FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kelvin Stroud

avatar

Masculin Messages : 392
Date d'inscription : 14/01/2016

Feuille du Mage
Surnom: [Le Rôdeur]
Magie: Stone Make
Points de Puissance:
412/700  (412/700)


MessageSujet: For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie) Mar 11 Oct 2016 - 23:26


For the sake of a little girl
♦ avec Namida et Bomerie ♦
Cela fait trois jours que j’ai laissé Taranis derrière moi, la forêt lui va parfaitement, mais j’ai décidé de lui enseigner ce que je sais sur ce monde pour qu’il puisse être un pont entre les humains et le reste des créatures du monde. Je sais qu’il a les capacités pour faire cela et je lui donnerais tout ce qu’il faut pour qu’il réussisse, mais je lui interdis de prendre part aux conflits politiques de ce monde, cela le détournerait de ce qu’il est.
Je rejoins Magnolia sans souci apparent si ce n’est les blagues répétitives de Rocky, je comprends son excitation, il a bien fait ami ami avec Namida lors de notre rencontre avec cette jeune femme, mais avec cette guerre, je doute que sa santé mentale qui semblait si fragile ait survécu, mais je peux me tromper, beaucoup de femmes sont largement plus fortes que les hommes alors je ne devrais pas m’en faire. De plus, je dois apporter ce carnet à son propriétaire légitime, des informations comme celles-ci valent beaucoup et je préfère ne pas attirer les regards sur moi, mon objectif actuel, c’est de retrouver Milly et Lilly pour vivre en paix. Je sais que Trisker à bouger du clan, depuis ma rencontre avec Taranis, je sens comme des battements de cœur quand je me médite, je suis sûr que c’est sa présence qui provoque ce phénomène, mais je n’ai aucune certitude pour l’heure.

Rocky ouvre le chemin pour rentrer dans Magnolia, heureusement que je suis rapide, sinon il m’aurait semé ce petit louveteau et d’ailleurs, il nous conduit rapidement à Fairy Tail, enfin, l’ancienne Fairy Tail, un nouveau drapeau se laisse porter par l’air à l’endroit où se trouvait celui des fées. Quelle douce ironie de savoir que je foule de nouveau des pieds la terre des mages les plus idiots du monde. Je rentre en poussant les portes, des regards sont attirés par mes mouvements, mais je n’y prête aucune attention, je m’avance vers le comptoir pour m’adresser aux serveuses, Rocky me suit avant de préférer rejoindre un enfant qui mange des pâtisseries.

- Excusez-moi, mais je dois parler à l’ancien leader des Wave Stream, j’ai un objet qui lui appartient et je souhaite lui rendre ou bien le détruire.

Je soupire en voyant que personne ne me répond, je laisse. Rocky où il est pour me diriger vers une table qui avait un seul occupant, un homme qui ne payait pas de mine, il a les cheveux bruns ainsi que des lunettes. Je soupire et il m’accoste pour me dire qui il est. Je crois que le fait que je ne le connaisse ni de visage et aussi que je ne sois pas étonné l’étonne lui. Je soupire encore en lui montrant le carnet, je lui impose deux conditions pour qu’il l’ait de nouveau. L’immunité de Milly ainsi que la tranquillité de ne pas avoir ses larbins qui viennent m’importuner. Il est assez réticent à mon offre, il essaye certainement  de savoir si je bluffe ou quoi que ce soit d’autre, cela va lui être difficile avec mes vêtements qui couvrent une grande partie de mes vêtements. Je vois qu’il ne se décide pas, je me lève en soupirant, je range le carnet dans mes affaires avant de me diriger vers la sortie en sifflant Rocky. Mon loup n’a aucun souci à me suivre et j’ai l’impression qu’il a un nouvel ami. 

Quand je m’apprête à passer la porte, j’entends un des mages présents parler d’une rumeur inquiétante, une enfant de Kusa qui aurait de grands pouvoirs en elle, une puissance aussi grande qu’Undine’s Tears ne pourrait laisser cette enfant dans les mains de leurs ennemis, ce même mage émet l’hypothèse que le conglomérat des anciens loups prendra les devants. Son histoire me fait dessiner un sourire sur mon visage, visage qui se décompose quand il dit le nom de l’enfant. Lilly Leverer, Rocky recule de quelques pas sachant très bien ce que je vais faire.

Je me jette sur le mage en question en plaquant une dague sur sa gorge, j’appuie un peu pour lui montrer que je ne rigole pas.

-Où est la fille ?!?

Le mage ricane avant de me cracher au visage.

-Tu crois quoi mec ? Ici, on est à Undine’s Tears, on sera tous contre toi, alors baisse d’un ton avant de te faire laminer par mes potes.

Je ricane avant de relâcher la pression de ma lame contre sa gorge.

-Tu as raison, je peux faire parler les gens présents à ta place.

Je lui donne un violent coup de pied dans les côtes avant de générer de la pierre sur mon pied, les roches suivent le corps du mage pour commencer à l’emprisonner, d’autres essayent d’intervenir, mais ma position les force à rester en retrait. Je regarde ma victime avec des yeux qui en disent long de ce qu’il risque de lui arriver.

-Où est ma fille ?!?

Son regard change d’un coup et il commence à hurler.

-Ok ! D’après les rumeurs ils sont en plein cœur d’une base de Kusa, personne ne peut y rentrer sans difficultés, alors je doute qu’un type comme toi y arrive, si c’est bien ta fille…alors fais toi à l’idée qu’elle est morte, les types de Kusa…

Je le libère avant de retourner vers la porte pour sortir.

- Les mages ne sont que des mages, en dehors de vos sorts, vous ne valez pas grand-chose, laissez les guerriers faire la guerre, laisser les mercenaires vendre leur service et restez à votre place, votre job n’est pas de vous mêler des conflits politiques, un mage peut-être aussi puissant qu’il le souhaite, il ne sera jamais autant efficace qu’un guerrier en temps de guerre, qu’un voleur pour s’infiltrer ou bien qu’un assassin pour tuer. Cette guerre, votre guerre n’a fait que prouver vos faiblesses ainsi que vos carences. Retourner à vos places et respecter l’équilibre.


Je sors en poussant de nouveau les portes. Voici, mon avis sur tout ce qui s’est passé, des idiots qui ont pensépouvoir prendre le rôle d’autrui. Très peu de mages ont vraiment été tranquilles dans cette guerre, Kusa a seulement gagné parce qu’ils ont eu l’idée d’engager des mercenaires. Je soupire en me retirant dans le parc où Trisker était présent. Je me place sous un arbre pour méditer. Je laisse les roches se générer sur mon corps pour atteindre le sol, je me concentre pour ressentir ces fameux battements. Je reste un moment avant d’entendre des pas se rapprocher, il y a Rocky, mais il n’est pas seul. Je reste les yeux fermés dans ma position pour attendre ce que ceux qui accompagnent Rocky ai à me dire, enfin, s’ils veulent me parler.

Je sens mon loup s’allonger à côté de moi en baillant, il ne parle pas depuis nôtre arrivée et cela m’inquiète un peu. Je romps ma méditation, cela fait s’écrouler les roches qui étaient sur moi puis je regarde Rocky.


