FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

[Abandonné]Avenir ~ Ash Kain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: [Abandonné]Avenir ~ Ash Kain Dim 8 Déc 2013 - 16:32




3 mois plus tard, dans la campagne bordant Magnolia.


Trois mois s'étaient écoulés après ma rencontre avec l'étrange garçon de Fairy Tail. J'avais tenté en vain de faire de l'ordre dans mes idées.
Le sourire, les yeux, la chevelure du garçon...
Quelque chose en moi se déclenchait lorsque j'y pensais.

Il y a une semaine, j'ai explosé l'infirmerie de Wave Stream. De nombreuses choses s'étaient passées entre temps, et je profitais d'un moment de vide pour me ressourcer dans un endroit qui ne me rappelait rien de tout ce que j'avais vécu. Être libre me faisait du bien.
Jusqu'au moment où j'ai compris où j'étais. Près de la guilde de Fairy Tail. Mes connaissances de ce monde étaient si restreintes... Vivement que je retourne dans mon royaume.
Je me suis dirigée sans me rendre compte vers la ville. Il faisait froid, et des panaches de vapeur se formaient dans l'air à chacune de les respirations. J'ai frotté mes mains pour tenter de les réchauffer, et je me suis mise à courir dans les sous bois.
J'aimais beaucoup courir. Cela détendais mes muscles gelés, réchauffait mon corps. J'ai couru, évitant les racines et les fougères, mes pas foulant les cailloux et les feuilles mortes bruyamment.
Je me foutais bien du boucan que je faisais. J'en avais assez de rester tapie dans des buissons, rester silencieuse, écouter, espionner. Ici, je n'étais pas en mission. Je me suis sentie en sécurité dans cette forêt. L'énergie qui émanait soudainement me rassurait.
Cette énergie me disait vaguement quelque chose... Une présence humaine à proximité. À cette pensée, mon cœur s'est emballé. Comment réagirais-je ? Cela faisait longtemps que je n'avais pas croisé quelqu'un en dehors d'une mission, en dehors de mes guildes.
Comment devais-je réagir ?
Mes poumons étaient en feu, mes jambes ne me portaient plus, mon dos était douloureux, mais j'ai continué à courir. Cela faisait du bien de sentir chacun de ses membres. De se sentir vivante. Je me suis arrêté net. Un bruit dans les fourrés. Une personne approchait. J'ai tenté déc. Aller ma respiration et de me faire silencieuses avant de me rappeler que ce n'était pas la peine. J'ai plutôt essayé de m'entraîner à esquisser un sourire sincère. C'était sûrement un habitant lambda de la ville, il n'avait rien fait de mal. Il fallait que je soit comme j'étais avant. Respire...
Mais ce n'étais pas un villageois normal.
Ash...Kain... que faisait-il là ?
Quelle sotte. C'était sa ville. Magnolia.
Il a surgit de nulle part. Il avait du sentir ma présence.
En revoyant son visages, des milliers de sensations m'ont envahies. Douceur, joie, calme, et d'autres que je ne connaissais pas.
Je m'étais promise de réfléchir, mais je ne l'avais absolument pas fait...
Moi qui pouvait posséder tout les hommes d'un seul regard mais n'en souhaiter un seul, étais-je capable d'aimer ? Personne ne l'avait jamais fait...


Dernière édition par Heaven Yume le Mer 6 Aoû 2014 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonné]Avenir ~ Ash Kain Lun 9 Déc 2013 - 10:10

Il ne l'avait pas oublié, il n'y arrivait pas. Malgré les conseils que lui avaient donné Yuki, c'était plus fort que lui. Elle, Heaven, ne sortait toujours pas de sa tête. Son image y était enfermé, comme si son regard l'avait à jamais figé dans son esprit. Maintenant, après trois mois à penser à elle, il en était sûr, il ne l'oubliera jamais. Qu'il le veuille ou non. Il ne savait toujours pas quoi faire face à cette situation. Et l'absence de Heaven lui faisait plus de mal que de bien, cette sensation inexplicable de douleur au niveau du torse était loin d'être banale. En plus d'être douloureuse, elle était aussi étrange. Ce n'est pas son coeur qui souffrait, à l'instar des blessures physiques que l'on reçoit en combat. Non, cette fois-ci c'était tout son être qui souffrait. Il ne savait pas comment ni pourquoi mais il devait revoir Heaven. Le seul souvenir de son collier ne suffisait plus à ses yeux. Il voulait revoir son visage délicat, ses cheveux aussi sombre que la nuit et ses yeux d'améthystes. Il voulait la revoir juste une dernière fois...

