FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

J'ai pas faim, je t’assure... Pitié ! [Pv Ryuku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ten Handoru

avatar

Féminin Messages : 774
Date d'inscription : 22/11/2014
Localisation : Comme si je le savais

Feuille du Mage
Surnom:
Magie: Changeling
Points de Puissance:
930/1700  (930/1700)


MessageSujet: J'ai pas faim, je t’assure... Pitié ! [Pv Ryuku] Lun 12 Déc 2016 - 12:17





J'ai pas faim, je t’assure... Pitié !


Feat. Ryuku Yamiko


Où est-ce que tu es, Ten ? Dans une forêt, d’accord. Qu’est-ce que tu vas faire dans cette forêt ? Retrouver quelqu’un, je sais. Est-ce qu’on peut s’arrêter une seconde et débattre sur la dangerosité de ce rendez-vous qui n’en ait pas un ? Non, bien, continue ta route ma chère, ne viens pas te plaindre que personne n’a essayé de t’en empêcher.
Tu t’es levée ce matin avec un doux sourire sur le visage et il ne t’a pas quitté de la journée. Tu as enfilé les plus beaux vêtements auxquels tu ne tiens pas, la vie t’a appris que tout peut partir en cacahuètes avec ce type - et lui utiliserait une autre expression. Je ne sais pas où on a merdé ces deux dernières années pour que tu ailles retrouver Ryuku Yamiko dans une forêt. Oui, vous avez une relation bien particulière et tu y es attachée, mais enfin, il te faut avoir gardé un esprit suicidaire pour ça. Tu as pris dans ton sac ; de la grignote, de l’eau et du papier à lettres. D’ailleurs, puisque cela fait à peu plus d’un an que l’on peut vous considérer proche, quand est-ce que tu en parles dans les lettres à ton papa ? Jamais, ce n’est pas une mauvaise idée… Le fait est que si tu meurs aujourd'hui, personne ne sait où tu te trouves, sûrement pas ta colocataire qui, quand tu es partie, sentait plus l’alcool qu'un désinfectant. Et te voilà dans une forêt à suivre la route habituelle jusqu'à sentir un feu de bois. Ce n’est pas la première fois que tu t’en vas où il laisse entendre qu’il passera la nuit, tu prends ça comme une invitation, il ne t’a encore jamais viré. Le ciel s’assombrit déjà de quelques tons quand tu sens les effluves de carbone qui t’indique la marche à suivre. Le campement de fortune est vide, hormis un sac que tu reconnais bien et ne souhaite pas ouvrir. Les troncs d’arbre qui servent de banc n’appuient les fesses de personne. Tu ne t’inquiètes pas, tu ne t’inquiètes jamais. Tu te contentes de poser ton sac et remettre des brindilles au feu. C’est beau le feu, ça a une forme que tu ne peux pas contrôler. Ça n’a pas vraiment de forme, en fait. Tu pourrais t’amuser avec le charbon et les cendres qui en découlent en attendant. Comme tu pourrais écrire aussi. Sortir quelque chose à manger serait inutile, il a déjà dû préparer son repas, où le démembre à l’instant même. Tu te relèves et guettes les alentours, Bô t’aurait tenu compagnie avant. Tu penses à reprendre un animal, pour quand tu sors du moins, ne pas te sentir seule. Chez toi, tu as déjà ce qu’il faut, à voir, à entendre et à sentir. Tu aurais dû garder la bestiole empaillée, tu te rappelles de l’endroit où tu l’as enterré… Non laisse-le où il est.
Tu dénoues le manteau autour de tes hanches et le jettes sur ton sac. Tu continues de prendre un manteau en août. Tu y cherches une explication psychologique, tu n’en trouves pas. Alors tu t’assois, l’air boudeur, ennuyé. Tu veux un animal, peut-être un chat… Ou un autre écureuil croisé crocodile.

-Écureuil ! Appelles-tu comme si ça marcherait.


