FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

[SOLO — PRE-ELLIPSE] Battle Royale| Erial, Rainer, Leito, Anders, Eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Erial Alternost

avatar

Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 27/08/2016

Feuille du Mage
Surnom: Wicked Red Hood
Magie: Ice Make
Points de Puissance:
648/2000  (648/2000)


MessageSujet: [SOLO — PRE-ELLIPSE] Battle Royale| Erial, Rainer, Leito, Anders, Eden Dim 4 Sep 2016 - 19:57

”Précisions”:
 


Battle Royale
— feat. Leito Chinonamida & Rainer Akusei & Eden Déodras & Anders O. Kalvoz
Dark necessities are part of my design A dead man




À l’un, il avait promis une tête de l’hydre. À l’autre, il avait proposé l’affrontement de sa vie.

Liam écrasa sa cigarette sur un rocher chauffé par le soleil durant l’après-midi. Il s’était mis à fumer par occasions depuis peu. Machinalement, sans trop d’objectif. C’était venu comme ça.  Rien de plus, rien de moins. En tailleur sur le roc, non loin du sommet du Mont du Fou, il observait la lumière décliner et prendre petit à petit une teinte ambrée. Ses invités ne devaient pas tarder à arriver... D’après ses camarades loups, les missives avaient fait leur effet au Conseil comme à Dark Dragon.
Il soupira.
Deux nuisibles assoiffés de sang. Il n’aurait qu’à finir le vainqueur de leur combat à la con.
Il s’était endurci, Liam. Ou Erial. Ou les deux. Sous sa cape rouge, ses traits étaient passés de ceux d’un gamin rebelle à ceux d’un assassin professionnel. Une évolution comme une autre.
Ou peut-être pas, en fait... Il n’y pensait plus trop, en réalité. Si les débuts avaient été durs, les choses s’étaient arrangées. Bien sûr, ce pincement au cœur demeurait, irascible. Cette sensation d’avoir exercé un pouvoir sans aucune légitimité sur autrui. Décider de la mort des gens...
Mais, heureusement pour Erial, il était déjà décédé. Et personne ne blâme les fantômes.
Pourtant, sans trop savoir pourquoi, il avait pris l’habitude, sauf exception, de rejeter sa capuche en arrière lorsqu’il ôtait une vie. Un ersatz d’honneur, sûrement. Par ce biais, il assumait ses actes. Liam Stratolens demeurait un être factice. Une illusion. Et les illusions sont bien trop fragiles pour supporter la mémoire des morts. En regardant droit dans les yeux de ses victimes, Erial leur offrait une place dans un coin de son esprit, une sorte de tombe mémorielle…

Le mage de glace se redressa et s'étira, sa cape voletant nonchalamment dans son dos, dévoilant un débardeur noir. En contrebas, sur un plateau couvert d’une épaisse forêt, un fracas avait retenti.
Et, plutôt que de la lumière, c’était une colonne d’eau qui avait jailli de la frondaison.
Imprévu. Il allait falloir revoir ses calculs…

• • •

Liam Stratolens observait désormais un combat bien plus stupide encore. Dissimulé par le feuillage, il s’était accroupi sur une branche. À une vingtaine de mètres de là, l’eau et le sang se mêlaient, chargeant l’air d’un parfum vomitif. Les échanges de sorts étaient vifs, puissants. On aurait pu croire à un ballet de mauvais goût pour tordus. Une momie et un dragon. Combinaison plutôt improbable en soi, d’autant plus qu’ils étaient censés être du même camp. Leito Chinonamida et Rainer Akusei ; deux des mages les plus connus de Thunder Light, quoique le premier avait disparu depuis quelque temps. Au reste, justement, d’après les beuglements primaux du dénommé Maelström, cette absence paraissait être la cause de cette sympathique joute amicale. Le second de Rising Wolves souriait à la vue de cette scène. Bonus ! Une autre tête à ramener, peut-être ! L’imprévu ne le gênait pas plus que ça, il avait appris à l’appréhender depuis sa mort prématurée... Ceci dit, il ne faudrait pas qu’il rate ses cibles premières.
Soudain, il se raidit à une pensée. Akusei était un Dragon Slayer, soit un individu possédant un odorat surdéveloppé... Pour faire simple, le jeune homme n’était pas réellement dissimulé. Trois options, dès lors : soit Rainer faisait semblant de ne pas l'avoir remarqué, soit il ne s’en souciait pas, soit l’odeur du sang utilisé par son camarade masquait celle de l'Ice Maker.

Durant le reste de l’affrontement, Liam resta sur ses gardes, prêt à fuir au moindre mouvement d’un des antagonistes en sa direction. Sa précédente réflexion l’avait poussé à la prudence et le calme relatif de la momie le rendait aussi méfiant que le volcanisme instable de l’autre.
Il était un opportuniste. Il était le loup dans sa tanière, le prédateur qui attendait le bon moment pour jaillir et refermer ses griffes sur sa proie. Aucune forme de moralité, aucun honneur.
Chinonamida créait des objets et animaux  dégoulinants de sang, Akusei les balayait de divers traits aquatiques, aboyant comme l’animal qu’il était alors que son vis-à-vis haletait sous ses bandages. Bien que les deux mages possédaient un bon niveau, le Dragon Slayer semblait surpasser l’autre. Liam se prépara donc à mener un assaut éclair sur Rainer aussitôt qu’il en aurait terminé avec son ex-camarade. Ses réserves entamées, il se ferait sûrement prendre par surprise... Ou pas. Tout dépendait de s’il avait repéré le Wicked Red Hood.

