FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

Supplice du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Supplice du feu Dim 29 Sep 2013 - 14:57

 "Un village en feu".
C'était le nom de la quête que j'avais pris avec un mage de rang S de la guilde : Ren. Le problème était le suivant : lorsque la nuit tombait, le village s'enflammait causant la mort de certains habitants et en blessant d'autres...
Et chaque matin, les morts et les blessures s'annulaient.
Le supplice recommençait chaque nuit, inlassablement.
Personne n'avait réussi cette quête et ceux qui avaient essayé n'étaient jamais revenus. Quand l'annonce étaient arrivée à Wave Stream, aucun des membres n'avait osé se mesurer au village du feu.
Si bien qu'il avait fallu que moi, le maître, s'en charge. Je faisais tout de même équipe avec Ren Hagane, qui avait un très gros potentiel magique. A nous deux, ils était assez probable que l'on réussisse... Nous étions de Wave Stream après tout, la meilleure guilde de Fiore! Les officiels ne voulaient simplement pas l'avouer.
  Nous avions mis quelques heures en diligence à travers la forêt avant d'arriver là-bas et le soleil se couchait déjà.
Le chauffeur s'arrêta brusquement juste avant une sorte de barrière translucide dans l'air... Descendant du coche, je suivis la démarcation des yeux et compris vite que c'était en fait un dôme plutôt qu'une frontière. Sûrement la limite de la magie qui opérait à l'intérieur.
- Je ne vais pas plus loin, annonca le chauffeur, fermement.

  Ren et moi-même échangeâmes un long regard.

- Très bien... Merci tout de même, lui répondis-je, courtois.

 Le cocher ne se fit pas prier et s'en alla aussitôt, comme sil voulait se tenir le plus loin possible de la zone du village.

- Allons-y, Ren! lançai-je avec un clin d'oeil.

  Nous traversâmes cette sorte de membrane magique... Je sentis d'étrange picotement et une certaine chaleur à son contact.
Le village était sûrement derrière le bosquet d'épicéas qui se dressait devant nous. Arquant un sourcil, je fis signe à Ren de s'arrêter.
Je me retournai et tentai de retraverser le champ de force. Une sorte de bruit électrique retentit à mon approche et je fus éjecté une dizaine de mètres plus loin.
Nous étions bloqués.
Il allait falloir régler ce problème si nous voulions revoir les nôtres un jour...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Supplice du feu Sam 30 Nov 2013 - 21:52

Pratiquement une année s’était écoulé pour moi, mais pour le reste du monde il n’y avait eu qu’un seule mois de passée, je me demandais bien où m’avait emmené le vieux pour m’entrainer pour qu’une aussi grande différence de temps ait lieu, mais bon après un mois me revoilà de nouveaux à la guilde j’étais parti m’entrainé pour améliorer mon alchimie et enfin réaliser les transmutations parfaites. Imaginez bien que si pour moi une année s’était écoulé j’avais changé et pas qu’un peu on peut dire que c’était une sorte de renouveau, j’avais pas mal grandi un peu trop à mon gout j’avais aussi changé ma couleur de cheveux ou plutôt j’avais était contraint le vieux qui m’a entrainée à pensée que ça m’irait mieux d’avoir la  même couleur de cheveux que mes yeux et ce sale petit retraité à utilisé un sort donc pas de retour en arrière possible, mais bon ce n’est pas si gênant, je me demande si Flame serait choqué par ce changement.
J’entrais dans la guilde de très bonne humeur, mon retour fit installé un silence dans la guilde que je ne connaissais pas il semblerait que mon changement soit très surprenant, mais l’atmosphère c’est détendu une fois qu’un des membres m’ai reconnu et la bruit reparti je fus questionné par tout le monde, c’est vrai que en plus du changement physique j’ai laisse ma tenue habituelle par quelque chose d’un peu plus ancien et porté pour le combat, je m’était affublé d’un kimono et je portait par-dessus une longue cape blanche, j’avais aussi le dessus de ma tête recouvert d’un tissu noir et je ne portais plus mes anciens gants mais des bandages à la place et j’ai aussi obtenue deux épées, cela en avait étonné plus d’un car il ne connaissait pas mon côté épéiste.
Après ce petit retour mouvementé, je laissais passé deux jours et un matin en arrivant à la guilde le maître m’interpella tout de suite et me demanda de préparer mes bagages on partait en missions pour un petit voyage, cela me disait que des choses captivantes, je fis rapidement un sac et je rattrapais le maitre pour monter dans le moyen de transport qui nous amenait à notre destination. Une fois sur place nous descendîmes, se dressait devant nous une sorte de dôme presque transparent au toucher il semblait composer d’eau mais opposer une petite résistance, il faudrait forcer un minimum pour pénétrer dans le chemin menant au village, le maître me fis un clin d’œil et je le suivis dans la barrière nous avons réussi à passer, mais mon corps était parcourus par un énorme frisson cette magie respirait la magie noir cela n’annonçait rien de bon, mais tout ceci ne faisait qu’augmenté mon intérêt, qu’est qui pouvais bien provoquer cette malédiction sur ce village.
Le maître me demanda d’attendre il alla toucher la barrière, mais à son plus grand regret la chose qui a posé ceci ne voulait pas nous laisser repartir et Aaron fut propulser à une bonne dizaine de mètres à cause du choc. Nous étions coincé comme des lapins dans une cage rien de glorieux, mais bon il suffisait de défaire cette petite affaire et à nous la liberté. Je partis aidé Aaron à se relever :
« Rien de cassé ? »

