FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

Le Festival des Lanternes Chapitre 3: le lancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ryû Kôki

avatar

Masculin Messages : 531
Date d'inscription : 01/04/2013
Localisation : dans son hamac au bord du lac, un livre dans les mains

Feuille du Mage
Surnom: Red Lightning
Magie: Dragon Slayer de la Foudre
Points de Puissance:
966/1100  (966/1100)


MessageSujet: Le Festival des Lanternes Chapitre 3: le lancer Jeu 7 Nov 2013 - 19:51

Après que nous eûmes quitté le Syrma, Isa et moi nous dirigeâmes vers le cœur des évènements, la place centrale de Crocas. J’avais prévu, une fois notre lanterne lancée de nous mener au parc afin de profiter du spectacle. Mon cœur brûlant de la proximité de ma  dulcinée, je marchais léger insensible à l’agitation ambiante. Cependant, Kota qui respectueux n’avait pas parlé depuis le début du repas revint à la charge : Alors ? Heureux ? Ta douce a accepté tes sentiments et vous voilà maintenant comme deux tourtereaux. Tu vois, pas la peine de flipper, sans laisser paraitre le début se déroulant dans mon esprit, je lui répondis : Justement, continu de me laisser tranquille encore un moment s’il te plait. Kota se tut alors, laissant tout de même échapper une série de borborygmes incompréhensibles. Me désintéressant alors de lui, je portais mon regard sur Isalia le souffle coupé par sa fraicheur. Un sourire béat naquit alors sur mon visage, vite effacé par une question qui avait son importance : « Devais-je parler de Kota à Isa ? » alors que nous cheminions, une tempête faisait rage sous mon crâne.  Alors que nous arrivions sur la place,  je tenais une réponse, dans le parc. Après le lancer de lanternes, pendant que nous serions seuls. Même si la peur d’être rejeté après cela me noua les entrailles, la présence d’Isa à mes côtés me fit l’effet d’un baume apaisant. Je pu ainsi profiter de mon temps avec elle, regardant les préparatifs du spectacle, apercevant  par-ci par-là, des membres des différentes guildes. A quelques pas de nous, j’aperçu Flame parlant à une fille de Fairy Tail, tandis que sur notre droite, j’apercevais un membre de Wave Stream en pleine conversation avec Arashi. Allant chercher de quoi préparer notre propre lanterne, je laissai Isalia avec quelques une de ses amies. Je revins ensuite avec le matériel et commençai à monter la lanterne. Après un rude combat entre cette lanterne et moi, je finis par remonter l’objet maléfique, les doigts meurtris, juste avant le lancer. Faisant signe à Isa de me rejoindre je levai la lanterne entre mes mains attendant que ma dulcinée me rejoigne pour la lancer. De nos mains jointes, nous accompagnâmes alors le décollage de cette douce lumière,  en route pour les étoiles. Une fois la lanterne assez haute je pris Isa dans mes bras et l’embrassai. Dans le même temps, avec l’aide de Kota, je nous dématérialisai pour nous téléporter au parc dans lequel nous avions fait connaissance.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°






Dernière édition par Ryû Kôki le Ven 3 Jan 2014 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Isalia Whitestorm

avatar

Féminin Messages : 3106
Date d'inscription : 17/05/2012
Localisation : Above

Feuille du Mage
Surnom: La fille du vent
Magie: Maître du vent.
Points de Puissance:
1280/1700  (1280/1700)


MessageSujet: Re: Le Festival des Lanternes Chapitre 3: le lancer Sam 30 Nov 2013 - 19:45





La nuit venait de tomber. Des milliers de lanternes éclairaient le ciel nocturne. Il était temps de lancer la notre. Des milliers de vœux, écrits à l'intérieur des papiers de soie colorés s'envolaient vers le ciel, portées par le vent.

Étoiles
Lumière du Soir
Lumière de l'Aube
Suspendues, accrochées au ciel
comme des lanternes de papier

Visage à l'envers du ciel
J'attendrais la fin de l'été


Le poème est revenu à ma mémoire. Qu'était devenu le recueil de poème que ma mère me lisait ? Le reste de mon innocence avait disparu avec ma perte de mémoire inconsciente, et encore plus maintenant.
Mon amnésie avait laissé un trou béant entre les deux.
Aucun intermédiaire, passerelle du temps.
Passé, Futur.
Et le présent ? Mes mains se sont refermés sur la lanterne, et les mains de Ryû me frôlaient. Je lui ai offert un sourire éclatant. Nous avons lâché ensemble le délicat papier de soie surmonté d'une monture de bois.
Faites que je vieillisse à ses côtés... Je crois que c'est la seule chose que je souhaite. Le destin a finalement décidé de me combler de bonheur, je crois...

