FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

Une rencontre fortuite [PV : Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Une rencontre fortuite [PV : Aaron] Sam 13 Sep 2014 - 19:31

Cela faisait trois mois que Jin venait de débarquer à Fiore. Un petit bilan personnel était d'actualité, bon nombre de choses l'avaient marqué. Premièrement, la région lui plaisait énormément, il s'y sentait bien. Que ce soit dans les grandes villes dans lesquelles il flânait et exposait sa richesse, comme en pleine nature, ou le God Slayer trouvait la plénitude, chose qui lui tient particulièrement à cœur. Jin pourrait passer des heures perchait au sommet d'une falaise à observer les vagues de l'océan érodaient la roche, à regarder l'astre solaire se faire dévorer par l'horizon lentement. Se balader lentement dans les plaines en savourant la brise fraîche sur son corps, prendre position à la cime d'une montagne et admirait les alentours. S'allonger sur une plage et s'émerveiller devant le ciel étoilé. Il aime ça, il en a besoin, la nature, c'est son oxygène, un plaisir solitaire viscéral. Jin s'était parfaitement intégré à la population, point essentiel de son projet. Il ne pouvait pas arriver ici et mettre à feu et à sang toutes les cités, en ne disposant d'aucunes connaissances sur la région. Par conséquent, le jeune homme décida de se fondre dans la masse, de récolter un nombre considérable de données avant d'agir. Chose qui allait lui prendre sans doute plusieurs années. De plus, le Slayer s'était vite rendu compte, que Fiore regorgeait de mages très puissants et peut être plus que lui. Mais cela ne l'effrayait guère, il avait une confiance divine en ses capacités, mais Jin restait tout de même sur ses gardes. Néanmoins, son point de vue sur les Hommes évolua, certains en valaient la peine, certains pouvaient prétendre trouver grâce à ses yeux, tous n'étaient pas inutiles. Et puis, pour que son projet soit une réussite, il devra s'associer, inévitablement, donc autant commencer à se constituer une liste de « contacts ».

En parlant de contact, Jin se trouvait actuellement en partance pour Magnolia, justement pour y retrouver une personne susceptible de lui fournir des informations sur le conseil et sur la gestion politique du Royaume. Mais avant de s'y rendre, il avait décidé de passer le week-end à Akane, une ville côtière très tendance à proximité de sa destination finale. Il voulait en profiter et se détendre, même s'il le faisait à longueur de journée à vrai dire. Jin n'avait effectué aucune mission pour sa guilde, ça ne l'intéresse pas, Thunder Light n'est qu'une couverture. Cette appartenance lui procurait un « laissez-passer ». Son temps libre était consacré à la détente, il menait la grande vie, baignant dans l'ostentatoire à longueur de journée. Ses nombreuses participations à de grands événements mondains, lui permettaient de se faire une réputation auprès de personnes très importantes, afin de s'attirer leurs faveurs. Le God Slayer s'implantait lentement, mais surement à Fiore. Donc ne vous méprenez pas, malgré sa vie de rêve et de luxe, tout ce qu'il fait à un intérêt. En revanche pour ce week-end, pas de soirée avec arrière pensée, pas de courbettes et de faux semblant. Juste de la détente, se faire voir et déverser son opulence à la population, avant de reprendre ses petites affaires.


Il arriva le vendredi vers dix heures à Akane, plus précisément à son hôtel, le plus luxueux de la ville, composé de centaines de suites, d'un casino réputé ou se réunit la noblesse du Royaume, de plusieurs piscines, de clubs et autres lieux tout aussi agréables. Après un repas gastronomique et copieux, Jin passa son après-midi dans les innombrables boutiques de l'hôtel, y effectuant de multiples achats : vêtements, accessoires, cigares, alcools prestigieux, etc. Au alentour de dix-neuf heures, le ténébreux se vêtit d'un somptueux costume après l'avoir ausculté pendant des dizaines de minutes afin de déceler la moindre poussière, le moindre défaut. Il remplit son étui à cigares, arbora une montre en matériaux précieux et enfila de magnifiques chaussures préalablement cirées. Une fois sa panoplie de l'homme « parfait », et descendit au Casino. Le God Slayer prit d'abord un verre au bar, en charmante compagnie, il faut dire que le jeune homme fit immédiatement des ravages auprès des femmes présentent. Jin quitta sa première « proie » de la soirée, non sans lui avoir donné rendez-vous plus tard dans sa suite, à l'heure ou les enfants seront couchés. Il alla se procurer des jetons au guichet des changes et s'installa à une table de jeu. On y jouait aux cartes, au poker plus précisément. Le God Slayer se lança dans la partie, en se demandant comment ça soirée aller se dérouler, et surtout s'il allait faire une où des rencontres fortuites.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV : Aaron] Mar 16 Sep 2014 - 21:31





feat.  Jin Shinsei

Une Rencontre Fortuite

Casino Royale


"Son ennemi naturel, le mage de Thunder Light”






Aaron se rendait à Magnolia. Rejoindre Icefield. Au plus vite. Le Wave Master, apprenant l’existence d’une grève des cheminots au mauvais moment ne s’était même pas posé la question au sujet du transport…
Attendre le train ? Prendre un coche ? C’est pour les faibles !
Un bang sonore retentit dans la cité méridionale. Aaron voyagerait  grâce à son Sonic Flight. Une technique coûteuse sur une aussi  longue distance… Mais tant pis pour ses réserves de magie. L’information avant tout. De toute façon, le fougueux jeune homme ne courrait aucun risque entre Cliver et Magnolia. Aucun mage noir ne l’attendait, prêt à profiter de sa temporaire faiblesse pour l’agresser et ainsi priver les guildes officielles d’un de leurs leaders…
Au bout d’un quart d’heure à se déplacer à la vitesse du son sous un soleil de plomb, Aaron, se sentant faiblir, dut se résoudre à devoir s’arrêter. La silhouette du grand hôtel d’Akane se profilait à sa droite, semblable à un palais. Aussi, l’homme vira de bord, et s’y dirigea.
L’atterrissage se fit sans trop d’encombres sur la plage. Un nuage sablonneux fouetta sûrement quelques plaisanciers, mais il suffit d’un sourire charmeur de Groundswell pour se faire pardonner. Du moins, c’est ce qu’il pensa.
Le maître de Wave Stream, épuisé, décida de prendre une chambre au grand hôtel, celui-même qui accueillait en son sein un prestigieux casino. On le conduit dans sa suite. La septième. C’est donc là que passaient toutes les économies de la guilde… ?
Non, que quiconque ayant vu cette action se rassure. Aaron Groundswell, pour être lui-même jouissait de certains… Avantages à travers le royaume. Il en était ainsi pour tous les personnages de son genre…
Ce dernier ne prit même pas le temps de contempler les meubles en bois précieux, la salle de bains en marbre ni même la terrasse agrémentée d’un véritable bain à remous miniature. Sans aucune autre forme de préambule, il s’effondra sur les draps soyeux de son lit.
Après une sieste réparatrice qui dura jusqu’à la tombée de la nuit, l’homme fit négoce avec ses hôtes pour louer un costume et s’en para une fois l’affaire conclue. Quel sol allait désormais recevoir l’honneur d’être foulé par ses pieds élégants… ?
Le casino, pardi ! Il exerçait chez lui un effet magnétique. Une occasion de briller et de charmer pour cet orgueilleux.
Charmer… ?
Oui… Il se le permettait. C’était là le fruit de nombreuses réflexions quant à Arashi. Cette fille avait osé rejoindre Celsius, connaissant pertinemment le danger la guettant. Elle n’était pas venue à Groundswell, lui qui avait tout fait pour lui éviter un tel péril. Mais la fabuleuse jeune femme à la crinière du plus beau blond-roux du royaume avait fait son choix. Le cœur d’Aaron avait saigné… Mais une croûte d’une étonnante noirceur avait finit par refermer la plaie.
Il prit une grande inspiration avant de passer les portes du ce temple du jeu…


*C’est comme si elle était morte. N’y pense plus. Amuse-toi, à présent. *








Aussitôt plongé dans son élément, le maître de guilde se laissa emporter par la douce effervescence des jeux de lumière et de la musique d’ambiance. Après avoir commencé sa soirée par un cocktail, (plutôt alcoolisé, il faut le dire), il vint s’installer au niveau des machines à sous et y inséra quelques jetons.
Ses gains financiers furent bien maigres, voire… Négatifs…  Cependant la beauté se situant à côté de lui, qui avait été la cible de multiples sourires et œillades fut victime d’une chance foudroyante. L’appareil s’affola et brilla de diodes colorées tandis qu’un véritable flot de piécettes s’abattaient sur la sulfureuse brune en robe fendue rouge.
Souriant à demi, le Wave Master cria :
« Jackpot ! » tout en activant son Sound Distort pour amplifier le son de sa voix.
Ce fut le début d’une conversation ambiguë se soldant par un aguicheur :


