FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Flame Honotora

avatar

Féminin Messages : 2053
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : Dans une prairie fleurie 8D

Feuille du Mage
Surnom: Tiger Blade - [Rapunzel]
Magie: Maîtrise des Flammes
Points de Puissance:
157/1700  (157/1700)


MessageSujet: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Dim 10 Aoû 2014 - 21:10



Je continue de te chercher...
Feat Damon Fearless


Pourquoi étais-je venue ici ? Etait-ce volontaire ? Ou alors étaient-ce mes pas qui m'avaient guidée dans ce lieu, pendant que mon esprit tentait vainement de rassembler ses éclats, éparpillés un peu partout dans le brouillard de ma volonté ? Une petite voix me souffla dans l'oreille : Et pourquoi pas les deux ? ... Pourquoi pas, hein... Je ne savais plus vraiment ce que je faisais ces derniers temps. Ma présence dans ce lieu en était l'illustration parfaite. Ma conscience refusait d'accepter les derniers événements, et elle me murait contre mon vouloir dans une bulle, emprisonnée dans le passé. La petite voix se manifesta à nouveau : Contre toi-même ? En es-tu vraiment sûre ? Non. Je n'étais sûre de rien de toute façon. Pourquoi ? Je ne savais pas. Je ne savais plus. Ai-je au moins su ? Probablement pas.
Depuis mon arrivée à Wave Stream, les mots que j'avais prononcé se comptaient sur les doigts d'une main. Je me réfugiais dans un mutisme, ou plutôt, dans un monde intérieur, pour me protéger du vrai, de la réalité de l'extérieur. J'avais peur de voir ce qu'il m'attendait dehors, les choses horribles qu'on me forcerait à croire. La petite voix resurgit une fois de plus : Pas à croire. A accepter. Non... Non !... Non ? Je niais en bloc tout ce que cette intruse tentait de me faire entendre, même si je savais parfaitement qu'elle avait raison. Je m'obstinai à l'ignorer, toutefois, je sentais que mes barrières ne tiendraient pas éternellement. Oui... Maintenant je pouvais dire pourquoi je me trouvais ici... C'était elle, cette raison qui essayer de me faire émerger. Elle m'obligeait à voir la réalité en face. Elle me confrontait directement avec cette vérité que je fuyais désespérément.
Sa chambre était vide. Sa présence, presque effacée. Pourtant, malgré mon état d'égarement préoccupant, je n'avais pas hésité. Pas de doute possible, c'était celle-là, c'était sa chambre. D'où venait cette certitude, je n'en savais rien. Peut-être son odeur flottait-elle encore dans la pièce, ou bien sentais-je les traces de sa chaleur. Je me trouvais incapable de le dire. La petite voix dans ma tête revenait, inlassablement, ne me laissant aucune seconde de répit. "Tu le vois non ? Il n'y a personne. Il n'y aura plus personne ! Plus celle que tu attends du moins..." Je ne l'écoutais pas. Je ne le voulais pas. Un "non" perpétuel tournait en boucle dans mon esprit, ce refus catégorique qui m'entraînait vers le fond, où je souhaitais peut-être me jeter corps et âme. "Pour le retrouver ?" Je voulais lui crier de se taire, la chasser loin de moi. Mais c'était impossible. Car cette voix qui me tourmentait autant... C'était la mienne.
D'un pas fantomatique, je m'approchai de la fenêtre, et l'ouvris en grand. Le vent frais venant de l'onde enveloppa mon visage et s'engouffra dans ma chevelure. Je fermai les yeux, et des images s'imposèrent d'elle-même. Une plage. Des rochers. La lune. Un baiser. Une traînée humide courut sur ma joue, pour finalement s'écraser sur ma main, posée sur le rebord de la fenêtre. Je sentais que la petite voix voulait intervenir, aussi je la devançai. Je sais. Je le sais très bien. Il ne reviendra plus... Ren est mort.


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°







Merchiiii Namida >w<
♥️ Mon tableau ♥️ Mon bébé ♥️

J'ai un magnifique bouquet de 48 roses. Merci les gens ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Mer 13 Aoû 2014 - 23:10



Je continuerai à te chercher
Feat Flame Honotora

Damon avait passé une bonne partie de sa journée dans sa chambre. Une bonne partie parce qu'il était sorti pour se trouver de quoi manger et prendre un bol d'air. À Wave Island, tout était horriblement calme, et ce calme étrange avait pris le jeune homme au point qu'il avait passé une journée en étant presque amorphe. Pour se réveiller, il avait été marcher un peu, il avait tenté d'occuper Astra comme à son habitude.

Mais les faits étaient là. Depuis la déclaration de guerre d'Aaron, puis le passage du mage du Conseil qui avait annoncé la mort de Ren, le mage de rang S n'était pas décédé, mais Wave Stream tout entière. En tout cas aux yeux de Damon. Si lui se remettait peu à peu des récents événements – et il pouvait remercier son indifférence pour cela – ce n'était absolument pas le cas de tous. Enfin, lui-même n'en menait pas large : même s'il se sentait mieux sur le plan mental, niveau physique il se négligeait assez ; ses cheveux n'était pas coiffés, contrairement à ses habitudes, et ressemblaient à une crinière de lion désordonnée. Il pouvait remercier sa faible pilosité sans quoi il se serait retrouvé avec une barbe de plusieurs jours.

Une raison toute simple à cette négligence : il n'avait pas envie. Tout lui paraissait anormal, ennuyeux. Même s'adonner à sa contemplation dans une glace lui paraissait anormal. Et il s'énervait lorsqu'il comprenait pourquoi il se laissait aller ainsi : Ren était mort, cette nouvelle avait tué tout le monde. Même lui.

- Tu devrais peut-être faire un tour dans sa chambre, comme les autres ?

Il n'avait rien répondu mais s'était néanmoins levé, pour aller se doucher, laver ses cheveux qu'il avait laissé relâchés sur ses épaules, une serviette en dessous pour ne pas tremper son dos nu. Et lorsqu'il eut enfilé un pantalon et des chaussures, il y était allé. Dans la chambre de Ren.

Lorsqu'il vit la porte entrouverte, Damon fronça légèrement les sourcils. Il aurait aimé être seul dans la chambre. Pourtant, il ouvrit la porte en grand et s'appuya contre le cadre.

« Honotora... »

C'était la nouvelle. Damon avait eu le temps de l'observer. Elle avait été dévastée par la nouvelle plus que qui contre. Ainsi, Damon préféra jouer franc jeu avec elle.

- Je suis désolé...



°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Mes sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas

Flame Honotora

avatar

Féminin Messages : 2053
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : Dans une prairie fleurie 8D

Feuille du Mage
Surnom: Tiger Blade - [Rapunzel]
Magie: Maîtrise des Flammes
Points de Puissance:
157/1700  (157/1700)


MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Dim 17 Aoû 2014 - 16:07



Je continue de te chercher...
Feat Damon Fearless



- Je suis désolé...

