FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

Métamorphoses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yûki H. Icefield

avatar

Féminin Messages : 108
Date d'inscription : 01/04/2013

Feuille du Mage
Surnom: Tsuki no Hime
Magie: Solar Magic
Points de Puissance:
875/2000  (875/2000)


MessageSujet: Métamorphoses Mar 5 Aoû 2014 - 12:56





Métamorphoses...




Yûki Hope Icefield


The fear, her old friend...


Elle était assise, le regard perdu dans le vide. En fait, son regard n'était pas la seule chose qui se perdait. Son être tout entier était perdu. Elle ne pensait plus bien, ses nuits étaient encore plus plus agitées qu'en temps normal et partout où elle posait le regard, son estomac se tordait désagréablement. Elle avait voulu tout mettre sur le compte de la fatigue.

Mais le fait était que jamais elle n'avait eu autant de craintes.

Elle ne définissait pas réellement ce qui l'effrayait. Parfois, quand la peur vous prend, elle est là, vous habite sans que vous ne sachiez vraiment pourquoi vous avez peur. Elle est juste là, vous pourrit la vie jusqu'à ce que vous vous en débarrassiez. Et puis il y a la peur la plus vicieuse, celle qui revient au galop quand vous croyez lui avoir dit adieu. Une peur évanescente. Une peur qui s'oublie mais qui transforme tout en cauchemar lorsqu'elle ressurgit.

Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle pouvait rester là, immobile, recroquevillée sur elle même à la manière d'un enfant, l'oeil fixant le vide, les pensées tourbillonnant dans sa tête tel un fil dont elle ne pouvait trouver ni le début ni la fin. Elle ne dormait pas, reveillée par le même cauchemar incessant. Ce cauchemar qui partait d'un rêve évanescent. Chaque moment de sommeil lui faisait un peu plus oublier ce rêve.

C'était ainsi qu'elle passait toutes ses nuits, et elle put finalement deviner l'une de ses craintes : les rêves. D'habitude, elle ne rêvait pas. Son esprit et son cerveau ne le lui permettaient pas. Quand elle dormait, son sommeil était agité, mais son subconscient ne lui laissait voir aucune image. Mais là, il lui jouait des tours.

Lorsqu'elle arrivait à fermer les yeux pour dormir, la même image lui revenait. Elle voyait la même gamine aux cheveux parfois argentés, parfois lilas clair en fonction de la luminosité, qui jouait avec une vieille louve, ses grands yeux bleus chargés d'innocence. Elle savait de qui il s'agissait. Cette enfant, c'était elle. A l'époque, elle n'avait pas cette horrible étoile sur le visage, et elle n'avait pas besoin de cacher un insupportable oeil rouge qui n'apparaissait que lorsqu'elle se servait de sa magie avec sa mère. C'était la belle époque... Le rêve était parfait et elle ressentait un apaisement sans pareil. Mais le rêve finissait par virer au cauchemar quand peu à peu, l'image de l'innocente fillette disparaissait pour laisser apparaître celle d'un village dévasté, des habitants blessés, d'autres tués. Et elle voyait la petite dans les airs qui ne contrôlait plus rien. Elle pouvait sentir sa colère, sa tristesse. Elle avait souhaité la mort de tous et son pouvoir avait explosé brutalement, réveillant son côté obscur. L'œil avait pris une couleur rouge permanente, l'étoile s'était dessinée. Mais tout ceci n'était pas ce qui faisait qu'elle se réveillait en sursaut, parcourue de sueurs froides. Non c'était cette voix qu'elle entendait, froide, glaciale mais mesquine qui lui disait que tout n'était pas fini.

Elle ouvrait les yeux brutalement, sa main gauche l'élançant comme jamais, le cristal qui y était implanté brillant si fort qu'il éclairait toute sa chambre plongée dans l'obscurité la plus totale.
Il lui fallut plusieurs nuits pour comprendre ce qui lui arrivait. Tous ces changements, Thunder Light, Dark Dragon, sa rencontre pour le moins étrange avec l'ancien chef de cette guilde... Tout commençait à l'énerver, à perturber son équilibre. Et c'était suffisant pour qu'elle soit sujette à une nouvelle crise.

Elle ne pouvait plus le supporter alors elle avait fini par prendre sa décision. Elle devait se rendre à Yuyama, trouver quelqu'un qui pourrait l'aider quitte à devoir être détestée de toute la cité. Tout ce temps, elle s'était tenue au courant, et elle savait que son village d'origine n'existait plus, que les habitants avaient migré à Yuyama. Alors elle irait. Il fallait qu'elle retrouve la trace de ses origines pour trouver la solution.

