FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

[Abandonné]Quand la justice prend un visage. [Pv: Tatsu Yononoki.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: [Abandonné]Quand la justice prend un visage. [Pv: Tatsu Yononoki.] Mar 16 Déc 2014 - 14:58



feat. Tatsu Yononoki


Quand la justice prend un visage.

Justice, justice, justice...


Dorénavant, quand je serai ici.
Vous m'écouterez, m'obéirez et me respecterez.
Est-ce bien clair, monsieur je grogne mon avis sur la justice ?






Un soleil émergeant recouvrait de sa lumière protectrice Era et se levait progressivement sur la métropole. La luminosité tamisée pénétrait légèrement à travers la vitre de l'appartement privé d'Anders. Une ombre de jeune homme était portée sur l'un des murs blancs de l'habitation. La forme laissait penser à un homme en sous-vêtement, faisant des échauffements, des exercices physiques et quelques étirements. Le réveil du lumineux affichait six heures.

Cette heure était normalement celle à laquelle il rentrait dans son bureau pour faire ses papiers habituels. Néanmoins, aujourd'hui il n'y en avait plus ! Il en était débarrassé ! Le pauvre avait bossé toute la semaine pour les boucler ! Sa récompense était plus que méritée... Aller au travail à sept heures au lieu de six ! Il termina son rituel matinal par des craquements d'os, pas ceux des caïds qui voulaient se donner de grands airs, cela l'aidait à détendre son corps.

Passons ! Il prit son bain quotidien, son petit-déjeuner et examina son emploi du temps. Libre, libre, libre et libre. Mhh... L'on dirait bien que c'était sa journée repos ! Le général aimait ce genre de jour. Allant doucement se préparer entièrement, il pensa à quoi faire d'intéressant. Era était remplie de canailles en tout genre qu'il fallait détruire pour assurer une meilleure vie aux gens de cette merveilleuse cité.

Une fois habillé convenablement, le gentleman sortit de chez lui et grâce à sa vitesse si spéciale, il atteignit très rapidement son aire de travail. À son bureau il s'arrêta, sur sa chaise il s'assit et un dossier il prit. Celui-ci était assez récent, il parlait d'une bande de voleurs, ravageurs, agresseurs et caetara, et caetara... Grâce à certains indicateurs aux intentions douteuses, le conseil avait pu recueillir des éléments d'enquête.

Premièrement, seuls de récents mages venaient dans cette bande. Des moins-que-rien qui avaient réussi par on ne sait quel miracle, à apprendre cet art noble et ancestral qu'était la magie. Très peu de choses surpassaient l'entendement du jeune homme aux yeux ambré, mais ce genre de détail, ne suivait pas la logique du mage blanc. Qu'importait, la suite ! Elle était forte intéressante, l'indicateur aurait entraperçu le chef de la clique.

Il n'était pas extrêmement puissant non plus... Mais cet homme était coupable de beaucoup de crimes. L'espace d'une seconde, l'expression désignant le mépris, orna le visage de l'humain pur. Un autre déchet à broyer... déchiqueter... anéantir... désintégrer... torturer... annihiler... Hum, hum, bref ! Ces pensées étaient fortes constructives et intéressantes, mais ce n'était pas le moment d'avoir des idées macabres !

D'un geste simple et soigné, le O.Kalvoz ferma son document et le rangea. Il regarda une horloge accrochée dans son bureau, elle affichait huit heures trente. L'heure parfaite pour un entraînement d'aspirant ! Ces petites têtes voulaient rejoindre l'armée du pays, mais ne savaient pas se battre correctement ! Il fallait y remédier !

Le justicier de lumière sortit de son office et se dirigea vers la salle d'entraînement. D'un pas souple, rapide et majestueux, il atteignit son objectif. Il y avait un coin spécial « bleu », comme certains chevaliers disaient familièrement. Les petits étaient mignons à frapper dans des mannequins et à s'efforcer de briser des cibles à l'aide de leurs multiples sorts...

Une fois arrivé à leur hauteur, le jeune général frappa doucement dans sa main. Un claquement soudain et plutôt bruyant retentit aux oreilles des ignares. Un sourire à la limite de la malice se dessina sur la douce face du haut gradé. Cependant ! Il vit un jeune impertinent qui continua à faire comme-ci son supérieur n'était pas là ! Ou peut-être n'avait-il pas entendu entre deux coups, ce petit recul accompli, Anders n'allait pas corriger le garnement au contraire...

Il s'approcha discrètement, fit comprendre aux autres de ne rien dire. Avançant à pas de loup, notre nobliau arriva juste derrière l'effronté... Il s'acharnait à frapper sur un pantin de bois, sa technique de base n'était pas très raffinée et il manquait clairement de pratique, mais quelque chose retint l'attention du juge saint. Entre chaque grognement le petit semblait lâcher deux ou trois paroles.

Les oreilles surhumaines du Dragon Slayer entendirent qu'il parlait vaguement de justice. Encore un jeune, fou de sa propre vision du monde, du bien et du mal, n'est-ce pas ? Très bien, une future recrue prometteuse ! Mais pour l'heure... Anders se changea en masse blanche et en quelques mouvements, détruit le mannequin.