- Une telle victoire se fête, non…? Pourquoi pas dans la suite n°6… ? Dans quelques heures…

La femme acquiesça avant de se détourner et de s’enfoncer peu à peu dans la foule joueuse, faisant resplendir le tissu rougeoyant de sa délicieuse démarche princière. Avait-elle accepté seulement pour ajouter à son tableau de chasse un homme célèbre ? « Tableau de chasse », car l’on pouvait distinguer l’expérience imprégnant chacun des mots employés dans la précédente conversation. Ses gestes étaient experts et gorgés d’assurance… Au final, qui était tombé dans les filets de l’autre… ?
Bah.
Très clairement, et, pour rester d’une exquise politesse : le Wave Master n’en avait rien à f*utre. Ce n’était pas le « comment » qui l’intéressait, mais le « quoi »…

C’est donc avec un goût de victoire libérant une dose de fierté dans son corps qu’Aaron se dirigea vers les tables de jeu, préférant ignorer et empêcher de surgir l’amertume due aux pensées rebelles dirigées vers une certaine magicienne de rang S appartenant à Thunder Light. Il lui fallait se concentrer sur ce péché fiévreux qu’était le jeu. Se concentrer sur autre chose en attendant l’heure de la luxure qui, de par sa nature capitale, ferait un meilleur effet que les cartes quant à la disparition mentale d’Arashi Sandei.
Le jeune homme s’installa. Il y fit une remarquable impression. Après tout, son beau visage était connu de tous, dans le royaume.  Malgré son savoir sur l’hypocrisie des sourires et des ronds de jambes lui étant adressé, il leur répondit à tous, son orgueil légendaire flatté par les manières mondaines des joueurs.
On l’invita donc à jouer la partie s’apprêtant à débuter. Groundswell prit place entre les deux membres cinquantenaires d’un couple.
Le croupier lança une première partie et les cartes affluèrent vers les joueurs, tour à tour, faisant monter l’adrénaline. Les mains seraient-elles chanceuses ? Qui serait le plus rusé… ?
C’est ainsi que les parties se succédèrent. Les gens allaient et venaient, le tas d’Aaron restait à peu près égal…

Le Wave Master jouait machinalement avec un jeton, le faisant glisser entre ses doigts. Ses cartes étaient posées face verso : une paire de dix. Il regardait avec attention chacun de ses nouveaux compagnons de jeu.
Le premier était un homme à l’air guindé. Des petites lunettes sur le nez, il semblait anxieux, ce qui contrastait fortement avec le bon vivant à son côté. Un homme opulent qui, manifestement, vivait dans… L’opulence. Cigare fumant entre ses lèvres, crâne parfaitement chauve, il s’esclaffait d’un rire gras à chaque plaisanterie que lui susurrait la femme l’accompagnant. Sûrement une jeune profiteuse au vu de la différence d’âge séparant les deux amants.
C’est alors que le maître de guilde posa les yeux sur la personne suivante dans son petit tour de table. Aussitôt, son expression se figea.
Il osait se montrer. Lui. En public et bien soigné.
Profitait des festivités, un serpent était bien tapi dans sa mue taillée dans un tissu somptueux. Voilà le regard de Groundswell qui se plantait férocement dans les yeux bleu-gris de son ennemi naturel : le mage de Thunder Light.
Aaron connaissait chacun des visages de membres réputés de cette guilde. Il y avait trois rangs S dans l’antre mortifère de Celsius, trois vers dans la pomme du royaume…
La première n’était autre qu’Arashi Sandei, maîtresse de la foudre. Et… Il ne savait plus rien d’elle. Il aurait pu, quelques temps auparavant, la décrire en détails. Mais voilà, qui savait l’existence du monstre caché derrière ce physique innocent aux yeux verts, pétillants de malice, à ces cheveux, baignés de joie… A ces… Passons au suivant.
Le second rang S de la guilde du phénix était un Dragon Slayer se faisant appeler Maelström. Une chevelure blanchâtre, un regard rougeoyant et un visage exprimant une colère démente. Le mage noir maîtrisait l’eau et, selon les rumeurs, les utilités qu’il trouvait à cet élément étaient des plus… Atroces. Cette monstruosité semait la terreur et le Wave Master s’était juré de le tuer à vue.
Le dernier membre de ce puissant trio était un homme du même genre que l’orgueilleux jeune maître : une carrure impressionnante alliée à une grande taille le tout relevé d’une certaine prestance. Seulement voilà. L’aura que dégageait la face de cette chose jusque là inconnue était pour le moins… Maléfique. Un visage d’une beauté trompeuse et des cheveux ténébreux,  soutenus par deux profonds puits où pouvaient se lire une détermination sans faille. C’était le Wolf. Le Lightning God Slayer. Pourquoi ce surnom ? Le héraut du bien n’en avait strictement aucune idée… Enfin… Les rumeurs courant sur cet ennemi étaient plus floues que celles concernant le Sea Dragon Slayer… Cependant, Aaron lui réservait le même sort qu’à son camarade. Mais il ne pouvait pas faire ça ici. Voilà pourquoi, pensant que le mage noir l’avait lui aussi reconnu, il recula sa chaise en appliquant une poussée sur la table.


- Je me retire…, fit-il d’une voix mécanique, à peine contrôlée.

Il se leva, foudroya le God Slayer du regard et, toujours avec ses yeux, lui indiqua un bar ne connaissant que peu de succès ce soir-là.

- Votre jeu m’a beaucoup plu. Je paie ma tournée dans cinq minutes.

Les paroles avaient été prononcées avec une froide ironie. Le Loup venait d’arriver et n’avait pas encore fait étalage de son jeu.
Quant au « cinq minutes », il suffisait d’un peu de matière grise pour comprendre que ceci était un compte à rebours avant la mise à mort si le mage de Thunder Light ne rejoignait pas le maître de Wave Stream dans le délai imparti.
-

© Code de Anéa pour N-U


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV : Aaron] Ven 19 Sep 2014 - 0:26

Le God Slayer n'était à la table que depuis moins de deux minutes. Mais ce fut assez pour lui permettre d'analyser ses futurs adversaires de jeu. Un jeune binoclard visiblement inexpérimenté et peu habitué à ce genre de lieu, au vu de ses mimiques et de son allure. À ses côtés, un homme bien en chair à l'après-rasage épouvantable, si bien qu'on pouvait le sentir à plusieurs mètres. Il se donnait des airs de noble, avec son cigare de piètre qualité, son costume de location et la charmante jeune femme qui l'accompagnait. Le genre d'homme qui vit au-dessus de ses moyens, sans doute endetté jusqu'au cou. Jin sortit un cigare d'une qualité inégalable de son étui avant de poser celui-ci sur le bord de la table et l'alluma, tout en fixant l'homme grassouillet, lui montrant bien que lui n'était pas un frimeur. Il aime écraser les autres, leur montrer qu'il leur est supérieur socialement. Le ténébreux afficha un sourire en coin et fit un clin d'œil à la sublime créature positionnée derrière son vis-à-vis. Celle-ci, vénale jusqu'à la moelle, se mit à jouer de ses charmes pour attirer l'attention du jeune homme, voyant très bien qu'il n'y avait pas photo entre les deux. Cette situation amusait profondément Jin, les humains étaient si prévisibles et amusants. Ses yeux ébène se rivèrent sur le dernier joueur et qu'elle ne fut pas son étonnement en identifiant celui-ci. Un physique similaire au sien, deux iris verts perçants, aucun doute possible, c'était le maître de Wave Stream en personne, Aaron Groundswell. Le regard qu'Aaron lui lançait était à la fois dur et interrogatif, Jin savait qu'il l'avait reconnu et vis versa. Encore une situation des plus récréative pour le jeune homme. Avoir le privilège de plumer une figure aussi importante de Fiore l'excitait. Le Wolf connaissait pas mal d'informations à son sujet, magie, situation avec Thunder Light et avec ses membres, notamment la belle Arashi et le « clodo ». Il savait aussi qu'en revanche, son homologue n'en disposait que peu à son sujet, mise à part les banalités. Le God Slayer l'observa les yeux dans les yeux pendant près d'une minute. L'aura du Master bouillonnait de colère, ce qui était tout bonnement jouissif pour le Wolf. Aucun des deux ne bougea, Jin allait briser ce silence en lui adressant une petite provocation, afin de lancer les hostilités, mais Aaron lui coupa l'herbe sous le pied.