Sa réponse fut positive, nous partîmes en direction du village une fois arrivé sur place je fus intrigué le village n’était composé que de bois et c’était des rondins pur, on se serait cru à la montagne il ne manquait plus que de la neige et c’était l’idée typique d’un petit village de montagnard. Ma tête commençait à tournée à cent à l’heure comment une magie pouvait ramener des bâtiments dans son état d’origine et aussi ramené les victimes cela était un véritable énigme pour moi, je fixais Aaron il pensait la même chose que moi, nous somme allés interroger les villageois pour essayer d’obtenir des informations, nous avons découvert que le même incident se reproduisait chaque soir toujours les même victimes et les même maisons et le pire dans toute cette histoire c’était que les victimes ne gardaient aucun souvenir de leurs morts douloureuse, nous ne pouvions donc tirée aucune information.
« On est mal parti, on devrait visiter l’extérieur du village il y a un autre chemin à l’extérieur on pourrait trouver quelque chose, de toute façon il faudra aussi attendre ce soir pour voir ça de plus près. »

Nous voilà parti dans la petite forêt bordant les lieux, notre recherche ne fut pas très constructrice au début, mais en faisant preuve de patiente nous somme tombé sur quelque chose d’on aucun villageois nous avais prévenue, nous somme tombée nez à nez avec un autel brisé, celui-ci était recouvert de marque en ancien langage et de motif représentant des sorte de sacrifice, je me retournais vers le maître :
« Je crois qu’on tient une piste. »

La suite n’allait pas être une partie de plaisir
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Supplice du feu Mar 3 Déc 2013 - 20:59



here




- Rien de cassé ? s'inquiéta Ren en me tendant la main pour me relever.
 
- Non, ça va... Merci, répondis-je pensif, acceptant son aide volontiers.


  Qui ou quoi pouvait bien créer une magie si puissante dans une zone qui avait l'air si étendue...? Par défaut, je pensais tout de suite à un mage noir...
Mais pourquoi ce village en particulier?

  Nous nous mîmes donc en route vers celui-ci sur un sentier entouré d'une épaisse forêt de conifères. L'épisode qui venait de se produire nous avait coupé la chique à l'un comme à l'autre... N'ayant rien d'autre à faire, j'étudiai celui qui était un de mes meilleurs éléments. Ren rentrait d'un long et intensif entraînement qui avait duré plus d'un mois... Il avait bien changé pour seulement un mois... Je me demandais s'il n'y avait pas quelque forme bizarre de magie là-dessous... 
  Arborant des cheveux désormais assortis à l'étrange couleur de ses yeux, Ren avait grandi. Il était à présent bien plus intimidant avec ses bandages autour de ses poignets, son kimono, sa cape et ses deux arbres. Il respirait une sorte d'assurance qui n'était pas si marquée jusque là...
  Mais il restait Ren.
Je souris. Peut-être était-il temps?

  Nous arrivâmes donc au village. Pittoresque, les bâtiments étaient tous sans exception faits de bois. Des jolis rondins empilés les uns sur les autres surplombés d'un toit "normal" dont la forme rappelait celle des toits des chalets de haute montagne.
  C'était donc là que sévissait une malédiction de feu...? Quelle ironie... Mais une question me taraudait... Comment des corps calcinés reprenaient subitement vie sans aucune trace de brûlure? Et comment des tas de cendres rougeoyantes se changeaient en jolies maisonnettes au lever du Soleil? Et surtout, comment pouvait-on oublier tout cela pour le revivre la nuit suivante?
  Je jetai un coup d’œil à mon ami et interprétai ses sourcils froncés et son regard analytique comme signes d'une intense activité cérébrale.
  A l'évidence, il pensait exactement la même chose que moi.

On est mal parti, on devrait visiter l’extérieur du village il y a un autre chemin à l’extérieur on pourrait trouver quelque chose, de toute façon il faudra aussi attendre ce soir pour voir ça de plus près, fit-il.


  J’acquiesçai lentement et nous nous enfonçâmes à nouveau dans le bois. Au bout d'une dizaine de minutes où nous commencions à perdre espoir, la dense forêt s'ouvrit en une minuscule "clairière" qui baignait dans une lumière surnaturelle. Des hautes herbes entouraient une construction...
  A mesure que nous approchions du bloc fissuré, je me rendis compte que cela n'était autre qu'un gros autel (environ quatre mètres de long!). Il était cassé en deux. Une grosse fissure courait sur toute sa largeur.
  Il était légèrement couvert de mousses mais on pouvait encore distinguer des scènes macabres peintes dessus. 
  Pour couronner le tout, des antiques et sûrement démoniaques écritures entouraient la construction...

- Je crois qu’on tient une piste, dit Ren.


- Non... Tu penses? ricanai-je. 


  Il eût un petit sourire. Je m'approchai de l'autel, observant la face du dessus. Il y avait des marques bordeaux qui contrastaient avec le gris.
Certaines étaient plus claires que d'autres.
  J'écarquillai les yeux quand je me rendis compte de ce que cela pouvait être.


- Du sang... murmurai-je horrifié. On a accompli un rituel de magie noire ici... Plusieurs même au vu des différentes teintes de rouge...