C'est peut être pour cette raison qu'il errait sans but dans la grande ville de Magnolia. Alors que le froid mordant c'était emparé de la ville, il marchait traversant chaque ruelle d'un pas monotone ne sachant pas quoi faire. Il n'avait pas froid, ou plutôt, il ne ressentait plus le froid. Tous ses sentiments étaient occupés par le manque de Heaven. En temps normal il aurait pu apprécier cette résistance face aux saisons, mais cette fois, le prix était bien trop grand. La souffrance provoqué par la disparition de cette femme lui provoquait bien plus de souffrance qu'une légère brise gelée. 

Il s'arrêta brusquement. Une énergie magique familière. Etait-ce elle? Non, c'est impossible, il ne voyait aucune raison à sa venue dans cette ville. Mais alors, pourquoi? Et cette énergie était si proche de celle de Heaven. Non, il devait en avoir le coeur net. Dans tout les cas, il n'avait rien à perdre. Il se rua donc dans la direction de cette étrange aura magique, bousculant sans même le remarquer d'honnête citoyen de Magnolia. Il ne les voyait même pas, son regard était rivé vers cette présence. Et il ignorait totalement les autres personnes qui l'entouraient. 

Il s'arrêta et lorsqu'il vit à qui appartenait cette présence son coeur manqua un battement. Il resta un instant pétrifié de surprise, incrédule, l'observant avec insistance. Ces cheveux noirs, ce visage si fragile et pourtant si déterminé. Ces yeux envoutants, ce regard qui suffisait à réchauffer toute son âme, qui suffisait à faire rentrer une vague de bonheur dans tout son être. Il n'y avait aucun doute, ce ne pouvait être qu'elle, Heaven. Il aurait pu rester éternellement sur place, la contemplant jusqu'à la fin des temps, ne croyant pas ses yeux, il était incapable de réagir, de sourire, de rire, de pleurer, de faire le moindre geste. Il aurait voulu dire quelque chose, la touchait, pour s'assurer que ce n'était pas une hallucination provoqué par son esprit en manque. Il fit un pas et ensuite s'immobilisa à nouveau. Il réunit toutes les forces qu'il lui restait pour prononcer ces quelques mots :

-Heaven...C'est, c'est bien toi? Il s'arrêta brusquement avant de reprendre. Pourquoi es-tu venue à Magnolia? Pourquoi es-tu partis il y a trois mois? 

En temps normal il n'aurait jamais laissé ses émotions prendre le dessus, mais depuis qu'il avait rencontré Heaven, il n'était plus jamais redevenu "normal". Ces trois mois sans la voir lui avait laissé prendre conscience d'une chose. Et il devait le lui dire. Même si Yuki n'apprécierait surement les paroles qu'il va prononcer, de tout façon, il n'a plus le choix :

-Heaven, depuis que tu es partis je ne suis jamais redevenu le même, chaque secondes de ton absence consume mon âme, c'est pour cette raison que j'ai pris cette décision. 

Il tomba à genou face à cette femme qui l'avait radicalement changé, face à cette femme qui le possédait désormais, face à cette femme qu'il n'oubliera jamais. Des lèvres se mirent à couler sur ses joues, il se sentait minable, mais il sentait toutes ses forces l'abandonnés, il était à bout, son âme était morte sans Heaven. Il n'était plus rien sans elle :

-Heaven, je te donne ma vie. A mes yeux tu l'as déjà prise. Maintenant, toute mon âme et mon corps t'appartiennent, si tu n'éprouve rien pour moi qu'importe. tant que je peux te servir à tes côtés, je serai heureux, et c'est tout ce que je demande. Il lui tendit son sabre enroulé dans un morceau de tissus. Prend mon sabre et prend ma vie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonné]Avenir ~ Ash Kain Dim 22 Déc 2013 - 13:25




- Heaven...C'est, c'est bien toi ? Pourquoi es-tu venue à Magnolia? Pourquoi es-tu partie il y a trois mois ?