Flaminou ♥:
 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



De ma citrouille ♥ :                                                       -
     ~    
Revenir en haut Aller en bas

Ryuku Yamiko

avatar

Masculin Messages : 52
Date d'inscription : 03/06/2015

Feuille du Mage
Surnom: The Dark Ripper
Magie: Shadow God Slayer
Points de Puissance:
387/1700  (387/1700)


MessageSujet: Re: J'ai pas faim, je t’assure... Pitié ! [Pv Ryuku] Mer 14 Déc 2016 - 19:34





Pourquoi dans cette forêt ? Pourquoi avec elle ? Pourquoi elle d’ailleurs ?

Il y avait plein de questions qui trottaient dans ma tête. Quel est l’élément qui nous a menés jusqu’à ici ? Quel est l’événement déclencheur qui fait que d’un coup, nous soyons devenu si proche ?
Elle n’a pourtant rien qui m’attire plus que cela. Son caractère me fout les glandes, son physique de gamine me fait passer pour un curée et j’ai très souvent envie de lui mettre sur la gueule.

Pourtant, au fond de moi, je savais que sa présence n’était pas si nuisible que cela. En fait, elle était un peu le contrepoids de la balance de ma personnalité. Elle arrivait à contenir des excès, quitte à devoir les subir par moment.
Je ne faisais aucun cadeau à cette petite fille, et il pouvait m’arriver à moi, celui qui tue des humains pour les bouffer, celui qui doit avoir le moins de sympathie dans le monde, d’avoir quelques fois, une micro goutte de remords pour les actes ou paroles que je pouvais avoir envers celle qui devait sans doute le plus m’apprécier dans le monde. Ma seule amie, même si elle me gonflait la plupart du temps.

Amie… Ce n’était pas vraiment le cas au début, elle m’insupportait encore plus qu’aujourd’hui, et je pense que c’était réciproque. Je me souviens même de ce jour où elle a essayé de m’envoyer au casse-pipe, et de la tarte que je lui ai collé dans la tronche juste après. Je suis sur elle doit encore piquer sa joue aujourd’hui.
En parlant de cette jeune fille aux cheveux roses, je me demandais bien ce qu’elle pouvait faire et ce qu’elle devenait. Cela faisait un moment que je ne l’avais pas vu, que je n’avais même pas entendu parler d’elle.

Pendant ma période de réflexion -qui n’arrive pas souvent, on ne va pas se le cacher- je croisa un jeune couple de villageois lambda qui faisait une promenade nocturne dans le bois. Moi qui cherchais de quoi me nourrir, la chance battait des ailes en ce moment.
Je m’approchais d’eux avec un petit air perdu, sourire aux lèvres me grattant l’arrière de la tête. Je leur précisais que je n’étais pas du coin et que j’étais perdu, demandant ainsi le chemin le plus rapide pour rejoindre la civilisation.
Au moment ou les deux amoureux se retournèrent pour indiquer la route du doigt, je pris la tête de la jeune femme et lui retournai d’un coup sec la nuque, la laissant tomber de tout son poids au sol.
Je n’eus pas le temps de me retourner que derrière le cri strident de l’homme, une douleur vive se fit ressentir sur mon flanc gauche. Je regardais et vis ce liquide rouge coulait le long de mon corps, quel abruti je fais.

Un Genko, voilà ce qu’il ressue dans la poire avant de mettre mon gantelet et de lui planter dans chacun de ses poignets. Je fis en sorte qu’il ne puisse plus marcher aussi, en lui sectionnant les tendons des chevilles.
Je ne pouvais pas apporter les deux cadavres à cause de ce connard de dernière, j’allais donc faire mon choix qui se portait sur celui qui m’avait blessé, et je devais faire vite à cause de la blessure.

Il me fallut un petit moment pour le traîner jusqu’à mon camp de fortune, et je continuais à perdre du sang.
Cependant, un léger rictus s’afficha sur les lèvres avant de jeter l’homme en pleur à côté du feu.