Vint alors le moment où un immense scorpion rougeâtre se matérialisa à partir du sang présent sur le champ de bataille ainsi que celui de Leito lui-même. Son dard n’avait pas de quoi faire pâlir la plus efficace des lances et ses pinces avaient l’air de guillotines stylisées. Sans un mot, le Blood Maker lâcha la bête d'hémoglobine qui fonça vers Akusei, martelant le sol de ses multiples pattes. Ce dernier resta immobile, chose étrange au vu de l'hystérie digne d’un toxico' en manque dont il avait fait preuve.
Au dernier instant, alors que la création de Chinonamida était sortie de son champ de vision, Liam put facilement deviner de l’issue du choc par la déflagration de sang qui alla éclabousser la momie elle-même, s'accompagnant au passage d’un hurlement de rage strident. Profitant du vacarme lui donnant envie de massacrer le Dragon Slayer sur le champ, l'Ice Maker se déplaça pour avoir un meilleur point de vue sur les événements. Ces deux mages noirs auraient pu faire crever de peur bien plus d’une personne d’un simple regard, d’autant plus que leur réputation les précédait. D’après les informateurs de l'ex-Fairy Tail, celui que l’on surnommait Red Death traînait dans son sillage une série de crimes commis dans les royaumes voisins. Quant au Maelström, il était notamment connu pour sa responsabilité dans une évasion de masse à Era qui avait pour but premier d’évacuer Rei Bunkatsu, la Conseillère Déchue. La même salope de Bunkatsu qui avait tourmenté Erial des mois auparavant. Lorsque ce dernier avait subi son procès, il avait d’ailleurs retourné le couteau dans la plaie de cette joyeuse bande de bouffons que formait le Conseil en mentionnant cet incident...
Mais, rideau sur ces sombres pensées. L’issue de ce premier affrontement était proche.

Un genou à terre, le Dragon des Mers commençait à faire affluer des serpentins d’eau vers l'extrémité de ses doigts tendus en avant. L’élément qu’il commandait tournoyait lentement autour de ses membres, comme une multitude de serpents langoureux rampant docilement sur leur maître.
Petit à petit, un orbe se forma, en suspension devant les mains de Rainer. Le sort était instable, de plus en plus instable au fur et à mesure que le Pourfendeur l’alimentait.
Le fils d'Abyssia enrageait alors que son ancien camarade modelait une immense faux de sang. Visiblement, ce bâtard était plus endurant qu'Akusei l’aurait pensé. La momie avait beau paraître exténuée, elle assemblait avec lenteur son arme. Dans les tripes du Dragon Slayer, un taureau fulminait, prêt à charger et frustré de ne pas pouvoir le faire directement. Mais Rainer allait lui donner satisfaction…
Observé par des yeux qu’il n’avait pas repéré, il écarquilla les siens et laissa la douce chaleur qui émanait des tréfonds de son âme se changer en une explosion de haine pure.
Le trait fusa en un sifflement presque inaudible.
L’homme allait être rendu à la mer qui réclamait son dû.

— Crève, traître !

Une masse imposante apparut alors, prête à déjouer tous les pronostics.
En vain.
Derrière Eden Déodras, Leito Chinonamida s'écroula, raide mort, ses bandages s'imbibant de la mare de sang à ses pieds due à la liquéfaction de son arme inachevée.
Revenir en haut Aller en bas

Erial Alternost

avatar

Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 27/08/2016

Feuille du Mage
Surnom: Wicked Red Hood
Magie: Ice Make
Points de Puissance:
648/2000  (648/2000)


MessageSujet: Re: [SOLO — PRE-ELLIPSE] Battle Royale| Erial, Rainer, Leito, Anders, Eden Dim 4 Sep 2016 - 20:11

Battle Royale
— feat. Leito Chinonamida & Rainer Akusei & Eden Déodras & Anders O. Kalvoz
Dark necessities are part of my design A dead man

*Voilà mon premier bichon...*, pensa l’assassin en observant le golgoth ayant fait irruption.

— Leito... je n'ai pas été assez rapide, c'est con. En mémoire à nos années passées ensemble, je te fais ça, fit le nouvel arrivant.

Là-dessus, il s’approcha du corps et… Se mit à le manger. Ok. Liam eut un mouvement de recul. Rainer arqua un sourcil.
Très bien. C’était purement dégueulasse. L’Ice Maker réprima un haut-le-coeur, frappé par le caractère horrible de la scène.
Le cannibale se livra à une véritable frénésie, arrachant des lambeaux de chair à mains nues, les genoux baignant dans le sang de feu son acolyte. Il se gavait presque comme un affamé lorsque, seulement quelques secondes après avoir commencé, il s’arrêta, sourcils froncés. Il battit plusieurs fois des paupières, comme s’il ne comprenait pas ce qui venait de lui arriver.

