FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

Dompter ses démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Dompter ses démons Dim 27 Avr 2014 - 22:49



Dompter ses démons
Feat Aaron Groundswell

« M*rde. P*tain. Fait ch*er. »

Il faisait nuit. Damon venait de reprendre conscience. Réveillé par une pluie torrentielle. Il avait mal partout. Il sentait son sang lui battre les tempes, il avait l'impression que sa tête allait exploser. Étendu au sol, il trouvait à peine la force de bouger. Il était dans un état pitoyable, si pitoyable qu'il était heureux qu'il fasse nuit. Ainsi, aucun membre de sa guilde n'aurait pu le voir dans cet état. Les vêtements du jeune homme étaient presque en loque. Il sentait l'eau glacée couler sur ses muscles forts et parfaitement dessinés. Quelque part, ça apaisait sa douleur. Tous ses muscles étaient courbaturés, la plupart encore tendus, mais il ne bougeait pas, il avait bien trop de mal.

Astra regardait son maître d'un oeil inquiet. Elle avait vu tout ce qu'il s'était passé, et elle avait de plus en plus peur pour Damon. Chaque jour, ses démons devenaient un peu plus monstrueux, et même s'il avait réussi à en avoir le parfait contrôle, Astra craignait néanmoins que le Damon qu'elle adorait disparaisse un jour complètement. Elle avait remarqué des changements chez son maître. Ils paraissaient mineurs aux yeux de tous, mais le bébé tigre savait qu'il fallait s'en inquiéter. Elle en avait parlé à Damon, et il lui avait répondu que ça passerait, que ce n'était que passager, avec ce sourire qu'elle était la seule à voir, avec ce ton que Damon n'employait jamais devant les autres, et avec ce regard qui trahissait malgré tout son inquiétude. Alors elle avait décidé d'en parler à Aaron, qu'elle jugeait être le seul capable de pouvoir aider celui qui refusait son aide. Mais chaque fois qu'elle essayait, ou le maître n'était pas disponible, ou elle devait accompagner Damon qui passait de moins en moins de temps à la guilde pour le surveiller. Mais ce soir là, elle n'avait rien pu faire.

~ Flashback ~


Ce soir-là, Damon était encore de sortie. Il avait passé sa journée en mission, alors il avait décidé de sortir et de prendre un peu de bon temps. La mission ne s'était pas particulièrement bien passée, et elle avait même failli échouer. Tout s'était joué à la réactivité de Damon qui s'était montré relativement passif durant toute la mission. On n'attendait d'ailleurs pas une telle réaction de sa part, ni même des blessures mortelles infligées à l'ennemi. Néanmoins, tout avait rempli les attentes du client, ainsi le jeune Apollon n'avait pas trop été réprimandé.

Cette compréhension n'avait cependant pas été la même pour les coéquipiers de la jeune Perfection, qui n'avaient cessé de lui rappeler qu'il aurait pu mettre la vie de tous en danger s'il n'avait pas réagi à temps. Damon avait écouté d'une oreille, fumant assez pour penser à autre chose.

- Tout le monde est en vie nan ? Foutez moi la paix.

Mais il avait fallu que Damon mette son poing chargé d'énergie astrale dans un mur à quelques millimètres de la tête du plus hargneux de ses coéquipiers pour qu'ils comprennent tout qu'ils feraient mieux de se taire. Tous étaient surpris d'une telle brutalité soudaine venant de Damon, mais personne n'avait osé réagir. Seule Astra avait tenté de calmer Damon, afin d'éviter que quiconque soit blessé. Le retour vers la guilde s'était ensuite passé en silence, et Damon avait fini par lâcher tout le monde et disparaître en ville avant même d'arriver. Il était énervé, et ça, Astra le voyait bien, même s'il ne le montrait plus pour draguer les filles qui passaient. Le jeune tigre blanc pouvait même déduire la raison de cette colère : les coéquipiers de Damon auraient pu mourir à cause de lui. Il détestait qu'on lui rabâche cela sans cesse car ça lui rappelait la mort de ses propres parents. Malgré le peu d'intérêt qu'il portait aux autres, Damon prenait toujours beaucoup de risques en mission pour protéger tout le monde, ce qui mettait facilement Astra en colère puisque personne ne le voyait, et ne trouvait que des remarques à faire au jeune homme, qui les écoutait, d'une oreille certe, mais il les écoutait.

- Damon...
- Tout va bien Astra. T'en fais pas.
- C'est faux, et tu le sais aussi bien que moi. J'ai peur que tu aies encore une crise. Tu devrais vraiment parler de tout ça à Aaron.

Le jeune homme pouffa. Il écoutait toujours les propositions de son tigre, mais ne les appliquait pas toujours, même s'il devrait.

- Et qu'est-ce qu'il ferait ? Je suis comme ça et je peux rien y faire. Je contrôle tout alors t'inquiète pas. Personne ne peut m'aider à gérer ce problème. Il faut que tu le comprennes.

Mais ce n'était pas ce discours qui allait dissuader Astra. Elle en parlerait au maître de la guilde une fois qu'ils seraient rentrés, quoi qu'en pense Damon.
Cependant, elle n'avait pas prévu que la crise arrive si vite.
Alors qu'ils venaient de passer une boutique, accompagnés d'une nouvelle conquête de Damon, ce dernier avait subitement laissé exploser son énergie magique, faisant voler la vitrine de la boutique en éclat. Astra avait alors sauté sur son épaule, mais il l'avait brutalement repoussée, tout comme il avait repoussé sa conquête en lui aboyant de partir. Astra ne pouvait que regarder. Elle avait mal, mais elle ne pouvait absolument rien faire. Elle regardait son maître se blesser tout seul jusqu'à ne plus tenir debout et se vider de son énergie magique. Sans oublier ses rires sardoniques et tous les dégâts. Lorsque Damon s'écroula et sombra dans l'inconscience, Astra se précipita à ses côtés, oubliant la pluie battante qui était venue déchirer le ciel.


***

Damon se tenait toujours immobile au sol, mais il essayait de faire un repérage. Regardant autour de lui, il constata avec dégoût qu'il n'était pas la seule personne à terre. Il lança un regard à Astra qui comprit immédiatement et s'approcha du corps inerte de la jeune fille étendue au sol. Elle respirait toujours, ce qui retira un lourd poids à Damon. Il fallait qu'il bouge, il devait en trouver la force. Il n'était plus très loin de sa guilde, peut-être ne trouverait-il personne en arrivant.

- J'suis désolé Astra... J'y arrive plus.

Il fit un effort surhumain pour se remettre debout et avancer, manquant de trébucher à chaque pas. Au bout d'un long moment il arriva enfin. Il poussa la lourde porte avec d'énormes difficultés puis s'écroula avant d'être entré. Il dut alors ramper jusqu'à l'intérieur, son bébé tigre l'encourageant durant tout son effort. Haletant, le jeune homme prit appui sur un mur pour se remettre debout tant bien que mal et refermer la grande porte. Puis il se laissa glisser contre le mur.

