FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Dim 3 Nov 2013 - 10:43




Rei marchait gaiement dans les couloirs du Conseil. Ce qui pouvait être bizarre, c'est qu'elle était d'une humeur merveilleuse ce matin.

- Eh Rei !


Quelqu'un l'avait interpellée. Elle se retourna avec un grand sourire en demandant ce qu'il y avait. C'était Gahal qui lui disait que le Département de Recherche et de Développement avait mis au point une nouvelle paire de menottes. Les anciennes, Rei les avait laissée à rouiller dans son armoire car elle n'en n'avait pas besoin vu le nombre de gens qu'elle tuait chaque semaine. Le Conseiller, un peu désarçonné par ce mouvement d'humeur de Rei lui expliqua comment s'en servir. Elle hocha la tête et partit rapidement. Elle ne serait pas contre l'idée de tester ces nouvelles menottes. Elle enfila son manteau et partit.

Les manteaux du Conseil étaient le seul aspect positif de l'uniforme. Ils étaient chaud et rembourrés. Il n'y avait pas beaucoup de monde à Era par ce temps si glacial. Par ce temps elle avait une vue dégagée sur ce que faisait chaque individu. Elle repéra une touffe de cheveux familière. Elle fonça dessus. C'était l'imbécile d'Alternost. Elle le plaqua au sol une main dans le dos en ricanant. Elle lui mit une première menotte mais au moment de mettre la seconde, il se débattit tellement que Rei ripa sur le poignet du jeune homme et la menotte atterrit sur son poignet. Ils étaient menottés. Ils se fixèrent du regard et le sourire sur le visage de Rei s'estompa d'un coup. Elle tira dessus de toutes ses forces rien n'y fit. C'était des menottes avec un champ de force et pouvaient laisser un mètre de mou. Elle avait vaguement écouté le explications de Gahal et il était hors de question que la Conseillère lui demande de l'aide. Elle était trop fière pour ça.

- Tout ça c'est de ta faute. vociféra-t-elle. Si tu ne t'étais pas débattu, tout ceci ne serait pas arrivé !



Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Dim 3 Nov 2013 - 17:17

Je me trouvais dans le parc d'Era. 

Habillé comme quelqu'un qui y travaillait, je passais inaperçu. La capuche de ce confortable manteau du Conseil était rabattue sur ma tête, évidemment.  Mon signe distinctif était mes étranges cheveux (uniformément bleus, quoiqu'en se rapprochant on pouvait distinguer une teinte plus sombre que l'autre, signes des magies de glace et d'eau), alors mieux valait les cacher.
Ma précédente rencontre avec Bunkatsu avait été infructueuse. Aucune réponse. Mis à part que depuis, ma personnalité était clairement scindée en deux. Mon bon et mon mauvais côté se livraient une guerre dans mon esprit. A ce moment là, le "bon" Erial avait le dessus.
  Il commençait à neiger.
Je passai de bancs en bancs, je n'osai pas entrer non plus dans le bâtiment. Par un temps aussi glacial, m'étais-je dis, seuls les gens ayant des choses importantes à se dire seraient de sorties. Mais pour l'instant, je n'avais surpris que peu de choses intéressantes...

  La neige commençait à s'accumuler dans le repli de ma capuche, c'était très désagréable de sentir ce poids mais il fallait bien le supporter pour ma propre sécurité.
Cela dit...
De l'autre côté de ce chemin, personne présent dans le parc n'aurait pu me voir. Et puis, ce n'était qu'un mouvement bref à faire...
Je pris ma décision, m'avançant dans l'herbe, je me mis à un endroit stratégique pour être à l'abri de tous les regards.
J'enlevai d'un coup ma capuche, je la secouai vivement dans mon dos pour faire tomber toute la...
PLAF!
  Je me retrouvai la face dans la fine couche de neige qui avait commencé à se déposer. J'entendis un ricanement familier, puis quelque chose se refermer sur mon poignet. Rei Bunkatsu! Des menottes! il suffisait qu'elle boucle le deuxième bracelet et c'en était fini de moi! Je croupirais dans la prison du Conseil jusqu'à la fin de mes jours!
Non! Je ne voulais pas ça.
Je me débattis pathétiquement pour lui rendre la tâche plus ardue. Malheureusement, un autre cliquetis se fit entendre. Mais la sensation n'allait pas avec.
Elle ne s'était pas...? Quand même pas! 
Je la sentis s'immobiliser au-dessus de moi. Elle tira comme une acharnée sur mon poignet, si bien que je crus un instant qu'elle allait me le casser.