— RAAAAAAAAAIIIIINEEEEEEEEEEEEER ! vociféra alors une voix inconnue se rapprochant rapidement.

L’instant d’après, ledit charmant jeune homme disparaissait dans les fourrés, entraîné par le second invité de l’Ice Maker : le général Anders O. Kalvoz, un soldat de l'Armée Runique fanatique au point qu’il aurait sûrement pu sacrifier sa vie pour rendre sa justice tordue aux infâmes enfoirés impurs qui l'auraient bafouée. Ses mains prêtes à déverser sa sacro-sainte rage sur le mage d’eau, il paraissait quelque peu embêté…
Déodras allait suivre quand Liam s'élança en sa direction à l’aide de quelques plateformes de glace. Ombre indistincte, il se réceptionna souplement sur le sol couvert d'écorces et autres feuilles mortes, interceptant le membre de Dark Dragon qui marqua un temps d’arrêt, surpris par son irruption et la rapidité avec laquelle les événements s’étaient enchaînés.

— Bon appétit chéri, mais, désolé, t’es à moi. Et n’y vois pas par là une référence cheloue à ton apparence de bodybuilder en tenue moulante, loin de moi cette idée..., se moqua le Wicked Red Hood en se redressant.

— Tss... On m'a promis un combat avec un adversaire à ma hauteur... Je n'en vois aucun i…, commença l’intéressé avec une sorte de pose carrément dérangeante.


Le mage noir ne finit pas sa phrase, coupé par une salve de lances de glace qui pilonnèrent le terrain.
Avancer. Toujours avancer. Erial n’avait paradoxalement plus le temps, malgré l’éternité de l'outre-tombe. Rising Wolves commandait à ses membres une efficacité à toute épreuve. De plus, Kalvoz et Akusei se livraient quelque part à un sympathique pugilat sur lequel il n’avait aucun contrôle... Et ça, il ne pouvait pas se le permettre. Chaque seconde comptait pour maîtriser cette situation particulière et la tourner en son avantage. Une course contre la montre que l'ex-Fairy Tail relevait au nom du Loup.
Les projectiles gelés dégagèrent le terrain, provoquant la chute des arbres les plus jeunes et retournant le sol à leur point d’impact.
Étonnamment vif pour sa carrure, Déodras exécuta quelques bonds en arrière, laissant une traînée rougeâtre derrière lui. Liam ne connaissait pas la nature de la magie de sa cible, mais il avait pu glaner quelques informations dessus… Apparemment, il s’agissait de manipuler de l’énergie à l’état pur. Rien qui ne puisse l’aider beaucoup, en soi.

Le nuage de poussière résiduel des impacts obstrua un instant le champ de vision de Stratolens, juste avant qu’Eden en jaillisse, l’une de ses mains nimbée d’un vortex sombre. Heureusement, l’Ice Maker put pivoter sur lui-même de sorte à ne pas être sur la trajectoire de la foreuse magique. Néanmoins, la vitesse surnaturelle du mage de Dark Dragon le projeta en arrière lorsque celui-ci le percuta de tout son poids, épaule en avant. Le jeune homme fit un vol plané de quelques mères avant de retomber au sol. Et à peine eut-il le temps de reprendre de l’air qu’il dut rouler sur lui-même pour éviter une nouvelle tentative de massacre à la tronçonneuse. Lorsqu’il se releva, il vit le petit cratère présent à son précédent emplacement et soupira d’aise. Juste à côté, le cannibale relevait son bras disproportionné et lui jetait un regard à la fois charmeur et protecteur. Enfin, on pouvait le qualifier ainsi si l’on était masochiste.

— Hey ! Pourquoi tant de violence ? C’est fou c’qu’une homosexualité refoulée peut faire faire aux gens...


Pour toute réponse, Liam vit un rayon d’une bonne taille fuser de la main de son adversaire. Néanmoins, il ne se fit pas avoir par surprise, cette fois-ci. En un instant, il fit apparaître un miroir de glace devant lui. Il plissa des yeux quand la sombre rougeoyance de l’attaque se rapprocha… Et rebondit en direction de son lanceur qui, étonné, se fit écorcher quand elle le frôla au niveau de son flanc. Déodras porta un regard incrédule à ses habits bling-bling déchirés par sa propre magie ainsi qu’au sang qui perlait sur sa peau. Puis, il releva la tête vers Liam, les yeux baignés de rage et les mâchoires si serrées que l’on aurait cru que le bas de son visage n’était qu’un seul et même bloc d’acier. En retour, il eut le droit à un sourire en coin jeté comme un gant à son visage.
Sans prévenir, le mage noir se mit à enrager, tirant des orbes magiques avec de grands gestes depuis ses mains… De plus en plus grosses ? Le second de Rising Wolves arqua un sourcil invisible sous la chape d’ombre que lui offrait sa cape. Le corps d’Eden semblait gonfler à vue d’oeil, changeant son apparence de montagne de muscles déjà impressionnante en une chose plus monstrueuse encore. Le sort rêvé pour tous les hommes maigres de ce monde, putain. Il restait néanmoins que cette transformation n’annonçait rien de bon…