« Je me retire... »


Ces mots surprirent complètement le ténébreux. Son adversaire se dégonflerait-il ? Où n'arrivait-il tout simplement pas à garder son sang-froid ? Jin savait pertinemment qu'Aaron ressentait une haine profonde envers Thunder Light et tous ses membres, dans un autre lieu, l'affrontement aurait été inévitable. Cette guéguerre entre guildes était d'un ridicule aux yeux du jeune homme, mais elle était utile. Tout en quittant la table, le maître de Wave Stream frôla Jin, lui adressant au passage, un regard des plus « charmant » avant de lui indiquer d'un geste un des nombreux bars du casino.

« Votre jeu m'a beaucoup plu. Je paie ma tournée dans cinq minutes. »

Jin avait tapé juste, son aplomb lui échappait. Le jeune homme pouffa un rire face à cet ultimatum grossièrement dissimulé. Mais le God Slayer ne souhaitait pas d'une altercation musclée avec Aaron, c'était bien trop tôt et complètement oiseux. De plus, le maître n'intéressait pas le ténébreux, pas pour le moment en tout cas, néanmoins, il désirait découvrir ce qu'il avait dans le ventre. Une chose était sure, pas de poker ce soir, il balança la moitié de ses jetons au croupier.

« Personnel »


Le croupier n'en revenait pas, Jin venait de lui donner presque un an de salaire. Le Wolf se délectait de la réaction des humains face à l'argent, une chose aussi futile et volatile accordait tant de pouvoir.

« Cette partie fut très ... Enrichissante ! »


Puis retourna au guichet des changes pour récupérer son argent, il plia la liasse de billets et la plaça dans la poche intérieure de sa veste. D'un pas assuré et élégant, le ténébreux se dirigea vers le « nerveux », il était tranquillement installé au comptoir, à dénombrer les secondes sans doute. Jin se positionna à ses côtés en riant. Il sortit un nouveau cigare, il en sectionna le bout, le mit en bouche et l'alluma. Confortablement assit, le Wolf décida d'entamer la conversation, de sa voix rauque et éraillée.


« Je pensais que le maître de Wave Stream était un homme qui aimait prendre des risques, il faudra que je revoie ma liste d'informateurs. Bien ! Que me vaut l'honneur de ce petit aparté ? Ah, je sais ! Tu veux des nouvelles de ta chère et tendre ? En parlant d'elle, elle est sacrément bien fournie, y a du monde au balcon et à la cave hein ? Ou alors tu veux un autographe ? Du fric ? ... Ce costume de location te va à ravir. Je me doutais que les Maîtres de guildes ne roulaient pas sur l'or, mais à ce point-là, quelle tristesse. Au risque de boire de l'eau, ça sera MA tournée. S'il vous plait, champagne ! Votre meilleure bouteille. Je t'écoute hermano. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV : Aaron] Ven 26 Sep 2014 - 20:19





feat. Jin Shinsei

Une Rencontre Fortuite

Cible parfaite pour le provocateur? L'impulsif!


"Allez, rends-toi utile, le Loup!”[i]






[i]Aaron traversa la salle telle une furie. La discrétion avait été de mise autour de la table de jeu, pour ne pas choquer les gens… Mais une fois lâché dans cette marée humaine, personne ne remarquait la colère imprégnant la démarche du maître de guilde. Il bouscula sans ménagements quelques couples dansants, ne leur accordant même pas un soupçon de regard. Quelques pas plus tard, l’homme s’asseyait sur un tabouret assez confortable dont le coussin s’affaissa quelque peu sous son poids. Trois minutes.
Le Wave Master tapotait nerveusement le comptoir de ses cinq doigts. Pourquoi donner un ultimatum à une telle monstruosité ? Pourquoi ne pas la mettre à mort directement ?
Pour la connaissance, l’information. Le savoir. Un délai apporterait un autre délai. Pendant le suivant, le Wolf devrait prouver son utilité pour sauver sa peau.
A moins qu’Aaron ne décide de mettre un terme à son existence parasitaire plus tôt…


L’imposant maître de guilde s’apprêtait à commander deux verres lorsqu’un désagréable ricanement fit vibrer ses tympans. Peu après, ce fut son odorat qui frémit en détectant l’odeur fort peu accommodante du tabac. Quand l’ennemi prit la parole, le héraut du bien se décida enfin à plonger, pour la deuxième fois de la soirée, son regard dans l’abysse oculaire du God Slayer.

- Je pensais que le maître de Wave Stream était un homme qui aimait prendre des risques, il faudra que je revoie ma liste d'informateurs. Bien ! Que me vaut l'honneur de ce petit aparté ? Ah, je sais ! Tu veux des nouvelles de ta chère et tendre ? En parlant d'elle, elle est sacrément bien fournie, y a du monde au balcon et à la cave hein ? Ou alors tu veux un autographe ? Du fric ? ... Ce costume de location te va à ravir. Je me doutais que les Maîtres de guildes ne roulaient pas sur l'or, mais à ce point-là, quelle tristesse. Au risque de boire de l'eau, ça sera MA tournée. S'il vous plait, champagne ! Votre meilleure bouteille. Je t'écoute hermano, railla-t-il, sa voix en parfait accord avec son physique et sa condition.

Avant l’assaut de la colère, ce fut la surprise qui déstabilisa le Wave Master. Il n’avait pas l’habitude d’être provoqué de la sorte. Et encore moins d’une manière aussi directe et incisive. Réflexe physiologique ; repli de l’ego pendant quelques instants. Son corps se retira imperceptiblement tandis que ses paupières s’agitaient. Cette action équivalait à la réception d’une gifle inopinée. Le regard du vantard, exprimant l’incompréhension la plus totale, se fit plus profond, comme si le vert émeraude pensait pouvoir percer à jour ce qui se cachait derrière le néant de sa lumière vive et éclatante. Mais le néant se définit par l’absence de toute chose… Et voilà l’impression qui en ressortait, de ces yeux. Un vide froid et angoissant.
Soudain, le ressaisissement advint.
Ardentes interrogations. Premièrement : comment savait le Wolf pour la relation qu’avaient entretenu Aaron et Arashi ? Et il osait se permettre de parler d’elle comme d’une stylo orange*n de bas étage ?! Malgré tout le mal que la jeune femme avait pu faire au Wave Master, jamais il ne permettrait à quiconque de l’humilier ainsi ! Son sang bouillonnait à l’entente de ces paroles. Il rougit, une veine battant furieusement au niveau de sa tempe.
La seconde provocation fit carrément passer l’hémoglobine à l’état de plasma. Dents comme poings serrés, Groundswell laissa inconsciemment quelques filaments lumineux presque indistincts tourbillonner autour de lui.
Au même moment, le barman apportait les verres en question ainsi qu’un seau de glaçons dans lequel trônait un millésime. L’employé, sentant la tension entre les deux hommes ne se fit pas prier et se positionna sûrement à leur opposé.

Soudain, une articulation se mit en mouvement. Un bras, puissant, se leva, plié. Enfin, un coup de poing magistral fut lâché en direction de la belle gueule du rang S faisant face au maître de guilde. Celui-ci, animé par sa seule colère, ne sachant même pas s’il avait fait mouche (car ses sens étaient à la fois anesthésiés et exacerbés), saisit dans le même mouvement son ennemi au col et réarma le bras châtieur, cette fois-ci tendu derrière lui. Un orbe lumineux se forma au creux de la paume ouverte, prêt à se fondre en laser à travers chairs et os du Lightning God Slayer.
Rapprochant son visage de la face de la tête du cerbère, Aaron fronça les sourcils et fixa les yeux du Wolf si profondément qu’il se crut pouvoir réduire en poussière sa face d’un seul regard.


- Donne-moi une seule bonne raison de ne pas te transformer en passoire, de ne pas forer un trou tout rond dans ta sale gueule. Crois-moi, ce n’est pas l’envie qui manque.