- Tout ça c'est de ta faute. vociféra-t-elle. Si tu ne t'étais pas débattu, tout ceci ne serait pas arrivé !

  Pour toute réponse, je me retournai et éclatai de rire. Lui rire au nez ne la mettrais pas de bonne humeur mais bon...
Je me relevai époussetai mon manteau quand je fus frappé d'une prise de conscience. Maintenant, tout le monde allait accourir... Et je n'avais plu ma capuche!
Mais je devais peut être me rendre... J'étais un criminel après tout..., fit une voix dans ma tête.
Ça s’était l'inconvénient du "bon" côté...
Au prix d'un gros effort de volonté, je réussis à ignorer la voix
Pendant que Bunkatsu était trop occupée à jurer dans sa barbe, je lui fis un croche patte et me mis à courir en la traînant sur le sol. L'autre abrutie proférait des injures et des menaces charmantes (comme me découper en morceaux, ou me saigner à blanc) à tout va.
Et surtout elle laissait une grosse trace sur le sol enneigé. Trace qui allait vite être effacée au vu de la couleur des nuages... Mais tout de même!

  Je m'arrêtai dans un endroit aux limites d'Era. Personne ne devait venir bien souvent car, les arbres n'étaient pas très bien taillés et (quelle horreur!) on pouvait voir quatre ou cinq pissenlits émerger de la couche neigeuse.
Bunkatsu se releva en grognant.
Avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, je pris la parole, moqueur :

- T'es quand même un sacré boulet pour une Conseillère...


Dernière édition par Erial Alternost le Dim 3 Nov 2013 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Dim 3 Nov 2013 - 19:31




Et maintenant, Rei se trouvait menottée à un type profondément débile qui était en train de se marrer. Il se releva en époussetant son manteau couvert de poudreuse. Il fit un croche patte à Rei qui trébucha et se mit à la traîner jusqu'aux limites d'Era, malgré toutes les horribles menaces qu'elle pouvait lui faire. C'était un coin sombre d'où personnes ne pouvait les voir. Elle se releva.

- T'es quand même un sacré boulet pour une Conseillère...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase. La Conseillère, submergée par la colère lui envoya un coup de pied dans la figure. Il fut projeté à quelques mètres. Crotte ! Elle avait oublié ce foutu champ de force et elle fut entraînée avec lui. Elle se releva encore une fois. Pendant quelques secondes, son corps ne répondit plus aux ordres de son cerveau malade. Rei secoua la tête pour essayer de chasser toute pensée néfaste. "L'autre" était là.

Rei Bunkatsu dévisagea l'individu en face d'elle. Elle établit un profil comme son cerveau de psychopathe le faisait avec chaque proie. Nom : Erial Alternost Magie : Non définie Caractères spécifiques : Peut se montrer très rusé. Elle sourit. Son sourire fut de courte durée et s'estompa d'un coup quand elle découvrit l'entrave autour de son poignet. Elle ne pouvait pas rester comme ça. Son esprit avait besoin d'être en mouvement constant. Elle avait besoin de tuer. Elle tâta l'emplacement de son arme favorite : son cutter. Elle s'en réjouit. Rien n'allais l'arrêter, même si elle de vais se trimbaler avec un cadavre sous le bras.

- Que dirais-tu d'aller tuer des gens ?




Dernière édition par Rei Bunkatsu le Mar 5 Nov 2013 - 8:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Lun 4 Nov 2013 - 21:07



here





  A peine eus-je le temps de commencer à la railler que je reçu un coup de pied en pleine face. Je m'étalai quelques mètres plus loin.
Cette imbécile avait manifestement oublié le champ de force qui nous liait. Cela trahissait une manque d'expérience... Elle fut donc happée dans mon sillage et s'écrase près de moi. Nous nous relevâmes. Tout à coup, elle se figea. Puis elle se mit à secouer frénétiquement la tête. 
Je savais ce qui se passait.
Une de ses personnalités émergeait...

  Bunkatsu sourit. 
Son sourire fut bref, car elle remarqua rapidement les menottes qui nous liaient. Elle parut paniquer un court instant, puis, elle tapota l'emplacement de ce qui semblait être son cutter.
Il était d'une belle taille! Je réussis tant bien que mal à intérioriser cette pensée qui me fis sourire de l'intérieur. Ce geste sembla la rassurer... Comme s'il était vital pour elle de toujours l'avoir à portée de main.