- Damon... Ça va aller ?
- C'est bon, répondit-il avec un faible sourire. A force, je m'habitue...

Le voyage ne s'arrêtait pas là pour le jeune homme, il devait encore regagner sa chambre. Mais avant d'aller à Wave Island, il devait trouver de quoi se soigner. Alors qu'il se préparait à se relever, Damon perçut des bruits de pas. Il n'avait pas dû être assez discret en refermant la porte, sans doute avait-il réveillé quelqu'un.

« M*rde. P*tain. Fait ch*er. »



Dernière édition par Damon Fearless le Jeu 1 Mai 2014 - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Dompter ses démons Jeu 1 Mai 2014 - 11:32


 Paperasse... Chère paperasse... Douce paperasse... Paperasse adorée...
Le maître de Wave Stream, bien qu'il en détruisît une bonne partie, ne pouvait se permettre de ne pas la lire.   Eh oui... Il faut bien prendre connaissance des choses avant de les juger.
 Cette journée était particulièrement chargée de papiers. Des lettres de réprimandes pour tapage nocturne, pour destruction de matériel... Bref, la routine mais à la puissance vingt-trois. Occupé durant la matinée tout comme l'après-midi, et poussé par une volonté de la force d'un légume, Aaron ne s'était résolu à s'en occuper qu'une fois le soir venu. Rien que montait dans son bureau l'angoissait : il avait vu passer des tours de parchemins plus hautes les unes que les autres pendant toute la sainte journée...
 Enfin bref, minuit et il lui restait encore à peu près sept centimètres de papiers...


- Oui... J'ai pris connaissance... Je signe... Ah... Les Cryoculas pullulent dans la Forêt Boréale... Hum... Intéressant... En fait non..., marmonna-t-il pour lui-même d'un ton morne.

 Les Cryoculas... C'était ces horreurs qui gelaient sur place quiconque s'en approchait, hein ? Quelle plaie... Heureusement que la plupart des gens vivant dans ces contrées étaient habitués au froid et aux créatures de la glace...
 Aaron releva d'un seul coup la tête, s'arrachant à ses pensées inutiles.


- Pourquoi je dois savoir ces c*nneries ?! J'me fous complètement de la végétation du nord de Fiore! éructa-t-il.

L'homme se prit la tête et passa ses deux mains dans les cheveux. Des bruits de pas résonnèrent dans le couloir. Quelqu'un montait l'escalier. Une poignée de secondes après, la porte s'ouvrit sur un visage familier.

- Tout va bien, maître ?

- Oui, oui, ça va ! Et qu'est-ce que tu fais ici à cette heure-ci ? Tu devrais être à Wave Island ! répondit sèchement Groundswell.

 Ni une, ni deux, le mage prit la fuite et s'éloigna, le bruit de ses chaussures martelant le parquet produisant un son extrêmement irritant.
 Les lèvres, pincées, le Wave Master se leva, fit le tour de son bureau à la manière stupide d'un poisson rouge tournant autour de son bocal avant de s'affaler de nouveau dans sa chaise. Il reprit calmement la lecture.


- Je ratifie... Je...

 Avec un bruit assourdissant, la tête du maître tomba sur le meuble en bois massif. Endormi sur le coup, achevé par la paperasse, Aaron Groundswell perdit une bataille contre son ennemie jurée.


 Les flammes consumèrent Wave Stream si soudainement... Les cris ne furent que de courte durée. Tous périrent dans le brasier. De la plus puissante guilde de Fiore ne restait qu'une étendue de cendres où gisaient des cadavres carbonisés. La peau noircie, quelques zones paraissaient encore rougeâtres sur les victimes. Parce que du sang gorgeait ces plaies ? Ou parce qu'elles avaient été chauffées jusqu'à rougir ? Cet endroit de mort baignait dans une odeur âcre. Les yeux du corps sur lequel Aaron se pencha semblaient s'être évaporés. Ne restaient que des orbites vides. Les extrémités semblaient à deux doigts de s'effriter. Cà et là, une main, un pied, un doigt avaient tenté de s'enfuir... Les doigts pointaient tous dans la même direction : leur maître. Oh le plaisir malsain qu'ils y prenaient. Il n'avait pas été là, la guilde avait été anéantie. Il avait failli, et, d'outre-tombe, les suppliciés comptaient bien lui faire admettre sa culpabilité.
 Un ricanement tordu retentit derrière mes oreilles. Lentement, Aaron se retourna, prêt à...



 Les contours du décor se brouillèrent pour laisser place à une pièce bien plus familière. Des miaulements résonnaient au loin. Ce devaient être ces bruits aigus qui l'avaient réveillé. Sûrement un chat faisant la cour à sa dulcinée... Après tout, nous étions en pleine saison des amours...
 Toutefois, les sons félins lui étaient familiers...
 Le jeune maître releva précautionneusement sa tête enfouie dans ses bras puissants. Une douleur lancinante le prit à la nuque.


- Argh... J'ai dû dormir dans une mauvaise position.

 Il faisait sombre, mais la nuit était douce. Le Wave Master se leva de sa chaise et s'étira, éveillant d'autres douleurs. Il avait vraiment dormi comme un tordu... Il considéra quelques instants la porte, se frotta les yeux, et se dirigea vers cette dernière. Aaron avait passé sa nuit tout habillé. Cheveux en bataille et vêtements froissés, il n'avait même pas enlevé ses rangers. D'un pas lourd, il se dirigea vers l'escalier, bâillant comme une carpe et faisant craquer le parquet chocolat du premier étage.

- ... Ça... aller ? miaula Astra

- ... C'est bon... M'habitue...

 Groundswell sourit légèrement. Le « chat » était en fait ce tigre parlant dénommé Astra qui faisait toujours part de sa compagnie à Damon, l'enfant prodige narcissique de la guide... Ce dernier se peinait à se tenir debout, prenant appui sur le mur.
 Damon carburait à l'ego. Être vu dans une telle situation de vulnérabilité devait le couvrir de honte, l'énerver comme rien d'autre. Le simple fait de le lui faire remarquer aurait sûrement le pouvoir de le requinquer, même si c'était par le moyen d'une amère frustration.
 Le mentor du jeune homme descendit l'escalier et s'approcha du mage astral après avoir invoqué un globe lumineux qui éclaircit la salle d'une lueur rosée, chaude et confortable.


- Alors Damon, on connaît un moment de faiblesse ? fit-t-il d'un ton qui se voulait moqueur malgré la fatigue qui se lisait dans sa voix.