Ash... Je suis partie... Pourquoi ? Je crois que si j'étais restée, je n'aurais pas pu m'empêcher de me demander ce que j'aurais fait si j'étais partie ainsi. J'aurais voulu réfléchir. Je n'aurais pas pu être sur de ce que j'avais dans mon cœur. Et ça aurait été trop tard pour le faire, pour partir réfléchir; je t'aurais fait souffrir. Ainsi c'est mieux.
J'avais envie de lui dire cela, mais j'hésitais. D'autres sentiments se bousculaient en moi.
J'étais pas quelqu'un de fréquentable. Mesquine, vicieuse, ce garçon ignorait tout ce qu'une femme pouvait faire d'un seul regard. Pour récupérer un royaume comme un coeur, surtout pour moi. Et vu tout ce que j'avais fait ...

- Heaven, depuis que tu es partie je ne suis jamais redevenu le même, chaque seconde de ton absence consume mon âme, c'est pour cette raison que j'ai pris cette décision.

Il tomba à genou. Je sentais son désespoir.
Rien que cela me poussait à réfléchir. A le rejoindre.

- Heaven, je te donne ma vie. A mes yeux tu l'as déjà prise. Maintenant, toute mon âme et mon corps t'appartiennent, si tu n'éprouve rien pour moi qu'importe. Tant que je peux te servir à tes côtés, je serai heureux, et c'est tout ce que je demande. Prend mon sabre et prend ma vie.

Il me tendit son sabre enroulé dans un morceau de tissu.
J'ai regardé le bout de métal rouler à mes pieds. Je me suis sentie mal. Le souffle me manquait, ma respiration était soudain saccadée. Il m'offrait sa vie, son âme.
Si je n'avais pas senti tant de sincérité en lui, si d'étranges sentiments n'avaient pas pris possession de moi, j'aurais accepté dans un but malsain.
Mais, on ne m'avait jamais dit des choses aussi douces. Qui éveillaient en moi tant de bonheur.
J'ai cru que je venais de me prendre une attaque magique sournoise en plein sternum, que dis mille chevaux me piétinaient de leurs sabots, et le bruit de leurs fers résonnaient dans mon âme comme la foudre s'abattait, suivie de ce bruit terrifiant du tonnerre dans la nuit annonçant le déluge impitoyable.
Mon coeur était malmené dans ma poitrine, remué par une invisible mais palpable souffrance.
J'avais peur. Qu'étais-ce d'aimer ? D'aimer à nouveau, après avoir perdu un être cher ? Natahara... Je voyais encore ses bras, son corps, ses jambes, son être tout entier comme danser et évoluer devant mes prunelles. Ses yeux vifs, sa voix au timbre grave mais pourtant si douce me rassurer et me consoler tantôt, ses longs cheveux d'or...
Qu'étais de se faire aimer ? Moi qui séduisait, pour obtenir ce que je voulais. J'avais trahi, et tout ceux qui avait croisé mon chemin était mort, ma famille, mon seul ami qui aurait pu être mon amant, mon peuple même, et mes victimes.
Aurais-je la force de réapprendre à vivre ? Pourrais-je renoncer à mon passé, un royaume pour un nouvel amour, à Fiore ? Cesser d'être la venimeuse séductrice qui abattait ses proies par son seul sourire ? Que deviendrais-je ?
Je suis tombée à genoux près de lui. La neige était si glacée qu'elle brûlait mes mains nues. Tant de chaleur semblait s'échapper du garçon, de ses yeux bleus aussi profonds que le ciel.
Ce serait tellement bon de se laisser aller dans ses bras, oublier le danger de la vie. Ma main a lentement effleuré la joue du jeune homme, effaçant le sillon qu'une larme de douleur avait tracé.
Je me suis penchée vers lui. Tout serait plus simple, si...

J'ai reculé subitement, l'observant dans les yeux. Naïf... si ce côté aimant et doré de mon cœur n'était pas ressorti des tréfonds de mon âme, il serait sûrement décédé.

- Ash... Ça veut dire cendre dans la langue officiel de mon pays ...

J'ai baissé le regard. Pourquoi cet amour pour moi ? Je ne le méritais pas. Personne ne m'avais jamais réellement aimé, j'étais un jouet, une belle poupée de porcelaines aux cheveux de jais, si belle, immobile et inaccessible, un jouet qui sourit pour les hommes, avec ses yeux d'améthystes et ses cils longs, trop longs...
Et il avait souhaité de tout cœur que je bouge, que la statue s'anime... J'aurais du rester ainsi, à sourire, immobile.

- C'est joli, des cendres, quand tout a brûlé, purifié. Elles tombent autour de nous, sur nous, si calme, ...