- Que dirais-tu d'aller tuer des gens ?


J'ouvris des yeux ronds comme des soucoupes. Elle venait de me proposer, l'air de rien, de tuer des gens. Je n'en revenais pas!
Arrête de faire l’innocent... En quoi consiste ton vœu le plus cher déjà? susurra une autre voix dans ma tête. Entraîne-toi! Comme ça tu y prendras encore plus plaisir la prochaine fois!
L'autre voix luttait contre cette dernière... Mais petit à petit, elle se tut. La seconde monopolisait mon esprit. Je compris bien vite que toute lutte était vaine.
Je m'abandonnai à la voix.


  Nos pires visages étaient réunis. Qu'allait donner ce mélange?

- Tuer...? Tant qu'ils le méritent. Conduit-moi aux cellules des pires criminels. Et châtions les.


Oh, c'était une jolie expérience initiatique qui m'attendais... Malgré cela, je n'étais pas encore perverti au point de tuer des innocents. L'espoir subsistait.
Le visage de la Conseillère s'illumina et elle me tendit la main.





Isalia 2013



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Mar 5 Nov 2013 - 17:25




- Tuer...? Tant qu'ils le méritent. Conduit-moi aux cellules des pires criminels. Et châtions les.

Rei lui tendit la main. Elle lui fit un grand sourire, les yeux brillants.

- J'ai toujours su que tu étais comme ça, Erial-chan. Mais nous trouverons beaucoup plus de criminels à châtier dans l'intérieur de la ville.

Rei était aux anges ou plutôt aux démons, son envie de tuer allait enfin être rassasiée. Elle sortit son cutter de sa botte et l'ouvrit et le refermant de légers cliquetis. Ce bruit l'excitait. Son instinct reprenait maintenant le dessus. Les animaux, eux tuaient pour manger et ainsi survivre. Mais elle, n'en était pas moins différente. Elle tuait pour combler le vide provoqué par les changements de personnalités si fréquents. Elle avança brusquement. Le jeune homme fut entraîné avec elle par le champ de force provoqué par les menottes. Elle se dirigeait vers les recoins sombres d'Era situés derrière le bâtiment du Conseil. Il y avait divers marchés clandestins et qui dit aucune règle dit beaucoup de grabuge. C'était l'endroit idéal.

Ils arrivèrent devant l'entrée d'une cave sombre où l'on pouvait entendre du dehors des discutions très animées. Elle ouvrit la porte de son pied et sauta les trois marches qu'il y avait. L'agitation provoqué par la Conseillère était complètement démesurée. Il y avait peut-être en tout une vingtaine de malfrats. Ce n'était rien par rapport à un mage du Conseil. Elle avait un large sourire figé sur ses lèvres.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Mer 6 Nov 2013 - 17:00



here




  - J'ai toujours su que tu étais comme ça, Erial-chan. Mais nous trouverons beaucoup plus de criminels à châtier dans l'intérieur de la ville.

Erial... -chan? Et bien...
La ville d'Era...? Des criminels... Vraiment?
T'occupe, vas-y!
Très bien.
Celle qui venait de devenir ma complice sortit son cutter de son emplacement (à savoir, sa botte) et commença à jouer avec, les doigts tremblants d'excitation à chaque cliquetis de la lame. 
Elle accéléra brusquement, m'entraînant avec elle derrière le siège du Conseil. Pas mal d'étals bizarres où s'entassaient des objets sûrement illégaux. Les gens criaient, riaient et parlaient de partout. Bref, un sacré chaos. Je n'aurais jamais imaginé ça à Era.

  Nous finîmes par nous retrouvé devant une cave plutôt bien cachée, dans les ombres. Des rires et de gais bavardages en montait. Rien que devant la porte en pouvait ressentir ce sentiment de bien-être caractéristique des lieux où la bonne humeur régnait.
Mais notre arrivée n'allait sûrement pas la faire perdurer... Au contraire. 
La Conseillère ouvrit la porte d'un coup de pied et sautilla comme une gamine à l'intérieur. Aussitôt, vingt regards se rivèrent sur elle. Puis sur moi, quand j'entrai, appuyé contre le mur, comme s'il me soutenait. Comme ennuyé. 
  En fait, je n'avais quasiment plus aucun contrôle sur moi. Je suivais les ordres d'un cerveau qu'in n'était pas vraiment sous mon commandement.
Ma tête se pencha sur le côté et je me fendis d'un sourire carnassier.
Bunkatsu aussi souriait.