 Il tourna son regard émeraude vers le jeune félin. La lueur qu'il lut dans les yeux d'Astra lui indiqua que la provoc n'était peut-être pas le meilleur moyen. Le « chat » semblait profondément inquiet. Aaron vint rejoindre Damon, caressa Astra au passage et reprit :

- Question bête et énervante dans ces moments-là, mais tout de même nécessaire : qu'est-ce qu'il ne va pas ? le questionna-t-il avec un faible sourire.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Re: Dompter ses démons Jeu 1 Mai 2014 - 20:15



Dompter ses démons
Feat Aaron Groundswell

Damon pouvait être tout ou rien, mais il n'était pas du genre à parler de lui ou de ses problèmes. Il aurait pu parier sur n'importe qui, mais Aaron était sans doute la dernière personne sur qui il voulait tomber. Pour une raison bien simple d'ailleurs, il était dans un état vraiment pitoyable, et il ne supportait pas d'être vu dans un tel état de vulnérabilité. Mais en plus, Astra avait enfin l'occasion de dire tout ce qu'elle voulait dire au maître, et le connaissant, Damon savait qu'il n'aurait pas d'autre choix que de parler. Or pour s'expliquer, il devrait remonter bien loin, se rappeler de choses dont il ne voulait absolument pas et surtout, dire ce qu'il n'avait jamais dit à personne.

Il jeta un bref coup d'oeil à Astra, pour essayer de lui faire comprendre de ne rien dire, qu'il allait se débrouiller, inventer quelque chose comme il avait l'habitude de le faire, bref, s'assurer qu'il garderait ce qui pouvait être considéré comme un secret. Mais visiblement, Astra ne le voyait pas de la même façon, et Damon l'avait bien compris. Il ne répondit pas à la pique d'Aaron tout comme il comptait ne pas répondre à sa question, mais son petit tigre en avait décidé autrement, et il n'aurait pas d'autre choix que de briser son mur du silence.

- Il a un problème, il faut faire quelque chose pour lui !

Damon se mit à fixer le sol. Il savait qu'Astra cherchait à l'aider, mais parfois, elle l'énervait. Il savait ce qu'il devait dire ou non, et il n'appréciait pas qu'on prenne les initiatives à sa place, il était assez grand pour le faire seul après tout.

- Tais-toi, Astra. Je ne veux parler de ça à personne, je te l'ai déjà dit.

Fixant le sol, le jeune homme n'arrivait même pas à assumer son comportement. Où était passé le type réactif qui se fichait à peu près de tout sauf de lui-même ? Il devait paraître pitoyable. Au fond, c'était peut-être ce qui le poussait à ne rien dire.

- Tu ne lui fais pas confiance hein ?
- Bien sûr que si.

Alors pourquoi tu t'entêtes à ne rien dire ?
Damon jeta un bref regard à son mentor. Depuis qu'ils se connaissaient, il n'avait jamais eu aucun mal à lui parler. Mais il avait toujours évité certains sujets. Après tout, il était un gamin à l'époque, il avait peur qu'on l'évite, qu'on se moque ouvertement de lui, le genre de choses que détestaient les gamins. Mais là, il n'avait rien à perdre...

Sentant les regards peser sur lui, le jeune homme finit par se décider à parler. Il continua néanmoins de fixer le sol, histoire de lui alléger un peu la tâche.

- Je pensais pouvoir gérer ça seul. Je le faisais jusque là. J'arrivais à tout prévoir, et dans ces moments-là, on ne me voit jamais. Je laisserai personne voir ça. Mon problème ? J'me transforme chaque jour de plus en plus en monstre.

Colère. Rage. Dégoût. Trois sentiments qui animaient Damon et qui ne semblaient pas prêts à le lâcher. Un monstre... C'est tout ce qu'il risquait de devenir avec le temps. S'il ne trouvait pas une solution autre que celle à laquelle il avait pensé. Mais il ne tenait pas à prendre de risques.

- J'ai une p*tain de lacryma implantée dans le corps. Et je sais pas ce que j'ai fait, mais j'ai réussi à faire échouer l'expérience. Et depuis, j'ai ces crises. Je contrôle plus rien. J'aurais pu tuer quelqu'un.

Et il l'avait déjà fait. Un accident au beau milieu d'un meurtre. Il était souillé depuis longtemps, il le savait. Mais avec ces crises, il ne pouvait plus échapper à ce qui le hantait. Ce centre, cette lacryma, ces expériences. Tout le rendait plus fou chaque jour. Plus dangereux, plus violent. Et ça commençait à ronger ce lui que tout le monde connaissait.

- Je suis un danger pour tout le monde ici. Et maintenant que Moon D n'existe plus, je reste une expérience ratée en liberté.

Le jeune préféra ne rien ajouter de plus. Il n'avait qu'une envie, c'était de s'en aller. Malgré les encouragements d'Astra tout le temps où il avait parlé, il se sentait misérable, ridicule.
Où avait-il fourré ses cigarettes ? Ça l'aiderait à se calmer.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Dompter ses démons Ven 9 Mai 2014 - 13:44


- Il a un problème, il faut faire quelque chose pour lui ! gémit le petit tigre.

C’était évident… Mais quel problème ? L’intéressé baissa les yeux…

- Tais-toi, Astra. Je ne veux parler de ça à personne, je te l'ai déjà dit.

Franchement, Aaron n’avait jamais vu un Damon, cette créature sauvage de type astral ayant une nature narcissique et fière, aussi faible et vulnérable.
Astra remit en cause confiance que le jeune mage portait en son maître de guilde, ce qu’il démentit aussitôt, intuitivement. Avoir confiance en son mentor ? Une évidence.
Il lui porta un regard nerveux. Le Wave Master s’installa sur une des tables en bois, ses iris plantés dans ceux de son protégé, enveloppé dans la douce lumière magique, attendant patiemment que Damon finisse par parler.


- Je pensais pouvoir gérer ça seul. Je le faisais jusque là. J'arrivais à tout prévoir, et dans ces moments-là, on ne me voit jamais. Je laisserai personne voir ça. Mon problème ? J'me transforme chaque jour de plus en plus en monstre. J'ai une p*tain de lacryma implantée dans le corps. Et je sais pas ce que j'ai fait, mais j'ai réussi à faire échouer l'expérience. Et depuis, j'ai ces crises. Je contrôle plus rien. J'aurais pu tuer quelqu'un.

Groundswell hocha lentement la tête d’un air grave.  Il avait déjà entendu parler de cette histoire d’amplificateur de puissance. C’était la grande mode chez les mages noirs. Implanter des lacrymas dans le corps de jeunes prometteurs. On racontait même que certains avaient reçus la magie de Dragon Slayer comme ça… Etrange, n’est-ce pas ? Un simple artefact magique remplaçant un long et difficile entraînement.
Enfin, le Damon  qui se tenait adossé au mur lambrissé n’était tout de même pas un Dragon Slayer.