A l'entente de ces trois simples mots, mon corps fut pris d'un brusque sursaut, et je faillis lâcher un cri de surprise. Un peu, totalement plutôt, décontenancée, je fis volte-face et avisa un jeune mage de la guilde, appuyé contre l'encadrement de la porte, que je n'avais pas le moins du monde entendu s'ouvrir en grand, comme je la trouvais à présent. Il sortait visiblement de la douche, à en juger par la serviette posée sur ses épaules. Néanmoins, mon esprit s'embrouillait bien trop pour que je puisse faire une déduction de ce genre. A vrai dire, il se trouvait également dans l'impossibilité d'associer un nom à son visage, que la petite voix me jurait avoir déjà vu. En tout cas, la surprise avait eu un effet néfaste sur mon attitude. Je me tenais comme une idiote devant la fenêtre, sans bouger, une main en l'air pour une raison obscure, les yeux écarquillés par son "intrusion". Mon cerveau fatigué n'était même plus capable de former deux phrases qui se suivent. Perdue. Complètement... Et surtout... Pathétique. De quoi avais-je l'air ? Quelle image pouvais-je bien renvoyer aux membres de la guilde qui m'avait prise sous son aile ? Je n'avais même pas l'envie, ni le courage, de chercher la réponse.
Ce n'est qu'ensuite que le sens de ses mots apparut enfin clairement dans mon esprit décidément peu réactif, et trop sollicité à son goût. Il me présentait... Ses condoléances ? Ou bien je délirais encore ? Décidant d'arrêter d'ouvrir et de fermer la bouche comme un poisson rouge, je tentais de rassembler les parcelles de jugement qui flottaient par-ci par-là dans mon brouillard cérébral. Il devait être tout autant touché que moi par... ce tragique événement, que je ne parvenais toujours pas à nommer ? Non ? Alors pourquoi dire ça, comme le ferait une personne totalement extérieur à son cercle de proche ? Je n'étais même pas capable de discerner l'évidence. J'essayais vainement de dissimuler mon affolement suite à mon incapacité de compréhension. La petite voix me criait "Calme toi !", tandis que ma conscience hurlait "Laissez-moi tranquille ! Je ne comprends pas ! Je ne veux pas comprendre !". Une véritable bataille intérieure, que je cachais avec de plus en plus de peine, déchirait, brisait encore plus mon esprit déjà bien touché. Et quand je réussis enfin à calmer mon trouble mental, je croisais les iris dorés du mage qui attendait toujours une réaction de ma part.

- Les excuses ne le feront pas revenir.

Je compris le sens de ce que je venais de dire au moment où les syllabes se libéraient de mes lèvres. Comment avais-je pu dire ça ? Comment avais-je pu seulement le penser ? Je ne me rendais même plus compte de mes vraies pensées. Etais-je à ce point irrécupérable ? Ca en avait tout l'air en tout cas. Trop honteuse de mon relâchement haineux, je baissais les yeux, retenant le surplus d'émotion qui commençait à déborder de nouveau. La pièce toute entière était placée sous le règne du silence. Même la petite voix dans ma tête s'était tue, au moment où j'aurais eu le plus besoin d'aide, où je voulais l'entendre. Je sentais le poids de la honte peser sur mes frêles épaules. Si je n'agissais pas vite pour m'en débarrasser, j'étais certaine de m'écrouler sous cette charge, en plus des autres que je m'étais auto-obligée à porter. Alors, d'une voix bégayante, tremblotante et peu sûre de moi, je tissais maladroitement une phrase d'excuse :

- Je... Désolé. Ce n'est... Je ne sais plus trop ce que je dis.


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°







Merchiiii Namida >w<
♥️ Mon tableau ♥️ Mon bébé ♥️

J'ai un magnifique bouquet de 48 roses. Merci les gens ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Dim 21 Sep 2014 - 10:51



Je continuerai à te chercher
Feat Flame Honotora

La rousse avait l’air complètement paumée. Elle avait sursauté lorsqu’elle avait entendu la voix de Damon, comme si elle était venue dans la chambre en criminel, ou en espion et qu’il ne fallait pas qu’on la voit. Le jeune homme fixa un instant sa main en l’air, arquant un sourcil puis il chercha à croiser enfin son regard. Il ne devait pas y avoir plus détruite qu’elle à Wave Stream, le mage astral en était persuadé. Ainsi, il lui avait paru normal de lui présenter ses condoléances. Il avait hésité à s’avancer un peu, mais il était finalement resté à sa place. Si les choses devaient mal tourner ou l’énerver, il pourrait repartir aussi vite qu’il était arrivé.

La jeune femme mit un certain temps à répondre à Damon, et lorsque la réponse arriva, ce dernier ne put s’empêcher de froncer les sourcils. Les excuses ne le feront pas revenir ? Qui ne le savait pas ? Avait-il l’air d’un parfait abruti ?

« Non ? Vraiment ? rétorqua-t-il assez sèchement. Je l’aurais jamais deviné tiens.

Ce n’était pas comme si il avait vu des gens mourir sous ses yeux, non pas du tout. Il était plutôt bien placé pour savoir que rien ne faisait revenir les morts. Si elle voulait s’en prendre à quelqu’un et cracher son désespoir, elle n’était pas tombée sur la bonne personne. Damon n’était absolument pas d’humeur à jouer l’empathique ou le compatissant.

Le mage astral se tourna, alors que la rousse baissait les yeux, appuyant son dos contre le cadre de la porte. Il lâcha ensuite un soupir, et resta silencieux un moment. Que pouvait-il dire de toute façon ? Il était venu dans la chambre sur un coup de tête, ne s’attendait pas à trouver quelqu’un, et même s’il n’y avait eu personne, il n’avait pas la moindre idée de ce qu’il aurait fait. Il voulait juste… Non, il n’en savait rien en fait. Il savait qu’il pourrait passer ce cap facilement. Perdre quelqu’un de proche, s’il pouvait dire, c’était du déjà vu pour lui. Et il s’en était remis, il avait accepté la fatalité. Peut-être devrait-il juste essayer d’apporter son aide à Honotora, tant qu’il était là. En espérant qu’ils se comprennent.

« Je... Désolé. Ce n'est... Je ne sais plus trop ce que je dis. »

Il tourna la tête vers elle. Elle devait avoir l’esprit complètement embrouillé. Avec ce décès, le retournement de sa guilde… Tout un tas d’éléments qui se succédaient. Mais dans des cas comme ceux-là, il fallait à tout prix se reprendre, ne pas se laisser abattre. C’était la pire des choses à faire.