Mais là aussi, elle devait se rendre compte de l'évidence. Elle savait ce qu'elle aurait dû faire depuis toute ces années, seulement, elle n'en avait pas eu le courage. La peur, sa vieille amie, la décourageait. Elle ne pouvait pas prévoir ce qui arriverait une fois qu'elle aurait posé le pied dans la cité. Peut-être ne trouverait-elle personne, ou peut-être qu'elle serait rejetée. C'était bien ce qui pourrait lui arriver de pire.

Cependant, elle n'avait plus le temps d'hésiter. Ainsi, elle quitta la guilde pour partir dans le nord de Fiore, ne laissant qu'un mot à ses membres pour se convaincre elle-même et les prévenir.

« J'ai des affaires à régler. Je ne peux vous dire combien de temps je vais m'absenter. Mais quand je reviendrai, j'aurais changé. N'oubliez pas qui est votre maître et vous me reconnaîtrez. »



Dernière édition par Yûki H. Icefield le Jeu 28 Aoû 2014 - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Yûki H. Icefield

avatar

Féminin Messages : 108
Date d'inscription : 01/04/2013

Feuille du Mage
Surnom: Tsuki no Hime
Magie: Solar Magic
Points de Puissance:
875/2000  (875/2000)


MessageSujet: Re: Métamorphoses Mer 6 Aoû 2014 - 1:00





Métamorphoses...




Learn the truth...


Le trajet avait été long. Ou peut-être pas. Elle n'avait pas vraiment la notion du temps. Elle avait longuement regardé le paysage défiler à travers la vitre du train. Devant son œil, tout paraissait horriblement lent, mort et morne. Encore une fois, elle n'avait pas dormi de la nuit. Elle était épuisée mais elle ne voulait pas sombrer dans le sommeil. Il n'y avait plus de rêve à présent. Seulement la voix et le cauchemar. Elle était tendue, mal à l'aise, et quand une voix dans le train annonça l'arrivée imminente en gare, elle sursauta d'abord, tirée de sa torpeur, puis son estomac se tordit de façon très désagréable. Son amie la peur était de retour, bien plus présente encore qu'auparavant.

Elle descendit du train avec la plus grand appréhension du monde. Lorsqu'elle était venu la dernière fois, elle s'était dérobée. Cette fois, elle n'avait plus choix. Les risques étaient bien trop importants. Elle devait affronter ce qu'elle avait toujours évité.

Lorsqu'elle posa un pied dans la cité, elle fut prise d'une sorte de malaise et se figea sur place. Elle n'était pas venue depuis si longtemps. Avant de s'occuper d'elle, elle se rendit d'abord au cimetière de la ville. Elle y chercha ensuite la tombe de ses parents et s'y recueilla de longues minutes, comme pour rattraper tout le temps qu'elle avait perdu. Elle déposa un bouquet de fleurs blanches de toute sorte sur les deux tombes puis garnit celles des villageois dont elle avait été responsable du décès de fleurs.

- Je devais venir ici, pour quelques instants. Je ne demande pas à ce que vous me pardonniez de là où vous êtes, si vous m'entendez un tant soit peu. Après tout, qu'est-ce qui vous encouragerait à écouter votre assassin. Mais... Je vais, et je veux faire tout ce que je peux pour... Enfin... Plus jamais un incident pareil n'arrivera.

Elle se leva. Le simple fait d'être venue se recueillir lui avait déjà fait l'effet d'un léger délestage. Ce n'était pas grand chose, mais c'était déjà ça. Elle venait de faire quelque chose qu'elle aurait dû faire depuis des années. Elle n'en avait cependant pas eu le courage. Oui. Yûki Hope Icefield n'avait pas eu le courage de venir sur la tombe de ses parents, ni même sur celles des habitants de son village avant ce jour pour une raison tout simple : ils étaient ses victimes, elle avait été leur bourreau.

Elle finit par quitter le cimetière. À présent, la galère commençait. Si elle avait facilement trouvé le cimetière, elle aurait plus de mal à trouver quelqu'un qui pourrait la renseigner. Ainsi, lorsque quelqu'un s'adressa à elle alors qu'elle avait le dos tourné, elle se figea sur place.

- Elle avait dit que tu reviendrais, un jour ou l'autre.