- Je suis un danger pour tout le monde ici. Et maintenant que Moon D n'existe plus, je reste une expérience ratée en liberté.

Aaron réfléchit quelques instants aux mots du  jeune narcissique. Comme lui, il avait connu une enfance difficile. Peut-être qu’il était bel et bien le plus à même de l’aider, tout d’abord, de part le lien qui l’unissait au mage astral et, d’autre part, à cause de leurs tempéraments similaires et pour finir, parce que la première partie de leur vie avait été détruite.
Le Wave Master passa une main dans ses cheveux en bataille, la laissa glisser sur sa joue qui arborait une barbe de trois jours, avant de la placer sur sa bouche, donnant à son visage un air pensif.
Il se tendit l’autre main et se mit à jouer avec des petits jets de lumière.


- Tu sais…,  fit-il. Je pense que la première que tu devrais faire c’est t’accepter. Transforme tes faiblesses en armes. Tu es une expérience ratée ? Sois-en fier car tu as pu t’échapper !

Le maître de guilde se leva, se dirigea vers le bar et servit deux verres de whisky après avoir rempli une sous-tasse de lait.
Groundswell apporta un verre à Damon, déposa le lait devant Astra et reprit sa place sur la table. Il avala une gorgée d’alcool et en apprécia la chaleur réconfortante.


-  Cette lacryma fait partie de toi. Tu es toi grâce à elle et à d’autre événements. C’est ça les aléas de la vie. L’Homme s’adapte autour de ce qu’il n’a pu décider. N’essaie pas de la retirer. Si tu veux mon avis, tu te caches sous une carapace d’égocentrisme et de je-m’en-foutisme. Mais tu ne dupes pas grand monde… Tu dis être le meilleur et tu te laisses abattre par un objet ? Ca ne te ressemble pas. Prouve-moi que tu es ce que tu prétends être. Prends le contrôle.

Le discours d’Aaron avait sûrement dû paraître dur à Damon. En réalité, il était tout simplement trop fier pour exprimer ses vrais sentiments. Son interlocuteur devait l’avoir compris… Ils étaient si similaires.
Au final, Groundswell aussi s’était construit une carapace protectrice.


Spoiler:
 


Dernière édition par Aaron Groundswell le Jeu 24 Juil 2014 - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Re: Dompter ses démons Ven 23 Mai 2014 - 21:19



Dompter ses démons
Feat Aaron Groundswell

C'est bizarre cette sensation... Comme un petit poids en moins.

Damon se sentait toujours aussi mal. Pourtant, ce n'était pas aussi intense qu'au début. Il n'avait jamais cru au fait qu'on pouvait se sentir libéré d'un certain poids en parlant avec les autres. Pour dire vrai, il ne s'était jamais entièrement confié à son mentor. Tout ce temps, il avait évité certains sujets de manière assez subtile, il n'avait jamais rien dit sur son passé non plus, il ne s'était jamais expliqué sincèrement quant à son arrivée à la guilde. En fait, il avait passé beaucoup de temps à mentir pour se cacher, se protéger. Il n'avait jamais été sincère jusqu'au bout.

Même s'il s'était ouvert, ce n'était pas encore suffisant. Ses craintes et ses doutes persistaient dans son esprit, et le jeune homme cherchait fébrilement son paquet de cigarettes dans les poches de son jean. Lorsqu'il mit enfin la main dessus, il s'empressa d'allumer une cigarette dont il recracha une épaisse volute de fumée blanche. Ce n'était pas grand chose, mais ça atténuait.

Le jeune Apollon regarda son mentor se lever puis revenir avec des boissons. Il retint un petit sourire lorsqu'il vit son familier sauter sur le bol de lait qu'Aaron lui avait ramené. Mais cet élan de bonne humeur disparut rapidement lorsqu'il croisa le regard de son petit tigre. Il n'avait pas encore dit tout ce qu'il devait dire, et le regard de l'animal pesait relativement lourd sur lui. Il tira une nouvelle fois sur sa cigarette puis il se décida à rependre, fixant le verre de Whisky qu'avait rempli son mentor.

- Juste un objet... Un truc qui me pourrit de l'intérieur. Un simple objet à cause duquel j'ai perdu ceux que j'aurais mieux dû connaître...

Il marqua une pause, passant une main dans ses cheveux. La perte de ses parents était sans doute la raison pour laquelle il se détestait le plus. Il n'avait même pas eu le temps de les connaître, il avait vécu avec eux sans même savoir qui ils étaient pour lui, une simple photographie avait suffi à tout lui révéler. Et ils étaient morts à cause de lui. À cause de cette fichue expérience ratée qu'il était. À cause du sale spécimen qu'il était devenu.

À une certaine époque, il ne pouvait pas se regarder dans une glace – alors que c'était son passe-temps – parce qu'il se rappelait tout ce qu'il avait vécu. Il avait réussi à passer ce cap mais, pour autant, les souvenirs étaient encore aussi vifs que de la braise.

- Pendanr longtemps, j'ai pensé avoir le contrôle... Je ne blessais personne d'autre que moi-même, j'avais encore toutes mes capacités à réfléchir, je restais malgré tout lucide. Mais depuis un moment... J'y arrive plus. Je ne me rappelle pas de ce que je fais. Je me réveille, étendu au sol, avec des douleurs partout, Astra qui me regarde. Et ce soir j'ai...

Le jeune homme eur comme un blocage. Puis un petit rire nerveux. Il venait juste de réaliser.

- Elle est peut-être morte. Ou quelqu'un l'a trouvée à temps. J'ai même pas été foutu de voir si elle allait bien, et encore moins de savoir ce que je lui avais fait. Alors comment tu voudrais que j'accepte ça ? Je peux pas me dire que je deviens un monstre mais que tout va bien, que je oeux contrôler ça ou quoi. Je supporterais pas de me mentir, et je pense que tu le sais.

Un carapace peut-être oui. Mais pour protéger les autres de lui-même. Parce qu'il était clair que s'il ne trouvait pas une solution autre que mourir, il finirait par s'en prendre à quelqu'un de la guilde. Peut-être qu'il devrait partir, peut-être qu'il devrait se faire oublier. Il n'avait aucune idée d'une quelconque solution. Il savait qu'il devait faire vite, mais ça n'avait rien de simple.

Il lâcha un juron avanr de tirer un grand coup sur sa cigarette comme si ça pouvait l'aider à oublier les événements de la soirée.

- Pendant longtemps, j'ai rien connu d'autre qu'un matricule qui me faisait office de nom. Du jour au lendemain, je me suis retrouvé attaché à une table pour qu'on m'implante cette lacryma. Sur le coup, je me suis senti tout de suite plus fort, et parfois en combat je ressens cette force. Mais c'est trop pour ce que mon corps peut supporter. Je sais pas ce que je dois faire, je suis coincé dans un cercle viscieux...