« Pas la peine de t’excuser. T’es perdue, et je te comprends. Mais tu sais quoi ? T’es pathétique. Pourquoi tu te laisses abattre comme ça ? »

Revenir en haut Aller en bas

Flame Honotora

avatar

Féminin Messages : 2053
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : Dans une prairie fleurie 8D

Feuille du Mage
Surnom: Tiger Blade - [Rapunzel]
Magie: Maîtrise des Flammes
Points de Puissance:
157/1700  (157/1700)


MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Mar 30 Déc 2014 - 20:59



Je continue de te chercher...
Feat Damon Fearless


Mes yeux vagabondaient dans tous les recoins de la pièce, comme si, au moindre arrêt, au moindre contact visuel, ils se réduisaient en un tas de cendres. Toute mon agitation, toute ma nervosité... en venait à me donner mal à la tête. Les informations, les souvenirs, les sons, les images... Tout se mettait à tourner dans mon esprit, dans une folle danse que j'étais incapable de suivre. Quant au jeune mage de Wave Stream... L'idée de lever la tête dans sa direction ne me paraissait même pas acceptable. Je ne savais plus trop ce que je devais ressentir. De la honte ? De la tristesse ? Du désespoir ? Du réconfort de ne pas me trouver totalement seule ? Tout se mélangeait dans mon esprit, et la simplicité se changeait en complication extrême. C'est ainsi que fonctionne un esprit tourmenté. Un esprit qui s'inflige ses propres souffrances.
"Et lui ? Que fait-il ici ? Tu n'as pas le monopole du deuil."
La petite voix revenait à la charge, accusatrice, sermonneuse, comme dénuée de pitié. Pourtant, ses propos n'en était pas dénués de sens pour autant. La question qu'elle avait soulevée... Elle n'avait pas traversé ma brume cérébrale une seule seconde. Et à présent que j'y réfléchissais, je prenais conscience de mon ignorance. Il était membre de Wave Stream, tout comme moi. Néanmoins, je ne le connaissais pas, même de nom. Je ne pouvais pas dire à quel degré il avait été affecté par la mort de Ren. Et ce constat s'appliquait à... toute la guilde, exceptée à Groundswell. La réciproque devait sûrement s'appliquer... Pour eux, je n'étais qu'une furie détruite en provenance d'une guilde noire nouvellement proclamée. Pas très glorieux... Et je me permettais de relâcher mon mal-être sur l'un d'eux ? ... J'avais dû mettre en colère mon interlocuteur, et cela en moins de deux phrases...
"Dis plutôt que tu refuses l'idée de t'intégrer dans une nouvelle guilde... Dans une nouvelle famille."
Peut-être... Je sais pas... Je sais plus... Je n'ai sûrement jamais su...
Vraiment, je suis...

- Pas la peine de t’excuser. T’es perdue, et je te comprends. Mais tu sais quoi ? T’es pathétique. Pourquoi tu te laisses abattre comme ça ?

... Pathétique. Mon état, résumé en un seul mot. Moi qui toute ma vie avait mis un point d'honneur à paraître forte en toute occasion... J'inspirais la pitié. Les convictions de toute une existence... Réduites à néant. Si le désespoir était une magie, son détenteur gouvernerait le monde. Il transforme les gens, il les détruit, les réduit à l'état de loques humaines, les rabaissant plus bas que terre.
Un sourire discret naquit sur mon visage terne. Un sourire à l'image de mon être... Pathétique. Un de ceux qui apparaissent dans un élan de douleur, par un réflexe nerveux. Il s'agit peut-être d'un réflexe de protection... Notre corps se forcerait à sourire, pour se tromper lui-même, et installer un semblant de bonheur. Je pourrais me contenter de cela... Je pourrais laisser mon corps faire le boulot à ma place... Pourtant... Pourtant... Je n'en ai pas envie. Mon orgueil, si profondément enfoui, quelque part dans les ténèbres de mon âme... Il repointait à la surface, m'éclairant des lumières de mon ego. Ainsi, c'est comme cela que je me relèverais ? Par orgueil ? ... Pourquoi pas.
En réponse à ma faible résolution, je relevais mon menton, et plantai mon regard orangé dans celui doré du jeune homme à l'autre bout de la pièce. Je m'efforçai d'étirer mon sourire, mais je parvins seulement à le muer en un sourire en coin résigné.

- Oui... Je le suis. Mais pour se battre, il faut une raison. Et malheureusement, je peine énormément à en trouver ne serait-ce qu'une seule...

Mon regard se fit mélancolique. Mes paroles m'attristaient moi-même. Toutefois, j'avais volontairement occulté un détail. Effectivement, ma raison de combattre restait un mystère pour moi pour le moment... Mais je ne la cherchais pas... Je n'en avais pas la force.
"Bien sûr que si. Tu n'as juste pas envie."
Depuis que j'étais née, j'agissais par envie. Et même maintenant, quand je me trouvais à devoir agir de manière urgente pour moi-même, ce principe s'appliquait. Qui sait ? Peut-être que j'en mourrais. Néanmoins, je connaissais une raison à écarter d'office. Rien qu'à y penser, mes sourcils se fronçaient, et mon regard se faisait plus dure. J'avais beaucoup réfléchi à cette alternative, et j'étais parvenue à la conclusion que je ne devais jamais suivre la voie qu'elle m'indiquait. J'avais puisé dans toute ma résolution pour chasser mon envie de cette solution.

- Pourtant, je suis sûre d'une chose... Je refuse de me battre par vengeance.


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°







Merchiiii Namida >w<
♥️ Mon tableau ♥️ Mon bébé ♥️

J'ai un magnifique bouquet de 48 roses. Merci les gens ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Mer 25 Fév 2015 - 15:53



Je continuerai à te chercher
Feat Flame Honotora

Damon n'avait pas bougé, toujours appuyé contre l'encadrement de la porte. Il croisa les bras et soupira. C'était lui que reprochait aux autres de faire pitié à présent. Cela lui paraissait assez ironique. Ironique dans la mesure où il se savait particulièrement pitoyable lui aussi. Mais les raisons n'étaient pas les mêmes, quoique, il y avait toujours la mort, une amie de longue date, au centre des chacun de ces histoires.

Il observa Honotora un moment et détourna le regard. La mort était le point commun de tous, et on ne pouvait pas en connaître les effets tant qu'on y était pas confronté. Même la vie la plus misérable paraît des plus idylliques à côté du chaos que laisse la Faucheuse après son passage. Elle divisent les gens en plusieurs catégories : il y a les insensibles, ceux qui ne sont même pas touchés, ceux qui n'ont pas de cœur, il y a ceux qui sont blessés, meurtris mais qui gardent tout pour eux et ne veulent rien laisser paraître, comme Damon, et puis il y a ceux qui sont dévastés, et qui n'ont pas la force de tout contenir, ils n'ont pas cette force, cette carapace que d'autre ont réussi à se forger, ils sont détruit, pour une raison tout simple...