-Pour un bavard, tu es bien trop calme.

Crédits: Namida 2016

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


merci à Isa pour ce magnifique kit

Merci Flamiaou <3 
Revenir en haut Aller en bas

Namida Ten

avatar

Féminin Messages : 776
Date d'inscription : 31/12/2015
Localisation : À la guilde d'Undine's Tears à servir l'addiction des membres

Feuille du Mage
Surnom:
Magie: Shield
Points de Puissance:
135/1700  (135/1700)


MessageSujet: Re: For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie) Jeu 13 Oct 2016 - 20:05

img_rp
For the sake of a little girl
Ft.: Kelvin & Bomerie


La fin de la saison chaude approchait. Les nuits, doucement, se faisaient de plus en plus froides. Pourtant, en journée, les températures demeuraient douces et clémentes. Depuis mon retour de ma dernière mission longue, mon jeune protégé ne me quittait plus des yeux. Je connaissais le mal qui rongeait son cœur, je l’avais moi-même vécue. Pourtant, j’étais dans l’impossibilité de sonder complètement son âme, ce qu’il ressentait réellement. Était-il toujours le jeune homme souriant et aimant à qui j’avais annoncé la mort de ses parents ? Ou lui avais-je appris, sans m’en rendre compte, à revêtir de faux masques pour cacher ses réelles émotions ? Qui souhaiterait de la deuxième option pour un être aussi jeune que Yuûko? Pas moi. Je désirais qu’il grandisse, explore, tombe et apprenne de ses erreurs comme l’aurait probablement souhaité sa mère … et non qu’il suive mon exemple.

J’allais mieux, bien que je sus que tout cela n’était qu’un moment plus lumineux de mon existence. L’ombre n’était pas revenue depuis mon départ sur les mers lors de ma dernière mission. L’air marin m’avait en quelques sortes purifiées de tous poisons pouvant être temporairement guéris. Ce n’était pas le cas de ma maladie. Mais qui, hormis moi-même, était au courant de ma situation. Personne. J’étais la seule, avec mes « démons », connaissant ce lourd secret. Je le gardais jalousement pour moi espérant ne pas faire souffrir autrui. Mais, était-ce le bon choix ?

J’étais, comme à mon habitude, derrière le comptoir de la taverne. Je frottais celui-ci depuis quelques minutes tandis qu’Haruna servait quelques clients ayant commandés nourritures et alcools. Devant moi, assis sur un tabouret, se trouvait une petite tête blonde que j’affectionnait tout particulièrement. Celui-ci s’affairait à engloutir les quelques biscuits restant dans son assiette.

- Fait attention … sinon tu fais finir par t’étouffer.

Le jeune garçon, avec son plus beau sourire, me marmonna quelques mots incompréhensibles parsemés de morceaux de biscuits. Il me rougit, visiblement gêné de son comportement. Il m’articula un petit « désolé » avant de poursuivre son « repas ». D’ailleurs, le petit, aussi discret qu’une souris, s’était faufilé dans la cuisine pour prendre les dites pâtisseries sous mon nez. Je n’avais, ensuite pas eu le courage, ni le temps, de le réprimander ou de lui faire quelconque repas plus équilibré pour un enfant de son âge.

On me demanda une bière en m’appelant « serveuse » tout en me faisant signe du doigt. Visiblement, il s’agissait d’un ancien membre de Fairy Tail ou tout simplement un nouveau venu ne connaissant pas mon nom. Son visage ne me disait, de toute façon, rien non plus. Alors, je m’efforçais de faire mon plus beau sourire et j'alla le servir.

- C’pas trop tôt !

Il m’envoya un sarcasme en pleine figure tandis que je retournais tout simplement à ma place, derrière le comptoir de la taverne. Ce fut environ à ce moment qu’on ouvrit la porte. Comme à chaque fois, les regards se tournèrent vers l’inconnu. Je vaquais à mes occupations. Inutile de suivre le nouvel arrivant du regard comme tous les ivrognes du coin. C’est perturbant et ça ne sert strictement à rien. Néanmoins, l’inconnu s’approcha du comptoir pour nous demander l’un de nos chefs de guilde. Je n'eus pas le temps de répondre, celui-ci était déjà parti, furieux.

Ce fut le rire cristallin de Yuûko qui me fis faire volteface. Le pauvre enfant était assiégé par la langue d’un chien visiblement trop heureux pour une raison obscure.

- Tu t’amuses Yuûko, dis-je avec un petit sourire.
- Beurk !

Je riais tandis que le jeune garçon tentait d’enlever la bave de l’animal sur son visage, passant une main, puis une autre pour retirer l’excédent laissé par le précédent passage.

- Namida, des bières pour la table!
- J’arrive !

Je revêtis de nouveau un sourire, avant de me diriger à la table du fond avec mon plateau à la main remplie de bières. Derrière moi, le chien me suivit. J’étais persuadée de l’avoir déjà vu quelque part … mais où ? Enfin, l’animal semblait heureux de me voir (à savoir pourquoi d’ailleurs). J’étais presque arrivée à ma destination que le chien me passa entre les deux jambes, me forçant ainsi à tomber à la renverse.  J’eus la joie d’avoir une langue sur mon visage, quelques rires de la part des membres de ma guilde et la honte de devoir m’excuser auprès des personnes ayant malencontreusement reçu les breuvages sur leurs vêtements.

- En tout cas, en voilà un qui t’apprécie, lança en riant l’un des membres de la guilde.

Je retournais, toute timide, derrière mon comptoir, le chien me suivant de près tandis que bon nombre de personnes dans la salle prirent le temps de rire un peu. Ce fut Haruna qui alla porter la commande. Heureusement qu’elle était présente avec moi.

- Ça va grande sœur ?

Yuûko me regarda. Il avait naturellement vu la scène comme beaucoup et, bien que tout se soit calmer, je ressentais toujours cette honte d’avoir tous renverser.

- Oui, dis-je avec le sourire, des accidents ça arrive non ?
- Oui, me répondit-il avec le sourire aux lèvres.

Le chien continua ainsi de me suivre, jusqu’au moment où son maître l’interpella me laissant ainsi souffler. Cela faisait déjà un bon moment qu’il ne cessait d’aboyer dans mes oreilles. Bien qu’aimable, il restait une nuisance dans une cuisine.

Je vaquais à mes occupations, continuant de servir ceci ou cuisinant cela jusqu’au moment où les choses dégénéraient dans la salle. Mon cœur fis un bond. Visiblement, il s’agissait d’une bagarre en cours entre un membre de la guilde et l’inconnu. Son chien reste derrière. Encore une fois, tous regardent la scène, sans rien faire. avaient-ils, au moins, tenté quoique se soit ? Ou étaient-ils lâches au point d’abandonner sans même essayer ? Mais, je n’eus pas le temps d’agir que l’homme repartait déjà vers la porte. Néanmoins, il continua d’envenimer les choses en affirmant que les mages n’étaient rien d’autre que des mages et que, peu importe les guerres, nous devions laisser les guerriers faire leurs travails. C’était une affirmation grossière des derniers évènements, voir honteuse. La guerre toujours en cours était celle de mages se battant pour leurs idéaux. Rien de son « beau discourt » ne sonnait vrai à mes oreilles. L’homme quitta la pièce laissant derrière lui une ambiance morbide et sans vie. L’âme de la taverne avait perdu de ses couleurs. Ce ne fut que pour quelques secondes. Je ne croyais pas que quiconque dans la salle fut de son avis, néanmoins, cela était déroutant d’entendre un tel discourt.