  Les choses de ce genre en cachaient souvent bien d'autres... Mes yeux se voilèrent de gris. Ma vision changea. Vision X.
  Ren n'était plus qu'un squelette entouré d'une imperceptible membrane. L'autel était translucide. Beaucoup d'éléments rendaient le repérage difficile.
Et pourtant... ca ne pouvait être que ça.
  Sous le bloc de gauche se dessinaient deux ou trois marches d'un ancien escalier.
Mes yeux reprirent leur couleur verte habituelle. Le regard pétillant, je lançai à Ren :


- Aide-moi à le déplacer! Sans magie, mieux vaut courir le moins de risques possible... Ca dévient intéressant... 


Bandant nos muscles, nous entreprîmes de déplacer le lourd bloc de marbre...


- Au fait! c'est quoi ses épées? Tu me plagies ou quoi? Ah... Je sais... Je suis ton exemple.. Normal, je suis parfait! dis-je en riant afin de détendre l'atmosphère.


  Nous commençâmes à rire mais nous nous stoppâmes très vite lorsque, une fois la moitié d'autel retournée, un terrible rugissement nous parvint depuis les tréfonds de la terre. 




Isalia 2013


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Supplice du feu Jeu 12 Déc 2013 - 21:30

Le maitre me répondit de façon ironique avec un petit rire :


« Non… Tu penses ? »


Un petit sourire s’afficha sur mon visage, Aaron s’approcha de la pierre il toucha celle-ci je remarquas qu’un liquide rouge coulait de l’autel et je fis une drôle de tête quand je compris ce qui c’était passé ici, le maitre eu la même réaction que moi :


« Du sang… On a accompli un rituel de magie noir ici… Plusieurs même au vu des différentes teintes de rouge »


Aaron semblait utiliser sa magie, il devait sans doute observer ce qui ce passait ici ou ailleurs, c’est vrai que cette magie des ondes dois bien être pratique dans certaine situation. Quelque secondes plus tard il me regarda avec un regard qui semblait plus intéressé par l’histoire de l’autel que le rituel qui avait eu lieu ici :


«  Aide-moi à le déplacer! Sans magie, mieux vaut courir le moins de risques possible... Ca dévient intéressant... »


Je commençais à m’installer pour déplacer la pierre je contracta mes muscles, le maître me regarda et me questionna :


« Au fait! C’est quoi ses épées? Tu me plagies ou quoi? Ah... Je sais... Je suis ton exemple.. Normal, je suis parfait! »


Cette remarque commença à me faire rire, il rit aussi avec moi, mais nos rire fut stopper nette quand nous avions déplacé la pierre, un cri semblant venir  d’une époque lointaine surgit du trou qui se cachait sous l’autel, un frisson macabre me parcourut l’échine, j’avais l’impression d’avoir tous les poils redressé, cette zone souterraine puait encore plus la magie noire que le dôme protecteur de la ville, ceci en était presque insoutenable qu’est qui pouvait bien se cacher en dessous.
Je regardas Aaron, le cris semblait lui avoir fait le même effet que moi, je regarda l’escalier et je m’engagea dans ce chemin sombre, Aaron me joignis le pas assez rapidement, le chemin était déjà plongé dans le noir, je toucha le mur et créa des torches pour nous éclairer le chemin. A la fin du chemin se trouvait une grotte qui semblait taillé dans du cristal c’était une immense pièce, des stalactites pendait partout au plafond, une lueur bleuté éclairait la grotte, là tout semblait normal, nous nous avançâmes au milieu de la pièce et le maitre me fit remarquer l’immense table en pierre.


Je l’examinais quelque chose semblait enchainé dessus il n’y a pas si longtemps, cette pierre était recouverte de gravure en or représentant une immonde bestiole dévorant des êtres vivants, rien que cette image me donna la nausée, soudain des bruits se firent entendre je me retourna brusquement et je vis une parti de la salle commencé à baigner dans de drôle de flamme violette :


«  Je crois qu’on tient la bestiole qui met le feu au village tout les soirs, par contre la couleur de ces flammes ne me plaisent pas trop »


Je vis une ombre s’avancer dans es flammes et une créature à quatre pattes et deux têtes s’avançait vers nous et son regard me disait qu’elle voulait manger Aaron et moi pour les quatre heures. Je sortis mes épées près à survivre contre cette bestiole, le maitre avait aussi préparé son arsenal. La bestiole allait asséner le premier cout, nous on se tenait près.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Supplice du feu Sam 14 Déc 2013 - 21:14



here





  Ren s'engouffra dans le passage le premier. Je lui emboîtai rapidement le pas.
Dans la sombre galerie, l'air était carrément saturé d'énergie malsaine, de magie... Mais pas de magie blanche, ça non... Quoi qu'il se passait au bout de ce tunnel, c'était puissant et pas très bon pour la santé...
  Pour nous éclairer la route, Ren par un simple toucher sur le mur créa des torches qui amenèrent la lumière dans l'étroit chemin creusé dans la roche.
  Tout en marchant, j'effleurai à mon tour le mur... La paroi se tiédissait à mesure que nous avancions... 