L’instable lumière se stabilisa et ralentit jusqu’à disparaître. Les muscles du Wave Master se détendirent et il lâcha d’un mouvement sec celui qui lui faisait face.
Il vida d’un trait la coupe de champagne. Non pas qu’il ne savait apprécier les bonnes choses, mais il y avait deux raisons à ce geste.
Tout d’abord, l’alcool pouvait peut-être le calmer, même en si petite quantité. C’était, certes, inutile, mais dans un tel état, cela n’apparaissait pas comme ça à Aaron. Il lui fallait absolument se contenir s’il voulait obtenir quoi que ce soit de son ennemi.
De plus, il voulait tout bêtement gaspiller l’argent du jeune homme. Lui montrer que ses malhonnêtes richesses laissaient Groundswell d’une triste indifférence.De toute façon, il n’apprécierait décidément pas ce grand cru.
Le maître de guilde posa violemment son verre sur le comptoir, manquant de le faire exploser, avant de reprendre :


- T’as beau fanfaronner, j’pense que tu sais à quel danger tu t’exposes, nan ?! Tu crois pouvoir un instant me tenir tête, à moi ?! (il éclata d’un rire nerveux) Il serait mal venu de la part d’un maître de guilde officielle d’assassiner… Enfin, de pulvériser… Quelqu’un, non ?! Très juste ! Mais tu n’es même pas quelqu’un ! T’es juste une m*rde ! Une sal*perie dont le monde rêve de se débarrasser ! Tu crois quoi ? Que je vais rechigner à te tuer ? Haha ! Les Conseillers ne sont qu’une bande de légumes qui papotent à longueur de journée sans rien faire ! Personne ne les craint ! Alors maintenant il n’y a plus de règles à la con. J’ai déclaré la guerre à ta guilde. T’es mon ennemi, j’te supprime.

Il était vrai, clair, sûr, certain que le rang S était condamné. Il n’avait aucune chance face au maître de Wave Stream. Après tout…
Qui en avait une ?
Il était le meilleur en tout points. L’on ne pouvait espérer défaire le maître de Wave Stream. Et, quoi qu’il en soit, rares étaient ceux qui osaient le toucher. Rien que sa confiance en ses capacités suffisait à en intimider plus d’un.
Mais, en temps de guerre, l’intimidation n’avait presque pas sa place. En temps de guerre, seule compte la victoire. Une victoire franche, directe, pure. Quant à la violence… ? On avait supprimé un ami à Aaron. Sa petite amie s’était jouée de lui. Des mages, esseulés étaient venus, ployant sous le poids de la honte, frapper à sa porte, se présenter à lui comme s’il était leur dernier espoir. Cela valait toute la violence au monde.


- Allez, rends-toi utile, le Loup ! J’aime bien les délais alors je t’en donnerais un autre. Quatre minutes avant le passage de la Faucheuse ! Mais c’est un peu comme les trains, tu sais. Jamais à l’heure. Parfois en avance… Parfois en retard… Il y en a même qui ne passent pas du tout…

La voix était grinçante, peu naturelle.

Ce soir, ce sera à toi d’en décider, le Chien ! cracha-t-il.


© Code de Anéa pour N-U


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV : Aaron] Sam 27 Sep 2014 - 15:42

Jin savait que face à une personne aussi impulsive à première vue, ses paroles allaient faire mouche. Il ne s'attendait pas à une réaction aussi virulente, le jeune homme espérait sincèrement que son vis-à-vis allait le surprendre et rester calme, afin de lui faire mentir. Hélas, ses espoirs d'un sujet intéressant s'évanouirent. Le God Slayer pouvait lire à livre ouvert tous les sentiments qui se bousculaient dans l'esprit d'Aaron, la colère, la confusion, l'angoisse. Un cocktail explosif pour un tempérament pareil. Sa non maîtrise de ses émotions le conduit à tenter de le frapper, mais totalement floué par ses émotions, son coup esquivé d'un simple hochement de tête de la part de Jin reflétait sa détresse. En revanche dans son élan, il saisit le jeune homme par le col et se mit en position pour enchaîner un autre coup, qui ferait sans doute mouche si Jin ne réagit pas. Aaron rapprocha son visage du sien, plongeant son regard dans celui du ténébreux. Jin pouvait y déceler sa colère, ce qui le laissait d'une indifférence divine.

« Donne-moi une seule bonne raison de ne pas te transformer en passoire, de ne pas forer un trou tout rond dans ta sale gueule. Crois-moi, ce n'est pas l'envie qui manque. »

Le Wolf restait totalement impassible, ce genre de phrases menaçantes n'ont aucun effet sur lui. Son interlocuteur se calma de son gré, avant de siffler littéralement sa coupe, ce qui arracha un sourire au God Slayer, face à un tel manque d'élégance. Après avoir reposé son verre sur le comptoir avec cette colère qui prit à nouveau possession de son corps, Aaron revint à la charge, sous le regard amusé de Jin.

« T'as beau fanfaronner, j'pense que tu sais à quel danger tu t'exposes, nan ?! Tu crois pouvoir un instant me tenir tête, à moi ?! (il éclata d'un rire nerveux) Il serait mal venu de la part d'un maître de guilde officielle d'assassiner... Enfin, de pulvériser... Quelqu'un, non ?! Très juste ! Mais tu n'es même pas quelqu'un ! T'es juste une m*rde ! Une sal*perie dont le monde rêve de se débarrasser ! Tu crois quoi ? Que je vais rechigner à te tuer ? Haha ! Les Conseillers ne sont qu'une bande de légumes qui papotent à longueur de journée sans rien faire ! Personne ne les craint ! Alors maintenant il n'y a plus de règles à la con. J'ai déclaré la guerre à ta guilde. T'es mon ennemi, j'te supprime. »

En voilà une façon de parler ! C'était complètement présomptueux de parler de quelqu'un comme cela, sans le connaître, encore un signe d'un self-control très limité. De plus, en ces quelques mots, Aaron venait de donner un grand nombre d'informations à son sujet, décidément c'était un festival.

« Allez, rends-toi utile, le Loup ! J'aime bien les délais alors je t'en donnerais un autre. Quatre minutes avant le passage de la Faucheuse ! Mais c'est un peu comme les trains, tu sais. Jamais à l'heure. Parfois en avance... Parfois en retard... Il y en a même qui ne passent pas du tout... »

Un petit peu de légèreté avec cette métaphore, enfin un peu de délassement de la part de son vis-à-vis. C'était visiblement une personne qui aimait les chiffres, cette façon de procéder, procurait à Jin des éléments supplémentaires afin de cerner Aaron.

« Ce soir, ce sera à toi d'en décider, le Chien ! »  

Le ton avec lequel il avait prononcé cette phrase n'était pas naturel, une intonation forcée, montrant que le Maître de guilde semblait toujours perturbé. La situation amusait profondément Jin, voir le maître d'une guilde perdre ses moyens aussi rapidement ses moyens, avec seulement des mots. Le pouvoir des mots, en voilà un pouvoir intéressant et ravageur, une chose que sait manier à la perfection le ténébreux. Voyant le contexte devenir, de plus, en plus tendu, et propice à un affrontement non désiré, le Wolf décida de calmer son interlocuteur. Il était hors de question que cette chose insignifiante gâche son week-end. Néanmoins, le God Slayer répliqua d'une manière plus sournoise que précédemment, poussant la provocation dans un autre registre, un registre à la fois plus léger, mais aussi plus profond.