Les blessés étaient ma priorité. Je ne pouvais soigner les maux psychologies, mais physiques, oui. Après quoi, je quittais la taverne pour me retrouver près de l’inconnu qui, après réflexion, ne l’était pas tellement. Son chien n’était pas un chien, mais un loup du nom de Rocky.

- Peut-être parce qu’il était heureux de revoir un visage familier, répondis-je après que Kelvin ait parlé à son loup.

Je restais derrière, ignorant si une seconde « bombe » allait m’exploser à la figure. Pourtant, la jeune femme timide que j’étais était de nouveau cachée derrière un coin sombre, laissant place à une Namida plus confiante. Non, je n’étais pas confiante … simplement en colère et je préférais éclaircir les choses plutôt que le tout se fasse à la manière de la guilde.

- Croyez-vous réellement que les mages n’ont pas leur place dans cette guerre ? Croyez-vous réellement que j’aurais laissé MA famille mourir pour que des guerriers que je ne connais pas tentent de les sauver ? Il n’y a pas d’équilibre dans ce monde, pas comme vous le voyez en tout cas. Au contraire, un mage d’illusion ou ayant le pouvoir d’invisibilité aura toujours le dessus sur le voleur. Un mage, ayant fait de son corps une arme aura toujours le dessus sur un guerrier. Et … (voix plus triste) les mages noirs … font d’excellents assassins. Vos dires, ici, n’ont aucune valeur surtout qu’ils sont envenimés par un désir de haines.

J’avais parlé de MA famille avec un soupçon de peine dans ma voix. Des larmes avaient coulées sur mes joues. Je ne pouvais que me rappeler toutes les horreurs que j’avais dû vivre. Toutes les personnes que mon don avait soignées et toutes les fatigues que j’avais ressenties. Je continuais pourtant mon discourt, d’un ton beaucoup plus triste.

- Je ne sais pas ce que vous vouliez faire en venant ici, mais … si vous désiriez de l’aide, planter un couteau dans une plaie toujours ouverte n’était pas la meilleure des idées. Que penserait votre fille si elle vous voyait ?


Crédits CSS - Namida Ten 2016

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





Fiches ♦️ Appartement
Ma couleur c'est #796f8f ♦️ La taverne d'UT ♦️ 18 roses


Dernière édition par Namida Ten le Mer 4 Jan 2017 - 17:10, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Bomerie Eiwald

avatar

Masculin Messages : 157
Date d'inscription : 30/11/2014

Feuille du Mage
Surnom: /
Magie: Maguilty Sense
Points de Puissance:
20/700  (20/700)


MessageSujet: Re: For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie) Sam 15 Oct 2016 - 13:46


   
FOR THE SAKE OF A LITTLE GIRL
▬ La sauverons nous ?

   kelvin_img
   Kelvin Stroud

   namida_img
   Namida Ten

   bomerie_img
   Bomerie Eiwald

   

   J’étais assis a une table en plein milieu de la taverne, j’étais pensif, il avait une bière sur la table, celle-ci étais a moitié vide. Je l’avais bu quasiment en entière, j’avais une mine pale et triste. Car je l’étais,  j’avais perdu mon exceed blink. Blink avait disparue durant la nuit, personne ne l’avait vu ni même ne savait ou il était passé. J’étais vraiment très triste, j’avais perdu mon meilleur amis, celui qui est la quand je me sens mal, c’étaient toutes ces petites choses qui me manque !

   J’étais la assis dans la taverne a regardé mon verre, j’observais aussi toute la joie de la taverne, je me  demandais comment ils faisaient pour boire autant et surtout tout le temps ! Comment ces alcooliques pouvait ne penser qu’a boire et ne se soucier de rien, cela était une réelle problématique pour moi, je voulais savoir pourquoi il ne faisait que ça, on-t-il eu un moment de leur histoire les a-t-il rendue comme ça ? Seul-eux le savent !

   Je regardais les alentours, il y avait la serveuse qui se dirigeait vers nous avec une sorte de chien croisée avec un loup on dirait, celui-ci lui tournait dans les pieds et soudain elle tomba, et renversa son plateau par la même occasion, ce qui déclencha un fou rire générale. Je regardais si elle allait bien puis je vis qu’elle avait sur elle l’animal qui l’avait fait tomber, il lui léchait le visage.
   Un petit sourire se dressa sur mon visage, cette scène me refaisait pensée à tous mes moments passer avec blink, les nombreuses fois ou ce chenapan que j’aime m’avait causée bien de soucis.

   Je retourna alors dans mes pensée et commença a chercher ou pouvait bien se trouver blink , ce qui l’avait poussé a partir ou bien pourquoi a –t-il été kidnapper, je ne pouvais pas me résoudre a rester la et ne pas le chercher,  j’entrepris alors un plan d’enquête , je me disait que je devrais commencer a aller parler a Cidus , autant il l’aurais vut.

   Soudain je fus sortit de mes pensés par une bagarre qui explosa dans la taverne, quoi de pus naturelle, encore des alcooliques qui se tapent pour boire le plus de bière !

   Cette bagarre la était différentes des autres, c’étais un mage puissant qui déclencha la bagarre, il voulait avoir des informations surement sur quelque choses que l’homme devait avoir ou bien, il voulait juste se défouler.
   L’inconnue lui donna un coup de pied assez violent, je n’étais qu’a quelques mètres de la bagarre, je me préparais au cas ou cela dégénérerais a partir en vitesse ou carrément crée un lien sensorielle sur mon assaillant, je n’étais pas encore décidée !

   Soudain, le mage d’undine’s tear fut emprisonner par un massif de pierre, a ce moment la il se mit à hurler, je ne pouvais pas comprendre ce qu’il disait, il devait surement avoir mal, je n’en tenais pas compte et continua ma bière. Je fixais de nouveaux le sol et repris mon plan d’enquête quand je vis une bière roulée sous ma table, ça devait être la serveuse qui quand est tombée ne la pas vu, je remarquai aussi des bouts de pierre un peu partout par terre, ce devait surement être les restes du sort de l’inconnue !

   Je pris donc la bière et la posa sur la table. On aurait vraiment dit que j’étais un alcoolique avec deux bières sur la table et la tête dans les nuages.
   L’inconnue avait fait un discours que je n’entendis pas totalement,  ayant fini mes deux bière je décidai de quitter la taverne et partir dehors dans un parc pour commencer mon investigations.

   J’étais sur le chemin du parc et je commençais à réfléchir ou me mettre pour être au calme, et puis spontanément une idée étais arrivée, pourquoi ne pas me mettre dans un arbre ?

   Je cherchais alors un arbre assez massif et je commençai à le grimper. Une fois dedans, je me retournais pour voir ce qu’il y avait en dessous de l’arbre de l’autre cotée et je vis l’inconnue de la taverne, je devais donc être discret et attentif, il pouvait très bien être un adversaire comme un allié, alors méfiance, je ne dois pas attisée sa curiosité du haut de mon perchoir !
   Je sortais mon cahier pour écrire le nom des personnes avec qui blink était dernièrement quand l’inconnue posa une question à son chien :

   -Pour un bavard, tu es bien trop calme.