  Au final, alors que le mur devenait brûlant, nous débouchâmes sur une immense cavité faite de cristal. Dans un autre contexte, j'aurais sûrement apprécié l'esthétique du lieu...
  Des stalactites et stalagmites couvraient le plafond et le sol, et un nouvel autel se dressait au centre de la pièce. Je l'indiquai à Ren et nous nous rapprochâmes. Là encore, des scènes macabres été représentées : une sorte de bête tout droit sortie d'un cauchemar dévorait vivants des personnes et des animaux en tout genre.     La seule différence avec le bloc de pierre de la surface et que celui-ci n'avait pas l'air destiné au sacrifice... Il était plus richement décoré. 
  J'aurais bien vu cette... Chose dans le temple d'une ignoble secte adorant des êtres démoniaques... 
Démoniaques...


  Un bruit de pas lourds se fit entendre... Il provenait d'une galerie adjacente. Moi comme mon ami fîmes volte-face. Une lueur violacée éclaira le cristal...

- Je crois qu’on tient la bestiole qui met le feu au village tout les soirs, par contre la couleur de ces flammes ne me plaisent pas trop ..., déclara Ren.


  En effet, durant la seconde qui suivit, je pus apercevoir des flammes lécher la paroi et une sorte de quadrupède bicéphale s'avança vers nous. Eh bien, c'est qu'il est perspicace aujourd'hui le Ren..., pensai-je avec un sourire intérieur. Mais je
  Je n'avais jamais vu une bête du même aspect...  Mais cette raillerie ne sortit pas de ma bouche. L'heure n'était pas à la rigolade. Enfin tant que je restai dans l'ignorance des capacités de cette bestiole.
  Oui... Ce genre d'abominations ne pouvait être issues que des plans démoniaques... Le royaume des démons... L'Enfer pour les croyants...
  Enfin, on aurait pu s'imaginer cela... Si ça ce trouve, ce n'était juste qu'une espèce jusque là inconnue. Mais mon instinct ne m'indiquai pas cette solution...
  J'entendis les sabres de mon meilleur élément glisser hors de leur fourreau au même moment que je le fis avec mes propres lames. Sans autre préambule, l'immonde bête chargea bêtement et je pus apercevoir des flammèches sortant de ses deux gueules. Déjà, ce n'est pas intelligent et ça semble manipuler le feu... 

- Imite-moi, fis-je à Ren.


  Au moment où la bête s'approcha de suffisamment de nous pour ne plus pouvoir changer la trajectoire de sa course, nous nous décalâmes d'un pas à l'unisson, nous accroupîmes et donnâmes un coup de taille afin de trancher chacun une patte antérieure et postérieure de la créature.
  Je félicitai mon lieutenant d'un sourire et d'un clin d’œil avant de voir que la bête continuait à courir en régénérant ses membres à l'aide de flammes.
  Mon expression se figea. Une incarnation de la fournaise, voilà ce qu'était cette abomination.

- C'est un Elémental de Feu... Et s'il a cette forme bizarre c'est parce qu'on la lui a donné..., fis-je à mon partenaire qui comprit sûrement où je voulais en venir.

  Les Elementaux dont le vrai corps est entièrement constitué de leur élément sont des entités généralement asservissables par un seul autre type de créatures : les Démons. Et encore... Seuls les Démons haut-placés ont ce pouvoir...

- Ecoute ça devient vraiment sérieux là... 

Je reculai vers l'autel, Ren sur mes talons et déchiffrai l'inscription... Ren lut à voix haute :

- A la gloire... d'As... Ta... Roth...


  Je n'eus pas le temps de lui dire qu'il ne faut jamais, jamais prononcer le nom d'un Archidémon à voix haute. Dire son nom, surtout près de l'autel qui lui est dédié, c'est l'invoquer. 
Un tourbillon d'ombres naquit alors sur notre gauche.
  Puis, lentement, une gigantesque forme se dessina alors que l'Elemental poussait des couinements plaintifs en reprenant sa forme originelle : une brasier vivant doté d'yeux et de crocs ardents.
Astaroth, un Démon avec des cornes, des ailes déchirées, un corps noir et noueux de la taille d'une maison, des yeux rougeoyants et une gueule garnie de crocs où brillait une inquiétante lueur eut un sourire carnassier en nous voyant.


- Eh bien... Voilà mon repas... Vous suintez de magie... Cela vous rend plus goûteux encore..., se réjouit-il d'une voix caverneuse qui se répercuta dans toute la cavité.


  Il ordonna alors quelque chose à son serviteur en langue démoniaque : un murmure qu'on pouvait paradoxalement qualifier de "puissant chuintement" car il semblait vous pénétrer au plus profond de vous-même... Vous empoigner le cœur... Le remplir de terreur...
  Car il allait bientôt être arraché.



Isalia 2013

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Supplice du feu Ven 3 Jan 2014 - 21:26

Le maître me regarda et me demanda par la même occasion de l'imiter dans ses mouvements, je fis donc comme lui je pris la même position et j'attendais le premier mouvement de l'immonde bestiole. Cette créature s'approcha sans vraiment réfléchir et lorsqu'il fut trop tard pour faire demi-tour, Aaron et moi, nous décalames à l'unissons et les pattes de la créature fut découpées, celle-ci gisa sur le sol pendant quelque seconde, mais son corps commença à se régénérer à cause de ses flammes, je regardais le maître au vu de son expression je devinais qu'il savait ce que c'était, il me regarda et me dit :


"C'est un Elémental de Feu... Et s'il a cette forme bizarre c'est parce qu'on la lui a donné... Ecoute ça devient vraiment sérieux là...,"


Je suivis le mâitre de près pendant que nous nous éloignions de la bestiole, mon regard se posa sur l'autel et je pus enfin lire pleinement l'inscription, il s'agissait de l'ancien langage mais je pouvais parfaitement le lire et instinctivement je prononças le texte à hautre voix:


"A la gloire... d'As... Ta... Roth"


Je me mordit les doigts juste après avoir finit ma phrase, un immense frisson de peur et de dégout me parcourras l'échine, Les ombres commencèrent à se rassembler à notre gauche, elles formèrent un tourbillon puis prirent au furent et à mesure une forme et un démon naquit de cette forme étrange et l'Elemental repris ce qui devait être sa forme originelle, il ressemblait à un brasier géant sauf que celui-ci était équipé d'une d'œil montrant une envie de nous tuer et de croc que je n'aimerais pas voir planter dans mon corps. Le démon qui venait sans doute d'apparaitre devait être Astaroth, il possédait des grande ailes noir, elles étaient déchirées, son crâne était serti de corne, de yeux rougeoyant, d'une paire de dent et bien sur le tout accompagné d'un sourire et d'une expression montrant qu'on était pas ici pour boire le thé avec lui, mais plutôt pour lui servir de casse croute.


Le démon nous regarda et afficha une expression très désopilante pour moi:


  "Eh bien... Voilà mon repas... Vous suintez de magie... Cela vous rend plus goûteux encore..."


D'accord cela allait rendre les choses assez délicate, on avait à faire à un démon qui me parait capable de nous envoyer voler à l'autre bout de la grotte et une boule de feu vivante, mais bon si ceci ferait peur à la plupart des personnes mon sang commençait à bouillir au plus profond de mon être. Le démon chuchota quelque chose à son boule de feu ambulante, une fois ça phrase finit une impression désagréable s'empara de nous et instinctivement nos corps reculèrent juste à temps pour éviter une vague de flamme provoquer par l'Elemental, je regarda le maître et sans nous parler nous nous sommes placé et nous avons commencé à attaquer la créature comme nous pouvions, mais cette créature étant composer de matière non solide se permettait de nous rire au nez et de s'échapper comme bon lui semble à tous nos enchainement et sorts.


Je commençais à rager intérieurement si on ne parvenait pas à détruire cette bestiole, je ne nous voit mal battre le démon, soudain le créature s'arrêta et commença à diminuer comme si la température diminuait, je me retourna immédiatement vers le maître, il afficha un grand sourire il avait utiliser une propriété de ses ondes pour forcer la créature à s'arrêter et ainsi perdre en puissance. Je me précipita vers la créature pour la détruire je ne devais pas louper mon coups, si je ne mettais pas assez de puissance celle-ci pourrait se reconstituer, je devais utiliser un de mes plus grand sort de zone pour être sur de ne lui laisser aucune échappatoire, je concentra ma magie dans mes sabres, le plus petit s'entoura d'une lumière grise et le plus grand d'une lumière bleu, je leva les lames au ciel et prononça mon sort:


"Alchimie Elémentaire: Typhoon Wave"


Au moment où mes sabres touchèrent le sol mon énergie magique envoyé dans la lame la plus petite fut convertit en tornade et celle de la plus grande en une immense quantité d'eau, je ne laissas aucune chance à cette immense boule de feu, une fois la magie dissipé il ne restait plus rien de la créature, je me retourna vers Aaron:

"Si on s'occupait du plat de résistance ?"  
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Supplice du feu Dim 12 Jan 2014 - 11:53

 
  L'offensive ne tarda pas et le brasier vivant tenta de nous engloutir sous une vague de flammes qui se refléta dans toute la grotte en cristal pourtant immense. 
  Une vague?
  Il m'attaquait avec une vague? Moi? Si ce n'était pas de la provocation, ça... Pure et dure. Essayer d'avoir le maître suprême des ondes avec une vague? Quel abruti! 
  Le gros truc tout moche devait vraiment nous considérer comme des êtres d'une infinie faiblesse... Ca c'est parce qu'il ne m'avait... Euh... Nous avait jamais rencontré auparavant!
  Enfin bref, nous esquivâmes son attaque d'une discrétion et d'une subtilité extrême. Vraiment grossière cette offensive. Encore une fois, cela témoignait du jugement que nous portait l'Archidémon.
  Alors que Ren commençait à attaquer l'Elémental, je profitai du déluge de flammes faiblissant pour attaquer Astaroth. Comme nous étions pris en tenailles, il ne fallait surtout pas se concentrer sur un seul ennemi, mais rester alerte quant aux deux assaillants.
  Créant ainsi une deuxième vague dans le feu, je ne voulais que provoquer le monstre qui s'évapora en à peine une seconde avant de réapparaître hors de portée. 
Celui-ci sera annihilé plus tard, décidai-je.