La lanterne s'est envolée. Nous sommes restés longtemps, blottis à la regarder s'élever dans le ciel. Le papier de soie rouge et or, éclairé par le lacryma à l'intérieur. Que deviendra la lanterne, ballotée par le vent ? Que deviendront nos voeux ?

Regarde la lanterne suspendue dans le temps
au profond de la nuit, un petit coeur brûlant
c'est une âme vibrante ballotée par les vents
Elle s'élève vers le ciel,
Emportant les rêves des vivants...

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°





Ma couleur c'est cerisier-déconfit-au-clair-de-terre-de-pétrichor-ombragé et c'est #cc0033.

Qui suis-je :
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Le Festival des Lanternes Chapitre 3: le lancer Dim 9 Mar 2014 - 15:20

C’était la première fois que  j’assistai au Festival des lanternes et je dois dire que j’étais plutôt excité à l’idée de participer au lancer. J’avais toujours refusé d’y aller car cette ville me rappelait des souvenirs trop douloureux. J’étais en retard à cause d’un groupe d’enfants qui m’ont réclamé des ballons. Depuis mon entrée à Thunder Light je ne cessai de recevoir des demandes de petits services de création : « Hé Lys ! J’ai oublié d’acheter une corde, tu pourrais m’en faire une s’te plais ?! »  Ou encore : « Miss, tu pourrais me créer un canne à pèche ? »  .Je n’osai pas refuser mais je dois avouer que j’aurai aimé des missions ou des services plus difficiles et moins ennuyants… Bien sur, j’adorai créer, là n’était pas la question… Mais si seulement…. 

Enfin bref, je n’étais pas là pour me plaindre mais pour profiter de la fête ! Donc après avoir créé des ballons je suis allée vers la place de Crocas. Je marchai quand soudain je fus bousculé par un colosse de 2 mètres au moins qui ne se retourna même pas. Aucun respect j’vous jure ! Je me suis relevé en essuyant mon kimono fleuri. La place était pleine à craquer, un brouhaha infernal ! Je me suis donc éclipsé vers le parc le plus proche. Il n’y avait personne, tout le monde était sur la place… Je me suis assise sur un banc et j’ai commencé  à créer ma lanterne…  Elle apparue, jaune et fine en forme de sphère. Je la fis tourné entre mes mains et aperçus un visage dessiné: ma mère souriante. A la vue de ce visage je me mis à pleurer. D’énormes perles liquides roulaient sur mes joues, des petits gémissements sortaient de ma gorge. Je ne savais pas comment  ce dessin était apparu mais je m’en fichais la seule chose à laquelle je pensais, c’était elle. Elle qui m’avait élevé, elle qui n’avait pas abandonné malgré les difficultés, elle qui est morte beaucoup trop tôt. Je ne pleurais pas souvent en pensant à elle mais j’étais seule dans le parc et la solitude me fait frémir et me rend encore plus faible…  En relevant la tête je reconnu soudain ce lieu : c’était le parc où je me promenais souvent avec ma mère lorsque j’étais enfant…. Mais c’était surtout là où ma mère était morte il y a moins d’un an… 

Je me suis levé et j’ai couru vers le cimetière en continuant de pleurer. Je contais m’y rendre le lendemain mais une force en moi me poussa à y aller. A bout de souffle, je suis arrivé devant le cimetière à peine éclairé… Ma mère était enterrée au fond de celui-ci sous un lampadaire qui grésillait. Des restes de fleurs fanés reposaient sur la tombe où l’on pouvait lire l’inscription gravé : « Liryn Kalora ». Les larmes refirent surface… 

J’ai levé la tête pour regarder le magnifique ciel étoilé…. Ma vue était trouble à cause de mes larmes et  j’avais l’impression que la lune se moquait de moi et que les étoiles me tournaient le dos. En baissant la tête j’ai remarqué une faible lueur à coter de la tombe : c’était ma lanterne un peu froissée par ma course folle. Je l’ai prise dans mes mains et lancé dans le ciel. Elle s’élevait dans le ciel comme si elle était appelée par la lune. En la regardant s’éloigner, un poème que m’avait appris ma mère me revint à l’esprit :

Sur le sommet de ma maison
J'ai soufflé une chandelle,
Elle s'illumine de leurs rayons,
Un peu du tien,voix fidèle.