Elle s'était retournée. Elle se retrouvait face à une jeune femme d'une vingtaine d'année. Elle était mince, élancée. Elle avait un visage rieur, des traits doux, chaleureux. Ses yeux bleus qui semblait si familier à notre jeune master étaient posés sur elle, la regardaient d'un air compréhensif et compatissant. Cette femme avait des cheveux noirs, coupés courts, un peu rebelles, en parfaite opposition avec sa peau blanche.

- C'est étrange de voir à quel point tu es différente de moi. Tu as l'âme si sombre et si clair à la fois. Mais elle me l'avait dit... Oui. Elle m'a tout raconté. Elle aurait aimé être encore en vie le jour où tu reviendrais, mais l'âge a eu raison d'elle et on ne ressuscite pas les morts comme elle l'a fait.
- Qui es-tu ?
- Miyuki. Je suis ta petite sœur.

Yûki fronça les sourcils. Elle n'aurait pas dû être étonnée, puisqu'à l'époque, sa mère avait survécu à son massacre. Et durant le temps qu'elle avait passé loin de chez elle, sa mère avait largement eu le temps de se reconstruire une vie. Pourtant, elle était surprise. Parce que sa mémoire la trompait, que certaines choses s'effaçaient, qu'elle ne se souvenait même pas du visage de sa mère pour dire si oui ou non il y avait une quelconque ressemblance.

- Je peux t'aider. Mais je dois t'expliquer pourquoi tu as ces crises.

Elle lui faisait signe de la suivre. Et Yûki la suivit.



Dernière édition par Yûki H. Icefield le Jeu 28 Aoû 2014 - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Yûki H. Icefield

avatar

Féminin Messages : 108
Date d'inscription : 01/04/2013

Feuille du Mage
Surnom: Tsuki no Hime
Magie: Solar Magic
Points de Puissance:
875/2000  (875/2000)


MessageSujet: Re: Métamorphoses Mer 6 Aoû 2014 - 15:09





Métamorphoses...




Past... Evanescent past...


Elle était assise dans un fauteuil. Miyuki l'avait guidé chez elle. Sa soeur. L'information n'avait pas encore parcouru tous ses neurones. Son cerveau n'était pas assez reposé pour. Elle attendait simplement les explications de Miyuki, afin qu'elle puisse se délester d'un nouveau poids. Oui, car depuis qu'elle était entrée en ville, elle avait l'impression que le poids de ce qu'elle s'était efforcé de porter sur ses épaules toutes ces années avait doublé, peut-être même triplé.

Miyuki lui avait proposé quelque chose à boire, mais elle n'avait rien répondu. Elle attendait simplement des explications, qu'elle lui explique pourquoi elle avait été capable de tuer des gens, pourquoi elle était comme elle était. Depuis que Miyuki lui avait dit qu'elle savait, tout un tas de questions tourbillonaient dans sa tête, et elle ne pouvait pas être certaine qu'elle obtiendrait tout les réponses qu'elle voulait. Elle avait l'impression qu'elle allait remettre toute sa vie en question, que tout allait dépendre de Miyuki, qui, à ce moment-là, la regardait d'un air encore plus compréhensif qu'au moment de leur rencontre.

- J'ai lu beaucoup de chose dans les livres. Quand je t'aurais tout raconté, alors tu pourras décider si oui ou non tu acceptes mon aide.

La jeune femme parlait si calmement. Yûki ne décelait pas la moindre pointe de colère dans sa voix alors qu'elle avait toutes les raisons du monde pour lui en vouloir, la détester, la haïr et même vouloir sa mort. Et pourtant, elle lui proposait de l'aider, elle se montrait compréhensive. Elle lui rappelait quelqu'un. Quelqu'un qu'elle avait abandonné un an après avoir de nouveau perdu la tête.

« Sora... »

Elle fronça les sourcils. L'image de la femme lui revenait en tête. Et mis à part les yeux bleus, Miyuki aurait pu être son portrait. Elle savait que beaucoup de choses concernant sa famille lui échappait, parce qu'en voulant la protéger d'elle-même, elle avait établi une grande distance. Mais se pourrait-il que...

- C'était la soeur de Papa. D'où la ressemblance. Mais j'ai pris les yeux de Maman, comme toi.

Elle déglutit avec peine et se contenta de hocher la tête lorsque Miyuki lui demanda la permission de commencer. La jeune femme parlait posément, sans se douter de la nervosité qui gagnait progressivement notre reine des fées, habituellement si indifférente.