  Mes paumes s’illuminèrent d'une lueur bleuâtre. A présent Rei rentrais et sortais son cutter de sa gaine comme si elle avait des spasmes furieux. 
Elle s'approcha d'un homme qui semblait ivre, assis au bar, et, sans autre préambule, lui sectionna l'artère fémorale, enfonçant profondément son cutter dans sa cuisse. L'homme hurla et tomba de son tabouret en se recroquevillant.
Bunkatsu écrasa sa tête contre le sol au moment où elle allait le toucher à cause de l'unique force de la gravité.
Un autre homme courra vers nous, une paume illuminée, l'autre tenant une chope de bière. 

- Un... mage? fit une voix moqueuse qui s'avéra être la mienne. Chains! crachai-je. 

  Des chaines faites de glace apparurent et s'enroulèrent à me poignets. Je les fis claquer d'un mouvement de ce dernier, ce qui me fis frissonner d'extase. Toutes ces tensions libérées... j'adressai un remerciement à la petite voix puis, j'écartai les bras pour les resserrer d'un coup, envoyant les chaînes s'enrouler autour du torse de l'homme. Rei Bunkatsu me regarda, souriante.
Je resserrai les liens. L'homme se débattit. D'abord parce que je lui coupais la respiration, ensuite car mes chaînes avaient pour propriété de laisser des engelures à toute matière organique qu'elles touchaient. En resserrant, cela se transformait en véritable brûlure par le froid, jusqu'à la nécrose des chairs.
Rei se tourna alors de nouveau la tête vers sa victime. Et elle lui trancha la gorge.



Isalia 2013


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Ven 8 Nov 2013 - 22:35



Rei Bunkatsu, s'approcha à pas de loup près d'un homme semblant ivre. Elle lui trancha la veine de la cuisse. Cela devait être très douloureux vu qu'il se tenait la cuisse en poussant des cris proches des gémissements et des couinements d'un animal. Elle ricana en lui donnant des coups de pieds tandis qu'il rampait par terre. C'est ça, ils méritent de ramper comme des insectes. La Conseillère lui écrasa la tête contre le parquet. Un autre insecte se dirigea vers eux. Erial s'en occupa avec des chaînes de glace. De la glace ? Décidément, il était surprenant. Elle reposa alors ses yeux sur l'ivrogne, elle se pencha, ... doucement, ... et lui trancha la gorge d'un coup sec.


Madame la psychopathe se releva. Un autre lui fonça dessus avec un coup de pied à la tête. Elle enroula son bras autour de la jambe de son adversaire. Il était agile mais pas assez pour la battre. Il était déstabilisé, elle lui balaya sa jambe en contact avec le sol et avant que sa tête ne touche le sol, elle le rattrapa par le col et enfonça sa lame dans le cou de l'homme qui n'aurait pas dû être là.Elle jeta un coup d’œil à Erial et il ne se débrouillait pas trop mal même s'il devait pouvoir utiliser des sorts plus puissants.  Rei s'en foutait, elle riait, elle ne pouvait plus s’arrête le sang coulait, il n'y avait que ça qui comptait, le sang, sa couleur pourpre, son odeur âcre, son goût métallique. Deux foncèrent sur elle, ils l'attrapèrent par devant et par derrière et par devant. La voilà prise en sandwich. Ils ricanaient, ils pensaient l'avoir capturée, puisqu'elle n’esquissait pas le moindre geste. Juste pour leur donner un petit espoir. Sa tête devait coûter cher à voir leur acharnement. Elle en avait marre d'attendre. Elle se libéra de deux coup de boules en serrant les dents. Ils saignaient du nez ce qui tacha ses cheveux et sa veste.

[Désolée pour la réponse tardive...et pour la fondue. Que fait-on après avoir tué tous ces gens ?]