°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Mes sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Dompter ses démons Mer 11 Juin 2014 - 13:16





feat. Damon Fearless

Dompter ses Démons

Seaaaa, night & storm ~


" A mon avis, la seule solution serait de trouver un moyen de canaliser cette puissance."






Aaron écoutait, l’air soucieux, le discours de son « filleul ». C’était bien pire qu’il n’y paraissait. Damon devenait amnésique, la lacryma implantée dans son corps prenait totalement le contrôle. Il ne se souvenait même plus de ses actes. Et ce soir… Cette nuit… Qu’avait-il fait?
Le narcissique émit un bref petit ricanement, à la manière d’un enfant sa faisant gronder et qui réalise la bêtise juste commise.
La prise de parole du jeune homme suivante fit au Wave Master l’effet d’une grande claque. Le genre de coup auquel on ne comprend rien. Une baffe dont la douleur surgit plus tard, sous forme picotements… De fourmillements…. Et d’une bonne sensation brûlure.
Il avala de travers la gorgée d’alcool et toussa pendant quelques secondes.
Damon reprit, après avoir pris une grande bouffée de tabac.


- Pendant longtemps, j'ai rien connu d'autre qu'un matricule qui me faisait office de nom. Du jour au lendemain, je me suis retrouvé attaché à une table pour qu'on m'implante cette lacryma. Sur le coup, je me suis senti tout de suite plus fort, et parfois en combat je ressens cette force. Mais c'est trop pour ce que mon corps peut supporter. Je sais pas ce que je dois faire, je suis coincé dans un cercle vicieux...


Groundswell se leva et se rapprocha de Fearless.


- A mon avis, la seule solution serait de trouver un moyen de canaliser cette puissance. J’ai deux propositions à te faire. Soit, tu médites, mais ça me paraît déplacé pour toi… Soit tu viens me voir à chaque fois que tu as besoin d’évacuer de l’énergie et nous combattrons.

Ainsi, le Wave Master se désignait pour encaisser le trop plein de puissance. Servir de punching-ball… Assez humiliant pour lui, m’enfin bon… Il n’allait pas non plus laisser crever Damon à cause de ça. Et puis, qui avait dit qu’il se laisserait faire… ?
S’arrachant volontairement de ses pensées, ses yeux, de la couleur typiquement profonde et vive d’une forêt tropicale, se posèrent sur la porte.
Au même moment, on entendit un grand fracas céleste et une pluie battante commença à tambouriner le bâtiment. Un flash lumineux survint, projetant dans toute la pièce des ombres inquiétantes, révélant les coins les plus sombres de la guilde.
Oui, décidément, la lumière d’après le tonnerre faisait apparaître bien des ombres… Aaron se leva et s’approcha des lourds battants de bois et poussant l’un des deux.
La pluie le trempa en un clin d’œil et le vent, d’habitude si tiède, de la baie d’Eclipse lui changea les idées. C’était de plus en plus fréquent, ces moments d’absence. Quand Celsius se sera décidé à officialiser les choses, le maître de Wave Stream les verrait sûrement disparaître…
La mer, en face de la guilde, était assez agitée. Les éclairs la faisait apparaître grisâtre, mais elle ne perdait rien de son attrayante naturelle.  
Ses cheveux censés être en l’air lui tombant sur le front, Groundswell fit un signe de tête à Damon.


- Viens. Nous allons à la mer. Là bas, tu pourras te défouler. Pas forcément sur moi, hein. T'auras qu'à balancer la sauce dans l'eau. Avec de la chance, ça pourrait nous aider à trouver que faire à manger demain..., l'invita-t-il avec un léger sourire.


© Code de Anéa pour N-U


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Re: Dompter ses démons Dim 20 Juil 2014 - 21:51



Dompter ses démons
Feat Aaron Groundswell

Damon ressentit comme un grand moment de solitude. Il fixait d'un air absent les cendres de sa cigarette qui tombaient au sol. La peur revenait au galop. La peur, mais aussi l'appréhension. Il s'était toujours conforté dans l'idée qu'il valait mieux qu'il se laisse bouffer en silence, qu'il se supporterait seul, ou au mieux avec Astra. Il avait toujours eu l'impression que s'il parlait, on le verrait différemment. Qu'on le prendrait un jour ou l'autre en pitié, comme ça avait été le cas pour la plupart des survivants de Moon D, mais que du jour au lendemain, il verrait la peur sur les visages dès la première crise. Intérieurement, il avait toujours eu l'impression que les gens savaient, et il s'était créé cette image arrogante et fière pour se sentir en sécurité. Mais la vérité c'était qu'il n'avait jamais eu cette sensation de sécurité, parce que tout le monde autour de lui était en danger.

- J'devrais peut-être... Simplement m'en aller. Disparaître au fond d'un trou...

Ce n'était pas la meilleure idée, mais ça restait une alternative. Seulement, Damon ne savait pas fuir.

- Mauvaise idée...

Damon se prit un instant la tête dans les mains après avoir de nouveau tiré sur sa cigarette. La voix d'Aaron le tira de ses pensées.

Le jeune homme secoua frénétiquement la tête. La proposition de son mentor était folle, trop folle pour qu'il accepte. Ce fut le moment que choisit sa deuxième conscience, alias Astra, pour intervenir alors qu'on ne l'avait pas entendue depuis un petit moment.

- C'est sûrement une solution. Il peut vraiment t'aider Damon !
- Certainement pas ! Vous êtes aussi dingues l'un que l'autre. Jamais je n'accepterai un truc pareil et vous le savez !

Jamais il ne pourrait se servir de son mentor comme d'un punching-ball. D'abord parce qu'Aaron était l'une des rares personnes avec lesquelles Damon avait de réelles affinités. Ensuite, parce qu'il ne permettrait jamais que quelqu'un assiste à l'une de ses crises, et certainement pas son mentor. Il était trop fier pour que quelqu'un autre qu'Astra puisse voir son massacre.

La mage astral regarda son maître se lever et se diriger vers l'entrée de la guilde. La pluie ne s'était pas arrêtée. Damon détestait les jours de pluie ; ils lui rappelaient celui où il était arrivé à Wave Stream, et l'état dans lequel il se trouvait. Il se décida à se lever, écrasant sa chaussure contre sa chaussure et invitant d'un mouvement de la tête son familier à venir reprendre sa place sur son épaule, répondant dans le même temps à son mentor, sans grande conviction.

- Après deux douches forcées, je vais souffrir avec mes cheveux demain.