En effet, les ba-balles de ce grand enfant rebondissaient toutes sur le miroir de glace du Wicked Red Hood, encore en place devant lui. Et lorsqu’elles revenaient vers Déodras, celui-ci, au lieu de se faire trouer plus violemment qu’une jeune vierge violée, les déviait presque nonchalamment de ses bras.
Un craquèlement sortit Stratolens de l’état de contemplation absente dans lequel il s’était plongé durant quelques instants. Il jeta un regard à sa création qui n’allait pas tenir le coup éternellement.
Profitant du caractère bourrin de son nouvel ami, il s’éclipsa, courant à couvert dans l’épaisse forêt pour faire le tour de la clairière créée par l’affrontement en cours et dans laquelle se trouvait Déodras, massacrant un pauvre bout de glace avec toute la hargne du monde. Ce mec était une abomination, et Liam ne voyait aucun problème à l’éliminer. Il se positionna dans son dos, derrière un arbre centenaire dont la cime devait culminer à des dizaines de mètres. Le sifflement caractéristique de sa magie se fit entendre, traînant, derrière le vacarme provoqué par le rang S de Dark Dragon. Et lorsque ce dernier finit par détruire le miroir, Liam modela un disque gelé dont le diamètre faisait la taille d’un homme qui, tournant à haute vitesse, partit en la direction d’Eden, fauchant au passage l’arbre. Le mage de glace avait bien pris soin d’envoyer son projectile à l’horizontale, se remémorant la vitesse surnaturelle dont avait fait preuve le cannibale précédemment.
Contre toute attente, celui-ci se retourna, vit le projectile décidé à la trancher en deux et… Bondit. Un bond surhumain qui le fit retomber en plein centre du disque. Plaqué au sol, il se brisa.
Bien que surpris par ce coup, Liam ne laissa pas son optimisme retomber. En effet, un épais tronc d’arbre allait s’abattre comme le marteau de la justice sur la gueule déformée du mage noir.
Enfin, c’est ce qu’il croyait jusqu’à ce qu’Eden le fracasse d’un simple coup de poing, sans même prendre la peine de se relever.

— Tsst.

Liam s’élança, modelant dans sa course une faux qu’il arma. Son instrument de mort, celui qui avait donné cette dernière à Irina. D’un geste vif, Liam faucha la tête d’Eden, la lame recourbée commençant à dévorer sa chair… Avant d’être bloquée !
Accroché au manche de son arme, le jeune homme tomba en arrière. C’était lamentable. Il faillit se mettre à rire tant il se sentit ridicule à ce moment-là mais s’abstint. C’aurait été con de mourir pour ça. Eden attrapa la faux et la jeta si fort que Liam crut qu’il allait perdre ses bras avec. Heureusement pour lui, il l’avait lâchée par réflexe.
Le souffle court, il se releva, son dos couvert de terre et autres copeaux le faisant souffrir. Le choc avec le sol n’avait pas été tendre…
Devant lui, Eden semblait avoir encore doublé de volume. Ses vêtements avaient été déchirés par sa croissance subite. On aurait dit un modèle anatomique déformé. Chaque muscle, chaque strie était visible. Les jambes de cette monstruosité étaient aussi épaisses que le torse de Liam et c’était à peine si l’on devinait sa tête entre ses deux énormes trapèzes qui rendaient son cou quasiment inexistant. Même si l’on ne pouvait pas réellement qualifier Stratolens de “serein” face à ça, il trouva que ce dernier constat aurait fait une allégorie de la force brute plutôt sympa’.  

— Bâtard, tu m'as forcé à dévoiler cette forme hideuse... Je vais te défoncer comme le Parangon de la Dévastation que je suis !
scanda la voix de la masse informe en prenant une autre de ses poses théâtrales.

— Hum, c’comme ça que tu me demandes de te lécher tes gigantesques tét–…

Un large rayon tiré depuis la bouche d’Eden l’arrêta. Liam n’eut que le temps de recouvrir vaguement son corps d’une couche de glace protectrice. L’énergie rougeâtre l’engloutit, brûlant son corps et ses vêtements par endroits. Même si sa cape était plus résistante qu’un vêtement normal, le Wicked Red Hood avait mis ses bras en protection de sa tête pour éviter tout désagrément.
Il devait rester Liam encore un peu.
Lorsque l’attaque se dissipa, Stratolens haletait, le corps frémissant. Ses bras pendaient tristement et il semblait que l’on aurait pu le faire tomber d’un seul souffle. Néanmoins, au final, il avait eu plus de peur que de mal. Déodras avait beau être puissant, il semblait que l’Ice Maker le surpassait. Prendre une telle attaque de plein fouet à niveau égal, c’était la défaite assurée alors qu’en l’occurrence, pour le second de Rising Wolves, il s’agissait d’un simple coup dur.
Il planta son regard dans celui de Déodras qui se mit à charger en sa direction, faisant trembler le sol à chacun de ses pas. Lorsqu’il arriva sur lui, Eden arma son bras pour asséner à Stratolens une sorte d’énorme gifle qu’il put éviter de quelques pas en arrière, le dénommé Parangon de la Dévastation étant plus lent qu’avant. Le déplacement d’air créé par celui de la masse représentée par le simple bras du golgoth fit pourtant chanceler le mage de glace.  Au bout de chacun de ses doigts, l’énergie s’était accumulée sous forme de petits nimbes aux airs peu commodes. Liam tenta d’éviter les autres coups, mais en vain. S’acharnant sur lui, Déodras, le visage écarlate, déformé par la haine comme par la magie, finit par le faucher. Il écarquilla les yeux, sentant les doigts de son adversaire s’enfoncer dans son bras avant d’être balayé comme le plus insignifiant des moustiques. Il atterrit dans un buisson, en périphérie de la zone d’affrontement. Reprenant ses esprits le plus vite possible malgré les vertiges qu’il connaissait, il porta une main tremblante à son bras. Trois plaies, trois perforations dans son biceps qu’il recouvrit d’une épaisse couche de glace. Les plaies étaient d’un diamètre moyen, mais demeuraient profondes.
Il avait fait l’erreur de venir au corps-à-corps et l’avait payé cher.
Désormais hors de portée, il ne réitérerait pas sa faute.