« Tu dois savoir que tu n'étais coupable de rien. Tout ce qui est arrivé n'était pas ta faute. C'est l'un des risques à courir lorsqu'une grande énergie magique naît dans un corps trop petit. Ton corps aurait dû être détruit, mais c'est le sort que t'as lancé Maman à ta naissance qui t'as sauvé à ce moment-là. Sa magie était tiré du pouvoir de la lune, à l'opposé de ta magie qui est celle du soleil. Tu ne te sers pas de cette magie, oui, parce que Maman l'a changé en te ramenant à la vie. Je n'ai pas vraiment compris comment elle s'y est pris. Elle t'a emmenée aux Cascades et a plongé ton corps dans l'eau. Comme tu es née une nuit de pleine lune, sa puissance était au maximum et elle croyait dur comme fer aux superstitions qu'il y avait autour des Cascades. Contre toute attente, son sort de soin a été efficace et t'as rendu le souffle. Mais Maman savait que rien ne serait plus pareil, parce qu'on ne ramène pas les morts... Ou plutôt les presque morts dans ton cas. Il y avait toutes les chances que tu aies des effets négatifs. Maman le savait mais elle a quand même pris le risque. Dans ton cas, l'effet négatif a été la création d'une part obscure. Et lorsque tu as souhaité la mort de tout le monde parce que ta louve était morte, cette part s'est réveillée et a exaucé ton souhait. »

Elle était restée silencieuse. En fait, elle ne savait plus quoi penser. Elle avait toujours cru que tout venait d'elle, qu'elle avait un problème. Que si elle était entrée à Fairy Tail sur les conseils de Sora, c'était parce que cette dernière lui avait affirmé qu'elle trouverait la solution là-bas, qu'elle finirait par se débarrasser de son problème avec le temps. Finalement, c'était seulement pour éviter que tout empire. Si elle avait suivi une autre voie, tout aurait été si différent. Elle ne serait jamais revenue chez elle.

- Je ne m'en débarrasserai jamais n'est-ce pas ?
- Non... Mais tu peux apprendre à t'en servir.
- Comment ?
- Je peux t'aider. Il y a un moyen. Seulement, tu dois être prête à subir des transformations.




Dernière édition par Yûki H. Icefield le Jeu 28 Aoû 2014 - 21:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Yûki H. Icefield

avatar

Féminin Messages : 108
Date d'inscription : 01/04/2013

Feuille du Mage
Surnom: Tsuki no Hime
Magie: Solar Magic
Points de Puissance:
875/2000  (875/2000)


MessageSujet: Re: Métamorphoses Mer 6 Aoû 2014 - 19:20





Métamorphoses...




Appearance can change, but but heart won't...


Miyuki l'avait emmenée aux Cascades. Ces casades qu'elle aimait tant. Là où elle avait rencontré Minoru Takuma. Là où elle venait jouer quand elle était petit. Là où elle se souvenait de toutes les mélodies qu'elle entendait et qu'elle accompagnait au violon. Là où sa mère lui racontait tant d'histoires, tant de légendes. Mais surtout, là où elle avait récupéré son souffle de vie.

Ces cascades qu'elle avait toujours considéré comme un endroit magique emprunt de pureté prenait encore plus de valeur à ses yeux. Beaucoup plus. Même si elle avait l'impression de n'être rien d'autre qu'un monstre, elle devait en grande partie sa vie à la magie de cer endroit. Elle aussi croyait avec ferveur à toutes les légendes qui se transmettaient dans les familles qui vivaient dans les environs depuis la formation des cascades. Bien plus qu'un mythe populaire, c'était une croyance. Des cascades magiques qui possédaient un réel pouvoir.

- Qu'est-ce qui va changer ?

Elle fixait l'eau qui tombait dans un brui assourdissant. Elle n'aimait pas le changement. Mais elle n'en avait pas peur. Ce changement là ne pourrait que l'aider n'est-ce pas ? Alors elle n'en avait pas peur. Elle en était arrivée au point où elle se fichait bien de ce qu'il pouvait lui arriver. Égoïste venant d'un maître de guilde ? Peut-être. Mais avant tout, elle devait protéger ses membres. Sa famille. Elle était prête à remettre sa vie entière à sa soeur, tant que personne d'autre ne risquait de mourir.

- Tout ce que tu n'aimes pas. Ton oeil, tes tatouages, tes crises, et comme je te le disais, ta magie, qui est normalement issue du soleil.
- Ma magie va évoluer ?