« Et bien ! Que d'émotions ! Le pouvoir des mots Aaron, c'est fascinant ce que l'on peut obtenir comme réaction diverse et variée avec quelques mots. Cette colère qui a émané de toi, cette confusion, cette incompréhension et surtout ta réaction physique, c'était d'une lamentable beauté. Je me suis dit, qu'un maître de guilde se devait de maîtriser ses émotions, mais toi ... (il pouffa un rire) Tu plonges directement à la moindre provocation. Tout cela mêlé à ton manque d'élégance, et ta longue menace, ponctuée d'une nervosité plus que palpable, font de toi un personnage atypique et je dois le reconnaître, potentiellement intéressant. Tu ne sais quasiment rien sur moi, alors que pour toi, il suffit de te faire parler 3 minutes et tu fournis un nombre d'informations non-négligeable pour quiconque sait les exploiter. Oui, tu as remarqué, j'ai employé un délai aussi, je vois que cela te plait. Je tiens juste à éclaircir certains points. Le Conseil, même si tu sembles avoir une forte considération à son égard, est au-dessus de toi et tu ne peux rien contre eux, à moins de passer de l'autre côté. Donc c'est bien beau de fanfaronner, oui je reprends tes termes, mais en l'occurrence c'est toi la m*rde. Je pense que tu es assez intelligent pour savoir que ses « légumes », ont une main mise sur la région ainsi que sur les guildes officielles. Mais c'est une autre affaire. Maintenant, je vais te parler d'une chose. Lorsque Thunder Light et plus particulièrement Edge, décida de rompre le lien qui unissait la guilde au monde des « gentils », des membres sont partis, ne voulant pas poursuivre leur vie dans une guilde non-officielle. Certains ont trouvé refuge dans vos guildes, comme Flame non ? Mais les autres, qui sont restés, étaient tellement déboussolés par la tournure des événements, qu'ils n'ont pas su quoi faire. Ils ne savaient pas où aller, donc ils sont restés. Les mages « blancs » sont devenus « noirs » en quelques secondes, mais leur esprit et leur cœur ont-ils pour autant changé ? Tu crois sincèrement que l'on peut changer la nature de dizaines de personnes comme cela ? Les trois-quarts des effectifs de Thunder Light sont ce genre de personnes. Des innocents victimes des décisions de leur maître, qui ne comprennent toujours pas la gravité de la situation, ils ne se sentent pas mages illégaux. Tu me diras, qu'ils n'avaient cas partir eux aussi, mais tout le monde n'a pas la force de faire ça. Tu es bien placé pour le savoir, une guilde, c'est une famille non ? Et toi, tu leur colles une étiquette d'ennemis, à eux de simples innocents qui ne demandant qu'une chose, que tout redevienne comme avant. Tu souhaites les éliminer ? Dis-moi Aaron, tu es certain d'être le gentil de l'histoire ? Je sais bien que tes sentiments t'aveuglent, mais pas à ce point-là tout de même ? Que tu souhaites abattre Edge c'est une bonne chose, je peux même t'aider. Cette guilde ne représente rien pour moi, je l'ai intégré juste pour obtenir des informations, c'est une sorte de couverture. Me tuer ne te servira à strictement rien, à part provoquer une série de représailles. Et je peux même avancer, que nous pouvons devenir de très bon collaborateur, malgré ce que tu en penses. Le train de l'opportunité lui, ne passe qu'une seule fois, cela fait réfléchir. Mais pour ce qui est de ton train, depuis le début, j'ai changé de gare. La vie, c'est dingue non ? La vie c'est fou, tellement imprévisible, pourtant c'est une chose très simple, ce n'est qu'une suite mathématique de choses que nous faisons et qui ont une incidence. On a aucun contrôle sur la vie, du moins, sur notre propre vie. On essaye pourtant, mais au final, c'est la vie des autres qui fait la nôtre, qui nous oblige à nous adapter, nous n'avons aucune maîtrise de cela. La vie peut changer en quelques secondes par un facteur x ou y, c'est excitant n'est-ce pas ? De ne pas savoir de quoi est fait demain, de ne pas savoir de quoi est faite la minute qui suit. C'est aussi terriblement angoissant. J'aime bien le symbole de ta guilde, je le trouve mystique, et j'aime tout ce qui mystique. Et puis détends toi bon sang, tu vas nous faire une attaque. Je tiens personnellement à ménager ta santé. Et une dernière chose, Arashi, fait partie des innocents, elle se sent juste investie d'une loyauté sans faille envers ce clochard. Ce que je trouve assez pittoresque cela dit. De plus, tu ne l'aurais jamais éliminé, ce qui ramène à ce que je t'ai évoqué. Ton réel ennemi est le p'tit barbu, et pour être franc, je suis pour sa disparition malencontreuse. Thunder Light n'a pas la structure pour devenir ce qu'Edge veut qu'elle devienne, son passé ne lui permet pas cela. Et puis cette pseudo Alliance avec Dark Dragon, on sait aussi bien toi comme moi que ce n'est que du vent, si l'une des deux pourrait bouffer l'autre, crois-moi qu'elle le ferait sans aucune hésitation. Mais la guéguerre entre les guildes est très utile, pour bon nombre de choses. Une petite dernière pour la route, soit proche des tes amis Aaron, mais encore plus de tes ennemis. Nous sommes dans un sublime endroit, pourquoi tant d'animosité ? Entre bon professionnel, ce n'est pas digne d'un gentleman de s'emporter comme tu l'as fait. Profitons plutôt de la soirée pour bavarder. C'est une belle région tout de même ! Il y a tant de lieux à visiter. Je n'aime pas le whisky, c'est un alcool de dépressif, tout à fait le genre d'Edge au passage. Tu suis une médication, pour ton impulsivité ? Parce que j'ai un remède radical sous la main. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV : Aaron] Lun 29 Sep 2014 - 22:01



Une Rencontre Fortuite

Monologue d'un Mage Noir
[/center]


" Vas-y, apprends-moi des trucs qui peuvent m'être utiles.”[i]



[i]Le jeune maître de guilde, encore bouillonnant, était presque pressé de pouvoir déchaîner son pouvoir sur son opposant…
Ce qui est sûr, c'est qu'Aaron ne s'attendait pas à une telle réponse. Un tel monologue. Au moins, il eut tout le temps de se calmer car le rang S se mit, à la suite des paroles du Wave Master, à débiter un flot de parole qui sembla infini à ce dernier.
Tout d'abord, le Wolf parla de la réaction de son interlocuteur. Celle-ci lui semblait inappropriée pour un maître de guilde. Mais qu'en savait-il, lui, cet abruti ? Avec un exemple comme Celsius, son opinion, son jugement ne pouvait pas être très juste...
Chaque être humain est doté d'une personnalité différente. Une fonction n'a pas à la faire changer. Une fonction donne des obligations dans certains actes, mais une guilde n'est pas dirigée par une sorte de maître formaté. Non, pauvre mec ! Cela revient à dire que les guildes n'ont pas d'identité ! Et Wave Stream, elle, en avait une incarnée en la personne de Groundswell.
Après cela, le mage noir traita, pour résumer, le vantard de livre ouvert. Il avança que les informations que l’officiel laissait transparaître pouvaient être facilement exploitables... Mais... Exploiter des informations, c'est une chose. Se mesurer à Aaron, c'en est une autre. Qui serait assez taré, à part, manifestement ce taré-ci pour s'attaquer à un gros poisson tel que lui, même de façon indirecte ? Quoi qu'il puisse se passer, au final, le Wave Master vaincrait. Peut-être subirait-il des coups durs par surprise mais les représailles seraient de taille, au moins assez intimidantes pour dissuader n'importe quel assaut.
Le ténébreux poursuivit alors avec quelques mots qui firent tiquer Aaron :

- Oui, tu as remarqué, j'ai employé un délai aussi, je vois que cela te plait.

C'est un étrange petit sourire contrastant avec le reste de son expression colérique qui se dessina sur le visage de Groundswell.
Le mage de Thunder Light avait la prétention de croire avoir cerné le maître de guilde. Ce qu’il ne savait pas, c’est que cette petite lubie des délais n'était qu'événementielle, spécifique à cette soirée-là. Aaron était assez pressé d’annihiler son premier mage de la guilde de Celsius, il fallait le dire. Enfin, il semblait donc que le « Chien » se pensait investi d'un pouvoir de déduction quant à la personnalité des gens.
Sûrement un de ces fanatiques qui se pensent supérieurs au commun de ces mortels... Un profil assez classique chez les mages noirs.
A moitié calmé, le maître de guilde retrouvait son intelligence qui avait été une nouvelle fois sous-estimée. Pour une fois, ce n'était pas de son plein gré. Mais soit. Là n'était pas le débat.

Décidément, le God Slayer s'était mis en tête qu'il avait la possibilité de détruire un à un chaque argument du maître de guilde. Une fois sa haute psychanalyse d'Aaron complétée, il s'attaqua aux paroles du mage de Wave Stream sur le Conseil. L'on voyait bien ici son ignorance. Premièrement, l'ennemi ne faisait que renvoyer puérilement la balle au héraut du Bien. Et, à vrai dire, lorsque l'on assiste régulièrement aux réunions qui se tiennent à Era, on remarque aisément la perte de contrôle totale du Conseil. D'autant plus quand un scandale éclate en son sein même... Qui aurait parié sur la bipolarité de Rei Bunkatsu qui présidait régulièrement les tables... ? Néanmoins, ces informations n'étaient pas à divulguer. Le Loup croyait encore le Conseil puissant ? Grand bien lui fasse !
Le Wave Master commençait à se déconcentrer, fixant un point dans le vague sur la piste de danse. Son visage se détendait petit à petit, ses muscles se déliaient.
Mais les éléments intéressants du discours de cet authentique moulin à paroles d’ennemi commençaient seulement à surgir…
Le rang S prétendait que certains mages officiels n'étaient pas partis de Thunder Light et n'avaient que subi le changement sans réellement basculer dans le mal... A cet instant, Aaron aurait pu le croire... Mais, ce dont il était sûr, c'est qu'Arashi n'était pas du lot. La belle portait au cou un lacryma de communication dissimulé dans les entrelacs des symboles de Wave Stream et Thunder Light. Alors pourquoi n'avait-il reçu aucun appel ? Il y avait bien des moments où Arashi avait dû être hors de portée de la magie de son maître.
Une pure trahison.
L’homme au rire gras et sa pseudo-dulcinée vinrent alors s’installer à quelques sièges derrière l’orateur, remarqua le jeune homme aux yeux émeraude.