Mes yeux se sont embrumés de larmes. Je voyais en filligramme mon royaume et les ruines des maisons détruites par les armées clandestines de mon oncle.
Le feu, et les cendres, sur mes cheveux, sur ma robe immaculée, des cendres, des cendres, rien que des cendres...

- Ash... Tu ne sais pas qui se suis. Je ne sais pas qui tu es.

Il ne valait mieux pas qu'il le sache...

- Je vais devoir refuser. Je veux, jusqu'à ce que tu apprennes à mieux me connaître, ne pas renouveler ta déclaration jusqu'à ce que tu sois sûr de mon identité. Jusqu'à ce que l'on soit réellement proche.

Je lui ai sourit. Je ne pensais pas que cela faisait aussi mal d'être aimée sans le vouloir. Lorsque rien n'est calculé, lorsque la vie, imprévisible nous questionne, nous propose, et qu'on ne sait que dire ou quoi répondre. C'est dur, ça fait mal. C'est un sentiment nouveau, que de culpabiliser, et non culpabiliser.
Mais c'est agréable. On se sent neuf. Du nouveau sang, une nouvelle voie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonné]Avenir ~ Ash Kain Dim 10 Aoû 2014 - 20:44

Son épée enroulée dans un bout de tissu roula lentement sur le sol, il avait déposé les armes, il s'était rendu, littéralement, et pour la première fois de sa vie. Il se sentait terriblement impuissant. Un sentiment de mépris envers lui-même frôla son esprit. Il n'avait jamais ressenti une telle sensation auparavant, et le fait, fort déplaisant, de se sentir désarmé face à cette femme ne pouvait plaire à une partie au fond de lui. EN cet instant, il aurait suffis qu'elle fonde sur lui et qu'elle lui tranche la gorge, il n'aurait eu ni la volonté ni la force de répliquer, de sauver sa vie. Quelle ironie, lui qui avait été élevé seul, lui qui était prêt à tout pour remporter un combat, il n'était rien de plus qu'un roseau en cet instant, il suffisait d'un coup de vent pour le mettre à terre, rien de plus, rien de moins. Il apprenait en cet instant une chose essentielle sur lui-même, une leçon d'humilité, malgré tout les entraînements qu'il s'était imposé, il restait un jeune garçon faible. 
Heaven resta impassible, observant en tremblant l'insignifiant bout de tissu posé à ses pieds. Elle était tremblante, ressentait-elle la même sensation d'impuissance? Non, il ne pouvait pas mêler ses propres sentiments à ceux de cette jeune femme, cette réponse était de loin la moins approprié. Alors pourquoi? Pourquoi avait-elle cette réaction? Du dégoût? Le haïssait-elle? Le simple fait d'évoquer cette possibilité le troublait. Il n'aurait pas pu supporter une telle réaction de sa part, elle lui aurait non seulement déchiré le coeur mais aussi l'esprit. Il balaya donc cette funeste pensée et dévisagea attentivement le visage de cette jeune femme tout en attendant une réponse de sa part. 
Il lui confiait sa vie, son épée, qui représentait tout pour lui, l'héritage de son maître, les serments qu'il avait fait. A l'heure actuelle, il n'avait pas de lien plus précieux. En lui confiant amaterasu, la seule lame connue de lui capable de trancher le soleil, il remettait entre ses mains toute son âme. Il n'avait pas vu d'autre moyen plus directe de lui montrer à quelle point elle parvenait à le troubler. En cet instant, il n'aurait pas pu être plus sincère. Ce silence le mit donc mal à l'aise, il se mit à imaginer les pires scénarios possibles, le rejet, le mépris, l'indifférence...
Tant d'avenir qu'il préférait ne pas prendre en compte, mais la réponse ne dépendait pas de lui, et il ne saurait dire s'il supporterait un refus.
Elle tomba à genou face à lui. Etait-elle malade? La panique s'empara de lui. Non ! Il refusait de la voir mourir, il ferait tout pour la sauver ! Lorsqu'il alla s'approcher d'elle pour s'enquérir de son état, la main de la jeune fille l'effleura, elle lui caressa lentement le visage et lui prit une de ses larmes. La main de cette femme, même après avoir touché le sol glacé, gardait une chaleur et une douceur qui fit tressailler le jeune homme. Un calme sans nom s'empara de lui, et toute volonté de lutter s'échappa petit à petit de son corps, ses bras tombèrent sur le côté, comme s'ils étaient subitement devenu bien trop lourd à supporter. Son visage s'approcha lentement du sien, le temps se figea, plus rien n'avait d'importance en ce moment, il plongea son regard dans celui d'Heaven et il resta ainsi, se noyant dans l'immensité de ses yeux. Souhaitant que cette image reste à jamais gravé dans son esprit. Mais elle recula subitement et lui annonça, le visage orné d'un sourire triste :

-Ash...ça veut dire cendre dans la langue officielle de mon pays...