  A l'instar de mon binôme je me mis à bombarder l'avatar du feu de sorts en tout genre. Laser : aucun effet. Maser : aucun effet. Ultraviolets : aucun effet. Infrarouges : renforcement. Vagues d'air : léger effet. 
  Après avoir testé ma panoplie de sorts sur cette infâme créature qui se moquait allègrement, je fis ce qui était logique.
  En réalité je savais très bien quoi faire depuis le début. Je voulais simplement (réaction puérile) montrer la puissance des Hommes à Astaroth et plus, la puissance de Wave Stream.
  Utilisant mon transfert thermique qui stoppa net le ricanement du brasier vivant, j'absorbai tout le chaleur qu'il dégageait pour la renvoyer au-dessus de la tête d'Astaroth. La chaleur se reflétant sur le cristal, ce dernier allait avoir chaud... Si le plafond ne s'effondrait pas sur lui.
  Ainsi, la température chuta. Les flammes de l'Elémental faiblirent, sa génération de chaleur pas assez puissante  pour contrer mon attaque.
  De toutes façons, même en me tenant tête, il aurait fini par se fatiguer... Le transfert thermique est un sort en aucun cas énergivore et très pratique.
Et dans le pire des cas, il se serait concentré sur moi, permettant à Ren d'en finir.
Bref, il était condamné.
  Ce fut bien Ren qui lui porta le coup de grâce. Il conjura les forces de l'eau et du vent pour enfermer l'ennemi dans un vortex mortel similaire à une trombe d'eau. La meilleure chose à faire! Les Elémentaux ont pour principale faiblesse les autres éléments. Le vent souffle la flamme d'une bougie... Mais il peut aussi l'attiser. Or, cette dernière possibilité est annulée lorsqu'on y ajoute l'eau qui réduit le feu à néant.
  Ainsi, notre grosse bougie s'évanouit comme si elle s'était subitement retrouvée sous l'éteignoir.

- Si on s'occupait du plat de résistance ? proposa Ren.


- Tu parles comme dans un livre! lancai-je. Mais ça me va...

  Astaroth s'approcha et fit apparaître une épée à la lame noire comme la nuit, si bien que la regarder donnait l'impression vertigineuse de plonge dans un abîme sans fond. Ce noir indéfinissable était comme une poche de néant ouverte dans le monde. La lame semblait vous attirer. Sans m'en rendre compte, je m'étais rapproché tout comme Ren.
Si fascinante...
  Alors qu'un bras la levait, je la suivis des yeux.
  Je me noyais dans ce noir, contemplatif, spectateur de ma perte.
L'épée m'absorbait, elle absorbait Ren, elle absorbait l'espace autour de nous. Un portail ouvert sur un monde de quiétude, de paix, de... Mort?
  Mais la mort était-elle si maléfique que nous le croyions? Et si c'était la vie l'enfer? Le Purgatoire... On nous aurait supprimé nos souvenirs pour voir si l'on était capable de vivre une vie dans le bien sans avoir à y penser. Si l'on était naturellement bon.
  L'étrange lame s'abattit comme au ralentit. Son pouvoir d'absorption mentale se fit plus fort. Absorption... Un trou noir! Voilà ce que cela rappelait! Une sal*perie de trou noir! Ca a jamais été bon pour personne ce trucs là!
Sacrée métaphore filée tout de même..., pensai-je admiratif de mon propre travail inconscient.
C'est pas le moment pauvre débile! 
  Ma lucidité nouvellement retrouvée, j'irradiai la zone autour de moi de micro-ondes tout en en préservant Ren. La lame, malgré son immense pouvoir sauta des mains de l'Archidémon et retomba quelques dizaines de mètres plus loin.
  Hypnotique... Un pouvoir hypnotique émanait de cette lame. Lame qui se décomposa lentement...  Une sorte d'évanescence de ce sombre matériau...
  Des flèches de vide foncèrent vers nous. Ainsi, Astaroth avait recyclé l'épée... 

- Ne les regarde pas! 

  Tout en invoquant mon bouclier de son qui nous protégea des projectiles, je propulsai Ren (toujours grâce aux ondes sonores) au niveau de la tête de la créature qui poussa un horrible cri quand les deux sabres se plantèrent dans ses yeux.

- Je vais bouffer vos âmes après les avoir tourmenté en enfer! explosa-t-il.

  Un réjouissant programme...
Ren valdingua dans les airs. Je n'eus pas le temps de voir comment il se débrouilla car un gigantesque poing s'abattit près de moi.
  L'Archidémon chargea accumula alors de l'énergie dans sa bouche avant de la relâcher en un rayon déstructeur qui réduit l'autel et le sol en miettes. Et Ren? Le rayon était parti dans sa direction? 
  Commençant à angoisser en pensant au pire, je m'entourai d'une aura de puissance qui fit vibrer la cavité entière. L'énergie remonta de mes mains à ma poitrine. Quelle sensation! Grisant! Quand je me sentis prêt, quand mon pouvoir trouva la bonne fréquence, un projectile partit de mon giron avec un sifflement aigu, tel un carreau d'arbalète.
  Quand il se fondit dans sa cible après l'avoir impactée, ce fut une intense vibration que je sentis jusqu'au plus profond de mon être. Le bruit entrecoupé de cri d'agonie devint si grave qu'on ne l'entendait qu'à peine. On le ressentait. 
  Deep Vibration fit exploser les entrailles répugnantes de cette infâme créature qui venait peut-être d'assassiner Ren.
Astaroth éclata de la même manière qu'il était apparut. Sous forme d'ombres. 
  Avec des plaintes aiguës, ces ombres plongèrent dans le sol... Créature immortelle, certes, mais créature sensible à la douleur.
  Je ne pris même pas le temps de savourer ma victoire, je courus vers l'endroit où Ren avait été projeté, les yeux légèrement humides. 
  Alors je vis une forme adossée à une stalagmite. Sans aucune trace de blessure, la silhouette lança :

- ...