Sans faire attention si le gamin avait sursauté ou pas, il se retrouvait maintenant juste en face de lui. Le visage du noble gradé n'était qu'à quelques centimètres du jeune aspirant. Le lumineux sourit légèrement, ricanant presque imperceptiblement dans ses dents. D'un ton détendu, mais tout de même un tant soit peu sévère, il dit :


Dorénavant, quand je serai ici. Vous m'écouterez, m'obéirez et me respecterez. Est-ce bien clair, monsieur je grogne mon avis sur la justice ?

Son visage ne montrait point une mine meurtrière, non, non, rien de tout cela. Seulement une petite taquinerie sympathique. Les collègues du jeune garçon se mirent à rire. Un seul regard du général runique et ils se turent. Le beau et élégant personnage annonça qu'il allait être leur formateur aujourd'hui. Que s'ils voulaient un jour atteindre des sommets, il fallait qu'ils apprennent à se battre proprement !

Sa main gauche n'ayant pas quitté la garde de son épée familiale, il dégaina lentement celle-ci. Bien gentiment, il prononça que l'entraînement débutera avec les armes tranchantes basiques. Qu'ensuite pour terminer, ils passeraient au corps-à-corps. Le bourreau des prétendants du conseil allait encore une fois, faire des victimes !

Avant de passer aux choses sérieuses, il enseigna l'essentiel. Les coups basiques à l'épée à une ou deux mains, à la masse, à la hache, enfin bref, les bases de toutes les armes contondantes et tranchantes. Quand cela fut terminé, ce qui fut assez difficile étant donné que l'instructeur devait souvent se répéter... Il attaqua le sujet du corps-à-corps, poings contre poings !

Comme à son habitude, il choisit dix personnes. Pas une de plus, pas une de moins. Anders avouait qu'il n'était pas le meilleur pour expliquer avec des mots, qu'il avait besoin de montrer des exemples à tout bout de champ et là en l'occurrence, l'exemple serait les pauvres aspirants... Il se mit donc en position de combat. Les bras près du torse, contractés, poings serrés et sourire aux lèvres.

Pendant vingt secondes des coups retentirent, puis plus rien. Les dix damoiseaux étaient déjà vaincus, franchement... Dire qu'ils voulaient entrer dans l'armée runique ! Bon, le combattant aguerri essaya de calmer son propre jeu et d'y aller plus doucement. Il se contenta de parer, encaisser et contre-attaquer faiblement.

Les douze coups de midi sonnèrent ! Parfait ! Pause déjeuné et fin de cette torture... Il fallait bien avouer que, à part enseigner la douleur, rien d'autre ne pouvait être compris avec lui. Son entraînement draconien y était certainement pour quelque chose. Toute sa vie, il avait été formé pour le combat. Par des humains, son père et un dragon blanc.

Tout en se recoiffant, il s'excusa brièvement, une expression un minimum gênée au visage, sourire désolé... Et souhaita un bon appétit à ces gamins ! La politesse, c'était sacré. Le général se recoiffa un peu et regarda une dernière fois, pour voir si tout le monde était bien parti. Le novice de tout à l'heure était encore là, mhh... La mémoire du Pourfendeur de Dragon rappela à ce dernier, que ce gamin l'avait un tant soit peu intrigué. Il s'approcha jusqu'à être à côté de lui et mit sa main droite sur l'épaule du jeune homme.


J'espère que tu as pu apprendre deux ou trois choses utiles aujourd'hui. Au fait, tu ne m'as pas dit ton nom. Aller, pour faire le premier pas, je suis le général O.Kalvoz, mais tu peux m'appeler Anders. Dit-il avec un sourire sincère.

Le dragon blanc laissa le temps au nouveau de répondre à sa phrase. Il se rappellerait sans doute de son nom ou prénom, après tout, c'était lui qui écrivait chaque jour ou quasiment, quelle personne mourrait, rejoignait les troupes, ou encore, était susceptible de les rejoindre. Une fois que l'apprenti recrue répondit, le sourire du sympathique se fit un peu plus grand. Il hocha une fois vivement la tête en avant et commença à partir, il s'arrêta après quelque pas et annonça d'un ton amical.

Si tu veux manger dans un bon restaurant, avec une discussion relativement intéressante et une personne haut placée dans la hiérarchie, suis-moi. Au conseil, il y a un superbe buffet de luxe à ne pas manquer. Je paierai alors profites-en.

Se dirigeant vers ledit lieu, le charitable avança littéralement à pas de tortue. Bien entendu, cela ne dura pas. Lorsqu'il entendit son nouvel acolyte s'approcher, il reprit une cadence normale. Les deux compères si je pouvais dire, arrivèrent à l'endroit tant glorifié par le mangeur de lumière. L'habitué demanda une table et en un instant, les deux compagnons furent installés. Cependant, ce fut le général runique qui commanda pour la bleusaille. Un plat assez cher, mais qui d'après les dires du dragon humain, était ex-ce-llent ! Le gentilhomme regarda son invité d'un air qui voulait dire, « je te laisse commencer notre fameuse conversation ». Le silence put à peine s'immiscer à la table, que le gamin commença à parler et à être attentivement écouté...

© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas

[Abandonné]Quand la justice prend un visage. [Pv: Tatsu Yononoki.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Crépuscule, Quand ta vie prend maintes chemins...
» Quand la rhétorique prend le relais des baguettes... [Pv Calli]
» Quand le soleil illumine ton visage et que tu ressembles à une ange tombée du ciel
» Pédophilie: pourquoi la justice ne fait rien ?
» Quand la femme prend la fuite....[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Fiore Centre-