Liam Stratolens se releva aussi vite qu’il le put et utilisa ses grappins de glace pour grimper à la cime d’un arbre bordant la zone de combat. En contrebas, cette créature dégueulasse nommée Déodras se dirigeait vers son point d’impact, le bruit de sa démarche pesante se répercutant dans les environs comme le roulement du tonnerre.
Avant qu’il ne sorte de l’arène improvisée par le déchaînement de magie, Liam siffla du haut de son perchoir, attirant l’attention de son adversaire. Ce dernier s’arrêta. Il tourna lentement sa tête vers la source du bruit puis s’avança en sa direction. Mais alors qu’il arrivait à l’arbre où se trouvait le mage de glace, celui-ci se déplça, à l’aide de ses grappins, sur une autre cime, en secouant le feuillage.
Liam se livra à ce petit jeu pendant quelques minutes encore, tournant de plus en plus vite autour d’Eden jusqu’à le perdre. Celui-ci enrageait comme le taureau sous stéroïdes qu’il était. Dans son regard, l’on pouvait deviner le programme qu’il réservait à son ennemi s’il le chopait : une annihilation pure et dure. Pauvre bichon, sa beauté avait été souillée… Et le voilà qui se tournait dans toutes les directions, incapable de déterminer la position de Stratolens dont les bras commençaient à faiblir.
Soudain, le silence.
Rien, si ce n’est le son du vent dans les feuilles et de lointains cris avertissant du second affrontement qui prenait lieu au Mont du Fou.
Eden plissa les yeux, balayant le paysage du regard.
Un oiseau prit son envol.
Un loup fit de même.
Un loup au voile rouge dissimulant ses crocs.
Déodras leva les yeux au ciel.

— IMPACT !

Un énorme marteau se forma dans les airs, dissimulant le corps de Liam Stratolens derrière lui. Taillé en pointe, l’objet tomba s’abattit avec une force inouïe sur le mage noir, pile au-dessus de lui.
Vif, le mage noir mobilisa sa magie pour créer une série de six boucliers alignés. Ca ne résisterait pas longtemps.
Debout, le Parangon de la Dévastation opposait tout ce qu’il pouvait à la glace de son adversaire. Au bout de quelques secondes, on entendit un petit craquement. Le même bruit que fait une vitre lorsqu’elle explose.
Un.
Le corps d’Eden s’affaissa quelque peu sous la pression. Tête renversée en avant, une expression de souffrance mêlée de haine sur le visage, il bandait tout les muscles de son bras pour résister.
Second craquement.
Deux.
Avec un râle coléreux, la créature releva sa tête, éclaboussant le sol de la sueur qui rendait poisseux ses cheveux blonds. Il tendit son deuxième bras pour soutenir sa défense. Mais ça ne suffit pas.
Trois.
Liam sentait l’étreinte insidieuse de la peur dans ses tripes. La combativité d’Eden l’impressionnait, en un sens. Même si, d’instant en instant, le mage de glace prenait l’avantage, la résistance du cannibale avait de quoi inspirer un certain respect.
Quatre.
Un genou à terre, Eden semblait soutenir le monde de ses bras. Il respirait si fort que sa monstrueuse poitrine menaçait de céder sous son propre poids. Progressivement, la peur venait se mêler à la rage dans ses yeux. Une peur instinctive et naturelle pour celui qui d’ordinaire devait l’inspirer.
Cinq.
Petit à petit, le géant dut se mettre sur le dos, incapable de résister à la pression. Ses deux bras étaient tendus au-dessus de lui, derrière un dernier bouclier qui lui paraissait dérisoire. Un bouclier presque translucide, fragile. La dernière couche, le dernier obstacle avant que tout ne s’arrête. Le marteau broierait son torse.
Six.
Liam sourit.
Pourtant, le marteau ne finit jamais sa course.
Du sang coula le long des bras d’Eden qui soutenait la création à mains nues. Fragilisée par les protections précédemment traversées, elle ne tarda pas à se fendre… Puis à exploser.
Déodras souffla. Il se commençait à éclater de rire quand il distingua entre deux mèches de cheveux mouillées la silhouette qui évoluait dans les airs.
Enharnaché par les pieds à la base de son marteau, Liam s’était libéré au dernier instant. Et le voilà qui semblait flotter au-dessus de son ennemi, un vortex glacial tournoyant entre ses deux mains déjà positionnées pour accueillir son arme.
Le loup ouvrait sa gueule, prêt à enfin engloutir sa proie après une lutte acharnée. Il était l’animal indompté, celui qui rôde dans les ombres avant d’y entraîner ses cibles à tout jamais.
Lorsque le canon de glace fut formé, Liam ne perdit pas une seconde.
Le projectile fusa vers le sol et y explosa, ravagant l’abdomen d’Eden Déodras.