Il s'en suivit une série de questions rhétoriques destinées à le faire culpabiliser. Bouffée de colère. Dommage. Ca puait la manipulation à plein nez et Groundswell ne tomberait pas dans le panneau.
C'est alors que le Wolf dit clairement qu'Edge et sa guilde ne représentaient rien pour lui, que c'était même une « bonne chose » de vouloir tuer le maître des renégats. Un nouveau mensonge destiné à désamorcer le conflit… ? Non. Une personnalité si provocante et confiante ne chercherait pas à agir de la sorte, à éviter l'affrontement. Plutôt le provoquer!
Après avoir repris la métaphore des gares, le mage noir parla de son goût pour l'imprévu... Puis de l'esthétique du symbole de Wave Stream... Décidément, ce gars-là entrait réellement dans la catégorie « fanatiques ». Le genre d'homme qui se fout de mourir (en témoignait sa légèreté) et n'agit que pour ses propres intérêts...
La suite confirma l'hypothèse d'Aaron. Le ténébreux affirmait que la maîtresse de la foudre faisait partie des innocents. FAUX. Elle avait été prévenue ! Avant tout le monde ! Même si elle était naïve ou loyale... Elle avait eu tout son temps, Groundswell lui avait dévoilé tout ce qu'il y avait à savoir sur son maître. Arashi aurait pu rejoindre Wave Stream d'office. Où donc pouvait aller sa loyauté, elle qui disait « je te fais confiance » ? Sûrement pas à Edge, à moins que l'histoire d'amour entre elle et le mages des ondes n'ait été que tromperie et trahison.
Et c'était le cas. Définitivement.
Le Loup finit (enfin) son monologue par des moqueries envers « Master Celsius » dit « le clochard » ou « le p'tit barbu» (ce qui arracha malgré lui un sourire pincé à l'homologue de ce dernier) et en donnant son avis quant à l'alliance entre le phénix et le dragon...
Après quelques derniers mots, passant du coq à l'âne, la voix rauque consentit enfin à se taire.

Le maître de Wave Stream soupira un long moment, profitant de se relatif silence... Relatif car ils se trouvaient tout de même dans un casino… Il étira ses membres avant de toussoter et de prendre la parole :


- Eh bien, eh bien... On dirait pas mais t'es une vraie pipelette, toi. Tu as déjà envisagé de faire carrière dans la politique ? Si ce n'est pas le cas, tu devrais, même si tes méthodes de manipulation sont encore trop grossières.

Il retrouva étonnamment sa coupe de champagne remplie et prit une petite gorgée avec une certaine élégance. Un clin d'œil fut adressé au mage noir.

- Tu vois, je ne suis pas si mal éduqué. Bon, au moins, le fait que la moitié de ton discours fut soporifique et m'a donc aidé à me calmer. M'enfin. Premièrement, je ne te crois pas. Notamment pour Arashi. J'ai mes raisons. Nous avons des moyens de communication discrets et elle je n'ai jamais rien reçu. J'retiens deux choses justes de ton blabla : l'Alliance des guildes noires finira mal et Edge est un p'tit barbu. C'pendant... Ce n'est pas mon « véritable ennemi ». C'est plutôt le boss de fin, tu vois ? Ses suiveurs sont tout aussi mauvais que lui. Toi, le Wolf, le Sea Dragon Slayer, Maelström et la magicienne de foudre Arashi. Alors ouais, ok, je ne me résoudrais pas à éliminer le principe féminin de cette joyeuse équipe mais je me gênerais pas si je pouvais la f*utre sous les barreaux. Bon, par contre, pour les deux tarés que vous êtes, toi et l'autre. Les choses sont différentes. Pourquoi je te pense taré ? Parce que tu me dis que te tuer n'amènerait qu'une série de représailles... Mais il n'y a que toi, je pense, qui ne ressente pas de peur à m'attaquer, aussi subtilement que cela puisse être. Les gens pouvant rivaliser avec moi sont peu nombreux. N'importe qui s'attaquant à moi ou à mon entourage en subira le prix fort. C'est là-dedans que tu es intéressant. T'es assez confiant pour penser y réchapper... Mais même si cela me prend des années, même si la fourberie est poussée à son extrême, je finirai par en retrouver la source. Tu sais que j'adooore les délais alors sois heureux tu gagnes un extra !

Aaron posa un coude sur le comptoir et appuya sa tête contre son poing fermé. Il ne pouvait plus être qualifié « d’en colère » mais plutôt d’énervé.

- Si c’est une proposition de pacte, je ne marche pas. Mais, vas-y, apprends-moi des trucs qui peuvent m'être utiles. D'ailleurs, en quoi je le suis pour toi ?

La colère était presque complètement passée. Mais elle pourrait resurgir à tout moment. Seulement, pour l’instant, la stratégie et la raison primaient sur les sentiments refoulés.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV : Aaron] Sam 4 Oct 2014 - 16:59

Jin était de plus en plus satisfait de ce petit échange avec Aaron. Il le divertissait, c'était un agréable passe temps. Le ténébreux sentait que son vis-à-vis s'apaisait, mais que cette impulsivité pouvait resurgir à n'importe quel moment, cela rendait la situation très intéressante, sur le fil du rasoir. Cette arrogance émanant du maître de guilde amusait au plus haut point le jeune homme. La vanité était son pêché favori, c'est à la fois ridicule et fascinant. Mais cette chose décevait Jin malgré tout, il pensait sincèrement que ce personnage était atypique, ce ne fut pas le cas au final sur ce point-là. Cela n'empêchait pas que le maître était intéressant.

« Encore un maître de guilde qui se croit omnipotent et infaillible, que c'est amusant et à la fois d'une tristesse sans fond. À croire que c'est un profil typique des maîtres de guildes de Fiore. J'aime parler, je trouve cela poétique et tu n'es visiblement pas en reste. Tu crois sans doute que j'essaye de te cerner, mais en réalité, toutes les informations que tu m'as fournies me sont inutiles. Pour la simple et bonne raison que je savais tout ça. Alors pourquoi une telle mise en scène, tu me diras ? Il faut bien s'occuper non ? Et puis au moins je vérifie mes éléments. Te manipuler ? Hélas, il n'en est rien, petit élan de paranoïa de ta part. On manipule une ou des personnes pour obtenir quelque chose en retour, mais je ne souhaite rien obtenir de toi. J'ai bien aimé ton petit discours sur mes « collègues » de guilde. Mais nous qualifier de suiveurs, c'est un peu rapide comme jugement, mais bon, tu manques d'éléments sur les relations sociales de Thunder Light. C'est normal, tu as perdu le contact avec Arashi. La méfiance mène à l'ignorance Aaron. Que tu me crois ou non m'importe peu. Me traiter de taré ... Que c'est vulgaire (il pouffa un rire). Mais après tout, il n'y a qu'un taré pour reconnaître un autre taré. Pourquoi tu es utile ? Tu combles ma soirée, c'est une bonne raison non ? Non plus sérieusement, ne soit pas si pressé ! La vie est longue, tu découvriras ton utilité tôt ou tard, on la découvre tous tôt ou tard. Pour en revenir à Arashi et les membres de Thunder Light, je ne peux que te guider vers la vérité, pas t'obliger de la croire. T'apprendre des choses utiles ? Si cela n'en est pas une. Tu veux savoir des choses sur moi ? Il n'y a rien de fantasque. Ma vie est celle d'un modeste pèlerin guidé par ses idéaux philanthropiques.»

Le ténébreux se fendit de ce discours relativement soft, déclencher une nouvelle crise d'hystérie du maître de guilde ne le bottait pas plus que ça. Certes, c'est à mourir de rire, mais Jin ne voulait plus rire à présent. Il finit sa coupe avant de se resservir, d'un geste sûr et élégant. Le ténébreux remis ensuite sa chemise en place, déformée précédemment par la poigne d'Aaron. Il laissa un léger silence s'installer avant de reprendre la parole.