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Mer 13 Nov 2013 - 13:32



here




Un mort.
Deux morts.
Cinq morts.
Dix morts.
Sur les vingt-cinq pseudo-mages qui étaient restés, une dizaine gisaient au sol. Malgré l'état de mon esprit, je n'avais toujours pas la force de tuer. Prendre une vie m'était impossible. Aussi, je prenais du plaisir à blesser gravement voire laisser à l'agonie mes victimes, en attendant que Rei les achève.
Elle, de son côté était euphorique. Elle virevoltait dans toute la zone où les menottes lui permettait. Rei Bunkatsu tranchait, frappait, transperçait, étranglait, découpait, faisait hurler...
Moi je me contentais de nécroses, de brûlures par le froid, de coupures superficielles, de coups en ayant une gaine de glace...
Et puis, j'utilisais aussi mon pouvoir aquatique. Ainsi, des malfrats se retrouvaient roués par un fouet d'eau, éjectés par un jet à haute pression et caetera...
C'était le chaos total.
 
Quand tous les criminels furent à terre, assommés, blessés ou morts, le carnage s'arrêta. Rei haletait et par miracle, je n'étais pas tant fatigué que ça...
Nous étions tout deux tâchés de sang. Nous, nos vêtements, notre peau, mon esprit. Enfin, ce dernier aurait dû l'être. Mais il n'en n'était rien.
Ce sang n'était pas le nôtre.
Les autres mages s'étaient enfuis... Ils préviendraient sûrement le Conseil pour cette attaque. Même s'ils étaient eux-mêmes hors-la-loi. Et le Conseil enverrait Bunkatsu. Le serpent qui se mord la queue...
 
Nous revînmes à notre point de départ : près du bâtiment du Conseil. Rei voulait "prendre une douche". Mais apparemment, elle ne se souciait guère de déambuler dans Era toute rouge de sang...
D'ailleurs, des gens que nous croisâmes, personne ne paru surpris.

Nous repassâmes près de l'endroit ou nous avions été enchaînés, laissant des traces écarlates dans la neige. Rouge sur blanc c'était plutôt harmonieux... Les couleurs d'un Noël macabre... 
Par contre ce petit truc gris faisait tâche... Je me penchai pour le ramasser. 
La clé! Celle-même que Bunkatsu avait perdu lors de notre enchaînement!
Au même moment, un objet fin et longiligne tomba de sa poche. Un feutre. Tiens! Un feutre... Le feutre... La clé...
Un plan s'échafauda dans mon esprit qui s'éclaircit à la vue de ces deux objets...




Isalia 2013


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Mer 13 Nov 2013 - 15:13




La jeune femme était couverte de sang. Elle sentait son odeur âcre, sa texture poisseuse qui coagulait.Elle promenait son regard glacé aux alentours essayant de trouver une autre victime. Les gens évitaient son regard. Ils avaient quelque chose à cacher. Tout le monde a quelque chose à cacher enfoui au plus profond de soi. Le sang commençait à sécher. Le sang séché, ce n'était pas facile à enlever. Sinon, il faut frotter fort. Elle dit alors qu'elle voulait prendre une douche, se nettoyer. Ils retournèrent sur leur pas.

Du sang...Rouge sur blanc. Du sang maculait la neige. Alternost se pencha pour ramasser quelque chose qu'il mit dans sa poche . Rei l'attrapa par le col de la veste et l'entraîna dans la ville. Ils arrivèrent devant une maison d'apparence très grande.Elle ouvrit la porte. Elle entra, enlevant ses bottes d'un coup de pied. Elle enleva sa veste, la jetant dans un coin. Avant d'entrer dans la salle de bains, elle n'oublia pas son cutter. Peut être cela ne lui servirait sûrement à rien pour se laver, mais elle préférait le prendre au cas où un invité indésirable rentrerait dans la salle de bains. Elle referma la porte derrière elle. Le jeune homme se tenait derrière la porte.

Plus tard, elle sortit de la salle de bains. Ses cheveux avaient perdu leur teinte rouge. Mis à part quelques griffures, toute trace liquide poisseux avait été éliminée. Erial l'attendait à côté de la porte. Il n'avais pas même essuyé le sang dans ses cheveux. Rei alla fouiller avec lui dans son placard et sorti un uniforme de Conseil trois fois trop grand pour elle et le lança au jeune homme.

- Mets ça. Tu vas effrayer les gens comme ça.