Tout le monde savait que le jeune mage était particulièrement maniaque concernant sa chevelure de braise. Il avait simplement espéré que ce petit constat le détendrait un peu au point où il en était puisqu'il aurait des heures en plus pour s'occuper de ses cheveux. Mais rien.

Il se contenta de suivre son mentor en silence jusqu'à cette grande étendue d'eau qui aimait tant. Il venait souvent là, regarder la mer en silence, seul. Quand il réfléchissait trop, ou que ses pensées se bousculaient dans sa tête lorsqu'il était sur les nerfs. Il venait là, relâchait l'énergie astrale de la journée à travers divers sorts et, regardant les trous dans l'eau créés par ses attaques, il attendait de voir la lune et les étoiles. Mais ce soir sans doute ne les verrait-il pas à cause de cet orage.

Damon resta un long moment silencieux, observant la mer agitée par l'orage. Il ferma les yeux un instant, laissant la pluie et le vent le rafraîchir. Il le sentait. Cette fois, il allait craquer comme ça ne lui était jamais arrivé. Il était à bout. Pendant longtemps, il avait contenu tout ce qu'il ressentait mais là, il avait besoin d'exploser.

Le jeune homme commença par lancer de petits orbes lumineux dans l'eau, puis progressivement, il se mit à hurler, oubliant qu'il n'était pas seul, son regard fixé toujours plus loin dand l'horizon.

- Mon père, ma mère... C'était ma faute ! J'savais même pas qui ils étaient pour moi ! Si j'étais resté dans ce p*tain de centre, ils seraient encore là m*rde ! Cette fille ! Encore moi ! Toujours moi ! Pourquoi ! Pourquoi je dois supporter ça ! Pourquoi est-ce que je ne peux pas m'assurer de cette fichue sécurité que je cherche depuis des années ! Pourquoi...

Il se laissa tomber au sol. Avec la pluie, ses larmes ne se verraient pas. Damon pesta un instant contre lui-même. Il se sentait misérable, il pourrait bien hurler tout ce qu'il avait sur le coeur, la solution à son problème ne viendrait pas comme ça.

- Injuste... C'est injuste...


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Mes sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Dompter ses démons Jeu 24 Juil 2014 - 23:19



feat. Damon Fearless


Dompter ses Démons

Give it all!


"Vas-y, finis-en avec ton passé"






Malgré les protestations dues au narcissisme et  aux  obsessions capillaires de Damon, formulées par pur souci d’esthétique, Aaron s’avança en direction de la mer, traversant la route détrempée… L’eau charriait du sable sur celle-ci. La voirie allait se trouver bien enlaidie le lendemain de cet orage. Le Wave Master souhaita intérieurement bonne chance aux braves nettoyeurs.
La semelle de ses bottes crissait sur le pavé aux rainures inondées. D’une démarche leste, il gagna le muret qu’il franchit avec aisance pour atterrir, les deux pieds sur la plage pilonnée par les gouttes de pluie.
Damon le suivait, muet.
Un passé grave… Aaron ne soupçonnait pas celui-ci d’être à ce niveau de tragique…

A mesure qu’ils se dirigeaient vers le rivage méridional de Fiore, le sable se faisait plus tassé. Les pieds du duo d’orgueilleux s’y enfonçaient de moins en moins. Les empruntes laissées par leurs chaussures augmentaient en netteté, la progression étaient plus facile,  non entravée par le limon.
La Shooting Star s’arrêta au bord.
L’obscurité empêchait Aaron de bien voir, néanmoins, il devinait que ses paupières devaient sûrement être désormais closes…


Le Wave Master se mit en retrait de quelques pas et croisa ses bras puissants sur son torse. La pluie, toujours aussi battante, avait fait tomber ses cheveux d’habitude coiffés en pétard. Une mèche couvrait à présent son front. Son t-shirt lui collait à la peau, soulignant sa musculature développée. L’eau chatouillait sa peau, notamment le bout de son nez. Son pantalon lui grattait d’une manière très désagréable les cuisses. Le vent lui apparut glaçant.
Néanmoins, il fit abstraction de ces détails. La mer, agitée comme son tempérament, l’obnubilait. La crête des vagues apparaissait blanchâtre, car éclairée tantôt par la foudre, tantôt par la lumière lunaire seule.
Mais, quelques instants plus tard, ce fut quelque chose de bien plus vif, de bien plus chaud qui illumina ce paysage cataclysmique. La lumière astrale de Damon fusait dans l’océan.
Cette magie comptait vraiment parmi les plus belles qu’il avait été donné de voir à Aaron. Les arcanes de celle-ci étaient également des plus destructeurs…
Mais, il n’enviait pas Damon. Et encore moins sa lacryma de cauchemar. Oui… L’Undulatory Magic était bien meilleure aux yeux du Wave Master que l’Astral Magic… Ou toute autre forme de pouvoir, en fait. Il était le meilleur, voilà tout.

Les salves de sorts se répétèrent. Le jeune homme commença à hurler, à déverser ses émotions sous forme d’une lumière bien ambitieuse qui s’attaquait à la mer elle-même.
Bientôt, il accompagnait les cris par un discours poignant. Des remords, de la haine. Ce gamin finirait par s’autodétruire. Si ça n’était pas physiquement, ça serait moralement !
Grâce aux éclairs, il voyait sa face striée de larmes, tordue par la colère. Le tonnerre couvrit sa voix une ou deux fois.
Son assaut se termina. Il s’effondra. « Injuste ». C’est le mot qu’il prononça.
Etait-ce là sa limite ?
Non.
Non, il n’avait pas encore tout donné.
Malheureusement, le Wave Master ne pouvait pas soulager sa peine morale… Ce n’était pas son passé. Même Groundswell n’avait pas la prétention de penser pouvoir le comprendre.
Ce qu’Aaron pouvait faire, c’était préserver son corps… Quant à son âme. Lui seul le pouvait. Damon avait eu du mal à s’adresser à lui. Son mentor préférait le laisser prendre les initiatives.

Il décroisa les bras et avança, passant devant un protégé effondré. Cela lui faisait mal au cœur… Mais son état était idéal pour faire ce que le maître de Wave Stream avait prévu.
L’imposant homme commença à pénétrer dans la mer…
Quand il fut arrivé à une distance où l’eau lui arrivait jusqu’à la taille, soit, à une bonne trentaine de mètres du bord, il lança à l’attention de la Shooting Star :


- Damon ! Lève-toi, faiblard ! Tout ça est de ta faute ! Toi, et toi seul ! Sans toi, des vies auraient été épargnées ! Tu n’as que ce que tu mérites !

Il prit une grande inspiration. Dans l’état où il était, peut-être que Damon n’aurait qu’un souvenir vague que c’était son mentor qui s’adressait à lui à ce moment-là… Avec de la chance, il perdrait connaissance. Dans le cas contraire… S’il lui en voulait…
Et bien tant pis. Au moins, Aaron l’aurait aidé.
Aaron déglutit. A quoi ressemblait-il ? Une ombre menaçante, dévoilée de temps à autre par la foudre…
Il était lancé, autant en finir.