« Groundswell ... c'est un nom sympathique, même si ce n'est pas ton vrai nom. Groundswell ... Lame de fond ou vague de fond non ? Cela me rappelle une tragique histoire. Un couple ainsi qu'un jeune garçon naviguant sur les flots de ce monde. Puis ils firent naufrage, les parents moururent, enfin disparurent plutôt. Seul le garçonnet survécu et il grandit sans ses géniteurs, en trouvant une famille de substitution, une guilde plus précisément. C'est une histoire dramatique non ? Les rêves des Hommes peuvent être si facilement brisés. Cette famille qui rêvait de liberté totale grâce à la mer, c'est un rêve merveilleux. Et hop, en quelques minutes le rêve s'est envolé, détruit par la mortelle beauté de l'océan, le rêve devint ... Cauchemar. »

Jin savait que ces dernières phrases allaient faire réagir Aaron, mais il espérait une réaction autre que nerveuse. Que le maître de guilde n'allait pas encore se laisser submerger par les émotions. C'était une si agréable soirée pour le God Slayer, même s'il regrettait de ne pas avoir pu s'exercer à la table.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV : Aaron] Lun 13 Oct 2014 - 21:26



Une Rencontre Fortuite

Heurt

"Claque."

La réponse du rang S de Thunder Light se fit une nouvelle fois assez longue, quoique bien moins que le monologue qu’il avait vomi à la face d’Aaron quelques minutes auparavant :

- Encore un maître de guilde qui se croit omnipotent et infaillible, que c'est amusant et à la fois d'une tristesse sans fond. À croire que c'est un profil typique des maîtres de guildes de Fiore.

Ah ? Parce que Yûki H. Icefield, dite « La Reine des Glaces » l’était… ? Tous les autres maîtres avaient pour faiblesse leur ego surdimensionné, quoiqu’Aaron n’avait jamais eu l’occasion de rencontrer le prédécesseur regretté de Lastblow… Mais, ce dont il était sûr, c’est que la Tsuki no Hime ne se trouvait vraiment pas être une arrogante.

- J'aime parler, je trouve cela poétique et tu n'es visiblement pas en reste. Tu crois sans doute que j'essaye de te cerner, mais en réalité, toutes les informations que tu m'as fournies me sont inutiles. Pour la simple et bonne raison que je savais tout ça. Alors pourquoi une telle mise en scène, tu me diras ? Il faut bien s'occuper non ? Et puis au moins je vérifie mes éléments. Te manipuler ? Hélas, il n'en est rien, petit élan de paranoïa de ta part. On manipule une ou des personnes pour obtenir quelque chose en retour, mais je ne souhaite rien obtenir de toi. J'ai bien aimé ton petit discours sur mes « collègues » de guilde. Mais nous qualifier de suiveurs, c'est un peu rapide comme jugement, mais bon, tu manques d'éléments sur les relations sociales de Thunder Light. C'est normal, tu as perdu le contact avec Arashi. La méfiance mène à l'ignorance Aaron. Que tu me crois ou non m'importe peu. Me traiter de taré ... Que c'est vulgaire (il pouffa un rire). Mais après tout, il n'y a qu'un taré pour reconnaître un autre taré. Pourquoi tu es utile ? Tu combles ma soirée, c'est une bonne raison non ? Non plus sérieusement, ne soit pas si pressé ! La vie est longue, tu découvriras ton utilité tôt ou tard, on la découvre tous tôt ou tard. Pour en revenir à Arashi et les membres de Thunder Light, je ne peux que te guider vers la vérité, pas t'obliger de la croire. T'apprendre des choses utiles ? Si cela n'en est pas une. Tu veux savoir des choses sur moi ? Il n'y a rien de fantasque. Ma vie est celle d'un modeste pèlerin guidé par ses idéaux philanthropiques.

Ca pour aimer parler… Il était clair que le rang S savait au moins quelque chose sur lui-même. Ce pauvre mec faisait penser à Aaron à un piaf en pleine période des amours. Le genre de bestiole qui finit rôtie sur la broche pour avoir saoulé tout le monde pendant une journée entière. Et Dieu sait que le Wave Master avait envie de mettre en pratique cela… Mais laisser de nouveau sa colère exploser aurait satisfait son ennemi. Bien qu’au final, ce serait ce dernier le perdant. Cependant, en plus des raisons plus… Stratégiques, il y avait ce simple principe.
Les paroles de l’être ténébreux lui faisant face n’étaient qu’alternance de banalités, piques et vantardises. A écouter cet homme, il était une banque d’informations infinie. Comme si c’était le cas… Comme si ce déchet… Enfin non… Un déchet n’a aucune utilité… Disons ce monstre, plutôt. Comme si ce monstre était doué d’un don d’omniscience.
Bref, qu’importe la justesse des mots sortant de la bouche du Wolf,  le maître de guilde ne les croirait pas.
Et le flot de parole reprit, comme une source d’eau empoisonnée intarissable.

- Groundswell ... c'est un nom sympathique, même si ce n'est pas ton vrai nom. Groundswell ... Lame de fond ou vague de fond non ? Cela me rappelle une tragique histoire. Un couple ainsi qu'un jeune garçon naviguant sur les flots de ce monde. Puis ils firent naufrage, les parents moururent, enfin disparurent plutôt. Seul le garçonnet survécu et il grandit sans ses géniteurs, en trouvant une famille de substitution, une guilde plus précisément. C'est une histoire dramatique non ? Les rêves des Hommes peuvent être si facilement brisés. Cette famille qui rêvait de liberté totale grâce à la mer, c'est un rêve merveilleux. Et hop, en quelques minutes le rêve s'est envolé, détruit par la mortelle beauté de l'océan, le rêve devint ... Cauchemar.

Claque.
Frappe.
« Que… »
C’est ce que Groundswell tenta de dire. Mais rien ne consentit à sortir de sa bouche. Bien silencieux fut soudainement le grand casino. Raviver ce traumatisme enfoui dans les tréfonds de l’esprit du maître de Wave Stream… Le faire resurgir. Il y a de cela bien longtemps que la victime du naufrage n’y avait pas pensé. Par tous les moyens, il avait essayé et réussi à l’oublier. Brusquement, Aaron se sentit tomber. Seule cette sensation subsistait. Il tombait à travers les profondeurs d’un abysse intérieur désespérément vide, désespérément triste.
Il lui semblait avoir été coupé du monde extérieur et de ses sens. L’homme n’attendait plus que le choc dur et douloureux qui l’attendait au bout de cet abîme sans fond. Durant sa chute, il tenta de se remémorer la douce brise qui caresse le visage des habitants de Cliver. Cette brise marine. Il sentit les embruns, l’air iodé. Il entendit les vagues frapper une structure et un cri. Ce cri… Ses papilles lui donnèrent l’impression qu’une eau salée emplissait sa cavité buccale. Liquide mêlé au goût métallique du sang. En très légère quantité. Et puis il vit. Il vit flou, il vit des débris flous, il vit une surface floue. Il la creva.
Il ne vit plus rien.

Personne, personne n’avait pu avoir ouï ne serait-ce qu’une affligeante rumeur quant à cela… Personne n’en avait le droit… Non… Personne…
Mis à part le membre de Wave Stream l’ayant introduit dans la guilde.


- Comment ? articula une voix atone.

De retour dans le monde réel, le jeune homme s’était rattrapé de justesse, prêt à chuter. Une seule réponse était possible… Mais improbable. Car oui, ce qui est possible a une chance non nulle de se produire… Ce qui est probable a de bonne chance de se produire. En l’occurrence, à moins que l’on ait forcé la sauveuse du Wave Master à parler par des moyens peu orthodoxes… ?
Il faillit s’étrangler.
Si jamais l’on avait ne serait-ce qu’égratigné cette femme…
Une émanation magique dessina de très légères volutes dorées dans l’air autour de lui. Ce n’était pas de la colère… Ou bien si… Indéfinissable était le sentiment. Triste nervosité… Rage mélancolique… Angoisse chagrinée… Tant d’images improbables. Une véritable œuvre surréaliste.


- Où est-ce que t’as eu ces infos ?