« Quelle bonne surprise… Que fais-tu ici ? Soit… Gentille et attache le comme tu peux. On discutera plus tard. »

créée par Matrona

Revenir en haut Aller en bas

Ten Handoru

avatar

Féminin Messages : 774
Date d'inscription : 22/11/2014
Localisation : Comme si je le savais

Feuille du Mage
Surnom:
Magie: Changeling
Points de Puissance:
930/1700  (930/1700)


MessageSujet: Re: J'ai pas faim, je t’assure... Pitié ! [Pv Ryuku] Jeu 15 Déc 2016 - 23:09





J'ai pas faim, je t’assure... Pitié !


Feat. Ryuku Yamiko


Alors tu restes assise sans rien voir venir. À contempler le feu qui danse devant toi. Tu pourrais faire griller quelque chose dans ton sac. Tu penses à des guimauves puis tes narines te ramènent à une autre odeur que la douceur sucrée. Ça sent… Le métal, le fer. Ton odorat est développé, Sophie t’a appris qu’il vaut mieux s’y fier avec l’ouïe. La vue, c’est pour les faibles. Qu’est-ce qui peut avoir une odeur métallique comme celle-là ? Puis l’odeur se fait plus intense. Tu fermes les yeux.
Du sang.
Et un bruit lourd devant toi. Un homme terrifié jeté au sol bien trop près du feu pour que tu ne tombes du rondin en arrière, esquivant peut-être un brasier humain. Avant de te relever, tu penses ironiquement : « Mais qui cela peut-il bien être ? »

-Quelle bonne surprise… Que fais-tu ici ? Soit… Gentille et attache le comme tu peux. On discutera plus tard.

Tu relèves la tête vers ton ancien camarade. Puis vers la chiffe mole sentant la pisse à côté de lui. Mais pourquoi l’attacher, il ne peut même plus bouger ? ... Peu importe. Tu repasses du bon côté du tronc d’arbre et t’avances près du pauvre type tétanisé.
Agenouillée à terre, tu te retrouves en face de la blessure de Ryuku. Ça saigne, c’est assez moche en soit. Ça n’a pas aidé cet homme à éviter son tragique destin, rien n’aurait pu l’aider de toute façon. Sauf un coup plus fort. Tu passes tes doigts sur la plaie.

-Désinfecte, c’est moche.

Parce que tu as déjà vu de jolies plaies, toi ? Tu fais la conversation à ta manière.
Tu reportes ton attention sur le futur cadavre à tes pieds, l’air indigné. Tu lui arraches sa ceinture et la noues autour de ses poignets, plus moche encore que la blessure de ton ami. Tu reconnais les marques, tu en connais l’arme. Inutile de lui ficeler les jambes, tu pourrais l’exsanguiner par les chevilles. Tu lui fourres un morceau de terre dans la bouche avant de retourner t’asseoir, ses cris te donnent la migraine.

-Je suis venue te tenir compagnie… commences-tu, même si tu as l’air de te débrouiller sur ce point.

Tu boudes, en quelque sorte. Il y a comme une grimace sur ton visage et tu parles de façon désintéressée. C’est toujours comme ça. Tu sais que tant qu’il ne t’aura pas fait au moins une crasse. Il ne te laissera pas sortir tes guimauves. Alors tu ne lui prêtes pas beaucoup d’attention pour l’instant.

-Tu as besoin d’un coup de main ? Demandes-tu avec un grand sourire dans sa direction.


Tu es douée pour les bandages, c’est connu. Tu sers trop et pas au bon endroit. Et ils tombent quand même. Mais tu peux faire des miracles avec un bout de métal et du feu. Cautériser reste la meilleure option à tes yeux et « étrangement », ça ne te dérangerait pas de le brûler au troisième degré. Il t’a fait pire.

-Qu’est-ce que tu es venu faire là ?