Il garda le silence, il le savait, son nom n'avait rien de joyeux, il ne servait qu'à illustrer les malheurs de son village, de ses parents disparus. Il n'était que les cendres d'une vie passée, qu'il n'a plus connu depuis longtemps. Et pourtant, même avec un tel nom, il n'avait jamais cessé d'aller de l'avant, et ce grâce à son maître. Peux importe le nom qui nous incombe, ce qui compte, c'est ce que nous faisons avec. 

-C'est joli des cendres, quand tout a brûlé, purifié. Elles tombent autour de nous, sur nous, si calme...

Ses yeux se sont emplis de larmes, son visage, même tordu par le tristesse le fascinait. Il aurait voulu la prendre dans ses bras, effaçaient sa tristesse, la faire disparaître, il voulait voir à nouveau son regard, admirait une fois son sourire. Qu'il soit triste ou non. Une pointe de culpabilité le traversa ensuite, serais-ce son nom qui la mettait dans cet état? Soudain, bien qu'inexpliqué, une colère envers son nom s'empara de lui. Il se mit à refuser un tel nom, qui ne valait rien s'il apportait de la souffrance à Heaven. Il préférait changer de nom plutôt que d'être le motif de sa tristesse. Elle reprit ensuite d'une voix tremblante :

-Ash... Tu ne sais pas qui je suis. Je ne sais pas qui tu es.

Il aurait voulu protester, lui faire comprendre qu'il n'avait pas besoin de la connaître d'avantage, lui prouvait qu'elle avait tort. Mais elle ne lui en laissa pas le loisir et acheva son discours sur ces mots :

-Je vais devoir refuser. Je veux, jusqu'à ce que tu apprennes à mieux me connaître, ne pas renouveler ta déclaration jusqu'à ce que tu sois sûr de mon identité. Jusqu'à ce qu'on soit réellement proche. 

Cette réflexion l'acheva. Il sentit son âme toute entière se désagrégeait. S'effriter comme un vulgaire bout de papier. Son coeur manqua un battement, il dut se faire violence pour qu'il ne s'arrête pas subitement. Elle ne comprenait donc pas ce qu'il ressentait? Il n'avait pas besoin de la connaître d'avantage. Elle hantait ses nuits et maintenant même éveillé il pensait à elle. Heaven possédait déjà tout son être, il ne pouvait pas se contentait d'un refus. Il lui attrapa les mains et les serra contre les siennes :

-Tu ne comprend donc pas. Je n'ai pas besoin de savoir qui tu es réellement, Heaven... Il marqua une pause tout en laissant, impuissant, des larmes coulés à nouveau. Tu m'as tout pris, mon coeur, mes pensées, mes rêves, même ma raison de vivre. Si tu choisis de m'abandonner maintenant, je n'aurais plus rien.

Il laissa échapper entre ses doigts les mains de la jeune fille. Il se sentait minable, et pourtant il ne pouvait rien y faire, les mots sortaient tout seul, ses émotions ne lui obéissaient plus, son corps tout entier se rebellait contre sa volonté. Et dans les secondes qui suivirent, il ne contrôla plus rien, ce fut comme un automatisme, un réflexe, un désir sur lequel in n'avait aucun pouvoir. Il approcha lentement son visage de celui d'Heaven et il déposa ses lèvres sur celles de la jeune femme. A cet instant, rien n'avait plus d'importance, il ne ressentait que la douceur des lèvres de cette personne qui le fascinait, il se sentit envahi par son parfum, par son essence, souvenirs qu'il se força à garder graver au plus profond de sa mémoire, de sorte qu'il ne puisse jamais l'oublier, oublier ce pourquoi il était venu au monde, restait aux côtés de la cette mystérieuse femme, qu'il aimait plus que tout.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonné]Avenir ~ Ash Kain Mar 12 Aoû 2014 - 16:46




Il a pris mes mains dans les siennes. J'ai fermé les yeux un instant, savourant malgré moi le contact des mains chaudes tandis que la neige glaçait mes chevilles engourdies. Il tremblait. Je savais que cela lui ferait mal, mais à ce point... Un garçon de sa trempe aurait du être fort, fier et persévérant. Je le voyais dans son regard, il était ainsi habituellement, mais totalement vulnérable face à moi. Cela faisait un effet ... étrange. Habituellement, c'était calculé. Je calculais les réactions des hommes à chaque parole prononçait; j'en étais alors à ce moment précis incapable.