   Puis dans les secondes qui suivirent la serveuses du bar arriva et retoqua :

   - Peut-être parce qu’il était heureux de revoir un visage familier

   Je me demandais alors si ils se connaissaient, je tendais alors l’oreille pour comprendre ce qu’ils disaient.

   Je compris alors que l’inconnue cherchait a se venger de quelque choses mais je ne sais pas quoi, ensuite je compris a la fin  du discourt de la serveuses que le jeune homme avait alors besoin d’aide.

   J’eu alors l’idée de descendre de mon auditoire pour félicitée la serveuse mais aussi pour aider ce jeune homme, autant il sait ou est passé blink !

   - Je ne sais pas ce que vous vouliez faire en venant ici, mais … si vous désiriez de l’aide, planter un couteau dans une plaie toujours ouverte n’était pas la meilleure des idées. Que penserait votre fille si elle vous voyait ?

   Je commence à descendre de l'arbre tout en m'exclamant :

   – Moi, je pense que si il a besoin d’aide on pourrais l’aidé, Moi-même j’ai besoin d’aide, qui n’en n’a pas  besoin, nous sommes dans une période ou si nous nous entraidons pas nous ne survivront pas !

   Mes pieds touchant le sol, je m'approche de mes interlocuteurs.

   - Alors voila, Comme vous l’avez dit un mage d’illusion aura le dessus sur un voleur, mais si le voleur a des complices qui vous dit que le mage d’illusion aura le dessus ? Personne ne le sait !  Vous avez raison venir planter un couteau dans une plaie toujours ouverte n’est pas la meilleure idée, mais le retirée et la refermée a plusieurs pourrait être la solution ? Certes nous sommes en guerre mais ne vaut mieux t-il pas nous sauvée les uns les autres (regarde la serveuses) que de  nous entretué (regarde le jeune homme).

   Je me sentais sur de moi lors de ce discourt, j’espérais qu’ils allaient accepter de m’aider et que je les aides ! Je redoutais de me faire envoyer balader, ce sujet me tient a cœur et je veux vraiment les aidées aussi bien le jeune homme que la serveuse, bien que celle-ci ne semble avoir aucun soucis.
   
   
Crédits CSS - Namida Ten 2016


Dernière édition par Bomerie Eiwald le Ven 21 Oct 2016 - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Kelvin Stroud

avatar

Masculin Messages : 392
Date d'inscription : 14/01/2016

Feuille du Mage
Surnom: [Le Rôdeur]
Magie: Stone Make
Points de Puissance:
412/700  (412/700)


MessageSujet: Re: For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie) Lun 17 Oct 2016 - 23:01


For the sake of a little girl
♦ avec Namida et Bomerie ♦
Je vois Rocky lever une oreille avant de voir une des serveuses arriver. Mon loup commença à se lever quand la femme parla, il la rejoignit avant de s’asseoir devant elle en laissant sa langue pendre. J’avoue ne pas trop comprendre ce qui se passe, Rocky ne va jamais vers les inconnus et aujourd’hui, il décide de s’en aller en voir une, il agit bizarrement. Je ne fais guère attention aux mouvements de la femme puis je commence à me relever en laissant les roches tomber sur le sol, ce timbre de voix me dit quelque chose, je n’arrive pas à mettre le doigt sur la personne qui j’aurais pu rencontrer avec cette voix. Sa voix descendait doucement dans la tristesse en me racontant des choses que je sais déjà, les guerres ne sont pas faites pour les mages, ils sont trop fragiles, ils tremblent en voyant les tripes de leur compagnon de guilde sur le sol ou sur les murs. L’équilibre existe bel et bien, j’aurais pu aider à le maintenir, mais non, ce n’est ni mon destin, ni mon choix et ni mon combat. Je ne veux pas vivre la vie que mon père, mon grand-père et que tous mes ascendants avaient. Les derniers mots de la serveuse m’énervent un peu, comment Lilly réagirait ? Elle a seulement  2 ans, elle ne peut pas avoir une réflexion poussée sur ce genre d’événement et je ne veux pas qu’elle me voie dans cette tenue, je ne veux pas qu’elle me voie me battre, je ne veux pas être comme mon père.

Je vois Rocky se tourner et il commence à passer sa langue sur sa bouche.
 
-Et boum, Namida te tiens à ton propre jeu. Tu vas répondre quoi à tout cela ?

Je le regarde en commençant à ricaner avant de voir un homme descendre de l’arbre, ses paroles ne sont pas insensées, mais je n’étais pas venue en quête d’une aide, mais en quête d’une protection pour Milly et. Lilly. Je laisse le nouvel arrivant finir de toucher le sol puis je le laisse finir. Rocky vient se mettre entre Namida et moi en hochant sa tête.

Je regarde l’homme qui vient d’arriver avant de soupirer.
 
-Vous êtes en guerre, pas le peuple ni ceux qui n'ont aucun lien avec Kusa, Opale ou le Conglomérat et cela votre problème. Le peuple a été engagé dans un conflit dont il ne connaît rien, les différents acteurs ont choisi de diviser Fiore en ne laissant aucun choix aux civils. Déjà rien que cela fait que vous êtes sur une fondation instable, le peuple ne se soumet jamais et il se soulèvera toujours quand il l’aura décidé. Et avant que vous me le demandiez et cela peut couper court à certaines de vos pensées. Je me suis battu auprès de ceux qui sont devenus Kusa, mais je ne suis pas un vas en guerre comme eux, je me suis débrouillé pour que ma femme qui était enceinte de ma fille soit en sécurité. Beaucoup se batte pour leur famille, mais je n’ai mené aucune guerre, j’ai seulement influencé le cours de certaines batailles pour que ma femme soit en sécurité.

Je regarde Rocky avant de soupirer, je le vois commencer à s’approcher de l’homme pour le renifler.

-Ah, il pue l’alcool celui-là.

Je rigole en voyant Rocky courir vers Namida avant de sautiller autour d’elle.

-Namida, dis lui de se laver avant de s’approcher de nous.

Je le regarde faire en passant une de mes mains sur mon visage pour me frotter les yeux, je n’arrive pas à croire qu’il pense que. Namida l’entend, je crois qu’il pense qu’elle peut y arriver, mais si j’ai bien compris ces histoires de druides. Il faut qu’elle soit au courant et qu’elle l’accepte, hors, lui comme moi, nous ne savons pas si elle le voudrait et nous ne la connaissons peu voir  pas. Je soupire avant de me tourner vers Namida et je vois qu’il y a un enfant derrière elle, je m’approche de la mage en retirant ma capuche.

-Le petit qui était avec toi. Il me rappelles ma petite Lilly, elle doit avoir quelques années de moins que lui.

Je me rappelle les quelques jours où je suis resté après la naissance de Lilly, Rocky était devenu très agressif envers les humains, surtout envers les hommes et encore plus ceux qui s’approcher de. Milly, il l’a protégé pendant mon absence et  je dois faire en sorte que cela n’arrive plus jamais.