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



De ma citrouille ♥ :                                                       -
     ~    
Revenir en haut Aller en bas

Ryuku Yamiko

avatar

Masculin Messages : 52
Date d'inscription : 03/06/2015

Feuille du Mage
Surnom: The Dark Ripper
Magie: Shadow God Slayer
Points de Puissance:
387/1700  (387/1700)


MessageSujet: Re: J'ai pas faim, je t’assure... Pitié ! [Pv Ryuku] Jeu 23 Fév 2017 - 16:48






Putain elle commençait déjà à insupporter, je savais même pas comment elle avait fait pour me trouver. Cette fille me suit jour et nuit ou quoi ?
La blessure commençait à me piquer sévèrement et je perdais mon calme, je m’approchais de mon otage avant d’y envoyer un bon coup de rangers dans la mâchoire, cette dernière ayant fait un craquement qui sonnait comme une douce mélodie dans mes oreilles. Je posais un de mes gantelets en faisant en sorte qu’une des lames soit dans le feu.

« Je reviens, libère le et je te jure que tu finiras à sa place. »

je reprenais ma route dans les bois sans dire ou j’allais ni quand j’allais revenir. Aprés tout, elle avait rien à savoir de tout ça et elle avait pas intérêt à me suivre.

La route n’était pas dure à trouver, il suffisait simplement de suivre les taches de sangs sur le sol, et je me rendais compte que j’avais fais une petite trotte. Je commençais à fatiguer à cause de la blessure et ça en devenait problématique, il fallait que je fasse vite pour revenir et enfin me soigner.

Je ne sais pas combien de temps j’avais marché, mais j’avais enfin trouvé ce que je cherchais. Maintenant, il fallait pouvoir ramener le bordel au campement, et ça n’allait pas être une partie de plaisir. Je saisissais donc le corps de la femme par les cheveux et commençais à la tirer par les cheveux en revenant sur mes pas.

A mon retour, l’homme gémissait encore plus à la vue du corps inerte de sa femme que j’avais tuer plus tôt (le manque de parole devait signifier que je lui avait cassé la mâchoire, mais aucune importance).
Je lâchais le corps de la femelle avant de reprendre mon gantelet dont la lame était devenu rouge, avant de nettoyer la plaie à l’eau, pris un morceau de tissus que je serrais de toute mes forces avec les dents, et posa la lame rouge sur la plaie. Un léger bruit de cuisson suivit d’une étrange odeur se fit sentir, la douleur était immense, mais j’en ressentais un léger plaisir. La douleur sous toutes ses formes était vraiment excitante.

Une fois ma blessure cautérisé, j’arrachais les vêtement de la femme de mon otage avant de la balancer dans le feu. Ce dernier évitait la scène du regard mais je venais à lui pour le forcer à regarder, je voulais qu’il voie ce qu’il se passait devant lui, avant de lui murmurer à l’oreille.

« Ne t’inquiète pas mon mignon, elle ressent plus rien ahah »

Je revenais voir Ten, elle et son regard insupportable, j’avais limite envie de la taper à chaque fois que son regard croisait le mien. Mais je me disais que j’allais pouvoir la tester ce soir, j’allais pouvoir m’amuser avec elle et je m’en réjouissait d’avance de voir jusqu’où elle irait.

« Je te manquais ma puce ? T’avais besoin de venir voir Tonton Ryuku pour t’amuser un peu ? »


Aprés ces mots, je revenais voir le barbecue qui était cuit comme il le fallait. Je regardais l’homme avant de regarder le cadavre puis Ten, je découpais le bras de la femme avant de retourner à Ten

« Mâchoire cassé ou pas, je m’en fou, tu vas faire en sorte qu’il mange ça, et je veux qu’il me regarde pendant qu’il mange. »

créée par Matrona

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'ai pas faim, je t’assure... Pitié ! [Pv Ryuku]

Revenir en haut Aller en bas

J'ai pas faim, je t’assure... Pitié ! [Pv Ryuku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» RETRO: REPORTAGE Haïti les émeutes de la faim 2008
» la faim plus fort que l'amour
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» Ils sont gros, ils sont forts et ils ont faim.
» [Tyrannia] La faim justifie les moyens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coalition de Kusa :: Coalition de Kusa Sud :: Jungle de Fahavere-