« Tu l'aimais n'est-ce pas ? »

Aimer pouvait être une force. Mais à l'instant ou la mort passait, aimer devenait une faiblesse. C'était une chose que Damon ne pouvait oublier, gravée dans sa tête comme un credo. Toute sa vie, il avait fait en sorte de ne plus aimer, parce qu'aimer détruisait aussi facilement qu'il pouvait apporter le bonheur. Et plus on aimait, plus les dégâts étaient terribles. C'était peut-être horrible à penser, mais pour se protéger, Damon avait été contraint de se forger une carapace imperméable à l'amour. Bien qu'aujourd'hui, il y ait au moins deux failles. Il savait combien c'était douloureux de perdre un être cher. Quelqu'un à qui on s'était attaché et qui disparaissait de notre vie comme le vent soufflait un grain de sable. On avait le choix entre se sentir coupable, parce qu'on se persuadait qu'on aurait pu faire quelque chose pour empêcher le pire, ou chercher les coupables pour se venger. Mais cette option était sans aucun doute la pire de toute. La vengeance...

« Te battre par vengeance est la pire chose que tu puisses faire, je te le dis en connaissance de cause. Mais dis-toi que tu as déjà une raison de te battre. Tu ne la vois pas encore, mais une fois que tu auras reprit tes esprits, tout t'apparaîtras clairement. »

Oh oui, la vengeance était le pire choix qui puisse exister. Elle emplissait le coeur des gens d'une part obscure, et poussait au pire, à tuer. Et on ne se sentait pas mieux lorsque cette vengeance était accomplie, au contraire, c'était la culpabilité, le premier choix, qui vous envahissait, et on vivait avec des regrets le restant de sa vie. Damon avait éprouvé une sorte de soulagement lorsque Honotora avait affirmer qu'elle ne se battrait pas par vengeance. Ça l'aurait probablement détruit plus encore par la suite.

« Tu peux me dire un truc ? demanda le mage astral. Qui t'es ? Pour toi, pour nous tous ? Une pauvre petite chose faible, chétive ? Alors tu mérites même pas d'être dans cette chambre. »

Damon était dur, il le savait. Il n'avait pas l'habitude de peser ses mots, peu importait la situation. Mais il espérait que la rousse allait se réveiller et arrêter de se morfondre. S'il y avait bien une chose qu'il avait retenue, c'était qu'avant même de trouver sa propre raison de se battre, il fallait rester fort pour ceux qui étaient morts.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Mes sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas

Flame Honotora

avatar

Féminin Messages : 2053
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : Dans une prairie fleurie 8D

Feuille du Mage
Surnom: Tiger Blade - [Rapunzel]
Magie: Maîtrise des Flammes
Points de Puissance:
157/1700  (157/1700)


MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Ven 24 Avr 2015 - 23:54



Je continue de te chercher...
Feat Damon Fearless


En face de moi, toujours adossé au chambranle de la porte, le mage aux cheveux rougeoyant poussa un long soupir. La question de la raison de ce geste me traversa bien l'esprit, mais je me rendis compte que, tout compte fait, je n'y portais pas d'importance. Je me fis toutefois violence pour ne pas faire retomber mon regard, et me décidai à étudier son expression. Avant, j'avais continuellement cette manie. Etudier ce que la figure d'un individu pouvait transmettre. Beaucoup de gens se trahissaient par un rictus, un tic, une expression mal dissimulée. Observer était devenu un passe-temps, et souvent un moyen de prévention. Un jugement d'avant-garde, pour classer la personne dans la catégorie "abordable" ou non. Cette habitude s'était d'ailleurs renforcée suite à mon entrée à Thunder Light. En effet, Master Celcius portait une attention particulière à la collecte d'informations. Il avait appris à chaque membre de sa guilde qu'elles pouvaient se changer en armes redoutables, et qu'elles étaient souvent décisives pour une victoire. Thunder Light... Master Celcius... Non. Il n'avait plus rien d'un "Master". Il avait laissé tomber ses chers enfants. Il les avaient mis en danger. Sentant la tristesse et le ressentiment gonfler au fond de ma gorge, je me mordis la lèvre inférieure, laissant toutefois une petite grimace se dessiner. Ressasser cette trahison, dans cette chambre qui plus est, n'allait pas m'aider, au contraire. Elle allait souiller le souvenir que la pièce renfermait. Ce souvenir si précieux, si doux... Et si douloureux à la fois.

- Tu l'aimais, n'est-ce pas ?

Cette question me décontenança un peu. Une envie de ricaner me prit soudainement, mais je ne voulais pas offenser le mage. Déjà, je sentais très bien que ça ne lui aurait pas plu, mais également que ses mots tenaient plus du commentaire que de la question. Pour appuyer ses dires, je me contentai simplement de hocher la tête, avant de me détourner vers la fenêtre ouverte. Je me penchais en avant, posant les coudes sur le rebord, afin de sentir le vent et l'odeur de la mer. Mon regard se perdit sur la grande étendue bleue qui s'étalait devant mon regard. Je posai un regard mélancolique sur le paysage que Ren avait contemplé durant des années, de sa fenêtre. Pendant un instant, j'eus l'illusion de le sentir derrière moi, affichant le sourire que j'affectionnais tant. J'imaginais son odeur et ses bras m'envelopper... Mais je savais que tout cela n'était qu'un produit de mon imagination. J'étais juste seule, sans sa chaleur. Je sentis un picotement désagréable courir dans ma paupière, mais je passai rapidement ma paume pour essuyer les naissances de larmes avant qu'elles ne se propagent. Toute ma vie, je m'étais refusée à pleurer devant quelqu'un. Ce principe avait été bafoué le jour de mon arrivée à Wave Stream, et je m'étais jurée de ne pas faillir une fois de plus.

- Te battre par vengeance est la pire chose que tu puisses faire, je te le dis en connaissance de cause. Mais dis-toi que tu as déjà une raison de te battre. Tu ne la vois pas encore, mais une fois que tu auras repris tes esprits, tout t'apparaîtra clairement.

En connaissance de cause, hein... Le mage devait traîner un lourd passé lui aussi pour avoir connu la vengeance, et en avoir fait les frais. Je refusais l'idée même de vengeance. Pourquoi ? Parce qu'une fois la vengeance effectuée, il ne restait plus rien. Elle était également très longue, car elle entraînait une réplique adverse, qui nous enfermait dans un éternel cercle vicieux. Une fois sorti de ce cycle infernal, on était vidé de toute énergie vitale et morale. La vengeance nous prenait tout, plus qu'autre chose. De plus, je l'avais toujours jugé contraire à mon sens de l'honneur. Ces principes, que je tenais de mes parents ou que je m'étais dictée de façon autonome, étaient ancrés dans mon être à tel point que même dans mon état actuel, ils aiguillaient ma conduite... Mais vers quoi ? Pour quoi devais-je me battre ? Pour qui ? Dans quel but devais-je déployer mon énergie et ma force ? Le jeune homme avait beau me dire que j'en avais déjà une, je ne parvenais pas à en prendre conscience. Ni même à la soupçonner. De plus, c'était peut-être vrai que j'étais aveuglée et que reprendre mes esprits me permettrait de découvrir cette raison qui m'échappait, mais... C'était d'autant plus vrai qu'il me fallait cette motivation de combat pour sortir de ma brume et de mon égarement. La situation était bloquée.

