FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

[Abandonné]Pleurez et saignez.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Akira Greyster

avatar

Féminin Messages : 115
Date d'inscription : 07/02/2015

Feuille du Mage
Surnom: Frozen Heaven
Magie: Ice God Slayer
Points de Puissance:
777/1700  (777/1700)


MessageSujet: [Abandonné]Pleurez et saignez. Ven 27 Fév 2015 - 21:14




Pleurez et saignez.




Janvier… C’est l’hiver, c’est la neige, c’est le froid et la glace. C’est ta saison. Tu es née en hiver, et tu as grandi dans une région de glace. Tu aimes voir la neige tomber, les gens glisser sur les plaques de glace. Et tu te demandes ce que ça fait d’avoir froid, parce que ça fait longtemps que le froid ne te fait plus rien. Il a empli ton être depuis des années, et est devenu ton essence. Le froid tu l’applique aux autres à présent. Tu regardes tous ces gens inférieurs se plaindre du froid, et tu leur promets une mort plus glaciale encore que ce que tu leur montres. C’est ton boulot, ta raison de vivre. Tu le fais, et tu le fais bien. On te connait pour ça, et pour ça uniquement. Tu t’es d’ailleurs motivée à recommencer. Il faut bien que tu fasses quelque chose. Tu t’es mise au service de Lastblow, et tout ce qui compte, c’est d’accomplir les tâches qui te sont destinées au sein des Emissaires. Tu fais partie de l’élite, et tu comptes devenir encore plus forte, et gravir les échelons rapidement. Parce que plus tu gagneras en puissance, plus tu auras de force pour affronter tes anciens démons et en finir une bonne fois pour tout. Tu t’imagines voir le sang d’une certaine personne couler à flot, colorer la glace que tu auras utilisé pour la tuer d’une magnifique couleur rouge sang. Tu aimes cette couleur, quand elle provient de tes victimes uniquement. C’est en les voyant agoniser que tu tires un réel plaisir de ta vie. Un plaisir pervers. Tu le sais, mais tu es immunisée depuis. Au début, c’était difficile, tu trouvais ça inconcevable. Maintenant, c’est une routine, un acte nécessaire, une banalité, une réalité. Donner la mort de ta main est une réalité, et c’est la chose que tu fais le mieux, dont tu tires le plus de satisfaction. Avant même de chasser les Dieux, tu chasses les faibles, parce que les faibles ne méritent pas la pitié d’un Dieu, pitié que tu n’as pas, que tu ne connais pas, ou plutôt, que tu ne connais plus.

«Quelle plaie… »

Tu traverses les rues, comme une ombre. Pourquoi tout est si vivant ? Tu as horreur de ça. Ces gamins qui crient, ces parents qui sourient, ces gens qui prennent soin les uns des autres. Hypocrite. Tu as trouvé le mot. Une telle hypocrisie. Une telle candeur aussi. Tous ces gens sont loin d’imaginer ce qu’est réellement la vie dans le monde auquel ils appartiennent. Rien n’est blanc, rien n’est noir, rien est rose non plus. C’est juste du gris. Un gris triste, un gris fort, un gris insensible. Gris. C’est comme ça que tu vois la vie. C’est beaucoup plus réaliste. C’est plus réaliste que la vie en elle-même. Eux ils ne savent pas tout ça, parce qu’ils ne vivent pas. Mais toi tu as vécu, et ce que tu vois te dégoûte. Tu as été à la place de ces enfants un jour, et aujourd’hui tu sais que l’enfance n’est qu’une belle blague. Une illusion dans l’illusion. Ça te donnerait presque envie de rire. Parce que ces enfants et ces parents et toutes ces familles te paraissent lamentables, pitoyables. Parce qu’ils ne sauront jamais ce que c’est la vraie vie. Tu aurais aimé leur montrer, mais tu n’as pas le temps pour ça, et ce n’est pas ton objectif de la journée. Tu as autre chose à faire. Du relationnel. Enfin, c’est ce que c’est pour toi, puisque c’est du travail en équipe. On t’envoie en mission officieuse, et tu dois collaborer avec Thunder Light. L’idée te répugne à un tel point. Cette guilde est si pathétique. Et ce qui suivent le maître tous plus stupide les uns que les autres. Mais tu ne peux pas le leur reprocher, ils ont sûrement ce que tous les humains appellent des idéaux. Tu n’en as pas toi, tu ne sais même pas ce que c’est. Tu te construis seule et tu ne te bases sur rien. Tu ne rêves pas d’un monde meilleur, de la paix, ou d’autres bêtises de cet acabit. C’est inutile. Parce que pour être utile, il faut être réaliste. Et tu ne connais pas beaucoup de gens ayant cette capacité.