Miyuki acquiesça. Mais elle prit vite une expression plus sérieuse. Elle s'approcha de Yûki et défit le noeud de son cache-œil. Puis elle saisit sa main gauche et laissa ses doigts courir sur le cristal qui s'y trouvait et qui luisait intensément. La Tsuki no Hime n'eût pas le temps d'anticiper ce que voulait faire Miyuki que déjà cette dernière  brisait le cristal et poussait Yûki dans l'eau.

Elle hurla un "qu'est-ce que tu fais" étouffé par le bruit de la cascade derrière elle et tomba dans l'eau. Elle se sentait déjà partir. Elle pesta longuement contre Miyuki. Elle était folle. Complètement folle. Avait-elle la moindre idée des risques qu'elle prenait. Non. Et elle n'avait aucun moyen de le lui dire parce qu'elle était déjà loin.

Elle sombrait. L'impression de faire un chute horrible. L'Autre était bien trop puissante pour elle. Plus forte qu'elle, beaucoup plus. Elle n'était que l'image, le maintien. L'Autre était le tréfond de son âme. Sombre. En fait, au fond, elle avait toujours voulu se persuader du contraire, mais le fait était qu'elle était bien moins signifiante que l'Autre en pleine crise. Sinon pourquoi ces crises ?

Elle était dans un endroit sombre, il n'y avait personne d'autre qu'elle. Bientôt, une tâche blanche se détacha de l'obscurité qui régnait en maître. Cette tâche finit par prendre forme et devant ses yeux apparut une femme aux cheveux lilas-argenté. Même si le regard était d'un rouge vif, elle n'eût aucune difficulté à reconnaître la personne en face d'elle : ce n'était autre qu'elle-même.

- Pour une fois, je te rencontre. Tu es si faible. C'est bizarre...
- Pourquoi on se retrouve là toutes les deux ?
- Parce qu'on n'a plus d'énergie magique. Miyuki est en train de s'occuper de nous. Alors le temps qu'elle termine, je te propose quelque chose. Je suis notre démon, mais également ta puissance. Faisons en sorte de cohabiter. Je ne te repousse plus, et tu ne me repousses pas.
- C'est-à-dire ?
- Quand je devrais apparaître, nos yeux seront rouges. Laisse-moi combattre et tu me brideras. Et le reste du temps, je serais là quand tu auras besoin.

Yûki reprit conscience avant qu'elle n'ait put se décider intérieurement. Cependant, lorsqu'elle ouvrit des yeux rouges luisants, tout était conclu.

- C'est d'accord...




Dernière édition par Yûki H. Icefield le Jeu 28 Aoû 2014 - 21:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Yûki H. Icefield

avatar

Féminin Messages : 108
Date d'inscription : 01/04/2013

Feuille du Mage
Surnom: Tsuki no Hime
Magie: Solar Magic
Points de Puissance:
875/2000  (875/2000)


MessageSujet: Re: Métamorphoses Jeu 7 Aoû 2014 - 12:31





Métamorphoses...




I am... Now and forever.


Ses longs cheveux argent-lilas flottaient à la surface de l'eau. La seule couleur argent qu'ils avaient auparavant n'existait plus. Elle avait les yeux fermés, parce qu'elle n'était pas restée consciente très longtemps. Lorsqu'elle ouvrit de nouveau les yeux, elle avait reprit tous ses moyens. Elle était parcourue de frissons, l'eau s'infiltrait à travers ses vêtements. Quelqu'un l'aidait à se relever alors que son cerveau se remettait lentement en marche. Elle entendit une voix réchauffante qui lui parlait et une voix glacée lui répondre. C'était sa voix.

- C'est terminé. J'ai eu peur que tu ne tiennes pas. Comment te sens-tu ?
- Ça va. Je crois.

Elle sortit de l'eau, fit quelques part aidée de... De...

« Miyuki »

Et puis elle demanda à cette dernière de la laisser, lui disant qu'elle pouvait se débrouiller seule. Elle marcha encore un peu, sans aide. Elle avait changé, elle le sentait. Elle commença par se palper, elle regarda ses mains. Sa main gauche était ornée d'une petite étoile, accompagnée d'un soleil de la même taille, juste à l'endroit où se trouvait le cristal de Sora auparavant. Elle se passa un main dans les cheveux, ferma les yeux un instant, le temps que son cerveau et son esprit se reconnectent pour de bon et lorsque tout lui revint en mémoire, elle retint un cri.

- Merci. Merci beaucoup.
- Tout n'est pas encore fini tu sais. Mais les choses iront mieux.