Elle ricana.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Mer 20 Nov 2013 - 14:11



here




Je ramassai le feutre... Avec ça et la clé je pourrais...
Avant que je puisse réfléchir, Bunkatsu m'entraîna dans une grande maison d'Era. Comme ça! Sans même penser à ses occupants. Elle ouvrit la porte à la volée.
Fort heureusement, il n'y avait personne. La Conseillère fit comme chez elle. Enfin, vu sa folie, ça ne m'étonnais même pas. Ainsi elle retira rapidement ses bottes et lança sa veste dans un coin. Enfin, elle entra dans ce qui semblait être la salle de bain.
Je me tenais derrière la porte, peaufinant mon plan. Du chantage... J'avais horreur de ça... Mais l'infliger de me dérangeais pas. Je n'essuyai délibérément ni mes cheveux, ni mes habits rougeâtres. Le sang liait mes cheveux. Il avait séché avec le froid. C'était très désagréable... Ca grattait... Bizarrement, je n'avais pas de remords quant à mes précédentes actions... A vrai dire, je m'en souvenais à peine...
  La Conseillère devait absolument croire que rien n'avait changé dans mon esprit pour pouvoir la prendre par surprise au moment opportun... Et pourtant ma volonté de réunifier ma personnalité m'avait redonné toute ma lucidité...

Je ne remarquai la jeune femme que quand (grâce à la vision périphérique, source des réflexes) je rattrapai l'uniforme du Conseil. Uniforme sûrement Bloup ~*çu pour les géants! Il était bien trop grand pour moi, et j'étais pourtant plutôt corpulent!

- Mets ça. Tu vas effrayer les gens comme ça, lança-t-elle avant de ricaner.


Nous sortîmes de la maison par le jardin. A peine avions nous posé un pied dans l'herbe que Rei Bunkatsu s'effondra.
Avec de la chance, ce fameux moment opportun allait vite arriver...



Isalia 2013


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Mer 20 Nov 2013 - 16:32




Rei ricana nerveusement. Alternost portait un uniforme qu'on lui avait donné mais comme il étai trop grand, elle l'avait enterré dans son placard. Son rire fut interrompu par une douleur fulgurante à la tête. Elle tomba à genoux, se tenant la tête, et s'effondra par terre.

❖ ❖ ❖

Elle ouvrit les yeux. Elle sentait la fraîcheur de la neige contre sa joue. Elle se releva toute déboussolée et se remis sur ses pieds tant bien que mal. Elle balaya de son regard vide le décor autour duquel elle se trouvait. Ses yeux butèrent sur un étrange personnage dont les habits étaient vraiment trop grands pour elle. Pourquoi la regardait-il ainsi ? Elle se sentait agressée. Ensuite elle remarqua un bracelet autour de son poignet. Elle tira dessus et se rendit compte que l'individu portait le même. Menottes lui souffla une voix dans sa tête. Elle n'aimait pas celui qu'elle voyait en face d'elle. Il souriait. Il lui voulait du mal.

Cette personnalité de Rei est très imprévisible. C'est la Rei primitive. Elle n'est guidée que par son instinct de survie, elle n'a aucun sens de la raison. Cet aspect de sa personnalité n'est pas du tout social, à moins que vous lui donniez de la nourriture est encore, elle vérifie s'il n'y a pas de poison dedans ou qu'elle que chose de nuisible pour elle. La Conseillère si c'en était toujours une lui sauta dessus et le mordit à l'épaule. Il tomba à la renverse. Rei, accroupie près de sa tête le regardait fixement en essayant le moment où il allait se remettre sur pieds. Du sang de son adversaire coulait de sa bouche. Sa blessure n'était pas mortelle mais ça le dissuadait de lui faire du mal pour l’emmener à la fourrière.

[ Ça te va ? Je n'allais quand même pas faire une Rei gentille. Au fait pour ta réponse, c'est ma maison ... Même si Rei est débile elle n'irait pas jusqu'à entrer dans une maison pour prendre une douche. ]

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Dim 24 Nov 2013 - 13:23



here




  Ses yeux se rouvrirent après une petite minute. Exactement comme la dernière fois. Ainsi, j'été resté tranquille, sachant à quoi m'attendre.
  La Conseillère remarqua les menottes qui nous liaient et tira vigoureusement dessus.
Une lueur de terreur mêlée à une indescriptible frénésie alluma son regard.

  J'eus un sourire mi-figue mi-raisin. D'abord parce qu'elle avait l'ai complètement déboussolée, ensuite car elle me semblait bien différente de l'autre personnalité qui avait pris la place de la psychopathe à Magnolia.
  Sans prévenir, elle me sauta dessus, comme un félin qui bondit sur sa proie. La comparaison ne s'arrête pas là puisqu'elle me mordit sauvagement au niveau de l'épaule. Sûrement au bas du trapèze... Encore heureux, ce n'était pas la même épaule qu'Elen m'avait brisé.
  Je m'écrasai au sol quand elle retombai accroupie sur ses pieds. Je crachai un filet de sang. Des lambeaux de chair pendaient mollement à l'endroit où les traces de morsure rougeoyantes se trouvaient.
Elle n'y était pas allé de main morte!
  Une fois encore, la neige se teinta de rouge...