«Je hais cet endroit… »

Tu as fini par atteindre ta destination. Harujion. C’est l’un des endroits de Fiore que tu détestes le plus. Tant de vie, tant d’activité. Tant de bruit, tant de mouvements. Tout est si répugnant. Mais tu es contrainte de faire avec. C’est là que ta mission t’attend. Tu ne sais même pas avec qui tu vas collaborer. Tu attends. Tu te fais d’abord discrète, tu te caches dans l’ombre comme tu sais si bien le faire, occupant des mains avec une sphère. Et puis quelque chose, ou plutôt quelqu’un attire ton regard de glace. Toujours sur tes gardes, tu observes tout, rien ne t’échappe. Tu ne sais pas qui est cette personne, mais tu te doutes que c’est celle qui t’intéresse. Tu te redresses et fais craquer tes os. Tu es prête à travailler. Tu ne seras satisfaite que lorsque tu auras vu larmes et sang. C’est le but d’une mission d’élimination.


Fiche par Yûki, alias Akira Greyster.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonné]Pleurez et saignez. Sam 28 Fév 2015 - 13:22

Ma précédente mission venait de se solder par une réussite totale. Sa difficulté relative m'avait permis de m'amuser un moment, un moment seulement... L'heure était maintenant venue pour moi de rentrer au bercail. Afin de recommencer mon attente contemplative et ennuyeuse... Quelle perspective motivante ! Je ne pus retenir un soupir avant de me décider à passer commande. Je me trouvais dans la taverne où j'avais fait la rencontre de mon précédent commanditaire. Les poches bien pleines, je profitais d'un ou deux jours de repos pour récupérer tranquillement mes forces. Je faisais presque partie des meubles et les piliers de comptoir ne faisaient même plus attention à moi. Enfin, ils évitaient tout de même soigneusement de passer dans mon coin, et ce, quel que soit leur niveau d'alcoolémie. Ils avaient appris à craindre la « momie », comme ils se plaisaient à me nommer. Surnom plutôt bien trouvé lorsque l'on y réfléchissait et cela ne me dérangeait pas. L'important restait la paix royale que l'on m'accordait. Mais comme toutes les bonnes choses ont une faim, tout ceci ne dura pas. L'élément perturbateur franchit les portes de la taverne sous les traits d'un jeune coq prétentieux se rengorgeant sans raisons valables. Encore un qui ne verra pas le jour de son vingtième anniversaire...

Celui-ci s'avança en direction du bar pour demander un renseignement au tavernier ou alors commander... À cette distance difficile à dire, je n'entendais strictement rien. Ainsi, ma surprise fut grande lorsque je vis le tenancier faire un vague signe dans ma direction sans même oser lever le regard. Le jeunot n'eut pas autant de présence d'esprit et pointa son regard droit sur moi, plissant les yeux pour réussir à me distinguer dans la pénombre de mon coin. Que me voulait-il celui-là ? J'avais peut-être été un poil optimiste en disant qu'il n'atteindrait jamais ses vingt ans. S'il continuait ainsi, je m'assurerais personnellement qu'il ne voit même pas le soleil se coucher... Réaction exagérée ? Si peu... Simplement mon don de divination qui se réveillait parfois... Bref. Il s'approcha de ma table pour prendre place en face de moi sans même avoir la politesse de me demander la permission. Je n'esquissai pas un geste, n'accordant même pas un coup d'œil à ce cloporte. Non pas que je sois un maniaque des bonnes manières. Mais dans certains cas, et notamment quand il s'agissait de ma sérénité, je ne laissais rien passer. Un raclement de gorge se fit entendre une première fois, puis après une brève pause, un second suivit. Les yeux toujours dans le vague, je vins poser mon katana sur la table tout en faisant apparaître quelques centimètres de lame à l'aide d'une légère extension du pouce.