Dernière édition par Aaron Groundswell le Lun 17 Fév 2014 - 14:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Supplice du feu Sam 8 Fév 2014 - 19:06


Le maître me dit que je parlais comme dans un livre il n'avait pas tous à fait tord, mais ce préoccuper de ça n'étais pas notre principale soucis, je regardais le démon s'approcher de nous celui-ci fit apparaitre une lame dans sa main. Sa lame aussi noir et profond qu'un ciel durant une nuit bien sombre, c'était très beau à regarder même envoutant, je ne pouvais en aucun cas réussir à décrocher mon regard, j'avais l'impression que tous ce qui me faisait moi, c'est à dire mes problèmes, mes ennuis, mes souvenirs étaient aspirée et disparaître à jamais. J'avançais à pas de zombie vers le démon, je voyais parfaitement les mouvements, son bras se lever et sans doute allait t'il s'abattre sur nous, mais mon esprit me disais de laisser cette lame s'abattre sur nous et de mourir pour être en paix comme si tous ce que nous connaissions n'étais que quelque chose de faux, comme si notre existence commençait après avoir vécue sur cette terre.


Je voyais tous mes souvenirs défilée devant moi pendant que l'épée s'apprêtait à me tuer, mais un de mes souvenirs me fit reprendre conscience, celui de Flame et des membres de la guilde, je ne devais pas crever ici j'avais encore trop de chose à faire. Je pus reprendre pleinement le contrôle de mon corps et mon esprit grâce à Aaron qui par sa magie bloqua l'épée et celle-ci vola à une bonne dizaine de mètres, je remarquas qu'elle commençait à se désintégrer petit bout par petit bout. J'entendis d'un coup le son d'une volée de flèche se dirigeant vers nous, le maître m'ordonna de ne surtout pas les regarder, je fis mon possible pour décrocher mon regarde de celle-ci qui était sans doute dans le même matériau que l'épée.
Aaron utilisa une onde sonore pour parer les projectile et m'envoyer droit sur la tête de l'horrible créature, j'utilisa mes épées pour toucher un des endroits les moins protéger de l'ennemi, ses yeux. Mes lames s'introduisirent facilement dans ses organes visuel, mais celui dans le fureur juré de nous faire subir les pires châtiments et de dévorer nos âmes me fit valdinguer dans les airs pour aller m'écraser près de l'autel du démon, je sentis le choc d'une des parois de la grotte, je glissa de celle-ci pour me coller ensuite contre un stalagmite, j'étais trop sonné pour réagir et réfléchir et même si j'avais pu mon corps lui était trop engourdis pour faire le moindre petit mouvement, juste respirer me faisait souffrir.


Vu ou j'étais placé, il avait trop de fumée et mon regard était flou pour que je puisse discerner la moindre chose, je pouvais juste entendre, il me faudrait une bonne minute pour réussir à reprendre le contrôle de mes sens, je sentis soudain une immense quantité d'énergie me frôler le corps, le démon avait sans doute voulu me tuer, mais il n'avait réussir qua détruire ce qui m'entourais. Les bruits changèrent j'entendis comme une immense quantité de magie relâcher comme un projectile lancer à grande vitesse, puis survint après les cris de l'immonde créature celle-ci avait du recevoir la magie d'Aaron de plein fouet, je regardais dans leurs direction, je parvenais enfin a discerner quelque chose je pu voir la disparition de la créature celle-ci ce disperser en une grande masse d'ombre.


Je pouvais enfin faire des mouvements, mais cela ne servais à rien vu que le maître avait régler cela sans moi, j'avais encore d'énormes progrès à faire avant de pouvoir rivaliser avec lui, un sourire ce dessina sur mon visage. Je remarqua qu'une ombre s'approcha de moi, celle de Aaron il avait une mine inquiète et des yeux légèrement humide, en plus d'être fort il s'inquiète pour ses membres comme un père de famille, c'est vraiment le meilleur maître que l'on puisse avoir comme l'était Hinekureta. Je le regarda avec un grand sourire:


" J'ai failli finir en tartare pour démon, mais bon je peux pas mourir si facilement "


Je me releva sans trop de problème et nous sortîmes sans demander notre reste de la grotte, nous avons pu regagner le village et je laissa le maître expliquer ce que nous avions découvert, mais une chose m'inquiétait c'était comment un démon quelque soit son niveau pouvait ramener les morts à la vie, même pour un alchimiste comme les moyens pour ramener à la vie n'étais possible que en échanges de sa propre vie.


Je regarda le maître et lui expliquais ce qui me troublais et lui posa la question suivante:



" As-tu une idée car je pense que nous n'en avons pas finit avec cette quête ."   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Supplice du feu Lun 17 Fév 2014 - 21:01


- J'ai failli finir en tartare pour démon, mais bon je peux pas mourir si facilement, déclara Ren avec un sourire.

  Je soupirai de soulagement. Mon coéquipier se releva et les deux meilleurs éléments de la meilleure des guildes de Fiore remontèrent le tunnel. Nous regagnâmes le village après une rapide traversée de la forêt.
  Là-bas, je frappai à la porte de ce qui semblait être la mairie. Une vieille femme, l'air éprouvé ouvrit la porte.     Nous nous présentâmes et je lui appris ce que nous avions découvert près du village. Je lui narrais toute l'histoire, ne lésinant pas sur les détails et exagérant un tantinet nos prouesses magiques.
  Un sourire illumina le visage du maire. Elle sembla d'un coup rajeunir d'une dizaine d'années. En quelques instants elle passa de vieille dame affaiblie à honorable et vigoureuse ancienne.
  Elle courut sur la grand-place du village et hurla que la malédiction était levée. Les gens sortirent tous de leurs maisons et crièrent de joie. Le plus émotifs en pleurèrent.
  Celle qui les guidait nous remercia publiquement. Je commençai à festoyer quand je vis l'air préoccupé de Ren.   La mine renfrogné, il me semblait, pour le moins, soucieux.
  J’interrompis une de mes activités favorites (à savoir : récolter la gloire), pour me rapprocher de lui. Il me fit part de ses interrogations. Selon lui, même l'alchimiste le plus puissant devait payer le prix fort pour ramener les morts à la vie, ainsi, il se demandait comment un démon aurait pu accomplir cet exploit chaque jour indéfiniment.