Les puissantes jambes d’Aaron étaient bien repliées sous le tabouret. Ses avant-bras posés sur ses cuisses. Ainsi prostré car son dos et sa tête décrivaient une courbe, il n’avait guère plus sa prestance habituelle.
La scène, forte, étrange et si impromptue semblait irréelle. Impossible d’y croire pour quiconque connaissait le fier maître de Wave Stream.  Malgré ce heurt psychique ayant fêlé sa coquille arrogante, la puissance magique, elle demeurait.
Aussi, celle-ci se manifestait de plus en plus, épaississant l’air, le rendant étouffant. Aucun éclat de voix ne retentit, cependant. La blessure était bien trop profonde. Même s’il l’avait voulu, l’organe de Master Groundswell n’aurait pu déchirer l’atmosphère de cris.
C’est pourquoi, sans se redresser pour autant, seuls quelques mots à peine audible daignèrent sortir de sa bouche :


- Après m’avoir répondu, tu dégages.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV : Aaron] Dim 19 Oct 2014 - 15:45

Le spectacle que procurait Aaron était délectable, ces quelques mots l'avaient quasiment mis à terre. La satisfaction qu'éprouvait Jin à cet instant atteignit son paroxysme. La détresse, la confusion, la rage, tant de sentiments perceptibles dans la gestuelle du maître. Il semblait totalement déboussolé, le contexte était propice à un affrontement, un mage disposant d'un tant soit peu d'opportunisme, profiterait de la situation. Mais ce n'était pas dans l'intérêt du God Slayer, il avait fait chuter Groundswell psychologiquement, cela lui suffisait. Le ténébreux sentait que son vis-à-vis avait été touché au plus profond de son être, que le fait d'avoir réveillé ses souvenirs enfouis dans les abysses de sa mémoire le ferait réagir. Jin aime voir la médiocrité humaine, et il faut dire qu'Aaron lui offrait une scène d'exception. Affichant un petit sourire en coin, le jeune homme finit sa coupe de champagne tranquillement, devant un maître recroquevillé comme un enfant, cela ferait une belle sculpture se disait Jin.
« Où est-ce que t'as eu ces infos ? »


Le Wolf se leva alors de son tabouret en pouffant un rire, c'était tellement lamentable. Le God Slayer se doutait bien que c'était à cause du choc psychologique que Groundswell lui posait une question aussi stupide. Cela n'empêchait pas le caractère risible de cette requête. L' « omnipotent » Aaron était au fond du trou, le ténébreux se demandait bien à quel point sa fierté avait été amochée, cela devait être tellement rude.
« Après m'avoir répondu, tu dégages. »

Sur ces mots quasiment inaudibles prononcés par une voix fébrile, Jin reboutonna sa veste de costume et commença à s'en aller avant de s'arrêter à côté du maître de Wave Stream.
« J'allais y aller de toute façon, j'ai des choses milles fois plus intéressante à faire que de rester ici à papoter avec toi. »

Le God Slayer positionna son visage près de celui d'Aaron afin de lui chuchoter.

« Le pouvoir des mots Aaron, le pouvoir des mots. Tu serais surpris de savoir ce que je sais et ce que l'on peut obtenir avec trois fois rien. Repenses bien à tout ce que je t'ai dis. Je suis sûr que l'on se reverra. »

Jin s'adressa ensuite au barman et lui glissa quelques billets dans la poche de sa veste.

« Servez-lui une bouteille d'alcool plus fort, il en a besoin. »

« Bien Monsieur. »

Aprés avoir donner deux tapes sur l'épaule d'Aaron, le jeune homme s'en alla, laissant Groundswell seul avec ses tourments. Il profita ensuite pleinement du reste de sa soirée ainsi que de son week-end, entre luxure et ostentatoire. Le Wolf n'en oubliait pas pour autant la raison de sa venue dans cette zone de Fiore et se mit en route pour Magnolia dans la nuit de dimanche à lundi. Grâce à sa moto magique, son voyage ne dura qu'une heure environ. Rien de mieux pour ne pas se faire remarquer que de débarquer en pleine nuit. Il gara son bolide dans une de ses planques et arpenta les ruelles sombres et inhospitalières de la ville. Le jeune homme semblait parfaitement connaître les lieux. Arrivant devant une porte en métal, dissimulée derrière des containers, il tapa trois fois. La porte s'ouvrit, un homme avec un chapeau de cow-boy et à la peau mate se tenait en face du God Slayer, il l'invita à rentrer.
« Tu es en avance. »


« Tes planques sont, de plus en plus lugubres. »

Les deux entamèrent une descente dans un escalier sombre avant d'arriver à une grande salle complètement vierge de toute décoration, excepté une table et deux chaises.
« Très sympa, la déco. »


L'homme au chapeau s'assit tranquillement.

« Tu as ce que je t'ai demandé ? »

« Et toi ? Tu as ce que je t'ai demandé ? »

Le cow-boy sourit alors et plaça quatre dossiers sur la table, d'épaisseur différente, chacun d'entre eux étaient marqués d'un nom, « Le Conseil » pour le premier, « Elen Lastblow » pour le second, « Minoru Takuma » pour le troisième et « Erial Alternost » pour le dernier. Le ténébreux quant à lui, sortit deux paquets très bien pliés de la poche de sa veste.
« 1 kilos et 500 000 jewels, comme convenu »

Jin feuilleta vite fait le dossier portant le nom d' « Elen Lastblow », il pouffa de rire.

« Parfait parfait ! »

Son vis-à-vis lui ouvra les deux paquets pour vérifier leur contenu.

« Il n'y a pas le compte, il en manque la moitié. Qu'est-ce que cela veut dire ? »

Le Wolf lui adressa un regard noir et le saisit violemment par le col, il le tira vers lui, ce qui le fait s'allonger sur la table et positionna une lame sur sa gorge.
« Je sais que tu as cherché à obtenir des informations sur ma personne, je croyais que ... Nous avions instauré une relation de confiance tous les deux ? Me serais-je trompé ? Pourquoi as-tu fais ça ? Qui te l'a demandé ? »

L'homme perdit son chapeau dans l'échange et lui répondit d'une voix tremblotante en sentant la lame entamer ses chairs.
« Personne ne me l'a demandé ! Je fais toujours une enquête sur mes clients, par principe ! Je t'assure que je n'ai rien trouvé sur toi !»

« Je sais que tu n'as rien trouvé. »

Jin le relâcha et le poussa de la table, l'homme se retrouva à nouveau sur sa chaise, la respiration coupée. Le jeune homme explosa de rire et lui lança le couteau, que son vis-à-vis rattrapa.
« Ton couteau a bien failli te tuer, faut faire attention avec ces petits jouets, on peut vite se blesser. Je ne t'en veux pas, d'avoir cherché des informations sur moi. Mais j'avais envie de faire une petite mise en scène, un peu violente certes, mais ... Fichtrement récréative non ? Détends-toi l'ami. Ah oui, et à partir de maintenant, je suis ton seul et unique client c'est compris ? »

L'homme totalement abasourdi par ce qu'il venait de se passer, observa Jin en se demandant qui il était. Il n'arrivait pas à cerner ce personnage, quelque chose lui échappait. Il avait pourtant fait affaire avec de nombreux clients, mais le ténébreux était de loin le plus étrange de tous, et il le craignait pour ça. Quoi de plus effrayant qu'un homme sur lequel on ne sait absolument rien ? et qui pourtant peut vous détruire. Jin sortit alors deux autres paquets de sa poche.
« Bien sûr que si il y a le compte, tu ne m'as pas laisser le temps de tout sortir. Bon, j'ai encore besoin de tes services. »

« Je t'écoute ... »

« Je veux des informations sur Yuki Icefield. »

« Ça sera double tarif. »

« Et pourquoi ça ? »

« C'est la maître de Fairy Tail, cela sera extrêmement difficile d'obtenir des informations. Et puis vu que tu seras mon seul client, ma trésorerie va en prendre un coup, il faut bien manger non ? »

« Je suis sûr qu'elle cache quelque chose, je veux savoir quoi. J'adore les chapeaux ! Cela donne un petit côté mystérieux, c'est du ... 58 non ? Moi, je fais du 59 ! »

« Ne t'inquiète pas, je vais te la trouver ... »

« Oh non, je ne cherche pas à la trouver, je sais déjà où elle est. Je veux juste tout savoir de sa vie. Les moyens, je m'en fiche. »

« Je ne t'apprends pas comment faire ton boulot, alors ne me dis pas comment faire le mien, j'ai suffisamment prouvé ma valeur non ? »

« Pourvu que cela dure, pourvu que cela dure mon p'tit Cow-Boy. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV : Aaron]

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre fortuite [PV : Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Fiore Est-