« Ola, tout doux l’ami, je suis dans ton camp ! »


Bip ! Error ! L’ami ?! Tictac tictac tictac. Il n’entendait donc pas le minuteur de sa vie arrivé à son terme ? Il se pencha sur la table avec un air de conspirateur. Accessoirement, il venait d’entrer dans ma bulle. Encore une erreur ! Accumulation mortelle le menant toujours plus rapidement vers son ultime instant. Il finit tout de même par reprendre la parole d’une voix plus basse qui se voulait discrète.



« Je suis une jeune recrue de Thunder Light et je suis là pour délivrer un message de la part de la guilde. Vu que tu étais dans le coin pour la mission du village attaqué, tu étais le plus proche pour intervenir. Et, même si tu as été dur à retrouver, me voilà ! »


Je me demandais bien qui m'avait vu prendre cette mission et surtout comment pouvait-il être sûr que je sois toujours dans le coin à l'arrivée du bambin. Enfin, il avait réussi à me débusquer et tout ceci semblait un exploit pour lui. Il est vrai que retrouver le chemin d'une momie devait tellement être compliqué... Larbin incompétent... Toujours dans l'indifférence totale, j'attendis la suite de son discours. Peut-être en viendrait-il enfin à la raison de sa venue ?



« Alors voilà, la caserne d'Harujion pose quelques problèmes à notre guilde ainsi qu'à notre allié. En résumé, sa destruction serait une bonne chose. Pour t'aider, un mage de Dark Dragon va venir en soutien. Tu dois la retrouver en fin d'après-midi aux alentours de la caserne, mais je n'en sais pas plus. »


Et bien, il avait pris son temps pour apporter le message. Pour un peu, mon allié aurait pu attendre longtemps sans voir le bout d'un bandage se pointer. Enfin, une destruction de caserne pouvait me divertir et me rappeler le bon vieux temps. Et vu que je me trouvais déjà sur place, ça ne coûtait rien d'aller jeter un œil. Il me restait tout de même un petit point à régler. Mes pupilles vinrent rencontrer celle du jeune coq pour lui signifier d'un mouvement sec de la tête de me suivre. Je me levai l'instant d'après, remettant mon arme en place avant de prendre la direction de ma chambre. L'inconscient me suivit sans broncher. Il semblait fier de lui et sa démarche trahissait ce sentiment. Tictac Tictac. J'ouvris la porte et fis un pas sur le côté pour laisser l'abruti entrer en premier. Dring. Il n'atteint même pas le centre de la pièce que son sang vint souiller la lame de mon sabre ainsi que le sol crasseux. Je restai un instant à contempler la flaque s'étendre lentement à mes pieds. Quel soulagement ! Je refermai soigneusement la porte derrière moi et m'éclipsai sans un bruit par la porte de derrière de l'auberge. Le temps qu'il découvre le corps, je serais déjà loin !

Je pris tranquillement la direction de la caserne avec une envie d'en découdre omniprésente. Recevoir ainsi un ordre de la guilde ne me plaisait guère et je n'aurais certainement pas obéi si la mission n'avait pas été aussi agréable. Mais qui refuserait un massacre en règle ? La seule inconnue à l'équation restait cette alliée de Dark Dragon qui devait venir me prêter main forte. Je n'aimais pas les inconnus... Une vraie révélation n'est-ce pas ? Le bâtiment abritant les rejetons de l'Armée Runique fit son apparition au détour d'une rue et je me mis donc à la recherche de mon associé. Il me fallut un moment pour le, ou plutôt la, trouver. Tapis dans l'ombre avec un arc sur le dos en train de regarder dans ma direction. Peu de chances de me tromper... Je m'immobilisai à distance raisonnable de la jeune femme pour l'observer un instant. Une jolie femme selon les critères humains, mais une telle chose ne m'intéressait pas. Le détachement et la dureté de son regard par contre m'apportaient des informations utiles sur ma partenaire. Une tueuse. Un bon point pour elle. Vous me direz, normal, elle est à Dark Dragon. Et je vous répondrai que même les camps les plus méchants comptent leur lot de tire-au-flanc.