Lève les yeux,peux-tu apercevoir
Défiant les sombres obscurités,
Le réverbère de mes espoirs
Sur le toit de l'humanité?

Douce chaleur des flammes qui unient
En une danse envoutée,en une prière,
Les coeurs méfiants par tant de bruits
Qui marchent au coté du Père solitaire.


L'union de nos regards se fait Amour
Quand le feu ardent dévaste nos craintes
Nos bras s'ouvrent vers les nuances de Toujours
Enlaçant de ce monde les latentes plaintes.

Alors,viens,Ami,J'y crois,tu verras,
Tant que mes pas soutiendront mes foulées
Sur le sol des sentiments que tu reconnaitras,,
D'écrire des miracles inopinés,je ne cesserai.
Revenir en haut Aller en bas

Flame Honotora

avatar

Féminin Messages : 2053
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : Dans une prairie fleurie 8D

Feuille du Mage
Surnom: Tiger Blade - [Rapunzel]
Magie: Maîtrise des Flammes
Points de Puissance:
157/1700  (157/1700)


MessageSujet: Re: Le Festival des Lanternes Chapitre 3: le lancer Lun 5 Mai 2014 - 18:47

La parade avait pris fin. Nous autres membres de Thunder Light, n'avions pas pu regarder en intégralité le passage des chars de Wave Stream, il nous fallait ranger quelque peu notre matériel. Cependant, du peu qu'il m'avait été donné de voir, j'avais pu constater que la concurrence était rude. Mais ce n'était pas le plus important. En effet, tout autour de moi, les sourires fleurissaient sur les visages, le bonheur et la joie du moment avaient remporté la victoire en cette soirée de festivité. Tout cela sonnait comme une trêve entre les trois guildes rivales, et tout le monde semblait y trouver son compte, quoiqu'on puisse affirmer. Mais le plus intéressant restait encore à venir.
Le festival des lanternes était attendu par la quasi totalité du royaume de Fiore. Tous se réunissaient pour s'amuser sur les différents stand, tous étaient pressés d'assister à la fameuse parade où les guildes redoublaient d'ingéniosité pour époustoufler la foule, mais rien de tout cela n'était la raison principale de l'engouement pour cet événement. Non, ce qui faisait se déplacer toute cette foule... Le lancer des lanternes. On raconte que si on lance une lanterne en faisant un vœu, celui-ci se réalisait dans l'année. J'étais bien incapable de dire si les habitants de Fiore croyaient encore à cette légende, néanmoins, la beauté réputée de ce spectacle suffisait amplement à faire sa renommée.
Après un rapide salut à mes compagnons de guilde, je courus en direction de la place où avait lieu le lancement des lanternes. Malgré ma course effrénée, j'avait peu d'espoir de réussir à ne pas être écrasée par la foule déjà présente. Les années précédentes, je me débrouillais toujours pour être dans les première, cependant cette année, ce serait bien impossible. Et s'il y avait bien une chose que je détestais, c'était d'être écrasée au milieu d'une foule de gens. C'est ainsi que munie de ma lanterne, je m'éloignais de la place principale et me dirigea vers un parc de jeu que j'avais repéré en début d'après-midi. A mon grand bonheur, je pus constater qu'elle était complètement déserte. D'un mouvement leste, je bondis sur la structure de jeu la plus haute, puis je levai les yeux vers le ciel. Les premières lanternes s'élevaient déjà avec une ribambelle de couleur, plus chaleureuses les unes que les autres. Je posai un regard pensive sur la mienne, avant de faire naître à l'intérieur une petite flamme magique. Il était temps pour moi de la faire monter vers les astres célestes... Après avoir fait un voeu bien entendu... Mais lequel ? ... Avec un petit sourire, je levai les bras au-dessus de ma tête, et laisser la lanterne rejoindre ses semblables. Il n'y avait qu'une seule chose que je puisse souhaiter...

"Que le beau temps et les rires résonnent dans nos coeurs, et cela même quand on a l'impression de porter le monde sur ses épaules."