- Tu peux me dire un truc ? Qui t'es ? Pour toi, pour nous tous ? Une pauvre petite chose faible, chétive ? Alors tu mérites même pas d'être dans cette chambre.

Légèrement surprise par les mots et le ton de mon camarade de guilde, je me redressai et me tournai vers lui, les yeux un peu écarquillés. Il me fallut quelques instants pour assimiler sa critique. Pourtant, sa question tombait sous le sens, et, à vrai dire, j'aurais dû me la poser bien avant. Qui étais-je ? Pas simplement un nom et un prénom. Pas simplement une fonction. Pas simplement un physique. J'étais avant tout un comportement. Etait morte à présent la Flame Honotora énergique, fière et impulsive, qui faisait parler d'elle malgré le vœu de Thunder Light à rester dans l'ombre. Mais par quoi avait-elle été remplacée ? Et la question était bel et bien "par quoi", et non "par qui". La "pauvre petit chose faible" me correspondait bien à cet instant, je me devais de l'avouer. Pourtant, je refusai encore de croire que j'étais devenue chétive. Mon corps ne demandait qu'à se relever, à se battre. Toutefois, il manquait le carburant, l'étincelle, qui mettrait la machine en marche. Voilà tout ce que mon corps attendait. Ma raison de combattre. On en revenait toujours au même point.
Finalement, mes pensées se dirigèrent vers l'ancien propriétaire de la chambre dans laquelle je me trouvais. Comparé à lui, je me comportais comme une moins que rien, une lâche, une morte-vivante. Ma force et ma combativité étaient cachées au fond de moi, mais cela ne changeait rien au fait que j'étais passive. J'étais indigne de sa volonté, de son souvenir.

- Non, seulement, je ne le mérite pas, mais en plus, je me fais du mal. Pourtant... J'ai peur qu'il s'efface de ma mémoire.

Un léger rictus se dessina sur mes lèvres, comme un rire cynique et blessé. Cette douleur que je m'infligeais... J'avais l'impression de la graver dans mon être, et qu'ainsi, je pourrais y assimiler le souvenir de Ren. Néanmoins, je me rendais bien compte que c'était ridicule. Comment pourrais-je l'oublier ? En vérité, cette crainte était née après de nombreux "et si ?", et un doute pernicieux s'était insinué dans mes veines. Je connaissais la cruauté du temps, qui nous marquait à vif et qui effaçait notre mémoire. Oui, j'avais peur que mon cerveau gomme l'existence de Ren, et surtout, qu'il le remplace par autre chose. J'aurais l'impression de le trahir. Et cette idée m'était intolérable. Je connaissais trop les ravages que pouvait provoquer une trahison. Cette compagne de toujours... Cette malédiction...

- Et... Je crois que je suis quelqu'un qui n'en peut plus de vivre avec la trahison et la tristesse.


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°







Merchiiii Namida >w<
♥️ Mon tableau ♥️ Mon bébé ♥️

J'ai un magnifique bouquet de 48 roses. Merci les gens ♥️


Dernière édition par Flame Honotora le Mer 29 Juil 2015 - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Lun 6 Juil 2015 - 0:49



Je continuerai à te chercher
Feat Flame Honotora

Le mage à la chevelure de feu observait intensément la jeune femme en face de lui, toujours à la même place dans la pièce, lui dans l'encadrement de la porte, elle à l'opposé, près de la fenêtre. De toute évidence, elle avait eut la même idée puisqu'elle le fixait elle aussi. A voir la façon dont évoluait l'expression faciale de la jeune femme, Damon n'eut aucun mal à dire que les pensées qui lui traversait l'esprit devait être relatées à quelque chose de répugnant, dégoûtant, la trahison de Celsius en somme. Une trahison si soudaine... Damon avait toujours trouvé ce type louche, pourtant, il n'arrivait pas à s'ôter de la tête l'idée que ce revirement de situation soit bien trop louche pour qu'on ne se penche pas dessus. Enfin, ce n'était que ses impressions, et là n'était pas la question. Le mage astral passa une main dans ses cheveux encore humide et finit par s'avancer dans la pièce. Il se dirigea vers la fenêtre, imposant sa grande taille à la rousse, et l'ouvrit avant de s'appuyer contre le rebord, observant le décor extérieur. Un peu d'air ne ferait de mal à personne.

Damon ne savait pas trop quoi penser de cette fille. Il avait pensé qu'elle serait plus... Battante ? Plus vive, plus forte ? Il ne pouvait pas la blâmer, il devait bien le reconnaître, un décès affectait tout le monde, même la personne la plus insensible. Mais ce n'était pas une raison suffisante pour se laisser aller, pour toute oublier, et se réduire à être une chose plutôt qu'un être. Peur qu'il s'efface ? Ne se rendait-elle pas compte que si elle réagissait ainsi, c'était bien parce qu'elle ne pourrait jamais l'oublier ? Le jeune homme était plutôt déçu. S'il avait bien appris une chose dans sa misérable existante, c'était bien qu'il fallait se relever, toujours et vite. Ren était mort, d'accord. Mais c'était la bonne raison pour s'endurcir et ne pas se laisser aller non ?

« C'est probablement bateau, et je te cacherai pas que c'est pas mon genre de dire ça mais, tu crois qu'il voudrait te voir dans cet état, s'il était avec nous ? Même s'il est pas là physiquement, sa présence emplit encore cette chambre, merde ! Tu le sens pas ça ? Ah non, excuse-moi, toi t'es là à pleurer, à souiller l'endroit de tes larmes, lâcha crûment Damon. »

Il avait toujours eu du mal à croire à ses histoire de présence, de morts qui pouvaient vous voir de l'endroit où ils étaient alors que lui-même ne savait pas où il se trouvait et où ils se trouvaient eux. Pourtant, le jour où il avait remis les pieds chez lui pour la première fois, ils savaient que ses parents étaient toujours là. La vision de la maison l'avait dégoûtée certes, mais il se sentait plus en sécurité dans cet endroit qui puait la mort qu'ailleurs. Pourtant il était le coupable, à la fois l'origine et le responsable du massacre qui avait eu lieu. Il s'était renfermé pendant des jours, des semaines. Et puis il y était allé. Et il avait compris que son comportement ne les ramènerait pas. Ses parents étaient si fiers de ce qu'il était, riaient de son comportement. Et s'il voulait les rendre fiers dans l'au-delà, il devait faire l'effort de vivre. C'était tout ce qu'attendaient les morts, alors pourquoi était-ce si difficile à comprendre ?