Je regarde les alentours avant de voir celui que j’avais emprisonné dans la roche marche étrangement, j’ai l’impression qu’il essaye de savoir si on le suit, cela ne me dit rien qui aille, je reporte mon regard sur l’enfant puis Rocky.

- Surveille-les, j’ai un mauvais pressentiment.

-D’accord et évite de faire couler le sang, se serrait bien de passer une journée sans avoir cette horrible odeur de sang sur tes vêtements.

Je le vois me dire cela en agitant une de ces pattes, je rigole un peu avant de me relever pour enfoncer ma tête dans le fond de ma capuche. Je commence à marcher vers celui qui m’avait donné des informations sur la rumeur, je grimpe sur un toit pour passer sur ceux des habitations en douceur pour être le plus discret possible. Je le suis discrètement avant de le voir tourner dans une ruelle, en étant sur les toits je n’ai pas à changer de direction pour le suivre, mais son comportement est de plus en plus suspect, ses agissements traduisent une inquiétude. Je continue de le suivre avant de m’arrêter pour le voir se poser dans un coin, il semble sortir quelque chose de sa poche. Je le laisse agir en le regardant faire, j’ai l’impression qu’il communique avec quelqu’un, mais je suis trop loin pour entendre. Je descends du bâtiment sur lequel je suis en faisant des mouvements lents puis je me rapproche avec des pas légers. Je commence à discerner des voix.
 
-…les mages d’Opale ne semblent pas se douter de grand-chose, celui qui a été envoyé plus tôt est discret.

-Bien, surveillez l'et informez moi de ce qu’il se passe dans la guilde avec votre prochain rapport.

-Bien commandant.

-Fort bien, mais tu ne m’as pas appelé pour me dire que tout était bon ? Si c’est le cas, j’aurai certainement dû envoyer l’autre candidat…

-Attendez…si, je vous ai appelé, c’est parce qu’un type en tenue étrange est venu apporter une sorte de carnet à Aaron et qu’il est soi-disant le père du votre projet.

J’essaye de me rapprocher pour mieux discerner les voix, je me rapproche en me dissimulant derrière des caisses qui prennent une partie de la ruelle.

-À quoi il ressemble ?

L’homme commence à grogner, il est certainement en train de réfléchir.
 
-Je n’ai pas fait très attention, je sais juste qu’il a une sorte de tenue de chasse bleue et qu’il a un cleps avec  lui.

Un silence prend place et je reste contre les caisses en évitant de mettre le plus de poids possible contre et j’attends que les voix reprennent leur discussion.

-Je vois…retourne à la guilde et fais comme si de rien étais, ce n’est pas la personne à laquelle je pense, si c’était celle que je pense, tu ne serais pas là à me parler, mais merci de m’informer de cela. Normalement je t’aurais dit de prendre ce carnet sur le cadavre de ce type, mais prenons aucun risque.

J’entends des bruits et je reste dans mon coin en voyant l’homme repartir, il est un espion et au vu de la discussion, il y en un second et la rumeur sont vrais. Je le laisse repartir avant de le suivre discrètement en réfléchissant. Kusa semble vouloir annihiler Opale, deux espions dont certainement l’un qui ne savent pas pour l’autre et le fait qu’il est mentionné le carnet de cette manière m’intrigue, je sais que le contrôle sur les informations  est une chose si importante, mais comme a dit celui qui est descendu de l’arbre.  Il faut refermer les plaies, qui à être plusieurs et je vais devoir ravaler ma fierté pour, je ne peux pas laisser ses espions les détruire de l’intérieur, mais il vaut mieux que j’agisse après avoir connu le nom du second espion, pas avant, j’informerais tout de même. Namida, j’ai une voix aveugle en Rocky et je suis certain que c’est elle, personne ne m’aurait approché en disant les mêmes mots que les siens. J’ai été long à comprendre.
Je sors de la ruelle en attendant que l’homme soit hors de ma vue, je commence à rejoindre le parc pour retrouver Rocky et les autres. Je trouve mon loup rapidement, je m’assois sur un banc pour réfléchir, le louveteau monte sur le banc pour s’allonger à mes côtés.

-Tu es allé voir quoi ?

Je le regarde en souriant.

-J’ai…glané des informations.

Rocky lève une oreille en se relevant un peu.

-Ah ?

Je le regarde avec un air plus sérieux.

-Si tu pouvais aller chercher Namida et l’autre…

 Je n’ai pas eu le temps de finir ma phrase que Rocky fait un bon pour atterrir au sol avant de remuer sa queue dans l’air.

-J’en connais un qui va s’excuser, je vais les chercher tout de suite, je ne veux rater ça sous aucun prétexte.

Je le vois partir et j’en profite pour retirer ma capuche puis je m’installe confortablement dans le banc, je regarde ce qui m’entoure en essayant de visualiser la vie que j’aurais pu avoir avec Milly et Lilly s’il n’y avait pas ce conflit en action.

Spoiler:
 

Crédits: Namida 2016

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


merci à Isa pour ce magnifique kit

Merci Flamiaou <3 


Dernière édition par Kelvin Stroud le Ven 4 Nov 2016 - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Namida Ten

avatar

Féminin Messages : 776
Date d'inscription : 31/12/2015
Localisation : À la guilde d'Undine's Tears à servir l'addiction des membres

Feuille du Mage
Surnom:
Magie: Shield
Points de Puissance:
135/1700  (135/1700)


MessageSujet: Re: For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie) Jeu 20 Oct 2016 - 20:27

img_rp
For the sake of a little girl
Ft.: Kelvin & Bomerie



J’avais cherché les mots justes pour faire réagir Kelvin. Ce n’était pas la façon la plus aimable, mais la plus réactive de le faire comprendre. Dans les yeux d’un enfant, beaucoup de choses paraissaient différents. Mais, pour l’amour d’un être cher, l’on désire toujours bien paraître. Rocky était de nouveau à mes côtés, chose étrange d’ailleurs. Ne devait-il pas rester auprès de son maître au lieu d’aboyer joyeusement sur une inconnue ayant croisée sa route que deux fois durant son existence ? Enfin, ce loup était étrange de base alors, pourquoi s’en faire pour si peu ? Aux aboiements de son loup, Kelvin se mit à rire. Rire qui, pour moi, semblait plutôt déplacé. C’est alors qu’arriva, du haut d’un arbre, l’un des membres de la guilde d’Undine’s Tears. Le jeune homme nous parla d’entraide dans les moments les plus difficiles pour ensuite tenter de réfuter mes dires avec des propos comme ; « un mage d’illusion est plus fort qu’un voleur, mais qu’en est-il s’il à des amis avec lui ».

