en aide, de la ramener auprès de ceux qui l’aime et la soutienne. C'était là son rôle d'apprentie.


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°






Merchiii Namida >w<
Revenir en haut Aller en bas

Isalia Whitestorm

avatar

Féminin Messages : 3106
Date d'inscription : 17/05/2012
Localisation : Above

Feuille du Mage
Surnom: La fille du vent
Magie: Maître du vent.
Points de Puissance:
1280/1700  (1280/1700)


MessageSujet: Re: Untitle } Libre Dim 23 Oct 2016 - 21:04



UNTITLE

L’enfant insistait et Isalia se demandait si elle n’avait pas oublié un parent lointain qui aurait eu une fille, qui serait sa petite-nièce. Au mot apprentie, elle se demandait si elle n’avait pas oublié qu’elle était la marraine de la petite installée sur le banc à côté d’elle, mais sa phrase suivante provoqua un énorme doute dans l’esprit de la jeune femme :

- C'est moi, Haruna ! Haruna Tategami, ton apprentie ! Je suis une mage de Fairy Tail, comme toi !

Elle était mage de la guilde Fairy Tail… Comme elle. Oui, c’était exact. Elle avait dû la voir à la guilde, c’était pour ça que l’enfant lui disait quelque chose. Elle avait un visage adorable, et semblait totalement inoffensive, et l’idée d’une mauvaise blague n’effleura même pas les pensées d’Isalia. Malgré l’impression d’avoir réussi à résoudre l’énigme, l’impression de déjà vu et d’information manquante frustrante restée ancrée en elle et lui pesait sur le cœur. Cette sensation l’agaçait à mesure que la petite fille la fixait en secouant un trousseau de clé. Elle était constellationniste elle-même, et ce type de mages étant rare cela aurait dû faire naître des souvenirs dans son esprit, mais rien à faire, cela ne lui disait rien. Elle se concentra un instant, mais plus elle y pensait plus les idées s’évaporaient avant même de s’être éclaircies à la surface de son esprit. Elle finit par se demander si ce n’était pas plus précisément une impression de déjà-rêvé qui la tourmentait, et que seule la réminiscence d’avoir vu la même scène et le même visage en rêve sans pouvoir s’en rappeler lui revenait. Isalia tenta alors de se souvenir de ses derniers rêves, mais à sa grande surprise aucun de ses rêves récents ne lui revint, pas même un flash. Consternée, Isalia se leva du banc en tendant sa main à la petite fille. Elle ne voulait pas montrer son trouble et sa gêne à la fillette dont le regard plein d’espoir laissait à deviner qu’elle attendait d’elle un soupçon de reconnaissance. Elle sentait son inquiétude et ne voulait plus rien laisser paraître. Alors à la place, elle émit un grand rire, qu’elle tenta de modeler le moins faux possible, et esquissa un grand sourire plein de vie.

- Bien sûr, Haruna ! Je crois que je suis terriblement fatiguée ces temps cis…

Prononcer ces dernières paroles la plongea à nouveau dans le trouble ressenti quelques secondes, et son regard s’assombrit. Sa crédibilité aller tomber à l’eau, et la petite allait comprendre que Isalia ne la reconnaissait vraiment pas, pas plus que la vile qui l’entourait. Malgré cela, elle se ressaisit assez vite, prit la petite main chaude de l’enfant et l’entraina à travers les grandes rues de Magnolia.

- Mais ne t’inquiète pas, ce n’est pas grave, je vais bien.

Isalia embraya vite sur un autre sujet, avant d’être perturbée à nouveau et accéléra le pas, peut être légèrement trop vite pour la gamine.

- Viens, je t’emmène prendre une glace à la guilde.

Il faisait peut-être un peu trop frais pour une glace, mais c’était la première idée que Isalia avait eue pour passer du temps avec Haruna le temps de retrouver ses souvenirs. Elle avait besoin d’être en présence de l’enfant pour pouvoir se souvenir d’elle et de leur passé commun. Elle savait qu’il y en avait un, une mémoire commune qui échappait à Isalia. Et elle pensait que de baigner dans l’environnement de la guilde, son agitation, et de voir des visages revigorerait son esprit en vrac. Pour ne pas inquiéter la petite file, elle se déplaçait d’une démarche joyeuse, essayant d’être sûre d’elle. Elle parlait de tout et de rien, commentant le défilé des rues. Mais ses doigts tremblaient légèrement et son cœur battait trop fort. Elle ne savait plus instinctivement où se trouvait la guilde, et prenait systématiquement les mauvaises rues, son intuition lui faisait terriblement défaut. Ses inquiétudes grandissaient à chaque erreur. Elle se demandait de plus en plus qui elle était et ce qu’elle faisait ici. Tout ce qui aurait dû lui être familier lui apparaissait terriblement froid et artificiel, et elle se sentait toute petite dans un décor en carton qui menaçait à chaque pas de s’écrouler sur elle et l’engloutir dans un puits sans fond.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





Ma couleur c'est cerisier-déconfit-au-clair-de-terre-de-pétrichor-ombragé et c'est #cc0033.