  Elle ne bougea pas. Régulièrement, Bunkatsu penchait la tête sur un côté, à la manière d'une chouette, d'un faucon... Bref, un rapace en somme.
  Décidément... Les comparaisons animalières lui seyaient à merveilles... Fallait-il que je la considère en tant que tel pour prévoir ses réactions?
Pourquoi pas après tout...?
  Je restai allongé au sol. Certains prédateurs attaquent au moindre faux mouvement. Je décidai de parler très calmement.

- Rei... Je peux nous libérer. Seulement, j'ai besoin que tu m'aides. Tu as un feutre magique. La dernière fois tu m'avais dédoublé et ma personnalité aussi. Je te demandes seulement de lancer le sort inverse et je m'en irai. D'accord? dis-je d'un ton prudent et posé.

  Peut-être qu'elle était primitive, qu'elle marchait par instincts et impulsions.
Mais elle n'était pas débile pour autant car elle sembla évaluer ma proposition.




Isalia 2013


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Lun 25 Nov 2013 - 19:35



Il s’effondra par terre. Rei avait arraché quelques lambeaux de chair. Elle grognait, montrant qu'il n'avait pas intérêt à s'approcher trop près.

- Rei... Je peux nous libérer. Seulement, j'ai besoin que tu m'aides. Tu as un feutre magique. La dernière fois tu m'avais dédoublé et ma personnalité aussi. Je te demandes seulement de lancer le sort inverse et je m'en irai. D'accord ?

Il s'adressait à elle de façon plus douce, guettant le moindre mouvement agressif. Il lui fallut un peu de temps à son cerveau pour faire la connexion entre ce qu'il avait dit et ce qu'elle devait faire. Ses pupilles dilatées animales revinrent à la normale. Elle s'efforçait de reprendre sa respiration de façon normale. Elle tâta ses poches à l'emplacement du feutre dans la poche droite de son manteau. Elle le sortit et en retira le capuchon. Rei avait toujours un feutre sur elle que ce soit pour exécuter ce sort ou pour écrire tout simplement sur un document. Vous ne pouvez pas savoir l’énervement que l'on peut ressentir quand on a besoin d'écrire quelque chose sans trouver de stylo. Elle l'attrapa par le col et lui dit de ne pas bouger. Elle exécuta un cercle d'un mètre et cinquante centimètres à peu près, (la distance maximale qu'elle pouvait faire) dans le sens inverse des aiguilles du'une montre en récitant une incantation. Théoriquement, même si elle ne savait pas ce que voulait faire Erial elle faisait ce qu'il disait quand même. Ce serait SON problème si ils fusionnaient tous les deux... Surtout, s'ils fusionnaient, elle devrait les resséparer et elle ne l'a jamais essayé ce tour. Normalement quand elle dédouble des gens, ils disparaissent une heure après faute de magie ou naturellement. La Conseillère avait des doutes sur le résultat de ce sort. D'ailleurs elle se demandait vraiment ce que ça pourrait donner une Rei et un Erial fusionné. Erial Bunkatsu ou Rei Alternost ? Pfffrr... Elle pouffa de rire. Le pire était que ces noms allaient bien ensemble ! Elle avait fini. Elle récita l'incantation de fin ou plutôt de début et puis Pouf !

❖ ❖ ❖

Un brouillard recouvrait à présent la place où se trouvait Bunkatsu et Alternost. Tout était calme ou presque...

[ J'espère que ça te va, même si je n'ai rien compris vraiment à ce que tu voulais faire... ]


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Dim 1 Déc 2013 - 13:29



here




  A ma grande surprise, Bunkatsu se calma et sortit docilement le feutre de sa poche. Enfin l'autre feutre, le rouge étant en ma possession depuis que je l'avais ramassé. Apparemment elle en avait plusieurs...
  Elle me saisit et m'ordonna de ne rester immobile. De toutes façons, gesticuler dans tous les sens n'était pas dans mes plans.