« Bon, on y va ? »


Je me retournai pour prendre la direction de la caserne, autant ne pas perdre de temps. La nuit tombait et je n’aimais pas tuer dans la pénombre. On ne voyait pas le sang et l’obscurité donnait bien trop de possibilités de fuite aux victimes. Que le combat commence !

Revenir en haut Aller en bas

Akira Greyster

avatar

Féminin Messages : 115
Date d'inscription : 07/02/2015

Feuille du Mage
Surnom: Frozen Heaven
Magie: Ice God Slayer
Points de Puissance:
777/1700  (777/1700)


MessageSujet: Re: [Abandonné]Pleurez et saignez. Jeu 30 Avr 2015 - 14:47




Pleurez et saignez.




Tu laisses ta sphère de glace se briser au sol. Elle ne sert plus à rien. Sourcils froncés, tu détailles celui avec qui tu es contrainte de collaborer. Une momie. C'est la première chose qui te vient à l'esprit. Tu sais que n'importe qui aurait pensé de la sorte en le voyant aussi et, loin de trouver cela étrange, tu finis par lui lancer un regard dédaigneux, résistant à l'envie d'arquer un sourcil. Ne pouvait-on pas t'envoyer quelqu'un qui semblait en valoir la peine au premier abord ? Tu n'as aucun mal à imaginer quel genre de personne cet homme peut être, en te contentant d'une unique regard. D'ailleurs, son regard, ou du moins, ce que tu en vois, parle pour lui : un tueur, probablement avide de sang, sans la moindre once d'humanité. Non pas que tu aies horreur de ce genre de personne, il te ressemble d'un certain côté. Mais un humain, même momifié, restait un humain, et ne méritait absolument pas sa place à côté d'une Déesse.

Tu ne lui adresses pas un mot et fait volte face. Le plus important à tes yeux est la réussite de la mission. La nuit tombe, ce qui gonfle bien plus ton assurance. C'est le moment de la journée que tu attends le plus la nuit. Elle inspire anxiété et frayeur au commun des mortels. La plupart des gens que tu as rencontré sont mal à l'aise la nuit, et toi tu t'en délectes. C'est si bon de lire la peur et la crainte sur les visages d'entités si pitoyables. Tu en tires encore plus de plaisir lorsque tu dois mettre fin à leurs misérables existences. Tu ajustes ta capuche sur ta tête et saisis ton arc d'une main ferme alors que tu suis la momie sans un mot, effaçant presque ta présence, un sourire horriblement mauvais sur les lèvres. La simple pensée de ce que vous vous apprêtez à accomplir te fait jubiler, à tel point que tu as du mal à empêcher ton aura froide de se répandre. Ça fait si longtemps, tu as presque oublié ce que la perspective de tuer t'apporte comme sensation. Ton regard se balade dans la caserne alors que tu te laisses glisser dans l'ombre, et une idée de traverse l'esprit. Tu décides alors d'adresser quelques mots à la momie.

« Que préfères-tu ? Un par un, ou bien on rend les choses plus drôle, et on voit s'ils s'en sortent tous ensemble... »

Ta voix est incisive, ton ton est froid, glacial. Tu ne lui demandes pas réellement son avis. En réalité, tu sais déjà ce que tu veux. Tu sais que tout sera beaucoup plus amusant si tous ces pathétiques guerriers devait tenter de vous attaquer, alors qu'ils ne résisteraient pas. Seuls contre tous. La momie n'a plus qu'à se montrer à la hauteur de tes espérances, déjà assez basses la concernant, et ne pas te décevoir.


Fiche par Yûki, alias Akira Greyster.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Abandonné]Pleurez et saignez.

Revenir en haut Aller en bas

[Abandonné]Pleurez et saignez.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Fiore Est-