Il était là, sur le dos. Une bouillie infâme à la place de ses intestins à ciel ouvert. Il ne voyait plus grand-chose, il ne sentait plus grand-chose. Il était sale, laid, difforme. Il avait le goût du sang et celui de la défaite dans la bouche. Il pouvait voir le ciel encerclé par les arbres. Coincé par les arbres. Sans échappatoire.
Lui non plus, il n’en avait pas. Il savait. Il savait que c’en était fini.
Alors, il vit une ombre s’approcher de lui. La silhouette s’arrêta un instant, debout, près de lui. Elle s’accroupit, mettant son visage dissimulé dans l’ombre en face du sien. Liam observa Eden un instant. Puis, il retira enfin sa capuche. Il était temps d’être Erial. Ses yeux gris et ses cheveux bleus à l’air libre, il plongea son regard dans celui de sa victime, tâchant de le graver dans sa mémoire jusqu’à sa propre mort.

—  J’entends déjà les mouches bourdonner. Finalement, tes amis les vers vont te manger, toi aussi.  

Seul un gargouillis lui répondit.

— Je m’appelle Erial Alternost. J’ai été exécuté par le Conseil de la Magie il y a quelque temps. Et c’est moi qui t’ai tué. Si ça peut te rassurer, dis-toi que j’étais déjà mort.

— Muda...da... Finale...ment... tu étais... à ma...  hauteur..., parvint à articuler Eden.


Erial lui tapota le front d’un doigt.

— Ah non, techniquement, j’étais au-dessus de toi et pas en face de toi quand j’t’ai sauté dessus, hein. T’es pas très futé toi, non ?


L’ex-Fairy Tail se releva alors que le mage noir crachait un peu de sang et rendait son dernier soupir.

— “Le strip-teaser sanguinaire", ça ferait un bon nom de roman pour raconter tes exploits, nan ? lança-t-il au cadavre en parodiant l’une de ses poses, une main devant la bouche et l’arrière-train bombé en arrière.

Il reprit une posture normale et demeura quelques instants à l’observer, son visage moqueur devenant de plus en plus sérieux. Puis il fronça les sourcils, se détourna, et releva sa capuche.

— Sur ce, bisous, bichon.


Il n’avait accompli que la moitié de sa mission.
Le loup n’était pas encore rassasié.
Revenir en haut Aller en bas

Erial Alternost

avatar

Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 27/08/2016

Feuille du Mage
Surnom: Wicked Red Hood
Magie: Ice Make
Points de Puissance:
648/2000  (648/2000)


MessageSujet: Re: [SOLO — PRE-ELLIPSE] Battle Royale| Erial, Rainer, Leito, Anders, Eden Dim 4 Sep 2016 - 20:18

Battle Royale
— feat. Leito Chinonamida & Rainer Akusei & Eden Déodras & Anders O. Kalvoz
Dark necessities are part of my design A dead man



Une explosion. La blancheur de la lumière. Une autre. Le tumulte de l’eau.
Les deux Dragon Slayers échangeaient des coups, tous les deux aussi fatigués. Aucun ne voulait céder une miette de terrain face à l’autre. Pourtant, le combat commençait à tourner à l’avantage d’Akusei. Il était plus puissant, plus expérimenté. Mais alors que celui-ci se mettait à lacérer son “frère” désginé de griffes aqueuses, une voix rocailleuse retentit :

— Général Kalvoz, reculez et préparez-vous à l’assaut !

D’instinct, l’intéressé bondit en arrière. Et, comme prévu, Akusei fit de même, laissant assez d’espace pour que l’Ice Geyser de Liam le frappe de plein fouet.  Projeté en l’air, le Dragon des Mers manqua de se faire empaler en retombant mais fut cueilli en plein vol par un vortex de lumière qui l’envoya valser. Anders esquissa un début de course puis s’arrêta quelques instants. Il balaya du regard la zone de provenance de son deus ex machina mais ne put rien distinguer. Seule une odeur fuyante lui apprit que quelqu’un était présent. Il cligna des yeux, incrédule, et s’élança à la poursuite de son homologue aquatique, laissant le loup à ses manigances. Selon les calculs de ces derniers, il valait mieux que le Conseil soit le dernier debout…

Lorsqu’il retrouva Rainer, le militaire tira de son fourreau une épée bleutée. Le Maelström gisait sur le sol, éreinté. Prêt à être exécuté en somme.

—  Il est dommage qu'un tel pouvoir ait été donné à un individu dans ton genre... Tu aurais pu servir la justice, des idéaux plus majestueux. Quelque part au fond de moi, je suis navré d'avoir à faire cela, frère dragon, déclama Kalvoz avec une pointe d’ironie.