Je soupire d’exaspération. Les propos sont erronés et non aucun sens. On ne compare pas un mage à un humain en ajustant plus d’humains. C’est ridicule. Aussi bien tout de suite dire que le mage en question est venu avec sa guilde en entier et que le voleur possède une armée. Tout comme moi, Kelvin soupire. Il ajoute ensuite que nous sommes en guerre, que nos fondements sont instables et qu’il avait aidé Kusa, nos pires ennemis, pour le bien de sa famille. C’est risqué de parler ainsi. De dires à des membres qui ont soufferts que vous avez participé à détruire ce que vous aimiez. Peut-être est-ce à cause de lui que la guilde de Wave Stream n’est plus. C’est peut-être de sa faute si les parents de Yuûko ont péris et que beaucoup de familles s’étaient vus diminuée. Qui sait ce que peut penser vos interlocuteurs avec de telles paroles. Il m’annonce ensuite que sa petite fille ressemblait beaucoup à Yuûko. J’avais envie de lui répliquer sauvagement que les parents de Yuûko étaient de grands mages et qu’ils avaient été massacrés par des membres de Kusa, mais aucun son ne sortis de ma bouche. De toute façon, cela n’aurait servit à rien d’argumenter avec lui.

Non, je n’étais pas d’accord avec leurs dires. À aucun des deux d’ailleurs. Certes, l’entraide était une chose. Certes, j’étais réputée pour être la petite tavernière douce et aimable avec le cœur sur la main. Certes, chacun avait le droit à son opinion. Néanmoins, je n’étais pas idiote au point d’aider quelqu’un me crachant au visage sans aucune raison valable.  Durant mes réflexions, Kelvin partis, nous laissant seul avec Rocky. Celui-ci dit avoir un mauvais pressentiment. Il finie par disparaître de mon champs de vision. Qu’importe, il est toujours aussi remonté que la première fois que nous nous étions croisé.

Je me retournai donc vers le mage de ma guilde dont, visiblement, j’ignore encore tout. Chose normal, puisque je n’ai pas l’habitude de socialiser.

- Namida, dis-je en lui tendant la main, serveuse de la guilde.

C’est ça, comme s’il n’avait pas remarqué mon plongeons d’il y a quelques minutes. Je lui souris tout de même, repensant de nouveau à ce que pourrait me dire l’ancien maître de Wave Stream s’il me voyait dans une telle situation. Pourtant, ce n’était pas les propos de ce mage qui m’irritait, mais ceux de Kelvin toujours aussi chargés de poisons qu’à son premier discours. Ses paroles et ses actes étaient guidés par la colère. Et, la colère engendrait le mal et la prise de mauvaises décisions. S’il désirait réellement sauver sa fille, il allait devoir se calmer et ce, très rapidement.

- Tu es à la guilde depuis longtemps ?

L’homme n’eut pas le temps de me répondre que Rocky revint nous voir, visiblement heureux. Celui-ci semblait nous demander de le suivre. Je soupire.

* Allez Namida ! Qu’est-ce que tu as à perdre à aller voir ce que son maître désire te dire ? *

Probablement tout, justement. C’est bien cela le problème. Ma façon de voir les choses ne colle pas avec celles de Kelvin. Je suis passive, il est réactif. Je prends le temps d’analyser la situation et, visiblement, ce n’est pas son cas. Bref, Rocky  nous amène auprès de son maître. Celui-ci à enlever sa capuche. Enfin, une onze de respects. Je reste à distance. Je n’ai pas envie d’approcher, pas plus que de parler avec lui. Je m’adosse à un arbre tout en continuant de fixer Kelvin. Puis, j’attends.


Crédits CSS - Namida Ten 2016

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





Fiches ♦️ Appartement
Ma couleur c'est #796f8f ♦️ La taverne d'UT ♦️ 18 roses
Revenir en haut Aller en bas

Bomerie Eiwald

avatar

Masculin Messages : 157
Date d'inscription : 30/11/2014

Feuille du Mage
Surnom: /
Magie: Maguilty Sense
Points de Puissance:
20/700  (20/700)


MessageSujet: Re: For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie) Sam 22 Oct 2016 - 19:32


   
FOR THE SAKE OF A LITTLE GIRL
▬ La sauverons nous ?

   kelvin_img
   Kelvin Stroud

   namida_img
   Namida Ten

   bomerie_img
   Bomerie Eiwald

   

  J’avais enfin achevée mon discourt que je pouvais voir sur le visage des deux auditeurs que je les exaspérais, J’étais certes bien content de mon discours chose qui n’étais pas forcement réciproque avec les autres. Alors que la jeune femme était en pleine réflexion, l’homme avec une capuche sur la tête partis, il était déjà loin en quelques secondes.

Alors que je commençais a réfléchir a quoi faire vu la situation actuelle, cette personne étais vraiment bizarre, je me demandais si je ne devais pas aller le surveiller, si ce n’étais pas un espion venue détruire opale. Mais alors que ma réflexion avançait je fus sortis de mes pensée par la jeune femme, celle-ci venais de tendre sa main en prononçant son prénom, je serrais sa main et fit de même !

Donc la serveuse de la guilde s’appelle Namida, c’est donc elle, je n’avais entendue que des rumeurs sur elle comme quoi c’était une femme douce et gentille. Je souris alors a mon tour en réponse a son sourire.
Tandis que Namida me posait une question, le chien de l’inconnue arriva. Il avait la queue qui remuait, il devait donc être content de nous revoir, je pu voir au visage de la serveuse un léger soupir sortir.

On décida alors de suivre le chien. Il venait de nous amener a sont maitre qui visiblement avait retiré sa capuche, enfin un brin de politesse de sa part !
Alors que namida était restée en retrait, je m’avançais vers l’inconnu.
-Allons Bomerie, ne soit pas si stresser que ça, il ne va rien te faire, tu n’as rien a craindre- me disais-je dans ma tête. Mais mon stress étais trop puissant je décidai donc de crée un lien sensorielle discrètement avec l’inconnue en guise de protection, au cas où celui-ci tenterais quelque chose d’imprévue pour ne pas être en mauvaise posture.
Je vis namida appuyer contre un arbre, elle voulait visiblement pas lui parler, je me lançais alors.

-Pourquoi nous as-tu fais venir ici namida et moi ? Il y a quelque chose que tu as à nous dire ?

Je venais de finir ma phrase que je commençais à être anxieux, j’étais sur les nerfs prés a dégainée un sors, il devait le sentir vu que mon lien sensorielle étais toujours actif.
Je décidais alors de me calmer, je pris alors une grande inspiration puis expirée tout l’air qui venait de parcourir mes paumons.
Je décidais alors de me caller contre un arbre moi aussi, tout comme namida je fixais aussi l’inconnue .

   
   
Crédits CSS - Namida Ten 2016
Revenir en haut Aller en bas

Kelvin Stroud

avatar

Masculin Messages : 392
Date d'inscription : 14/01/2016

Feuille du Mage
Surnom: [Le Rôdeur]
Magie: Stone Make
Points de Puissance:
412/700  (412/700)


MessageSujet: Re: For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie) Mar 8 Nov 2016 - 12:12


For the sake of a little girl
♦ avec Namida et Bomerie ♦
Je continue de regarder devant moi, si ce conflit idiot n’avait pas été là, je serais avec Milly, on aurait peut-être une maison, elle aurait pu continuer son livre et moi j’aurais pu essayer de devenir un bon père, mais c’est quoi être un bon père ? Un homme qui protège sa fille de l’horreur de ce monde ? Un homme qui empêche le monde extérieur d’affecter sa fille ? Je sais que je suis la pire des personnes pour être père et surtout que je serais seul pour m’occuper de Lilly, je ne sais pas ce qu’est devenue Milly et je ne peux pas lui dire quoi que ce soit en ce qui concerne ce que Kusa essaye de faire à notre enfant, je l’ai abandonné pendant quasiment deux ans.