- Tu ne comprend donc pas. Je n'ai pas besoin de savoir qui tu es réellement, Heaven... Il marqua une pause tout en laissant, impuissant, des larmes coulés à nouveau. Tu m'as tout pris, mon cœur, mes pensées, mes rêves, même ma raison de vivre. Si tu choisis de m'abandonner maintenant, je n'aurais plus rien.

Mes mains glissèrent lentement sur mes genoux. Elles étaient moites. J'étais troublée. Perdue face à ce regard implorant, ce regard bleu comme la rivière, un torrent au courant puissant, tourbillonnant, fascinant et hypnotique. J'étais dans un état proche de la léthargie. Mes yeux, ma tête, mon cœur, incapable de penser, enveloppé d'une brume épaisse m'empêchant tout discernement.
Il avait parlé avec tant de sincérité que cela m'avait asséné un coup au cœur. Presque des larmes, balayées par des lèvres déposées sur les miennes.
Douces, sucrées.
Sincères.
Je n'ai pas réagit. Je suis restée immobile, paralysée, mon corps, mon esprit toujours statique.
J'avais mal dans tout mon corps, mais j'étais bien, béatitude et violence se déchaînait.
Je renaissait. Je culpabilisais, je ressentais des sentiments humains pour un humain, et je baignais dans l'incompréhension totale pour cela.
Je ne contrôlais plus rien.
J'ai posé mais mains sur son dos, lui ai rendu quelques demies secondes son baiser. Il sentait une douce odeur, quelques choses de frais, une odeur de pluie et de cendres, de terre humide, une essence lointaine et sereine, pourtant proche, si proche...
J'ai vu quelques secondes des braises, des cendres, grises, légères, et ce silence, ce calme, inquiétant, rien, aucun son. Le silence...
Cette odeur, je l'avais déjà perçue, des milliers de fois, elle provenait de mon pays. Elle provenait d'un garçon blond, doux, gentil, maladroit avec les filles. Son visage se superposait à celui de Ash, et je me suis reculée d'un coup.
Je tremblais. Mes poings avaient retrouvé leur place, sur mes genoux, et j'avais froid.
J'étais en train de comparer Ash à Natahara.
Il pleuvait, une pluie tropicale, en plein hiver...? Mes mains commençaient à être humides d'une eau chaude et douce, et mes yeux s'embuaient.
En fais, je pleurais. Il ne pleuvait pas, le ciel était plutôt dégagé. Il ferait nuit dans une heure peut être. Les nuages blancs de beau temps poursuivaient leur course vers un endroit lointain, là d'où je venais peut être ? J'aurais aimé les suivre. Le soleil perçait la cime des arbres dépourvus de feuilles. Mon regard devenait de moins en moins précis, et de mes yeux coulaient des larmes, qui chatouillaient mes joues. Je pleurais pour la première fois depuis que j'avais quitté mon enfance, ma lutte, pour la première fois que j'avais décidé d'être forte, de ne plus me laisser aller à des sentiments inutiles et encombrants tels que ceux qui me rongeaient le corps douloureusement maintenant.

- Ash, ... Je n'ai jamais refusé tes sentiments. J'attends seulement qu'ils soient sûrs et approfondis. Je n'ai jamais non plus dit que je ne t'aimais pas. Je ... je ...

J'étais de plus en plus confuse. Ma tête tournait, je voyais double. Je me suis mise à tousser violemment. J'ai marmonné un "Ce n'est rien" puis ai poursuivi d'une voix mal assurée.

- Je ... je ne peux pas m'engager sans être vraiment sûre... de mes propres sentiments déjà.

Qu'est ce qui m'arrivait ? Je toussais beaucoup ces temps cis. J'avais mal à la tête, ma fréquence cardiaque augmentait, je pleurais, j'étais confuse, j'étais prise de nausées, et mes poumons devenaient douloureux dans ma cage thoracique à m'en faire tousser.
Je ne pouvais pas m'engager auprès de Ash alors que j'avais encore un goût amer du passé dans la bouche.