« Il a juste besoin que tu vives. Mais t'es encore trop stupide pour le comprendre, murmura-t-il. »

Honotora avait réussi à l'énerver, en faisait revenir dans sa mémoire des choses qu'il avait volontairement emmurées. Mais d'un autre côté, comment pouvait-il l'aider – en supposant qu'il veuille vraiment l'aider – s'il ne se servait pas de son expérience personnelle ? Ne quittant pas l'horizon de son regard de braise, il écouta d'une oreille la voix de la rousse qui faisait de nouveau vibrer l'air dans la pièce. Vivre avec la trahison et la tristesse... Damon eut envie de rire. Mais la situation ne s'y prêtait absolument pas. En outre, il ne voulait pas paraître insensible. Mais pour quelqu'un qui avait connu trahison et tristesse assez longtemps pour en être marqué à vie sans jamais pouvoir en être débarrassé, c'était assez ironique. Il lui arrivait parfois de se demander ce que la plupart des gens donnait comme sens à ces mots. Damon en avait la signification imprimée sur le cœur. Il ne put s'empêcher de lâcher d'un ton plus sarcastique qu'il ne l'aurait voulu.

« T'en a marre ? T'en a marre de vivre avec la vie ? Qu'est-ce qui te retient alors ? »

Il se tut subitement, réalisant à quel point ses mots étaient durs, trop durs pour une fille brisée. Il ne détourna pas les yeux du paysage qu'il observait mais souffla un semblant d'excuse. Son manque de considération finira par lui porter préjudice un jour.

« C'est pas ce que je voulais dire... »


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Mes sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas

Flame Honotora

avatar

Féminin Messages : 2053
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : Dans une prairie fleurie 8D

Feuille du Mage
Surnom: Tiger Blade - [Rapunzel]
Magie: Maîtrise des Flammes
Points de Puissance:
157/1700  (157/1700)


MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Jeu 30 Juil 2015 - 18:26



Je continue de te chercher...
Feat Damon Fearless


Sans que je m'en sois aperçue, le jeune homme avait traversé la pièce pour se poster à mes côtés, et ouvrir en grand la fenêtre. Une brise fraîche et iodée s'engouffra immédiatement, et je dus replacer une mèche de cheveux derrière mon oreille pour ne pas être gênée. J'observai d'un œil distrait mon interlocuteur poser ses coudes sur le rebord de la fenêtre. Et d'un seul coup, son nom s'imposa à moi. Damon Fearless. Je ne savais plus trop où je l'avais entendu, ni l'élément qui m'avait fait m'en souvenir. Je l'avais peut-être retenu en écoutant une conversation... La mémoire s'amuse souvent à jouer de drôle de tour...

- C'est probablement bateau, et je te cacherai pas que c'est pas mon genre de dire ça mais, tu crois qu'il voudrait te voir dans cet état, s'il était avec nous ? Même s'il est pas là physiquement, sa présence emplit encore cette chambre, merde ! Tu le sens pas ça ? Ah non, excuse-moi, toi t'es là à pleurer, à souiller l'endroit de tes larmes.

Encore une fois, la voix de Damon était dure, et il ne mâchait pas ses mots. Sa réplique me fit moins d'effet cette fois, même si je sentais ma poitrine se contracter et mes épaules se ratatiner à son entente. J'avais parfaitement capté le tempérament du mage de Wave Stream, néanmoins, je sentais comme un énervement nouveau dans son ton. J'avais tout gagné... Tout ce dont j'étais capable à présent, c'était d'exaspérer mon entourage. Bravo Flame, bravo.
"Ecoute-le au lieu de continuer à pleurnicher !"
Ah tiens, la revoilà, celle-là... Elle ne m'avait pas manqué... Néanmoins, je suivis son conseil, et reportai mon attention sur les mots de Fearless qui résonnaient encore sous mon crâne. Comment réagirait Ren s'il me voyait ? Rien que d'imaginer la scène, je mourrai de honte. J'avais toujours éprouvé le désir que les personnes chères à mon cœur soient fières de moi, qu'ils me complimentent, qu'ils me voient forte... Plus que je ne le suis vraiment. J'en avais peut-être marre de mentir ?... Nan, le vrai problème, c'était que Ren ne me voyait pas justement. Que j'agisse d'une manière ou d'une autre ne changerait jamais cela. Quant à la présence de l'ancien propriétaire de la pièce ? J'en étais plus que consciente. Je la sentais sûrement plus que Damon. Depuis que j'avais passé la porte, j'avais été enveloppée par les réminiscences de ses passages. Des effluves de sa chaleur corporelle circulaient librement dans l'air ambiant, et j'y étais bien plus sensible que les autres.

- Il a juste besoin que tu vives. Mais t'es encore trop stupide pour le comprendre.

Tiens, il m'insultait maintenant... En temps normal, c'est la meilleure façon de me faire réagir.
"Mais à présent, t'as une poignée de neurones en moins. Espèce de légume."
Voilà. Les insultes et les mots durs ne m'atteignaient plus, à force de m'auto-secouer en vain. Il a juste besoin que je vive ? Mais j'ai besoin d'autre chose, moi ! Oui, je réfléchissais de manière égoïste à présent. Mais vivre pour un mort... Ou plutôt, qu'on attende de moi que je ne meure pas... C'était bien trop abstrait, et pas assez... Motivant ? Et puis, je n'avais aucune intention de mourir. Je refusais de tomber plus bas encore.

- T'en a marre ? T'en a marre de vivre avec la vie ? Qu'est-ce qui te retient alors ?

Sous-entendait-il que la trahison et la tristesse, c'était la vie ? Vision bien pessimiste des choses. Et c'est justement parce que je n'étais pas de cet avis, que je ne songeais pas à mettre fin à mes jours. J'avais au fond de moi ce petit espoir que la Fortune allait me laisser tranquille. Je voulais croire qu'il était possible que la roue du destin tourne en ma faveur. C'était ça que j'attendais. Cependant, je ne souhaitais pas l'expliquer au jeune homme. Ni à lui, ni à personne d'autre. Mes lubies idéalistes, j'avais trop d'amour propre pour les partager.

- C'est pas ce que je voulais dire...