- As-tu une idée? Car je pense que nous n'en avons pas finit avec cette quête.

  Je répondis immédiatement avec un léger sourire. Personne ne pouvait vraiment être sûr de ça... Mais si ça pouvait le rassurer de savoir ce que je pensais...

- Si tu veux mon avis, ces pauvres gens n'ont jamais été morts. Le feu d'Astaroth a sûrement des propriétés magiques comme celle d'infliger la douleur sans pour autant tuer. Il y a également une hypothèse qui dit que le feu d'un démon peut s'attaquer directement à l'âme de ses victimes et que les flammes que nous voyons se manifester dans le monde physique ne sont que représentations de ce que l'esprit de la personne endure. En gros c'est une illusion. Enfin, c'est ce que la théorie dit. Bref, je propose que l'on reste jusqu'à cette nuit afin de voir si la malédiction était uniquement liée au démon..., épiloguai-je. 

  Mon lieutenant acquiesça, le regard dans le vague, je profitai de ce silence pour dire ce que j'avais derrière la tête.

- Au fait... T'as bien progressé... Dis-moi...

  Je me tournai vers lui, une expression mystérieuse et espiègle se lisant sur mon visage. Oui, vraiment,il était devenu bien plus fort : cet unique sort, "Typhoon Wave" avait été une combinaison parfaite de puissance et de stratégie face à l'Elemental de feu.
  De plus, il maniait à présent les lames avec une agilité et une précision déconcertante. Bien sûr, il n'égalait pas ma perfection. Mais... Non, en fait ça ne pouvait pas advenir. Du moins, je ne pourrais jamais l'admettre.
 
- Ca te dirai de passer l'exam' de rang SS en attendant?

  Cela aurait pu passer pour léger, dit comme ça. Mais ça ne l'était pas. Loin de là.
  L'examen de rang S consistait à affronter ses amis. Mais celui qui aspirait à accéder au rang SS devait s'affronter lui-même...
  Et m'affronter moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Supplice du feu Sam 15 Mar 2014 - 12:57

Le maître me rassura directement, il est vrai que dés qu'on parlait de démon il était le meilleur dans ce domaine, il me donna l'explication suivante:


"Si tu veux mon avis, ces pauvres gens n'ont jamais été morts. Le feu d'Astaroth a sûrement des propriétés magiques comme celle d'infliger la douleur sans pour autant tuer. Il y a également une hypothèse qui dit que le feu d'un démon peut s'attaquer directement à l'âme de ses victimes et que les flammes que nous voyons se manifester dans le monde physique ne sont que représentations de ce que l'esprit de la personne endure. En gros c'est une illusion. Enfin, c'est ce que la théorie dit. Bref, je propose que l'on reste jusqu'à cette nuit afin de voir si la malédiction était uniquement liée au démon...,"


Je réfléchi alors à c qu'il allait ce passer maintenant, nous allions rentré, mais qu'est que j'allais pouvoir faire je devrais aller voir une certaine personne cela fait un bon moi que je ne lui  avait pas donné de nouvelle. Mon regard était ailleurs dans cette état je ne semble plus dans mn corps, mon regard est dans le vague. Le maître me fît sortir de ma rêverie en me complimentant:


"Au fait... T'as bien progressé... Dis-moi..."


Je rigolais un peu intérieurement, je savais que j'étais devenue plus fort, mais rien qu'en observant la puissance du maître je savais que le chemin était encore long pour pouvoir prétendre rivaliser avec celui-ci, mais cela ne m'empêchera pas de pouvoir un jour combattre d'égal à égal. Puis il ajouta quelque chose qui me fît réagir au quart de tour:


"Ca te dirai de passer l'exam' de rang SS en attendant? "


Je regardas le maître avec un air surpris et un grand sourire sur les lèvres cela ne pouvait pas me faire plus plaisir, il semblerait alors que mon entraînement est vraiment porté ses fruits, il me considère capable de devenir un mage de rang SS. Je lui répond avec un grand sentiment de joie:


"Bien sur et je le réussirais"



Sur ses mots je parti festoyer avec les villageois, la soirée fut longue et joyeuse, en même temps cela était tous ce qu'il y a de plus normal. Le lendemain nous repartîmes à la guilde, le maître m'avait prévenue que le teste commencerait sous peu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Supplice du feu

Revenir en haut Aller en bas

Supplice du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le supplice du repas. ARK. [Libre ; ]
» Haïti - Économie : Selon Daniel Supplice la diaspora est prête a investir mais..
» Message de Daniel Supplice et Ady Jean Gardy
» [event jour] Te revoir serait un doux supplice [JunHong Yoon/Bonnie Flinfletcher]
» Supplice de la Colombe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Autres lieux-