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°







Merchiiii Namida >w<
♥️ Mon tableau ♥️ Mon bébé ♥️

J'ai un magnifique bouquet de 48 roses. Merci les gens ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Fuyuki Icesoul

avatar

Masculin Messages : 567
Date d'inscription : 30/03/2013
Localisation : Dans la montagne en train de manger une glace à la menthe

Feuille du Mage
Surnom: Cursed Ice
Magie: Ice Dragon Slayer
Points de Puissance:
275/1700  (275/1700)


MessageSujet: Re: Le Festival des Lanternes Chapitre 3: le lancer Sam 10 Mai 2014 - 20:02


Perdu dans ses pensées, le mage aux cheveux de neige déambulait d'un pas lent et légèrement paresseux dans les rues de Crocas. Lui qui n'aimait pas être entouré, il se retrouvait au milieu d'une foule rempli de citoyens le sourire aux lèvres, laissant échapper de petits rires, et beaucoup de cris d'excitation ou d'admiration. Malgré le monde présent, Fuyuki se sentait comme s'il avançait seul, seul dans un monde de bruit, dans un monde qui lui était totalement étranger et dont il était bien évidemment exclu. A quoi est-ce qu'il s'attendait ? Essayait-il de les comprendre ? Peut-être... Cependant, il savait parfaitement que ça lui était impossible. Sa vie était diamétralement opposé à ces âmes simples et sans soucis. Le Dragon Slayer était en train de vivre quelque chose d'assez paradoxal, qu'on a tous sûrement connu au moins une fois dans sa vie. Il se sentait seul, encore plus que dans ses missions, car pendant celle-ci, il avait quelque chose à faire, quelque chose d'important, et une présence l'aurait gêné. Mais là, c'était lui au contraire qui semblait gâchait leur joie. C'était pris au piège à l'intérieur de cette énorme foule remplie de joie de vivre que la solitude exerçait sur lui toute la puissance qu'elle avait en sa possession.
Arrivé à un croisement, une petite pression se fit sentir sur le côté de son kimono. Légèrement étonné, le mage de glace redescendit sur terre et porta son regard naturellement froid sur l'origine de ce contact. Il s'agissait d'une petite gamine, toute de rose vêtue, avec deux petites couettes blondes, de grands yeux bleus rieurs, et un énorme sourire emplie de joie et de chaleur. Ses bras étaient tendus en direction du mage noir, portant une lanterne en papier blanc. D'abord pris au dépourvu, Fuyuki resta quelques instants sans bouger, juste dévisageant la pauvre petite, qui avait fini par baisser légèrement les bras de déception par ce qu'elle croyait être un énorme vent, ou plutôt un énorme mépris. Se rendant compte de la gêne qu'il avait installé à son insu, il se reprit en attrapant négligemment la lanterne sans poser son regard sur la gamine qui rayonnait à présent. Il essaya de s'éloigner le plus dignement possible. Tout cela faisait trop de paillettes pour lui...
La colline principale fut en vue quelques instants plus tard. Néanmoins, elle était déjà noire de monde, ce qui n'était pas pour plaire au Dragon Slayer. Il avait déjà dépassé son quota de fréquentation pour les années à venir... Le plus discrètement possible, il se dirigea vers une ruelle étroite et disparut de la foule. Il s'engagea dans un dédale de tournent, de cul-de-sac et de ruelle, pour finalement se décider à monter sur le toit d'un haut bâtiment. On ne change pas les bonnes habitudes. De petites lumières s'élevèrent bien vite dans la nuit d'encre, l'illuminant telle une traînée de poussière d'étoiles. Le regard voilé, il leva sa lanterne. Il allait devoir allumer ce truc... Non, il en était hors de question pour lui ! Et puis, pourquoi devrait-il faire comme tout le monde ? Déjà qu'il n'avait aucun souhait... Ou alors, peut-être bien un ? Cependant, ce dont il était sûr, c'était que ce ne serait pas cette abomination chaude qui allait l'aider à le réaliser. Il porta une main au-dessus de la lanterne blanche, et sculpta une petite flamme de glace à l'intérieur. Elle ne brillerait pas comme les autres, mais elle brillerait aussi. Avec la lumière qui se refléterait sur la glace. Oui... Comme si elle volait la lumière des autres pour l'envoyer dans toutes les directions.
Dans le ciel, une étrange lanterne rejoignait les autres, sans briller. Mais dès son arrivée dans le groupe, sa lueur naquit. Elle s'illumina comme un diamant frappé par un rai de lumière. Et personne n'aurait pu deviner, ni même soupçonner, de qui elle pouvait bien provenir.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°







Merchiii Namida >w<
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Festival des Lanternes Chapitre 3: le lancer

Revenir en haut Aller en bas

Le Festival des Lanternes Chapitre 3: le lancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Festival de films de Jacmel a portee internationale
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» FESTIVAL du jeu a istres
» Festival des Harmonies
» [Projet] Festival Vespéraeen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Crocas-