- Veux-tu me détruire ? Veux-tu arrêter d’être tourmenté par ton passé ? Alors soit. Je suis ton passé ! Autrefois, je supervisais les opérations de Moon D ! Alors, vas-y, finis-en avec ton passé ! clama-t-il.

Il écarta théâtralement les bras, un faux sourire démoniaque accroché au visage.
En espérant que ça marche.
Qu’il déverse toute son énergie dans un sort étant destiné à Aaron.
Qu’il soit tranquille pendant un petit moment…


© Code de Anéa pour N-U


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Re: Dompter ses démons Sam 26 Juil 2014 - 19:04



Dompter ses démons
Feat Aaron Groundswell

La pluie était battante. Damon sentait ses vêtements lui coller à la peau mais il ne s'en inquiétait pas plus que ça. Il était perdu, tellement perdu. Jamais il n'avait ressenti une telle sensation. Il s'était toujours voilé la face, il avait sans arrêt fait abstraction de ce qu'il ressentait ou de ce qu'il avait pu ressentir. Il s'était persuadé que si un jour il devait craquer alors il se montrerait dans un état de faiblesse inégalable. Car il avait beau faire, son armure fissurait petit à petit. Peut-être qu'il ferait aussi bien de la laisser exploser pour de bon pour mieux la reconstruire.

Les mains sur les yeux, il tentait de calmer le flot d'eau salée qui ne cessait d'en couler. Pathétique, en un mot. Cela correspondait bien à l'image qu'on devait avoir de lui à cet instant. Il n'avait jamais autant pleuré de sa vie. Ce n'était pas son genre, ce n'était pas lui. Personne ne devait s'appitoyer sur son sort ou pire encore se moquer de lui. Personne.

Mais le jeune Apollon avait l'esprit si embrouillé, au point de ne plus différencier ses pensées et la réalité. Son image était bien le cadet de ses soucils. Ainsi, il n'avait pas remarqué qu'Astra avait quitté son épaule, ni son mentor qui était parti se mettre dans l'eau. En réalité, Damon était tellement ailleurs qu'il ne reconnut même pas la voix de la personne qui s'adressait à lui. Il se contentait de répondre, sans savoir clairement à qui il parlait.

- La ferme ! hurla-t-il. LA FERME ! J'T'INTERDIS DE ME JUGER !

Faible ? Oui, il avait fini par le comprendre.
Seul fautif ? Il ne le savait que depuis trop longtemps.
Son seul crime avait été de rechercher sa liberté. Alors non, il ne mérirait pas tout ça.

Damon abattit ses poings chargés d'énergie à plusieurs reprises sur le sable qui, malgré l'eau qui l'avait détrempé, ne résistait pas à ses coups. De quoi était-il coupable après tout ? D'avoir voulu vivre ? Oui. Mais ça avait été au prix des vies de ses propres parents. Ils avaient voulu le protéger, lui, lui qui n'était rien pour eux à l'époque, lui qui devenait un peu plus fou chaque jour.

Peut-être... Finalement il méritait peut-être tout ça.

Le jeune homme ne savait plus du tout où il en était. Il lâcha un énième hurlement de rage puis une voix lui parvint encore aux oreilles. Damon se releva alors et éclata de rire. Un rire froid, glacial et sec, à la fois mauvais et nerveux.

Aucun, non aucun n'était encore en vie. Aucun.

- C'est impossible ! IMPOSSIBLE ! Ils sont tous morts !

Le jeune homme partit de nouveau dans un énorme rire, puis il hurla de nouveau à s'en briser la voix.

- Et tu sais pourquoi !? PARCE QUE JE LES AI TOUS TUÉS !

Damon leva un bras qu'il chargeait déjà d'énergie. Moon Destruction... Il pensait en avoir fini avec eux depuis toutes ces années. Il se remit à crier.

- Ils étaient venus pour moi ! J'étais l'expérience la plus réussie et la ratée à la fois ! Ils allaient pas laisser un spécimen qui s'était inventé un nom et un prénom leur filer entre les doigts ! Nan ! Alors ils les ont tué ! Ils m'ont juste laissé une p*tain de photo pour que je sache qui j'étais ! Ils les ont abattu sous mes yeux ! J'avais le sang de mes parents qui me giclait sur le visage et je pouvais rien faire ! Ça pouvait pas finir comme ça ! J'me suis fait plaisir ouais, à voir leur sang à eux couler sur mes vêtements ! MORTS ! ILS ÉTAIENT TOUS MORTS !

Damon eut un nouvel éclat de rire puis en moins de deux, il s'élança, hurlant de plus belle. Il en finirait avec Moon D. une bonne fois pour toute.

- Enfin tous nan puisque t'es encore là toi ! Mais je vais vite réparer mon erreur !

Alors qu'il s'apprêtait à frapper, une petite voix rappela le mage astral à l'ordre. C'était Astra qui venait de crier son nom. Damon se stoppa net, l'esprit plus embrouillé que jamais. Il avait cédé à sa colère. Il se relâcha et se laissa tomber dans l'eau. Il s'était laissé aveuglé par sa fureur, il avait été à deux doigts de...

- P*tain de b*rdel de m*rde !

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Dompter ses démons Jeu 28 Aoû 2014 - 14:36





feat. Damon Fearless

Dompter ses Démons

You need rest


"  Je pense que t’es libéré. Mais j’veux pas que tu culpabilises quant à ce qu’il vient de s’passer alors…"






Le Wave Master attendait la venue du sort vengeur. Tout ce qu’il ouï fut un véritable accès de démence de la part de son protégé. Il se mit à rire d’une telle sorte qu’on le croyait tout droit venu de l’asile le plus proche. Il hurla comme un possédé. Il discourut comme le meurtrier fanatique le fait avant de sacrifier sa victime pour ses idéaux. Malgré les apparences, l’âme du jeune homme, elle qui semblait si forte, ne se trouvait être en réalité qu’une gâtine. Oui, un terrain dévasté sur lequel l’on avait installé de fausses plantations. Un décor de plastique fondant au soleil de la vérité.
Ses yeux émeraude affichèrent à la mer sa tristesse, son empathie par rapport à cette jeune personne intérieurement dévastée. Inutile de se leurrer. En dépit de toutes ces apparences de fierté, d’orgueil et de robustesse Damon Fearless était faible, possédait de pourrissantes racines, contrastant avec un luxuriant et arrogant feuillage. Bien que s’acharnant à se prouver le contraire, Aaron ne pouvait se résoudre qu’à faire ratification de ce fait.
Il manqua de chuter par la faute d’une vague farceuse. Ses prunelles se relevèrent avec une certaine (et ô combien singulière) humilité. Il vit le bras illuminé de Damon, entendit son ricanement grinçant puis sa menace.
Un rayon de pure énergie allait s’abattre, foudroyant, sur le Wave Master. Celui-ci avait prévu de se laisser choir dans les flots bouillonnants de manière à ce que le subconscient de la Shooting Star soit en paix.
Mais rien ne vint.