  La Conseillère inscrit un cercle lumineux dans l'air-même. Enfin, la forme inversée du sort qu'elle avait lancé lors de notre première rencontre .
  Elle commença à psalmodier l'incantation en partant de la fin.
C'était ma seule chance de retrouver mon intégrité. Sans ce sort, j'aurais fini bipolaire à vie, alternant entre deux personnalités diamétralement opposés...
Déjà que sans ce sort j'avais déjà deux visages... Si en plus je ne contrôlais pas leur apparition... Je commençai à angoisser...
  Je n'avais qu'une envie : que cela se termine et vite.

  Enfin, j'entendis le début de l’incantation. J'eus un léger sourire à cette pensée.... "Enfin(...) le début". Inhabituel. Ah la magie... Que le monde serait ennuyeux sans elle. Et que...
  Je tombai dans la neige. Ma vision se brouilla et ma chute dura bien plus longtemps... Je ne vis que des couleurs agressives partout, deux silhouettes éthérées se fondre, un vortex psychédélique, des images du passé. Et...

  Je me trouvai dans un jardin d'une maison plutôt grande. Il avait neigé. J'étais étendu au sol. Que faisais-je ici?
Et près de moi... La Conseillère Rei Bunkatsu!
Que faisait-elle avec moi? Et ces menottes qui me liaient à elle? On m'avait eu? Fait prisonnier?
Non!
  Je me relevai en sursaut et, rapidement, je fis apparaître un bloc de glace au-dessus de la tête de la folle. Elle n'eut pas le temps de réagir et s'effondra.
Je ne me souvenais plus de rien de cette journée. Mais, peut-être trouverais-je des indices sur moi? Fouillant mes poches, je saisis une petite clé argentée. Etait-ce...?
  Clic! Les bracelets de fer se détachèrent et tombèrent lourdement au sol. Je courrai ensuite dans la maison, traversant la baie vitrée. Ma pseudo-panique passée, je me retrouvai enfin.
  La provoque aussi prenait une grande place dans ma personnalité. Ainsi, quand je vis de la paperasse éparpillée sur un bureau, je ne pus résister à l'envie de laisser un mot à la Conseillère :


"Ma chère Conseillère,
Je ne sais pas vraiment ce que je fais ici. Néanmoins, sachez que vous n'avez toujours pas réussi à m'attraper... Mais... Y arriverez-vous un jour?
Je vous y met au défi!"

  Ce mot, écrit avec son propre feutre était tout simplement censé l'énerver. Je n'avais pas besoin de plus d'ennuis, mais, de toutes façons j'étais persuadé que jamais elle ne me coincerait.
  Avec un sourire ironique, je laissai la missive écrit en évidence.
Puis je m'enfonçai dans la forêt qui bordait Era.

Fin de mon PV 



Isalia 2013
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial] Dim 1 Déc 2013 - 20:29



Rei avait fini d'incanter le sort. Elle était à bout de souffle. Elle eut juste le temps de dire ouf qu'une masse énorme lui tombe dessus.

❖ ❖ ❖

Froid... C'était vraiment froid ou même glacé. La Conseillère était toute engourdie. C'était la même sensation que de se trouver au fond de son lit sans vouloir en sortir mais la sensation de fraîcheur n'allait pas avec. Elle se releva péniblement, s'ébroua. Les menottes pendaient à son poignets avec une clef dans la neige. Alternost s'était donc libéré ? Elle remarqua des traces de sang qui allaient jusqu'à chez elle. Elle serra les dents et rentra chez elle. Il l'avait bien roulée dans la farine ou plutôt dans la neige. De grosses traînées rouges maculaient son parquet. Elle trouva une serviette sur laquelle Erial avait dû s'essuyer et à côté elle y trouva un mot écrit distinctement en lettres écarlates sur sa pile des dossiers administratifs.



Espèce de petit... Il allait lui payer. Non seulement il rentrait chez elle et salissait son parquet mais il se foutait d'elle. Elle allait attendre de le revoir et cette fois ci préparer un plan infallible. La vengeance est un plat qui se mange froid...

FIN...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial]

Revenir en haut Aller en bas

Comment vous plomber votre bonne humeur du matin ? [PV Erial]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Au début, j'étais de bonne humeur. ⎢ Crépuscule
» Dites haut et fort que vous aimez votre guilde !
» Votre humeur en un gif
» Bonne continuation
» MR. HRM Ҩ je vous déclare maintenant mari et femme, vous pouvez actualiser vos statuts facebook.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Era-