Bizarrement, cette soudaine excuse m'étonna bien plus que tout le reste. Il avait dû penser que ses propos devenaient trop extrêmes. Pourtant, je ne lui en voulais pas le moins du monde. Pourquoi aurais-je éprouvé du ressentiment à son égard ? Il ne faisait qu'être sincère, voire lucide. D'ailleurs, je devais plutôt le remercier. A rester seule dans mon coin à broyer du noir, j'oubliai peu à peu le monde des vivants, avec sa multitude de sensations, et sa divergence d'individus. Damon ne comprendrait sûrement pas ce qui me manquait, néanmoins, il me donnait l'envie de me relever en attendant. Il faut dix fois plus de temps pour se reconstruire que pour se détruire, mais comme pour tout, il faut commencer... Et c'est le premier pas qui est le plus pénible. Je m'approchai de la fenêtre, et lui adressai un petit sourire, un peu plus chaleureux qu'avant.

- Non, ne t'excuses pas. Je sais bien que mon comportement est misérable. Ce que tu me dis, je ne cesse de me le répéter.

Pas très convaincant, j'en convenais. Je grimaçai, pensant à l'efficacité du processus. J'avais toujours détesté les reproches, même si je connaissais leur rôle primordial. J'étais faite comme ça. J'essayai le plus possible d'éviter d'en recevoir, mais depuis quelques temps, je m'en fichais éperdument. Il était peut-être temps que je reprenne mes anciennes manies. Qui sait ? Y a des chances que ça m'aide... Une phrase de Damon remonta dans ma mémoire. Vivre pour Ren... A bien y réfléchir, ce concept me gênait un peu...

- Mais... J'ai toujours trouvé ça glauque de vivre pour les morts. On devrait vivre pour les vivants, non ?

Après tout, en vivant pour quelqu'un, on peut l'aider d'une façon ou d'une autre. Les morts n'ont plus besoin d'aide. Mon regard croisa le grand bâtiment de la guilde. De ma guilde. Ils étaient bien plus agités qu'à Thunder Light. Est-ce que je pourrais me fondre dans cette communauté ? En avais-je envie ? Ou devrais-je me forcer ? Et si je m'attachais à eux, resteraient-ils fidèles et sincères à mon égard ? Chat échaudé craint l'eau froide...

- … C'est peut-être ça mon problème. Je dois avoir peur des vivants.


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°







Merchiiii Namida >w<
♥️ Mon tableau ♥️ Mon bébé ♥️

J'ai un magnifique bouquet de 48 roses. Merci les gens ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Damon Fearless

avatar

Féminin Messages : 98
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille du Mage
Surnom: Shooting Star
Magie: Astral magic
Points de Puissance:
705/1100  (705/1100)


MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Dim 10 Avr 2016 - 18:25



Je continuerai à te chercher
Feat Flame Honotora

Abandonnant son observation de l'horizon, le jeune homme fit volte face, dévisageant Flame du regard, une expression mi neutre, mi on ne sait trop quel mélange de sentiments et d'émotions collée sur le visage. Il la regarda s'approcher de la fenêtre, un sourire léger sur le visage. Est-ce que c'était bon signe ? Peut-être. Ou peut-être pas. C'était au moins le signe de quelque chose. Mais c'était loin de convenir à la Shooting Star qui attendait bien plus comme réaction qu'un simple sourire. Un sourire ne voulait rien dire. Il avait l'habitude des sourires faux, il passait son temps à en adresser. On pouvait tout cacher derrière un sourire. Alors ce n'était sûrement pas un sourire et quelques paroles qui allaient le convaincre de quoi que ce soit.Et puis, Damon se fichait parfaitement de savoir ce qu'il se passait dans la tête de la rousse. Il voulait simplement qu'elle se relève, qu'elle vive, qu'elle arrête de se morfondre. Si elle avait conscience d'être misérable et pathétique, comment pouvait-elle supporter de rester dans cet état ? Avait-elle seulement une idée de ce à quoi elle s'exposait, ce vers quoi elle allait être menée si elle continuait ainsi ? Pourquoi les hommes étaient si stupides ? Pour avoir connu cette tristesse profonde que créait la perte d'un être cher, Damon savait très bien jusqu'où on pouvait aller en se laissant abattre. Et pour quelqu'un comme lui, c'était un terrain particulièrement vil et dangereux, une boucle difficile à briser. On s'y laissait mourir, tout simplement, et se laisser mourir pour des morts, le jeune homme avait bien compris que c'était loin d'être la solution.

« Je ne sais pas... Je considère que je n'ai pas à vivre pour les vivants, parce que les vivants n'ont pas besoin qu'on les fasse vivre. Hormis les gens à l'agonie bien évidemment, mais ça c'est un autre cas. »

C'était peut-être une conception particulière des choses que Damon avait. Cela dit, ça avait été sa conception depuis des années, et c'était en voyant les choses ainsi qu'il avait réussi à s'en sortir. A ses yeux, les morts avaient une mémoire, qu'ils avaient partagé. Pour lui, ça avait toujours été son rôle de vivre pour ses parents, de vivre pour Akira, des morts qui vivaient à travers lui. Des gens qui avaient quelque chose à partager, et qu'il essayait de partager pour eux, à travers sa vie. Les vivants eux pouvaient se débrouiller seuls pour partager leurs valeurs, leur passions, pour partager ce qui les faisait vivre. Les morts eux n'avaient personne. Et puis, à part ces morts qui restaient constamment dans son coeur et dans sa mémoire, Damon n'avait pas de réelles raisons de vivre, mis à part Aaron ou Astra. Alors c'était probablement pour cela qu'il accordait de l'importance à vivre pour les morts. Ils avaient toujours été le seul motif valable aux yeux de Damon pour continuer à se battre, pour ne pas abandonner la lutte au profit des ténèbres qui l'habitaient.

La dernière phrase de Flame arracha un sourire un sourire moqueur à notre mage astral. Peur des vivants. Comment pouvait-on avoir peur des vivants ? En ce qui le concernait, Damon avait parfois peur de vivre à cause des vivants justement, bien qu'il n'admette jamais qu'il ait peur un jour. Comment pouvait-on avoir peur de ceux-là même qui représentaient la vie ? C'était ridicule. Peut-être légitime pour Flame, mais complètement ridicule pour la Shooting Star.