Je me suis relevée en prenant la main de Ash pour qu'il fasse de même. J'ai respiré un bon coup pour me calmer, et abhorrant un sourire victorieux pour tenter de lui montrer mon assurance et mon bien-être, je lui ai lancé :

- Ash, si tu es sûr de ton amour, je ne peux te convaincre du contraire. Mais laisse moi six mois, juste six mois pour faire mes comptes, réfléchir, apprendre à te connaître, à nous connaître, d'accord ?

Je lui ai sourit. J'avais mal partout.

- Bien si tu le veux bien, tu ne connaîtrais pas un endroit en ville où manger et dormir ? Je viens de loin, et il va faire nuit...

J'étais fatiguée. Moi qui étais forte et fière, pourquoi mon épée pesait soudain si lourd à ma ceinture ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonné]Avenir ~ Ash Kain Mar 12 Aoû 2014 - 22:30

Rien ne se produisit, elle ne se débattit pas, elle ne se dégagea pas, ne résista pas. Une multitudes de question vinrent se presser dans l'esprit du jeune garçon. Étais-ce un rêve? Ou bien était-il victime d'un rêve éveillé? Non, le garçon balaya cette idée. Il n'aurait pas pu imaginer avec une telle précision les lèvres de cette femme, sa douceur, son parfum. Non, tout cela était bien réel.Ce n'était rien de moins que la réalité.  
Une lueur d'espoir brilla juste un instant au fond de ses yeux. Si elle ne faisait rien pour rompre son baisé, il y avait une chance, aussi infime soit elle, qu'elle éprouve la même chose envers lui? Il préféra calmer ses ardeurs. S'il se trompait, il vaudrait mieux pour lui qu'il ne prenne pas trop d'espoir en vain. 
Il savoura donc cet instant, se livrant à part entière à Heaven, n'osant pas rompre cet instant. Il suffisait qu'elle lui dise un mot, un seul mot pour le combler. Le seul fait de prononcer ce mot l'aurait apaisé, lui faisant goûter à un bonheur à la fois simple et infini. Rien qu'il ne puisse décrire par des mots. Rien ne pouvait exprimer son état. Il aurait pu mourir après avoir entendu un tel mot venant de sa pars.
"Si seulement le monde pouvait prendre fin"
Cet instant serait rester à jamais présent. Tout auraient pris fin autour d'eux, il n'aurait pas pu s'en rendre compte. Mais il avait une certitude à cet instant, celle de vouloir rester à jamais avec cette femme. Il n'aurait laissé rien ni personne les séparer. Fut ce un dieu ou un démon, peut importe la créature. Elles n'auraient rien pu faire pour briser cet instant. 
Elle lui rendit son baisé en posant ses bras dans son dos. Il sentit une paix l'envahir, comme il n'en avait jamais éprouvé auparavant. Pour la première fois depuis bien longtemps. Il se sentait calme, serein. Plus cet instant passé et plus sa résolution augmentait. Comment vivre loin d'elle après avoir ressentie toutes ces émotions? c'était tout bonnement impossible. 
Et ce qu'il redoutait ne tarda pas à se produire. Elle s'écarta, elle brisa leur baisé, elle mit un terme à ce moment proche de la perfection. Elle posa ses longs doigts fins sur ses genoux et resta un instant immobile. Elle semblait profondément troublé, des larmes ruisselèrent sur ses joues. Ce spectacle tordit l'âme d'Ash comme si ce n'était qu'un vulgaire bout de carton. La douleur qu'Heaven pouvait ressentir lui brisa le cœur. Et le seul fait de penser qu'il pouvait en être la cause tortura son esprit ainsi que tout son existence. Il n'aurait pas su quoi faire en cet instant précis. Il resta donc silencieux, jusqu'à ce qu'elle mette fin à cette attente insupportable : 

- Ash, ... Je n'ai jamais refusé tes sentiments. J'attends seulement qu'ils soient sûrs et approfondis. Je n'ai jamais non plus dit que je ne t'aimais pas. Je ... je ...