- DAMON !

Le magistral courage du félin se dévoilait et la bête brisée qu’était devenu son maître s’affaissa avant de jurer pour la énième fois.
Groundswell revenait tranquillement vers le bord, mélancolique. Son pas se faisait lourd dans l’eau s’abaissant au fur et à mesure de sa progression. Un sourire empreint de tristesse flottait sur le visage du maître de guilde, qui, ignorant le sel agressant sa peau et la pluie battante lui brouillant la vision, se rapprochait à un bon rythme du jeune homme.
Arrivé au niveau du mage astral, il se pencha vers le tigre en bas âge et prit sa tête entre ses mains. D’un « merci », il salua le courage de la boule de poils au cœur battant un sang brave, couleur garance, légèrement rosé, car ne souhaitant que le bonheur des êtres lui étant chers.
Après avoir déplié ses membres inférieurs humides et à la peau désagréablement collée au pantalon, le Wave Master fit quelques pas en direction de l’être brisé venant de se révéler, de puiser au fond de lui-même pour déchaîner son courroux  par rapport à son passé. Il posa une main rassurante sur son épaule.


- J’espère que tu te sens mieux. Je pense que t’es libéré. Mais j’veux pas que tu culpabilises quant à ce qu’il vient de s’passer alors…

Aaron abattit comme un marteau son poing fermé sur le haut du crâne de Damon. Celui-ci, toujours prostré s’effondra. Le coup avait été assez puissant pour le faire s’évanouir et Groundswell n’espérait qu’une seule chose : que Damon ne se souvienne pas de la soirée qu’il venait de passer. Cette fille, ce pétage littéral de plombs… Rien.
Le mentor du jeune homme le saisit et le porta à l’horizontale sur ses épaules après avoir expliqué à Astra les raisons de son geste. Il lui demanda, sur le chemin de la guilde de raconter à son maître le mensonge suivant : ce soir, Damon avait bu, raison de son amnésie. Il avait fini par aller se baigner à la mer malgré la tempête, ce qui expliquait le sel et le sable disséminés sur son corps. Aussi, en voulant aller se coucher il avait heurté une porte ; voilà d’où venait son mal de tête.
Ne pouvant l’emporter à Wave Island, le fougueux maître de guilde déposa la Shooting Star dans son bureau, à même le sol, prenant tout de même le soin de lui porter un oreiller. L’homme passa une main dans ses cheveux encore humides… Il avait l’impression, en regardant le narcissique évanoui, de se trouver face à une toute autre personne.
On verrait bien l’état dans lequel il serait le lendemain…
Après avoir allumé un Light Orb, il sortit, descendit de nouveau les escaliers et, arrivé au bar il tituba et s’effondra sur banc qui lui ferait office de lit le temps de cette nuit déjà bien entamée. Les premiers membres ne tarderaient plus et le Soleil se lèverait sous peu. La scène s’y étant déroulée resterait secrète et la routine festive de Wave Stream l’effacerait plus ou moins rapidement des deux mémoires dans la confidence…


© Code de Anéa pour N-U


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Re: Dompter ses démons Dim 21 Sep 2014 - 22:23



Dompter ses démons
Feat Aaron Groundswell

Damon resta immobile dans l'eau. Le hurlement d'Astra résonnait encore dans sa tête de la façon la plus horrible qu'il soit, et il revoyait la scène en boucle. Il avait voulu, il avait réellement voulu s'en prendre à son mentor. Comment avait-il pu s'abandonner ainsi ? Jamais une telle chose ne lui était arrivée, pas même dans ses pires crises. Il venait de vivre l'un de ses pires cauchemars. Attaquer Aaron dans un accès de pure démence était la pire chose qui pouvait lui arriver. Parce qu'il recevait la vérité de plein fouet, comme un coup violent au visage.

« Faible... »

Les yeux écarquillés, le jeune homme fixait les remous de l'eau, eau agitée par le vent et la pluie, qui reflétaient bien l'état dans lequel il se trouvait intérieurement. Il était faible oui, tellement faible. Il s'était longtemps voilé la face. Mais au final, il l'avait toujours su. Et pour se protéger, ik s'était enfermé dans l'arrogance, pour cacher cette carence à tout le monde. Et il n'avait rien fait pour devenir plus fort. Il avait renforcé sa magie dans le but de palier à cette faiblesse. Maisble fait était qu'elle était bel et bien là, creusée par les remords du passé.

La lacryma qu'il avait en lui n'était peut-être pas la seule responsable de la folie qui le rongeait de plus en plus. Il avait peur aussi, et ne faisait rien pour lutter. C'était tellement plus simple de se laisser aller plutôt que de se battre contre un ennemi invisible, contre lui-même...

Lorsqu'il sentit qu'on s'approchait de lui, ses sens se mirent en alerte et il recula dans l'eau, non sans peine et avec empressement, s'aidant de ses bras et ses jambes, et criant d'une voix étranglée de le laisser, de ne pas l'approcher ni même le toucher. Quand la main de son mentor se poser sur sur son épaule pour le rassurer, il tendit un bras pour essayer de le repousser. Il avait été à deux doigts de lui lancer un sort relativement chargé, qu'est-ce qui l'empêcherait de recommencer ? Il aurait des remords jusqu'au bout. Il culpabiliserait jusqu'à la fin.

Mais visiblement, Aaron voulait lui éviter de devoir supporter cela en plus puisqu'il l'assoma. Damon perdit connaissance et s'effondra dans l'eau. Il n'aurait aucun souvenir de ce qui était arrivé. En revanche, il n'oublierait pas la voix qui avait résonné dans son esprit un long moment avant qu'il ne sombre dans l'inconscience.

***

« Tu as peur. Tu es faible. Mais si tu te bats, tu pourras devenir fort. Accepte ton passé, tes actes, ta folie. Accepte-toi comme tu es. Ce n'était que le commencement. Bientôt, tu deviendras vraiment Damon Fearless... »

Quelque chose avait changé pour la Shooting Star, le début de quelque chose. Mais il était encore trop tôt pour qu'elle s'en rende compte...


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Mes sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dompter ses démons

Revenir en haut Aller en bas

Dompter ses démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Les démons d'Ohara
» Préambule du Chapitre trois : « Anges et Démons »
» [anim] Invasion des démons en Orneval et autrepart
» Anges et Démons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Cliver-