Je touche le carnet que je voulais échanger contre la non-agression d’opale envers la mère de ma fille, je devrais en informer Namida et le lui donner, mais je doute qu’elle l’accepte, peut-être l’autre type, je ne sais pas, je n’ai pas trop la tête à cela, je n’aurais rien de leur part et je ne cherché à n’obtenir rien d’eux. J’ai bien trop peur de ce qu’il pourrait arriver à Lilly, je n’ai que peut côtoyer les membres de ce qui est devenues Kusa, je voulais éviter qu’ils n'influent sur ma personne, mais j’ai perdu de vue ma famille idiotement. Je soupire en voyant Rocky arriver avec les deux mages.

J’écoute ce que le type dit et je sens rapidement comme un pique de angoisse, à moins que ce ne soit de la peur, je ne sais pas ce que c’est, mais cela ne vient pas de moi. Je me souviens que Namida peut faire des sortes de murs invisibles, mais l’autre, je ne sais pas, mais il doit avoir un lien avec cette sensation étrange. Je vois Rocky se mettre entre moi et les deux autres avant de s’allonger, je pense qu’il allait dire une bêtise, mais il semble qu’il ait compris que ce n’était pas le moment pour. Je me rapproche de l’homme pour plaquer le carnet contre son torse.

-La guerre ne mourra jamais, la violence entraîne la violence, la haine attise celle des autres, si cette guerre a eu lieu, c’est uniquement parce que les dirigeants qui sont aux têtes de Kusa, Opale et le. Conglomérat a été violent d’une quelconque manière, s’ils voulaient vraiment la paix, ils auraient fait des efforts pour l’avoir, l’homme est mauvais, perfide et autodestructeur par nature. Ceux qui sont comme moi, ceux qui ont pris part au conflit pour sauver leurs enfants, vous viendrez nous blâmer d’avoir aidé les dirigeants de l’endroit où nos enfants vivent ?

Je regarde Namida, je ne compte pas lui implorer de l’aide ou de me pardonner, j’aimerais qu’elle arrive à comprendre, je ne suis pas la meilleure des personnes pour dire aux autres comment agir ou penser, mais depuis deux ans, j’essaye de trouver un moyen de laisser une trace à Lilly qu’elle peut être fière de son père de son idiot de père.

-Depuis enfant, je n’ai que cela, la violence et les conflits entre clans, tout cela pour des stupides histoires de territoires, d’idées ou tout simplement pour des rivalités pathétiques, j’ai grandi dans la haine et la colère, la paix ne peut pas exister quand il existe autant de moyens pour se détruire les uns les autres. Tu as déjà vu une adolescente brûlée vive ou empalée pour simplement transmettre un message ? As-tu vu une des personnes qui t’était chère se faire désosser devant toi et que tu ne pouvais rien faire ? Je ne demande pas à ce que l'on me comprenne, je demande simplement que l'on me foute la paix avec vos putains d’histoire de guilde, de Fiore ou de faction j’ai suffisamment perdu par vos fautes et je ne compte pas laisser cela se reproduire vu que je peux intervenir.

Je regarde Rocky avant de le voir marcher doucement vers moi, je le laisse se coller à ma jambe en portant mon regard dans le sien.

-Depuis toujours…c’est la première fois que je t’entends jurer…

Je serre mes poings avant de me tourner vers la direction de la sortie de la ville, je m’arrête avant d’être trop loin, je ne compte pas laisser Rocky risquer sa vie, si je dois y aller, je ne compte pas risquer sa vie, il y a des risques que je ne puisse le protéger.

-Rocky, tu restes avec Namida, il y a de fortes chances que je ne revienne pas, je ne me fais pas d’illusion, mais je ne peux pas rester les bras croisés à attendre qu’une tierce personne le fasse, c’est mon devoir en tant que père.
J’entends les grognements de mon loup et je me retourne en le voyant essayer de tirer Namida vers moi, je soupire en le voyant faire. Je me rapproche de lui pour qu’il la laisse tranquille. Je le sens se débattre puis je ne sais comment, je me retrouve avant Rocky qui me mord le bras en me fusillant du regard.

-Tu crois vraiment que je vais te laisser aller au suicide comme cela, rêve.

 Je commence à m’énerver et je libère mon bras en générant de la roche où se trouvent les crocs de Rocky puis je les fais un peu grandir avant de retirer mon bras que je tiens par réflexe.

-Tu veux que je fasse quoi ? Que je leur demande leur aide ? Ils ne m’aiment pas et je les comprends alors ne me fait pas la morale. Tu sais très bien que l'on n'aura pas d’aide, on a seulement l’aide d’Antoine et de personne d’autre, même Arno ce n’était pas de l’entraide.

Je soupire avant de faire des exercices de respiration, je prends quelques minutes pour devenir calme avant de me tourner les deux autres.

-Aiderez-vous un idiot à sauver sa fille ?



Crédits: Namida 2016

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


merci à Isa pour ce magnifique kit

Merci Flamiaou <3 
Revenir en haut Aller en bas

Namida Ten

avatar

Féminin Messages : 776
Date d'inscription : 31/12/2015
Localisation : À la guilde d'Undine's Tears à servir l'addiction des membres

Feuille du Mage
Surnom:
Magie: Shield
Points de Puissance:
135/1700  (135/1700)


MessageSujet: Re: For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie) Mer 9 Nov 2016 - 16:40

img_rp
For the sake of a little girl
Ft.: Kelvin & Bomerie



L’angoisse montait tandis que j’attendais. Ce silence me gênait, voir me perturbait. Je n’aurais jamais dû venir ici. C’était une erreur de ma part. Bonjour la gentillesse. Ce fus Bomerie qui rompit ce froid entre nous trois. Il demanda à Kelvin s’il avait quelque chose à nous demander. C’était évident selon moi, il ne savait juste pas comment le dire ou, il à une façon très étrange de le demander. Insulter les gens en leur demandant de l’aide n’était pas la meilleure solution.

Kelvin s’approcha de Bomerie et lui plaqua un carnet contre le torse pour ensuite cracher de nouveau sur l’humanité tout entière. Nous sommes mauvais, les mages sont mauvais et si la guerre à toujours lieu, c’est parce que nos dirigeants veulent cette guerre. J’avais pitié pour lui. Il avait tellement peu de fois envers l’homme qu’il lui jetait à la figure toutes les erreurs du monde. C’était une façon malsaine de faire. Pourtant, avant même de pousser ma réaction plus loin, le bourreau des mages se retourna vers moi, me racontant une partie de sa vie (je suppose), me parlant des horreurs qu’il avait vécu et j’en passe. Pourquoi l’être humaine en venait-il toujours à parler de sa vie ? De prouver aux autres à quel point il était le plus misérable? En est-il réellement ainsi ? Devait-on réellement prouver à des inconnus que notre vie était plus pathétique que l’a leur ? Je ne crois pas. J’avais beau écouter Kelvin, bien que je ressentais de la compassion pour ce qu’il avait vécu, je ne pouvais penser que cela n’avait aucun rapport avec la situation actuelle et les guildes. Ce n’était pas à cause des guildes, ou des clans, que les guerres existaient, mais parce que de mauvaises personnes prenaient les rênes et que les moutons suivaient.