Attendre? Pourquoi attendre? Il ne comprenait pas, pourquoi voulait-elle le faire souffrir d'avantage? Elle lui disait pourtant qu'elle l'aimait. Ou du moins c'est ce qu'il interprétait, cette réponse : "Je n'ai jamais non plus dit que je ne t'aimais pas". Elle résonnait dans tout son esprit comme une preuve, aussi infime soit-elle, de son amour pour lui. Même si elle n'osait pas l'avouer, il en avait la certitude. Ou plutôt, c'est ce qu'il voulait croire par dessus tout. Elle toussota et lui dit avec une voix fébrile qu'elle allait bien, cette tentative de le rassurée ne fonctionna pas, et il voulut en savoir plus sur son état, mais elle le coupa avant même qu'un son ne sorte de sa bouche :

Je ... je ne peux pas m'engager sans être vraiment sûre... de mes propres sentiments déjà.


Sûre de ses propres sentiments? La phrase de Heaven tournait en boucle à l'intérieur de son esprit. Elle n'était pas sûre. Une lame glacée lui transperça le cœur, ce n'était pas une lame que l'on pouvait voir à l’œil nul, mais elle lui pourfendait son âme de manière aussi efficace que la meilleur des lames, si ce n'est plus. Qu'avait-il fait de mal? C'était-il montré trop direct? Trop insistant? Il avait beau chercher il ne voyait pas, ne parvenait pas à comprendre. Il avait envie de hurler, de crier, d'implorer une réponse de la pars de l'univers mais il reste inlassablement muet. Aucun son ne put sortir de ses lèvres. Elle le releva en le prenant par les mains, tels un spectre abandonné de toute conscience humaine. Il fit à peine attention au sourire quelle lui adressa. Cette réponse l'avait achevé aussi sûrement que la meilleure des armes ou le plus meurtrier des sorts. 

- Ash, si tu es sûr de ton amour, je ne peux te convaincre du contraire. Mais laisse moi six mois, juste six mois pour faire mes comptes, réfléchir, apprendre à te connaître, à nous connaître, d'accord ?


Six mois...Ce qui équivaudrait à une éternité à ses yeux. Mais il se sentait impuissant face à cette femme, si impuissant qu'il ne parvenait pas à lui répondre. Il aurait voulu protester, l’interroger sur ses doutes. Chercher à en savoir plus sur Heaven, sur ce qui la poussait à prendre ses distances. Il ne voulait que la comprendre, et rien de plus. Et pourtant, il resta silencieux. Coquille vide, sans âme, sans parole, sans pensée. Il ne pouvait rien faire. Le simple fait de produire un son lui était douloureux. Il avait peur de la contrarier, de briser l'instant passé. De mettre fin à toute chose, à leurs espoirs, à leurs amours, et par la même occasion, à sa propre vie. Elle prit donc la parole à sa place :

- Bien si tu le veux bien, tu ne connaîtrais pas un endroit en ville où manger et dormir ? Je viens de loin, et il va faire nuit...


Il dût se faire violence pour pouvoir prendre conscience de ce qu'elle lui demandait. Il avait la conscience brouillée par ses problèmes et il n'avait pas vu l'état dans lequel se trouvait Heaven, elle semblait vidé de ses forces, tremblantes, comme si elle venait de recevoir un choc, aussi violent que celui qu'il avait reçu. Mais ce choc semblait avoir eu plus d'impact sur elle. Il se secoua donc intérieurement pour pouvoir lui adresser une réponse. S'il la laissait mourir en cet endroit, il ne le supporterait pas. Il ôta son manteau et couvrit les épaules de la jeune fille. Il espérait ainsi atténué les tremblements d'Heaven, même s'il se doutait que le froid n'en était pas le seul motif. Il l'aida ensuite à se maintenir debout, il passa l'un de ses bras autour de la taille de la jeune fille tout en disant :

-Je vais t'accompagner à l'auberge la plus proche. Là, tu pourras te reposer autant que tu le voudras.

Il accompagna Heaven jusqu'au lieu dont il avait mentionné, il resta silencieux tout au long du trajet. il n'osait pas lui donner une réponse, de plus, il ne voulait pas aggraver son état. Il n'aborda donc aucun des sujets dont elle lui avait fait pars. Il allait se contenter de cette attente qu'elle lui proposait, qu'elle soit douloureuse ou non, il préférait souffrir que la perdre. La mort aurait été plus douce que de voir Heaven disparaître de sa vie tout entière.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Abandonné]Avenir ~ Ash Kain

Revenir en haut Aller en bas

[Abandonné]Avenir ~ Ash Kain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Magnolia-