Il contrastait avec celui qu’il désignait, Anders. Lui qui, même fatigué d’un long affrontement demeurait d’une certaine beauté, ses traits délicats n’étant pas déformé par une quelconque émotion.
De l’autre côté, Rainer était un sauvage défiguré par la haine, sale, couvert d’eau, de sang et de boue.
Pourtant, il se mit à rire. Des convulsions secouèrent son corps alors que sa peau prenait une teinte plus sombre. De l’eau semblait affluer sous son épiderme, décrivant des schémas hypnotisants. Ses yeux rouges furent noyés par son élément et devinrent bleus. Uniformément bleus. Un bleu pur, profond. Le bleu de l’interminable et impitoyable océan. L’étrange rire de Rainer résonnait dans la forêt qui se terminait quelques mètres plus loin en une zone herbeuse suspendue au-dessus du vide. Le Général Runique recula de quelques pas, rangeant son épée et se mettant en position de combat. Des langues de brouillard violacé s’échappaient du corps du mage d’eau qui calma son hilarité et se releva de quelques amples mouvements, comme s’il s’était agi d’un pantin désarticulé possédé par quelque entité cauchemardesque.

— Le dernier de nos frères que j’ai croisé… Shô Weissdren… J’ai fini par bouffer jusqu’à son propre poison pour mettre un terme à l’insulte qu’il représentait pour notre race…, souffla-t-il en guise de menace sous-jacente.


Sans prévenir, le Dragon Slayer généra un orbe sombre qu’il projeta en direction d’Anders. Celui-ci n’eut pas le temps de se préparer à l’encaisser. A peine eut-il écarquillé les yeux que le sort lui heurtait le ventre et qu’une déflagration aqueuse le balayait. Il fut renversé au sol avec la sensation de s’être pris une locomotive lancée à pleine vitesse dans l’estomac. La respiration accélérée par le choc et la fatigue, il inspira et expira de grandes quantité d’air vicié par le poison alors que Rainer, lui, demeurait immobile, l’observant se tordre dans tous les sens pour reprendre son souffle. Lui aussi était fatigué. Exténué, même. Des gouttes de sueur perlaient à son front et une migraine de plus en plus intense faisait vibrer son crâne de douleur.
Ce n’est que lorsque les vents dispersèrent la brume toxique qu’Anders roula sur lui-même. Un mouvement visiblement un peu trop violent pour son organisme puisqu’il vomit ses tripes à quatre pattes l’instant d’après. Lorsqu’enfin il put se relever, tremblant de fièvre, son homologue n’avait pas bougé. Une main sur la tempe, il grogna et, sans un mot, leva son autre bras. L’effort était quasi-insurmontable, mais le Dragon des Mers tint bon. Son mal de crâne commençait à lui faire perdre ses sensations et il avait envie de marteler sa tête contre le sol pour que cela cesse. Il lui fallait achever Kalvoz à ce moment précis.
De l’eau couleur aubergine se mit à tourbillonner autour de ce dernier. Rapidement, les flots vinrent envelopper le corps du Général Runique, formant une sphère de plus en plus grosse. La prison aquatique atteignit rapidement des proportions énormes et le Dragon des Mers jubilait malgré son état. Il fixait droit dans les yeux le White Dragon Slayer qui retenait sa respiration, se demandant à quel moment il cèderait. Akusei plaça alors ses mains tremblantes devant lui et…
Tout s’arrêta. La magie, la colère, la joie, la douleur.
Tout.
Le moteur crachota, suffoqua, quémanda son carburant.
En vain.
Il s’éteignit.
Une mer d’huile.
Akusei tituba, un voile noir commençant à envahir son champ de vision. Il recula, sortant de la forêt et vit son corps flou reprendre ses couleurs habituelles. En périphérie, il aperçut la silhouette d’Anders qui, trempé, s’approchait avec difficulté de lui.
Malgré son état, Rainer lui jeta le regard le plus noir qui fut.

— Qu’as-tu… Que… Pour… ?

— Que la lumière illumine ta prochaine vie, Rainer Akusei !


Une vive chaleur traversa l’abdomen du Maelström.
Il porta les yeux à cet endroit-là et vit l’orifice qui venait d’y être foré.
Comme si ça ne pouvait être vrai, il toucha la chair calcinée à l’intérieur de la plaie et releva des yeux étranges vers Anders. Des yeux tristes. Désespérément tristes. Des yeux éteints, privé de leur feu, et qui apparaissaient comme deux puits vers un chaos insensé où seule la détresse et l’incompréhension régnaient. A cet instant précis, peut-être, le Maelström recouvra un semblant d’humanité. Des images défilèrent dans son esprit. Des images qui lui semblaient à la fois étrangères et familières. Des images traumatisantes, jusque là enterrées au plus profond de son âme, dans un coffre blindé dont la porte venait d’être défoncée par un flot déchaîné de souvenirs que Rainer n’arrivait pas à saisir.
Une émotion.
Une simple émotion. Simple, basique, primaire. Terriblement humaine.

— J’ai… Peur…

L’instant d’après, Rainer Akusei basculait dans le vide, inerte.
Calme. Comme l’eau que l’on ne trouble pas.
Enfin sa colère s’était-elle apaisée.

Le militaire assista à la scène et soupira entre deux halètements dus à son état d’empoisonnement avancé.