Elle se sentait plus légère. Oui. Beaucoup plus. Elle n'avait rien oublié de ce qu'elle avait fait, seulement, elle le supportait mieux, bien mieux.

Elle frissonna légèrement. L'air était froid et elle était encore trempée. Mais très vite, elle se réchauffa. Elle avait seulement prononcé deux mots, deux mots qui s'étaient imposés dans son esprit, et elle avait senti une douce chaleur se répandre en elle puis peu à peu, se propager à la surface même, sur sa peau. Sun Aura. Elle était sèche. Complètement sèche. Elle se souvenait. Sa magie elle aussi avait changé. Oui, elle avait trouvé sa magie, celle qu'elle aurait dû apprendre, celle qui avait été transformée. La Solar Magic.

C'était comme si elle l'avait toujours connu. Que cette magie avait toujours été en elle. Et pour cause, les sorts utilitaires lui venaient naturellement. Ceux qu'elle utilisait avec le Black Moon Light s'avéraient être si différents avec la Solar Magic. Elle prenait plaisir à embraser un doigt, sachant que ce feu n'avait qu'une seule origine. Elle s'amusait à transformer sa flamme en agissant sur son seul champ magnétique. Oui... Tout était si naturel à présent.

- Pour ta magie, tu as fait le travail seule. Pendant ta crise, tu as déchainé tes sorts en Sky Light, et voilà le résultat.

Elle fit disparaître sa flamme. Pendant sa crise... Plus jamais elle n'aurait à en craindre. Elle s'était mise d'accord intérieurement avec l'Autre. Elle n'avait plus peur. Elle n'avait plus cette impression d'être un danger permanent, une bombe prête à exploser à n'importe quel moment, un monstre. En fait, elle se sentait être... Quelqu'un et pas quelque chose, tout simplement.

Elle aurait voulu sourire à cette pensée, mais ses lèvres refusèrent de s'étirer, comme si son visage était figé. Sa voix glaciale s'opposait à la voix chaude de sa soeur, mais elle ne savait parler autrement. De ce côté-là, rien n'avait changé. Seulement, lorsqu'elle se pencha sur l'eau pour observer au mieux son reflet, quelque chose d'humide roula sur ses joues pour aller finir sa course dans l'eau. Quelque chose qu'elle n'avait plus produit depuis des années. Des larmes.

L'étoile avait disparu. Il ne restait plus rien de ce tatouage qu'elle détestait sur son visage. Plus rien du tout. Par reflexe, elle passa ses doigts sur son visage, et son cache-œil se détacha seul. Elle découvrit un oeil bleu, identique à son oeil droit. Elle souleva ses paupières, bougea ses yeux de gauche à droite, de droite à gauche et de nouvelles larmes roulaient encore. Elle eut ensuite l'idée d'embraser ses doigts, pour vérifier une dernière chose. Et comme elle s'y attendait, ses yeux virèrent au rouge. Elle n'eut pas besoin de poser la question pour savoir que ce serait toujours comme ça. Après tout, elle avait fait un accord. Mais cette fois, elle se disait qu'elle n'aurait aucune crainte si quelqu'un voyait ses yeux. Parce qu'il n'y avait plus le moindre risque de lancer un sort dévastateur.

Elle resta quelques temps encore avec Miyuki, pour la remercier et lui tenir compagnie. Elle avait refusé qu'elle lui explique ce qu'elle lui avait fait. Elle ne ressentait pas le besoin de le savoir. Lorsque Yûki se rendit ensuite à la gare pour le chemin du retour, les séparations furent difficiles pour les deux jeunes femmes. Dans le train, la reine des fées pensa à ce qui lui était arrivé et planifia déjà une prochaine visite. Et elle sombra ensuite dans un délicieux sommeil, des plus calmes qu'ils soient.

Lorsque le train arriva à Magnolia et qu'elle se rendit d'un pas décidé à Fairy Tail, elle était emplie d'une détermination nouvelle. Elle avait poussé les portes de la guilde, elle était prête à assumer ses fonctions pour de bon, elle était prête à se battre contre les guildes ennemies. Elle avait une raison toute simple. À présent, elle savait qu'elle était...

- Yûki Hope Icefield, maître de Fairy Tail.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Métamorphoses

Revenir en haut Aller en bas

Métamorphoses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cours 1 " La métamorphose ".
» Annés 1 à 3 - Cours n°2 : Les métamorphoses Inter-matériaux
» [Test de février] MÉTAMORPHOSES
» MYTHOLOGIE CELTIQUE
» Les métamorphoses d'Io - BD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Fiore Nord-