Qui suis-je :
 
Revenir en haut Aller en bas

Haruna Tategami

avatar

Féminin Messages : 439
Date d'inscription : 04/08/2014
Localisation : Dans la bibliothèque avec mes amis célestes ~

Feuille du Mage
Surnom: [Spica]
Magie: Constellationnisme
Points de Puissance:
330/600  (330/600)


MessageSujet: Re: Untitle } Libre Mar 21 Fév 2017 - 23:38



Untitle
Flashback ~ Feat Isalia Whitestorm


Au bout de longues secondes, Isalia se leva. Doucement. Préoccupée. Elle tentait de garder une expression convaincue, mais on lisait aisément dans ses yeux qu’elle était perdue. Les paroles d’Haruna la troublaient, mais elle ne se souvenait pas. C’était une situation douloureuse pour la jeune apprentie. Se sentir effacée de la mémoire, de la vie de son mentor bien-aimée… Elle se sentait abandonnée une seconde fois -même si elle n’avait aucun souvenir de la première-. Toutefois, Haruna ne laissa rien paraître. Isalia n’y pouvait rien. Elle aurait été incapable de l’effacer volontairement de son coeur. La mage de vent était bien trop gentille et altruiste pour cela. La fillette regarda surprise la main tendue d’Isalia, avant de la prendre timidement. Un tourbillon d’émotion se déchaîna dans le coeur d’Haruna. Se tenir debout. Tenir la main d’une jeune femme pouvant être sa grande-soeur… Ou sa mère avec beaucoup d’imagination. Pour la petite orpheline qu’elle était, c’était un geste rempli de sens et de désirs enfouis.

- Bien sûr, Haruna ! Je crois que je suis terriblement fatiguée ces temps-ci…

La jeune constellationniste ne put retenir une expression d’une infinie tristesse. Non Isalia, pas la peine de le cacher. Tu n’y arrives pas. Tu ne te souviens pas. Jamais la mage de vent n’avait pris la main de son apprentie. Jamais elle n’avait montré un sourire aussi faux. Tout son être criait à l’aide. Sans s’en rendre compte, Haruna serra fort la main de sa mentor et ravala les prémices d’un sanglot. Non, la petite benjamine de la guilde était une enfant souriante, candide et d’une infinie douceur. Si elle pleurait, elle montrerait une facette d’elle-même inconnue d’Isalia. Ce n’était pas son objectif.

- Mais ne t’inquiètes pas, ce n’est pas grave, je vais bien.

Non tu ne vas pas bien. Qui crois-tu amadouer avec une rhétorique si pathétique ? Pourquoi cours-tu ainsi alors ? Toutes ces questions, toutes ces remarques, Haruna mourrait d’envie de les exprimer à voix haute. Le trouble d’Isalia se sentait dans son allure, dans la manière qu’elle avait de serrer la main de la constellationniste, dans sa façon de chercher son chemin. Même Magnolia lui semblait étrangère ! N’avait-elle pas vécu ici de longues années durant ? De quoi pouvait bien souffrir la jeune femme pour en oublier ses camarades, sa ville, sa guilde ? Quelle maladie, quelle malédiction était assez cruelle pour cela ?

- Viens, je t’emmène prendre une glace à la guilde.

Non, tu te trompes encore. Haruna et Isalia n’avait pas pour habitude de prendre des glaces à la guilde. D’ailleurs, y en avait-il tout court ? La mage de vent tentait désespérément de progresser dans la jungle de Magnolia, dans le dédale des rues. Elle était perdue. Perdue chez elle. Dans sa ville et dans son coeur. N’en pouvant plus, Haruna s’arrêta net. Sentant la résistance derrière elle, Isalia s’arrêta à son tour, fatalement. La petite fille hésita quelques secondes, puis convaincue par les tremblements de sa mentor, elle décida de ne pas lâcher sa main. Attrapant une clé à sa ceinture, elle la brandit au-dessus de sa tête, et récita d’une voix chantante :

- Ouvre toi, Porte du Petit Lion ! Kabu !

La petite peluche apparut dans un doux son de clochette et fonça faire un câlin à Isalia. Kabu était l’esprit le plus souvent à la guilde et en compagnie d’Haruna. Ils formaient un beau duo, et il était rare de voir l’un sans l’autre. La jeune mage espérait ainsi recréer un tableau familier pour sa mentor. D’un mouvement enjoué, elle tira sur le bras d’Isalia, aidée de Kabu, et lui lança joyeusement :

- Non, on va prendre des muffins chez Lyra d’abord !

C’était leur rituel. Acheter des muffins et autres pâtisseries dans un petit salon de thé au coeur de Magnolia, le Angel’s Sugar, tenu par une mage indépendante (plus pâtissière que mage, à vrai dire) du nom de Lyra Tenshine. C’était également une astuce qu’avait trouvé Haruna pour tenir sa mentor éloignée des fourneaux, à vrai dire. Sans laisser à Isalia le temps de protester, elle commença sa course dans les rues, se faufilant parmi les groupes de passants, étonnés pour certains de voir une jeune fille aussi pleine d’énergie.
Heureusement, le salon de thé n’était qu’à quelques rues de leur précédente position. Il leur fallut moins de cinq minutes de course pour arriver à destination. Essoufflée, des mèches collées au visage, Haruna était presque hilare d’avoir fait courir ainsi sa mentor. Toujours sans lui demander son avis, elle poussa les portes du salon. Un petit son de cloche retentit, annonçant leur venue. Le lieu était décoré de petites fleurs discrètes, la pièce était peinte dans des tons pastels très apaisants et il régnait une odeur diffuse de lilas, de rose, de jasmin et autres fleurs délicates. Immédiatement, Lyra leur souhaita la bienvenue d’un ton chaleureux et leur désigna leur table attitrée, près de la fenêtre et d’un panier de chat. Car oui, le salon de thé de Lyra était également un salon à chat. Des pensionnaires félins se baladaient librement au milieu des tables, se laissant caresser et dorloter par les clients. Il était même possible de les adopter.
Tout sourire, Haruna tendit un menu à sa mentor, tandis qu’un chaton vint se blottir sur les cuisses de la mage de vent.
Lyra Tenshine:
 


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°






Merchiii Namida >w<
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Untitle } Libre

Revenir en haut Aller en bas

Untitle } Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fédération d'Opale :: Magnolia :: La Ville :: La place centrale-