Avais-je vécue pire ? Aucune idée. Néanmoins, pour qu’une personne oublie jusqu’à l’existence même de son véritable prénom, c’était qu’il devait y avoir une bonne raison. Pourtant, dans le peu d’existence que m’avais autorisé les cieux, j’avais vécue aussi pire que ce que venait de me raconter Kelvin. Enfin, chaque événement était vécu de façon différente par chaque personne.

Je pouvais clairement me souvenir de Yume, de comment elle avait vu sa mère mourir sous ses yeux le jour de son anniversaire. Comment j’avais dû, moi-même, creuser leurs tombes (et celles de leurs voisins) dans leur propre jardin après le passage de mages noirs dans le village qui m’hébergeait. Comme j’avais dû attendre plusieurs jours avant de revenir de peur qu’on me réserve le même sort que ceux m’ayant accueillit aussi chaleureusement. Je les avais laissé tomber et toujours leur visage me hanterait.

Non, je n’avais jamais vu de jeune fille brûlée vive pour faire passer un message, mais j’avais eu le malheur de devoir regarder l’homme que j’aimais se faire massacrer pour une histoire de constellationiste sans pouvoir faire quoi que ce soit. Non, l’heure n’était pas à celui ou celle qui avait l’histoire la plus triste à raconter, mais à comment faire pour régler ce problème qui s’offrait à nous.

À mon retour de conscience, car j’avais perdu le fil de la discussion, Kelvin parlait avec Rocky (ok, pourquoi pas). L’homme c’était tourné vers nous, nous demandant explicitement s’il voulait qu’on l’aide à retrouver sa fille.


- Ça me va, dis-je après un moment, à la seule condition que tu arrêtes de prétendre que tout est de la faute des mages et de leur guilde. Désolée pour ton passée, mais je n’ai pas besoin d’exemple …

Puis je me repris d’une voix plus douce.

- … nous n’avons pas besoin d’exemple pour comprendre ce que tu expliques. Nous sommes des mages après tout. Nous avons vécu la guerre et ce, même si tu affirmes qu’elle ne devrait pas être la nôtre. Nous avons vu nos familles et amis mourir, nos territoires ravagés par ceux voulant nous déposséder. (Petite pause) Tu es venu ici pour nous insulter tout en nous demandant de l’aide. La prochaine fois, ne vient pas faire une scène si tu veux de l’aide. Passe au comptoir, raconte ton histoire et les gens d’Undine’s Tears t’aideront.

Je repris mon souffle avant de continuer ce que j’avais à dire à Kelvin.

- Tout le monde comprend la douleur de quelqu’un ayant perdu un être cher et ce, même si tu affirmes que le fondement même de l’humanité est grugé par la pourriture.

Oui, chacun à Undine’s Tears avait son passée jonché d’épreuves dont certains étant plus durs que d’autres. J’étais parmi ceux qui avaient oublié. J’étais celle qui ne voulait pas partager sa douleur. Celle qui, un jour, allait voir l’oiseau sortir de sa cage d’os.


Crédits CSS - Namida Ten 2016

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





Fiches ♦️ Appartement
Ma couleur c'est #796f8f ♦️ La taverne d'UT ♦️ 18 roses
Revenir en haut Aller en bas

Bomerie Eiwald

avatar

Masculin Messages : 157
Date d'inscription : 30/11/2014

Feuille du Mage
Surnom: /
Magie: Maguilty Sense
Points de Puissance:
20/700  (20/700)


MessageSujet: Re: For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie) Dim 13 Nov 2016 - 11:22


   
FOR THE SAKE OF A LITTLE GIRL
▬ La sauverons nous ?

   kelvin_img
   Kelvin Stroud

   namida_img
   Namida Ten

   bomerie_img
   Bomerie Eiwald

   

  Voila, je venais de finir mon discours, j’étais contre mon arbre quand l’inconnue se rapprochait de moi avec un carnet a la main. Je me demandais ce qu’il allait faire avec ce carnet, mais touts se passa très rapidement il se rapprocha de moi et me plaqua le carnet contre le torse pour ensuite faire encore un discours sur la gangrène de l’humanité, la haine mais aussi l’avenir des enfants, ceux qui sont née avant cet guerre qui ont vu leur parents mourir ou pire les trahir.

Il avait fini son discours, c’étais toujours le même je voulais parler mais j’avais le ressentiment qu’il ne fallait rien dire et laisser les choses se déroulées, J’avais bien eu raison car l’inconnue se retourna vers Namida et lui expédia un discours pour le moins assez touchant, il lui expliqua une partie de sa vie assez triste et traumatisante.

Je me sentais mal durant sont discourt, je n’avais rien vécue de tel sorte, je me sentais coupable d’avoir eu une enfance sans soucis comme l’inconnue mais j’avais eu néanmoins quelque passage de ma vie assez sombre notamment la bataille de kaiso et les modifications de mon corps mais je ne pouvais pas me comparé a ce que l’inconnue avait endurée c’étais trop insignifiant comparé a sa douleur.

Il venait de finir et commençait à aller dans la direction de la sortis de la ville, a ce moment la je me suis demander a quoi ça lui avait servit de nous faire tous ces discours pour prendre la fuite. Son chien le suivis mais au bout d’un moment il le mordit, je ne comprenais pas pourquoi son chien l’avais mordue, il était télépathe aussi ou juste fou, je ne sais rien de lui appart qu’il sait contrôlée la pierre chose qu’il exécuta encore une foi un peu plus loin devant moi, il avait utiliser un sort sur son bras pour se libérer des crocs de son chien.

C’étais vraiment bizarre la scène qui se déroulait devant nous. L’inconnue revient alors sur ces pas et nous demanda de l’aide. J’étais réticents a l’aider, je ne le connaissais pas, je ne savais rien de lui et lui de moi, comment je pouvais lui faire confiance nous sommes en guerre après tous il ne faut pas l’oublier ! Je fus sorti de mes pensées lorsque Namida accepta avec des conditions, elle poursuivit sur un discours remplie de sens et de gentillesse. A la fin du discourt je voulais donner une réponse mais je n’étais pas sur de vraiment vouloir l’aider bien que  a notre rencontre je lui ai demandé de l’aide, c’étais avant de connaitre ses pensée. Mais Namida avait accepter et j’avais confiance en elle du coup j’accepta aussi bien que je ne savait pas la ou sa allait me conduire…

FIN
   
   
Crédits CSS - Namida Ten 2016
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie)

Revenir en haut Aller en bas

For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» For the sake of a little girl part2 (avec Namida, PN et Arno)
» For the sake of a little girl : Part 1 (avec Namida et Bomerie)
» Pourquoi une " race " plutot qu'une autre?
» [TERMINÉE] “S'embarquer. Sans protéger ses arrières. Courir tous les risques. Pour le défi. Pour le plaisir, surtout celui qui permet d'aller plus loin avec quelqu'un plutôt que nulle part avec tout le monde.”
» Vraie Raison du Départ de Batista

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fédération d'Opale-