« Les femmes sont parfois si illogiques. T'es vraiment mal tombée si t'as peur des vivants, je te le dis tout de suite. Parce que la dernière chose qui caractérise Wave Stream, c'est le manque de vie. Et j'te le dis par pure expérience : tu peux te morfondre autant que tu veux, ici, que tu le veuilles ou non, tu te relèveras. Tu le feras par toi-même, et même si j'perds mon temps à essayer de te redresser là maintenant, parce que tu commences à m'irriter, tu seras préparer à ce que moi j'appelle l'électrochoc. Peut-être que ce jour-là, tu m'remercieras... »

C'était une véritable chance pour Flame que Damon ne soit pas le genre de type qui frappe les femmes qui ne sont pas ses ennemies. Sans quoi, il aurait joint la pensée à l'acte depuis un bout de temps, et aurait collé une bonne gifle à la rousse pour lui secouer le peu de neurones non grillés qu'elle possédait encore.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Mes sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas

Flame Honotora

avatar

Féminin Messages : 2053
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : Dans une prairie fleurie 8D

Feuille du Mage
Surnom: Tiger Blade - [Rapunzel]
Magie: Maîtrise des Flammes
Points de Puissance:
157/1700  (157/1700)


MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless] Dim 24 Juil 2016 - 17:14



Je continue de te chercher...
Feat Damon Fearless


Ces derniers mots lâchés avaient plongé la pièce dans un climat de réflexion. Le temps semblait suspendu, seuls les bruits lointains et la caresse du vent nous maintenaient liés à la réalité. Peur des vivants… Vivre pour eux… J’avais l’impression de me compliquer l’existence plus que nécessaire. Avant de me demander si j’étais assez altruiste pour cela, je devrais me concentrer sur ma propre vie, non ? Peut-être que je n’en avais pas envie finalement. Une profonde lassitude m’étreignait. Vide. Je me sentais vide. Comme si ma flamme intérieure était sur le point de s’éteindre. Je me laissais vivre, en dehors du courant. Dans ma bulle, coupée de tout. Et le point de contact avec l’extérieur me paraissait si loin et si dur à reconnecter…

- Je ne sais pas... Je considère que je n'ai pas à vivre pour les vivants, parce que les vivants n'ont pas besoin qu'on les fasse vivre. Hormis les gens à l'agonie bien évidemment, mais ça c'est un autre cas.

Non. Je n’étais pas d’accord. Les vivants avaient besoin qu’on les motive, qu’on les secoue continuellement. Bien sûr, il ne fallait pas les faire vivre à l’image d’un marionnettiste, mais il était nécessaire de les attacher à la vie, de leur donner une raison de se lever chaque jour. J’avais toujours cherché ce contact à autrui, même si j’en avais toujours tiré de profondes blessures. Pourquoi continuer ? Parce que la solitude est un poison insidieux. Elle est là, tapie au fond de nous, et quand on la découvre, elle nous emporte inexorablement vers le fond. Et on sait que personne ne nous retiendra, ne nous aidera à remonter. Bizarrement, j’avais toujours admiré les gens qui vivaient en ermite. Auto-suffisant, ils ne ressentaient pas le besoin d’avoir de la compagnie. Il ne s’ennuyait pas. D’une certaine façon, ils étaient complètement libre. Peut-être que… Si j’apprenais à vivre ainsi… Non, je ne possédais pas assez de courage… Vivre coupée de tout, avec pour seule compagne ma conscience et mes souvenirs… C’était la porte ouverte aux tourments que je ne parvenais pas à accepter.
“Alors, accepte-les”
Au fond de moi, je savais que cette petite voix avait raison, qu’elle représentait la vraie Flame, fière, sûre d’elle, inébranlable, déterminée. Mais la fausse Flame avait terriblement peur. Peur de souffrir pour disparaître, puisque tel était son destin.

- Les femmes sont parfois si illogiques. T'es vraiment mal tombée si t'as peur des vivants, je te le dis tout de suite. Parce que la dernière chose qui caractérise Wave Stream, c'est le manque de vie. Et j'te le dis par pure expérience : tu peux te morfondre autant que tu veux, ici, que tu le veuilles ou non, tu te relèveras. Tu le feras par toi-même, et même si j'perds mon temps à essayer de te redresser là maintenant, parce que tu commences à m'irriter, tu seras préparée à ce que moi j'appelle l'électrochoc. Peut-être que ce jour-là, tu m'remercieras…

Oh oui, je le savais. J’étais la contradiction même. A vrai dire, je ne savais même pas si j’étais vraiment convaincue de ce que je lui disais. J’avais juste besoin de parler, d’évacuer toutes ces bizarreries de ma tête. Je ressentais de la culpabilité vis-à-vis de Damon à présent. Il supportait mon comportement plus que désespérant, et je voyais bien que sa patience atteignait sa limite. Pourtant, il prit tout de même le temps de me donner un dernier conseil. Ou plutôt, une prémonition. Ou… Bref, quelque chose de difficile à décrire. En vivant avec Wave Stream, j’allais changer. Je devais simplement me laisser porter par son courant. Le courant des vagues allait m’emporter loin. Loin de la fausse Flame. Loin de la vraie Flame. Vers une nouvelle Flame.
Etrangement, mon coeur se serra à cette idée. Comme si la perspective de laisser derrière moi celle que j’avais été me dérangeait. Changer… Est-ce que c’était vraiment cela que je voulais ? Non… Je voulais me retrouver… Mon regard tomba vers la plage de Wave Island. Je me rendais compte à présent à quel point j’étais empêtrée dans mes doutes. Je ne savais plus ce que je voulais, ce que je recherchais, ce qu’il me fallait. Qui suis-je, d’où viens-je, où vais-je… La migraine me guettait. Portant une main à mon front, je soupirais. Me torturer l’esprit ne servirait à rien. Je devais retrouver mon calme. Levant les yeux vers le jeune homme, je lui adressai un petit sourire gêné, avant de déclarer :

- Je crois… Que j’ai surtout besoin de temps.

Du temps… Je devais donc en perdre encore plus ? Soit. Accepter mes tourments. En tirer des leçons. Agir en conséquence. Certains mettaient tout une vie à le faire. J’avais été trop pressée. Je ne pourrais pas m’empêcher de cogiter, et heureusement. Mais le temps était mon dernier remède. Et comme le disait Damon, je finirais par me relever. Même si ça devait me prendre une dizaine d’années. Je me redressai face au vent, puis fermai les fenêtres et replaçai une mèche derrière mon oreille. Puis, dans une attitude sincère, je m’adressai une dernière fois au jeune homme :

- Désolé, j’ai dû te faire perdre du temps. Mais merci de m’avoir supporter quelques minutes.

Je me doutais bien que je l’avais monopolisé un peu plus longtemps que cela, mais ce n’était qu’un détail. J’adressai un dernier sourire à mon interlocuteur, avant de sortir de la chambre. Bon… Je devais peut-être rentrer chez moi… Ou je pouvais aussi traîner sur le chemin et prendre quelques détours… Et arriver par hasard à la guilde ? Qui sait ? Ce serait un bon début, non ?


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°







Merchiiii Namida >w<
♥️ Mon tableau ♥️ Mon bébé ♥️

J'ai un magnifique bouquet de 48 roses. Merci les gens ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless]

Revenir en haut Aller en bas

Je continue de te chercher... [PV Damon Fearless]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» La vie continue (Privé Antéa)
» Pendant les travaux, l'exposition continue (Lucia)
» Purification ! ( Damon vs Oneiros )
» A toujours chercher la petite bête on fini toujours par se brûler les ailes [PV Anshu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Fiore Sud-