— Si mon chemin avait rencontré les ténèbres, j'aurais bien pu finir ainsi, comme un monstre haineux assoiffé de sang, fit-il pour lui-même.

Un bras vint alors tranquillement se poser sur son épaule, dérangeant à peine le silence tombé après cette déclaration.

— Mais peut-être que dans ton îlot de lumière, tu ne remarques pas que tu t’es déjà noyé dans ces ténèbres que tu hais tant, susurra Liam au creux de son oreille.


Le mage de glace étreignit le Dragon Slayer un court instant avant de reculer de quelques pas.
Anders baissa les yeux et vit la lame de glace dépasser de sa poitrine. Plantée dans son dos, elle avait su se frayer un chemin jusqu’à son coeur. Etonné, il se retourna vers le traître qui l’avait aidé auparavant, ses petits atours blancs virant au rouge.

— Tu ne valais pas mieux que lui.


Sa capuche abaissée, Erial le regarda dans les yeux alors qu’il tombait en avant.

• • •


— Chinonamida, Leito. Déodras, Eden. Akusei, Rainer. Okram Kalvoz, Anders.

Alternost chuchotait ces noms, yeux fermés, tentant de se rappeler de chacun de leur visage. Il les avait supprimés pour le bien du plus grand nombre. Pour la justice. Pour Rising Wolves.
Mais il les avait assassinés de sang-froid, tous. Il n’avait pas hésité un instant à provoquer cette rencontre, à profiter de l’occasion pour laisser Akusei éliminer Chinonamida. Il n’avait pas hésité un instant à s’acharner sur Déodras jusqu’à réduire la moitié de son torse en charpie alors qu’il aurait pu le laisser hors combat une fois son Ice Impact détruit. Il n’avait pas hésité une seconde à aider Kalvoz pour que celui-ci bute Akusei. Il n’avait pas hésité une seconde avant de lui planter ensuite un couteau dans le dos.
Erial ne tirait aucune fierté de ses actes. Seule la culpabilité restait. Un sentiment vague, une épée de Damoclès fantomatique flottant au-dessus de sa tête qui venait, parfois, la lui caresser du bout de la lame. Mais cette culpabilité, il l’encaisserait. Elle était son fardeau, sa condamnation. Jusqu’à ce que l’épée tombe une bonne fois pour toute.
Car il y a un prix à tout.
Et celui qui incombe à ceux qui reviennent d’entre les morts est élevé.

— Chinonamida, Leito. Déodras, Eden. Akusei, Rainer. Okram Kalvoz, Anders.

Le Wicked Red Hood avait tout calculé. Puis tout recalculé. Il avait tiré les ficelles pour que chacun des participants serve au mieux ses intérêts, depuis sa passivité lors de l’affrontement entre les mages de Thunder Light jusqu’à son choix d’achever le Général Runique plutôt que le Sea Dragon Slayer. Il avait été le plus rusé. Le plus vicieux, aussi. Plus que ces quatre monstres. Au final, lui aussi, valait-il mieux que ceux qu’il avait assassinés ?
Peut-être. Peut-être pas.
Après tout, les morts valent-ils quelque chose ? Quelle que soit la réponse à cette question, ceux qui marchent encore chez les vivants le font pour une raison précise. Ils sont les instruments du destin lui-même. Alors qu’importe leur valeur.  

— Chinonamida, Leito. Déodras, Eden. Akusei, Rainer. Okram Kalvoz, Anders.

Ils venaient de rejoindre le monde des fantômes. Le monde d’Erial. Son monde. Le monde dont il était issu. Ils venaient de rejoindre ces spectres qui voyageraient avec lui tout au long de sa vie. Ceux qui, tendant leurs doigts éthérés, tenteraient de le rejoindre parmi les vivants, jaloux de sa condition. Ceux qui se fomenteraient leur vengeance une éternité durant et qui lui en donneraient des aperçus une fois ses yeux fermés.
Des flocons de neige virevoltaient sur le Mont Hakobe, ballotés par les vents. Se posant délicatement sur Liam, celui-ci les ignorait. Il était habitué à leurs arabesques, à leurs chatouilles et à leur humidité. L’hiver ne pouvait être qu’un ami intime pour le mage de glace. Autour de lui, flottant entre les sapins d’un vert profond, ces petites étoiles gelées décrivaient des mouvements impossibles, déviant de leur course avant de revenir sur leur chemin originel. Parfois, au moment fatal où elles s’apprêtaient à s’échouer au sol, un courant ascendant les faisait remonter d’un coup. Et elles continuaient leur ballet.
Flocon de neige.
Neige teintée de sang, neige gorgée d’horreurs.
Cristaux de vindicte.
Le loup rejoignait sa meute.


PS:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [SOLO — PRE-ELLIPSE] Battle Royale| Erial, Rainer, Leito, Anders, Eden

Revenir en haut Aller en bas

[SOLO — PRE-ELLIPSE] Battle Royale| Erial, Rainer, Leito, Anders, Eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Battle Royale II
» Battle Royale
» MAYHEM #8 - INVITATIONNAL BATTLE ROYALE
» [BATTLE ROYALE] Je suis pas Heath Slater.
» The last Round of Shin Alkar[Der Richter, Rang A, Solo, Evacuation.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Fiore Sud-